Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

phytohormones 01

No description
by

heba la perle

on 1 December 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of phytohormones 01

-Les hormones végétales :
-5-conclusion :
Sont habituellement reparties en cinq groupes : les auxines, les gibbérellines les cytokinines , l’acide abscissique (ABA) et l’éthylène en plus de ces cinq principaux régulation de la croissance des plantes , les brassinostéroides et les polyamines , chacun de ces groupes fera l’objet d’une brève présentation ,puis viendra une discussion générale sut leur rôle physiologique
**Polyamine**
** Les auxines**
I- Historique :
1880 : Observation (Darwin) du phototropisme chez les coléoptiles de graminées
excitation perçue au sommet et transmise vers la base

1925-1970 : Recensement des différentes réponses des plantes à l’action de l’AIA. Caractérisation de substances naturelles ou synthétiques à action auxinique.

1970-2009 : Etudes sur le mode d’action de l’AIA au niveau moléculaire en particulier dans le phénomène de grandissement cellulaire.

5-Le mode d’ action des phytohormones:
Classiquement une hormone est perçue par un récepteur, ce qui engendre une cascade d’évènements (on parle de voie de signalisation ou d’une cascade de transduction) et se traduit le plus souvent par une modification de l’expression de différents gènes, gènes codant des protéines qui selon leur fonction vont à leur tour agir sur d’autres cibles, et ainsi de suite pour aboutir à une ou des réponses cellulaires coordonné

-2- Le développement des plantes

Les hormones peuvent parfois agir directement sur le fonctionnement des gènes de la plante en intervenant de façon spécifique sur les promoteurs de certains gène du développement.
Il existe de nombreuse substances chimiques, qui influencent sur des cellules et des organes végétaux.
Les hormones végétales, encore appelées phytohormones, sont des substances organique naturelles qui influence des processus physiologique de croissance, de différenciation et de développement des plantes.
Les phythormones à des controverse sur les sites de synthèse ; elles métabolisent, transportent entre les cellules et concernaient aussi un mode d’action et la multiplicité des effets physiologiques et des fonctions .
Les cellules du plantes doivent être capable de communiquer les une avec les autres et souvent distance grâce à des hormones messagers chimiques pour coordonnent leur croissance et leur développement.

1-Introduction
-1-Introduction
-2- Le développement des plantes
-3-Les hormones végétales
** Les Gibbérellines**
**L'éthylène**
**Les cytokinines**
**Les brassinostéroïdes**
** Les auxine**
**L'Acide abscissique**
**Polyamine**
-4- l'activité des hormones
-5-conclusion
** sommaire **
Le période de développement est la séquence d’ontogenèse qui va du zygote à la plante prete à se reproduit. Elle est caractérisée par une croissance qui fait appel à la division (mérèse) puis à l’élongation (auxèse) et, enfin, à la différenciation cellulaire pour mettre en place les organes indispensables à la plante adulte. v

** Les Gibbérellines**

1926 : KUROSAWA établit que la croissance résultait de l’infection par un Ascomycète parasite appelé Gibberella.
1938 : on arriva à isoler de ces milieux de culture un mélange de substances actives appelées gibbérellines

I- Historique :
I- Définition des gibbérellines :
Les gibbérellines sont une famille de phytohormones est appelé acide gibbérellique et nommées G ou Ga suivi d'un chiffre (de 1 à 125). 10 chez les champignons, 100 chez les végétaux et 15 communes. Le Ga3 est la mieux connue.
- Biosynthèse et Métabolisme des Gibbérellines :
Les gibbérellines appartiennent au groupe des terpénoïdes, le principe odoriférant des végétaux Cette odeur est due à la libération des molécules très volatiles contenant 10, 15, 20 atomes de carbones. Extraites ces molécules sont employées comme condiment (girofle) ou comme parfum (rose, lavande).
- Répartition et Transport des Gibbérellines dans la plante :
Les gibbérellines sont produites par les champignons et les plantes supérieures,
On pense que les sites de synthèse sont les organes contenant les concentrations les plus élevées en gibbérellines, apex des tiges et des racines, jeunes feuilles, mais aussi embryon et tissu de réserve des graines
elles peuvent avoir des effets régulateurs sur toutes les autres parties. Elles ont été retrouvées dans la sève brute et la sève élaborée et leur vitesse de transport (5 cm/h) analogue à celle des sucres laisse supposer qu’elles sont transportées passivement dans les flux de sève dans le xylème et le phloème. Un transport de cellules à cellules de type symplastique.

- Effets Physiologiques :
-L’action sur la croissance et l’allongement des tiges

-Croissance et la développement des fleures et des fruits

-Germination des grains et la mobilisation des réserves de l’albumen

-Développement de l’embryon.

-La parthénocarpie ( du grec "graine vierge" est la production de fruits sans fécondation d'ovule ) peut être obtenue avec des gibbérellines;
Levée de dormance ; à des bourgeons et des graines.
Initiation de la floraison.

phytohormones
*Bonjour à tous les participants*
**L'éthylène**
I- Historique :
1886 : NELJUBOW une jeune Botaniste russe observait l’effet du gaz d’éclairage sur la morphologie de plantules de pois : raccourcissement et épaississement des tiges, perte du géotropisme négatif : ensemble de réponses regroupées sous le terme de triple réponse. Parmi les différents effets de l’éthylène ce sont cependant les observations relatives à la maturation des fruits qui ont été décisives dans la découverte de son rôle hormonal.
II- Définition :
C'est un gaz et aussi une phythormone en botanique
Est un hydrocarbure gazeux volatil

- Effets physiologiques :
Permet aux plantes de répondre à un stress mécanique.
Contrôle la maturation des fruits ainsi que l’abscission des feuilles
L’initiation de la floraison,
Développement des racines et des parties aérienne.
Stimuler le développement des fruits.
Inhibe l’élongation des tiges et des racines,
mais accroit leur croissance en largeur.
La production d’éthylène
est très sensible aux facteurs
de l’environnement : lumière,
température, différents types de stress
La production d’éthylène est
stimulée par les auxines

**Les cytokinines**
II- Définition :
Cytokinines sont des dérivés de l'adénine
Les différences portent sur la nature du groupement substitué sur l'azote en position 6

Voie et sites de synthèse : les cytokinines sont synthétisées dans les racines

Transport : le trasport des cytokinines des racines vers les feuilles se fait par le xylème


synthèse et Transport des Cytokinines dans la plante :
V- Effets Physiologiques sur la plante cannabis :
.interviennent dans le contrôle de la division cellulaire et jouent un role clé dans la cytokinèse ( la cytokinèse est la division du cytoplasme dans dernières phases de la méiose et de la mitose , pour former des cellules filles)
.stimulent la croissance des bourfeons latéraux
.retardent la sénescence des feuilles
.jouent un role crucial dans le fonctionnement du méristème
Interactions : principalement avec les auxines
Applications : les cytokinines sont utilisées en culture in vitro et en
Micropropagation

II- Définition :
Les brassinostéroides recouvrent une classe d'environ 40 dérivés hydro-xylés de stérols présents dans les espèces végétales
III- Biosynthèse des Brassinostéroïdes
Voie et sites des synthèse : la voie de biosynthèse des précurseurs de brassinostéroides est dérivée de l'acide mévalonique ( voie des terpènes58) La conversion de stérols membranaires comme le campesterol en brassinolide fait intervenir une série
de réductions ,
hydroxylations
et d'oxydations
IV- Effets physiologiques des brassinostéroïdes :
II- Définition :
C'est une hormone végétale stimulatrice ,
Le terme d'auxines a ensuite été élargi à un ensemble de substances possédant des propriétés physiologiques voisines et une conformation chimique apparentée. L’AIA et les autres auxines semblent présentes chez toutes les plantes vasculaires


III-Lieu de synthèse et transport de l'auxine :
La synthèse de l'auxine s'effectue dans les apex des tiges, dans les méristèmes et jeunes feuilles des bourgeons terminaux.Ceux-ci reçoivent les précurseurs, comme le tryptophane, qui eux sont fabriqués dans les feuilles plus âgées, à la lumière. Les méristèmes intercalaires sont également des lieux de synthèse très actifs.
La migration est primordiale dans le cas de l'auxine : synthétisée dans les apex et les entre-noeuds des tiges et des rameaux, cette hormone doit être distribuée dans tous les tissus, y compris les racines, où elle s'accumule. L’auxine comme les autres hormones doit pour jouer son rôle de messager chimique ne pas demeurer à une concentration constante dans les tissus mais voir ses teneurs fluctuer

C’est la « vague auxinique » qui va déterminer une réponse dans le temps, adaptée au contexte de morphogenèse et de la différenciation. L'auxine se déplace préférentiellement dans le phloème
IV-Rôles de l'auxine dans la morphogenèse végétative :
L'auxine et l'élongation cellulaire :
L'auxine est la principale hormone agissant sur l'augmentation de la taille des cellules. Cet effet, qui dépend des concentrations intracellulaires d'auxine et de la nature des organes, s'exerce sur des cellules jeunes en cours d'élongation, au moment où la paroi est extensible.

L'auxine agit en fait sur l'élongation cellulaire à deux niveaux :
- d'une part au niveau de la paroi, dont elle provoque le relâchement. Dans le détail, l'auxine stimule au niveau de la membrane plasmique une pompe à protons, entraînant ainsi une acidification du milieu : le pH au voisinage de la paroi tombe de 6.5 à 4.5. L'efflux de protons a plusieurs conséquences, toutes favorables au relâchement de la paroi.



- d'autre part sur les synthèses protéiques, en modifiant l'expression génique. Il est établi que l'auxine agit sur l'activité génique en régulant la synthèse d'ARN codant pour des protéines nécessaires à l'élongation. Ces protéines spécifiques de l'élongation cellulaire n'ont pas été clairement identifiées à ce jour.
Aspects macroscopiques des rôles de l'auxine:

L'auxine et la croissance des organes végétatifs :
L'auxine contribue à la croissance des tiges et des rameaux, à partir des bourgeons apicaux ou axillaires. Son action sur la croissance en longueur dans la zone d'élongation subapicale est maximale pour de concentrations en auxine relativement élevées. Par contre, l'élongation des entre-noeuds n'est pas le fait de l'auxine. Au niveau des feuilles, les pétioles et les gaines ont leur élongation stimulée par l'auxine. Les limbes des feuilles de Monocotylédones ont leur croissance stimulée par l'auxine, tandis que celle des limbes de Dicotylédones est inhibée par l'auxine
.

**L'Acide abscissique**
I-Historique:
1960 : WAREING et ses collaborateurs au Pays de Galles recherchaient la cause de l’arrêt de la croissance des arbres en automne et le facteur qui provoque la formation des bourgeons dormants.
1966 : L’isolement de la dormine par CORNFORTH et al. permet sa caractérisation chimique et fut suivie par des travaux qui montrèrent que la dormine est la substance qui inhibe de croissance du Lupin.
1967 : Découverte de l'abcissine II c'étaient en fait la même substance qui fut définitivement appelée acide abscissique

II- Définition de l'acide abscissique :
L'acide abscissique ou ABA (de l'angl. abscissic acid) est un sesquiterpénoïde composé de 15 carbones de formule C15H20O4
Effets physiologiques et mécanismes d’action de l'ABA :
Action sur la fermeture des stomates:

Action sur la fermeture des stomates:
Il s’agit d’un phénomène très important au plan physiologique puisqu’il permet de contrôler les pertes d’eau de la plante et de maintenir l’homéohydrie. C’est un exemple de réponse rapide à une hormone de l’ordre de quelques minutes

. La production d’ABA se ferait en 1er au niveau des racines stressées qui perçoivent le stress et l’ABA serait transporté vers les apex


Formation des graines et dormance :

L’ABA intervient dans le contrôle de l’expression de gènes qui correspondent à des protéines de réserve des graines et à des protéines permettant sans dommage la déshydratation des tissus
. Parmi ces protéines une classe particulière a été spécialement étudiée ce sont les LEA protéines (late embryogenesis abundant) produite durant les phases tardives de l’embryogénèse.
. L’ABA est, par ailleurs, nécessaire à l’entrée en dormance des graines et des bourgeons. L’ABA est d’une manière générale un antagoniste des gibbérellines dans des phénomènes comme la dormance ou la production d’α-amylase par les cellules d’aleurone .


Les polyamines ainsi synthétisées mais peuvent etre conjuguées avec des acides aromatique tels que l’acide férulique, l’acide caféique ou l’acide cinnamique. ne restent pas forcément libres dans les cellules.
Leur concentration dans les tissus est assez élevée .de l’ordre du mM, soit engénéral 100 fois plus que celle de la plupart des autres hormones végétales.

6-L’activité des phytohormones sur les cellules :
Les auxine : les transporteurs d’influx qui contrôlent l’entrée de l’auxine dans la cellule et les transporteurs d’efflux qui contrôlent la sortie . à ce transport actif s’ajoute un transport par le flux de sève phloème

Ytkinnines: réside dans la modification du métabolisme des acides nucléiques qui conduit à la synthèse de protéines enzymatiques donc a des effets secondaires très variés

l'acide abscissique: n'est pas encor totalement élucidé , sont effet s'axerce sur la contrôle des acides nucléiques il n'est donc pas étonnant qu'il interfère avec les autres hormones

Ils existe de tés nombreuses hormones appartenant à diverses familles de molécules (protéiques, isopréniques) qui interviennent seules ou, le plus souvent, de façon combinée dans l’entrée et la levée de dormance de la graine, la multiplication et la croissance cellulaires, la différenciation des tissu (histogenése) et des organes (organogenèse), la ramification des axes, le développement des structures foliaires et le port général de la plante.
**Les brassinostéroïdes**
.stimulent l'élongation des tiges et des feuilles en induisant l'expression de gènes codant des enzymes de modification des propriétés mécaniques de la paroi
.favorisent la division cellulaire en présence d'auxine et de cytokinine
.contribuent au processus de sénescence
.favorisent l'apparition de la floraison
.jouent un role clé dans la fertilité male
Interactions : principalement avec les auxines et éthylène

Le role des polyamines
se situe au niveau endocellulaire , ou ellles participeraient à la régulation du pH par leur aptitude à former des polycation (NH4+). Elles pourraient en tant que polycations. contribuer à stabiliser et à protéger certaines structures notamment les membrane, dont on sait la sensibilité aux agressions telles que la sécheresse. De meme , en établissant des liaisons éléctrostatique avec des polyanions (DNA ,RNA), elles assureraient in vivo une stabilisation des ribonucléoprotéines, et in vitro, une protection du DNA contre la dénaturation thermique ou les agents chimiques
1-Définition
Les polyamines, caractérisées par la présence de plusieurs fonctions
amines dans leur molécule, Produites par décarboxylation d’aminoacides sous l’effet des enzymes bactériennes, elles n’apparurent long temps que comme des toxiques d’origine fermentaire, responsables des troubles intestinaux que causent les aliments avariés.

synthése de polyamine :
Les phytohormones sont des substances organiques naturelles très
important dans la croissance différentiation et de développement des plantes et leur confèrent d’adaptation à la variation de conditions de l’environnement .
Il n’existe pas dans la plante d’organe spécialisé dans la production d’une hormone végétales donnée, Ce sont plus souvent un ensemble de cellule ou tissu largement réparti dans la plante qui synthèse les phytohormones,
L’auxine occupe une place centrale dans la signalisation hormonales car elle agir le plu souvent en combinaison avec autre hormones pour contrôles des processus cellulaires aussi important pour la division, l’élongation et la différentiation cellulaires
Touts les hormones végétales a un mode d’action sur la cellules et un récepteur spécifique conduisant à une réponse mesurable mais ne sont pas encore tous identifiés.il faudra encore de nombreuse années de recherche pour
élucider plusieurs secret des phytohormones.
Full transcript