Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

VERDIR

Présentation du projet VERDIR Université de Liège - Gembloux Agro-Bio Tech
by

Quanah Zimmerman

on 24 January 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of VERDIR

La région liégeoise cultive la tradition des métiers de l’acier depuis des siècles La région liégeoise se caractérise peu à peu par des friches industrielles et par une activité économique progressivement en baisse dans le secteur de la sidérurgie La Wallonie compte environ 5.000 friches industrielles d’une superficie d’environ 10.000 ha (dont 80% dans l’axe Sambre et Meuse) en milieu urbain ou péri-urbain « S’adapter au changement » est donc devenu une priorité pour le Bassin liégeois Mais, depuis peu, l’agriculture urbaine devient un modèle important de rénovation de sites industriels abandonnés, offrant de nouveaux emplois et redynamisant le secteur économique Le bassin liégeois devrait tirer parti de ce contexte pour reconvertir certaines de ces friches industrielles en lieu de productions agricoles urbaines et péri-urbaines et se réapproprier le fleuve pour la mobilité et le transport Innovation Innovation Innovation Innovation Innovation Innovation Verdissement Qualité de vie Mobilité Friches industrielles Bâtiments Fleuve La ferme Sweet Water Organics (Milwaukee), d’une superficie de ½ ha, est capable de générer une marge brute de 200.000 US dollars par an grâce à un système intensif de production conjointe de légumes et de poissons Giambattista Vico, la Science nouvelle « Les choses se sont succédé dans l’ordre suivant : d’abord les forêts, puis les cabanes, les villages, les cités et enfin les académies savantes » Technicité Emploi Coût Jardins communautaires Système de production « sur sols » : • Sur des mini-parcelles de sols non contaminés ou décontaminés Système de production « hors sols » : • En pots ou en hydroponie
• Sur toit non couvert
• Sur toit en serre
• À l’intérieur des bâtiments dans un ou plusieurs étages (ferme verticale) Système de production « hors sols » mixte : • Hydroponie et Aquaculture (Aquaponie)
• Végétaux et petits élevages Création d’autres systèmes ? Identification des sites à réhabiliter dans le Bassin liégeois

Détermination des productions en biomasse à vocation alimentaire et/ou non alimentaire

Choix des technologies de production et leur hybridation à des technologies de pointe en génie mécanique

Évaluation de la faisabilité économique et législative

Élaboration d’un business plan basé sur cette étude Identification d’un site pilote emblématique pour démarrer le projet Entrepôt récemment rénové Identification d’un site plus complet pour certaines phases ultérieures : Chertal Proximité de l’eau Identification d’un site plus complet pour certaines phases ultérieures : Chertal Existence de petits bâtiments reconvertibles Identification d’un site plus complet pour certaines phases ultérieures : Chertal Possibilité de stockage
Possibilité d’explorer des systèmes de production sur toit Identification d’un site plus complet pour certaines phases ultérieures : Chertal Accessibilité aisée au fleuve et canal Tirer profit de toutes les potentialités de Chertal Étude de faisabilité du projet La préphase : Détermination des productions en biomasse à vocation alimentaire et/ou non alimentaire Étude de faisabilité du projet La préphase : Choix des technologies de production et hybridation à des technologies de pointe en génie mécanique Innovation de nouveaux procédés industriels
Rupture technologique
Besoin de vos idées et compétences La préphase : Étude de faisabilité du projet Choix des technologies de production et hybridation à des technologies de pointe en génie mécanique 1.Identification des sites à réhabiliter dans le bassin Liégeois
2. Détermination des productions en biomasse à vocation alimentaire et/ou non alimentaire
3. Choix des technologies de production et leur hybridation à des technologies de pointe en génie mécanique 4. Évaluation de la faisabilité économique, législative et écologique

5. Élaboration d’un business plan basé sur cette étude 1ère phase :
Aménagement du site pilote pour une production industrielle Installation de 3 types de modules
sur 3 600 m² (150 m x 24 m) Un système hydroponique
Un système aquaponique
Une culture de graines germées Hydroponie Hydroponie Hydroponie Hydroponie Hydroponie Aquaponie Installation de 3 types de modules
sur 3 600 m² (150 m x 24 m) Installation de 3 types de modules
sur 3 600 m² (150 m x 24 m) Installation de 3 types de modules
sur 3 600 m² (150 m x 24 m) Un système hydroponique Installation de 3 types de modules
sur 3 600 m² (150 m x 24 m) Installation de 3 types de modules
sur 3 600 m² (150 m x 24 m) Un système aquaponique Installation de 3 types de modules
sur 3 600 m² (150 m x 24 m) Installation de 3 types de modules
sur 3 600 m² (150 m x 24 m) Un système hydroponique
Un système aquaponique
Une culture de graines germées Installation en 2013, fonctionnement en 2014 CA : 1 700 000 euros
Marge : 930 000 euros 5 équivalents temps plein 2ème phase :
Compléter l’aménagement du site pilote Installation d’autres systèmes de productions végétales et animales, allant de la production en mini-parcelles en pleine terre à la culture hors sol et au mini-élevage Installation d’autres systèmes de productions végétales et animales, allant de la production en mini-parcelles en pleine terre à la culture hors sol et au mini-élevage 3ème phase : R & D Aménagement du reste de la friche pour un travail prospectif de recherche et développement sur : Les matériaux et technologies wallonnes innovantes
L'adaptation des espèces végétales et animales aux structures « indoor » afin d’optimaliser leur production
L’impact écologique de ces systèmes et l’autonomie éco-systémique des unités de production 4ème phase :
Aménagement de jardins communautaires Sensibiliser le grand public aux possibilités de productions agricoles locales
Donner accès à certaines couches moins favorisées à des produits frais et de qualité 5ème phase :
Aménagement d’autres friches Étendre la production de biomasses végétales et animales à d’autres friches industrielles 6ème phase :
Exportation de notre modèle de développement durable Identification des villes intéressées et ayant un environnement similaire (fleuve, friches, …)
Exportation du modèle de développement
Exportation des matériaux, technologies et savoir-faire Mais les villes se sont graduellement peuplées et le sol urbain, au cours des siècles, est devenu une denrée rare et chère Une mise en valeur des terres urbaines pour l’agriculture est apparue dès le XIXème siècle Il était une fois la forêt ... Au fil des siècles, l'agriculture a produit ses effets ... 75% de la population habitera dans les villes en 2050 383 habitants par km2 383 habitants par km2 383 habitants par km2 95% de la population habitent en ville 0,8% d’agriculteurs L’agriculture urbaine représentait dans le monde, en 1990, entre 1/7 et 1/5 des produits agricoles consommés mondialement, alors qu’en 2005, sa part a augmenté pour représenter entre 1/4 et 1/3 de ces produits (chiffres du PNUD) 43 millions de ménages ont cultivé leurs propres fruits, légumes et/ou plantes aromatiques, ce qui constitue une augmentation de 19% par rapport à 2008 +19% Les jardins communautaires fleurissent un peu partout dans les villes américaines et européennes La ville de Singapour produit 25% des besoins en légumes à partir d’une agriculture urbaine entrepreneuriale ou ménagère Une ferme verticale, Sky Green, a été inaugurée en novembre dernier à Singapour Des projets visionnaires d’infrastructures dédiés à l’agriculture urbaine sont en phase de finalisation, comme le projet Plantagon en Suède Fonctions productives
Fonctions écologiques
Fonctions socio-culturelles
Fonctions économiques Très peu de projets d'agriculture urbaine sont en cours Notre originalité : le Bassin liégeois Interdisciplinarité Compétences Et si... Une production des bioproduits était possible sans consommation d’énergie et sans déchet Et si... De nouveaux systèmes de production de biomasse étaient possibles Technologies de production de la biomasse
Technologies de pointe en génie mécanique et en construction Pour le site MAGNETTO 2 ha = 15 emplois Et si... Les marchés flottants et le transport fluvial des produits de consommation étaient possibles Et si... Le verdissement de plus de 50% de l’ensemble du territoire du Bassin liégeois était possible Nouveaux paysages
Bien-être
Qualité de vie
Loisirs Et si... L'environnement révolutionnait
la gastronomie Et si... Tous les habitants du Bassin liégeois avaient
un poulailler Projet de l’Université de Liège Pr Bernard Rentier, Recteur Aujourd’hui, toutefois, certaines industries n’ont pu s’adapter aux nouvelles contraintes liées à la mondialisation Les possibilités de réhabiliter des friches industrielles sont nombreuses Plus qu'un projet de recherche ... Une philosophie L'expression concrète de l'implication de l'ULg dans le redéploiement régional Un concept que l'Université tout entière doit s'approprier Un concept à partager pleinement avec l'ensemble des acteurs du développement socio-économique régional Plus qu'un projet d'application et de développement ...
Full transcript