Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

SPORT ET CONFLITS

No description
by

Laura Vasquez

on 19 January 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of SPORT ET CONFLITS

SPORT ET CONFLITS
Les Jeux Olympiques: sièges des conflits politiques
Le sport est utilisé aussi pour montrer un conflit existant et comme lieu de révendications grâce à son importance médiatique: c'est le cas des Jeux Olympiques .D'après le barron Pierre de Coubertin il existe un ideal olympique : les jeux sont presents comme un lieu d' aprentissage , de coperation , de reespect et de fair play. Cependant au cours de son histoire, les jeux d'été et d'hiver ont été l'objet de nombreux scandals et controverses. Certains États boycottent les Jeux à plusieurs reprises, souvent en signe de protestation envers le Comité international olympique ou de la politique des autres participants. Après les deux guerres mondiales, les pays perdants ne sont pas invités. Les autres controverses comprennent des décisions d'arbitres et même des gestes faits par des athlètes.
Nous pouvons citer plusieurs conflits ayant lieu lors des Jeux Olympiques tels que la masacre de Tlateloco dix jours avant les Jeux Olympiques de 1968 de Mexique, le perchiste polonais, médaillé d'or, Władysław Kozakiewicz fait un bras d'honneur obscène au public soviétique moqueur et les divers Boycotts des différents pays au cours du XXème siècle.

Conflits aux Jeux Olympiques
Ervin Zador a Melbourne (1956)
Terroriste palestinien à Munich (1972)
Poing levé du Black Power lors des Jeux olympiques d'été de 1968: Tommie Smith et John Carlos, deux athlètes afro-américains qui ont terminé le 200 mètres à la première et à la troisième place, effectuent le salut du « Power to the People » durant l'hymne national américain.
Source: http://kushiteprince.files.wordpress.com/2012/08/tommie-smith.jpg
Conclusion
Introduction
Quelle est la place du sport au sein des conflits politiques au cours de l'histoire?
Quand le football provoque la guerre...
Documentaire sur la guerre des cent heures
Freedom's Fury
Norbert Elias et la "violence maîtrisée" au sport
Norbert Elias (1897-1990) est un sociologue allemand auteur de l'ouvrage "Sport et Civilisation. La violence Maîtrisée" avec Eric Dunning. Il affirme que le sport est né d'un autocontrôle de la violence et notamment d'un effet de civilisation de la population. Le sport n'est pas violent en soi, il est accompagné de nombreuses règles de conduite et de réglementations veillant à qu'aucun dérapage pouvant être fatale n'ait lieu. Norbert Elias montre l'incorporation d'un habitus sportif donnant lieu à des règles qui se sont intériorisées durant le procesus de civilisation. Il montre avec Eric Dunning que le sport moderne n'a plus grand-chose à voir avec les affrontements guerriers et rituels de l'Antiquité ou du Moyen Age. Aujourd'hui, l'égalité des chances entre joueurs est censée annuler leurs différences sociales. De plus, le code des comportements, la sensibilité ont changé, imposant une diminution de la violence autorisée. Autre différence majeure : le plaisir de la pratique, ou du spectacle sportif, tient à l'excitation que procurent des affrontements corporels qui ne sont qu'un simulacre ; visant à écarter les risques excessifs, à ne pas mettre la vie en péril, ils permettent à chaque individu de relâcher le contrôle de ses émotions. Dans un match de football, ce n'est pas seulement la victoire de son équipe qui donne du plaisir, mais la compétition en elle-même. Fondamentalement, l'histoire de chaque sport est donc liée à l'apparition de règlements de plus en plus rigoureux qui ont uniformisé les pratiques sportives dans le but de maîtriser le déploiement ou le spectacle de la violence.

Des conflits au sein des compétitions de football.
On dit souvent que les pays s'affrontent au football, mais une fois ils ont aussi joué le match suivant à la guerre. Le match éliminatoire entre le Honduras et le Salvador pour la classification à la Coupe du Monde au Mexique de 1970 cristallise l'ensemble des tensions accumulées depuis les années en raison des conflits territoriaux. Le 26 juin 1969, les deux pays s'affrontent et le Salvador gagne 3 à 2. Par conséquent, les troubles civiles commencées depuis le 8 juin s'aggravent. De plus, craignant un coup d'état militaire, en raison de l'affaire des "Sleeping Beauties" (prise en otage de soldats du Salvador), le gouvernement Salvadorien planifie l'offensive avant même que le match ait lieu. Au cours des heures suivantes au match, des mineurs affrontements ont lieu de part et d'autre de la frontière, or, les médias profitent massivement des altercations et les utilisent comme propagande en faveur de la guerre. Les relations diplomatiques sont rompues dès le 4 juillet 1969, et la guerre est déclenchée officiellement le 14, lorsque les Salvadoriens lâchent la première bombe sur Tegucigalpa. La guerre ne dure que jusqu'au 19 juillet d'où son nom de Guerre de Cent Heures, mais provoque plus de 3000 morts et des milliers d'émigrés . Cependant, si bien il y a eu un cessez le feu rapide, les relations restent fortement endommagées, ce n'est jusqu'en 1980 que la paix est signée et 1992 que la dispute territoriale est résolue.
Nous pouvons don affirmer que le football n'est pas la cause du conflit mis un prétexte déclencheur de celui-ci. En effet, le football fait appel à la fierté nationale, cristallise les rivalités nationales et renforce les tensions préexistantes.






Ervin Zador sort de la piscine avec le visage couvert de sang après un coup du joueur Soviétique Valentin Prokopov.

Source: http://cdn-lejdd.ladmedia.fr/var/lejdd/storage/images/media/images/archivesphotoscmc/sport/1956-bain-de-sang/72614-1-fre-FR/1956-Bain-de-sang_pics_500.jpg
Le massacre de Munich survient pendant les Jeux olympiques d'été de 1972 à Munich en Allemagne de l'Ouest avec la prise en otage de membres de l'équipe olympique israélienne par le groupe terroriste palestinien Septembre noir qui entretient des liens avec l'organisation de Yasser Arafat, le Fatah. Onze athlètes sont assassinés par les terroristes.
Source: http://skepticism-images.s3-website-us-east-1.amazonaws.com/images/jreviews/Black-September-Munich-Olympics.jpg
Documentaire de la chaîne ESPN2 qui montre les causes et les conséquences de la Guerre de Cent Heures.
Depuis l'Antiquité sport et conflits sont toujours liés. Bien que le contexte sportif soit souvent présenté comme un lieu de socialisation et d’apprentissage des valeurs morales, telles que le fair-play, la coopération, l’entraide, le respect d’autrui ou le respect des règles, les médias se font régulièrement l’écho de phénomènes de violence sur les terrains ou dans les tribunes, voire de plus en plus souvent à l’extérieur des enceintes sportives. On peut de même dire que les terrains de jeu deviennent de véritables champs de bataille où se règlent de manière indirecte les conflits politique entre pays différents.
Le bain de sang de Melbourne :
Le Water-polo est connu universellement comme étant un sport à forts affrontements physiques , cependant la demi-finale des Jeux Olympiques de 1956 passe à l’histoire comme la plus brutale des confrontations sportives. Le match ayant lieu lors des jeux Olympiques de Melbourne, Australie, où la piscine devient la scène d'une revanche politique.
Ce jeu disputée entre la Hongrie et la Russie à Melbourne est sans doute aussi un des évènements sportifs qui illustre le plus l’histoire de la guerre froide.
Ce match a lieu en décembre 1956 avec une ambiance très tendue entre les joueurs. En effet en octobre les hongrois se révoltent contre le régime communiste, lors de l’insurrection de Budapest. En novembre les soviétiques interviennent et écrasent l’insurrection en laissant un bilan désastreux de 25000 morts.
Dans ce contexte, doivent s’affronter en demi finale les deux équipes, qui transforment la compétition en un véritable champ de bataille. Dés le début même le public conformée en grande partie par des exilés hongrois et australiens, ce dernier faisant partie du bloc occidental, acclame les joueurs hongrois, qui vers la fin mènent le match par 4-0. Cependant le match ne finit pas , car, juste avant, une querelle débute entre les deux équipes à cause d’un coup de tête du soviétique Valentin Prokopov sur le hongrois Ervin Zador. Nombreux joueurs sont blessés et la piscine de Melbourne en devient rouge sang, d’où le nom de « bain de sang » donné a l’événement. La photo d’Ervin Zador blessée fait le tour du monde et devient un fait emblématique du contexte de l’époque. Après cette dispute, les Hongrois remportent la médaille d'or tandis que l'URSS se contente de la troisième place. À la fin des jeux plusieurs joueurs de l’équipe hongroise décident partir en exil, y compris Ervin Zador. Ce match permet donc de montrer les conflits internes au bloc soviétique, et l’utilisation du sport comme lieu de conflits et de revendications.
Le Massacre de Munich
Le 5 septembre 1972, soit un jour avant l’inauguration des jeux Olympiques à Munich en Allemagne de l’Ouest, huit terroristes palestiniens ont assassinés 2 membres de l’équipe olympique israélienne et neuf ont été pris en otage. La situation a finalisé par un énorme affrontement armé qui a comme résultat la mort des neuf otages et deux des terroristes. Ces terroristes font partie de l’organisation palestinienne Septembre noir, celui-ci est fameux grâce aux évènements du Septembre noir. Donc pour l'assassinat du premier ministre jordanien Wasfi Tall en novembre 1971 et pour cette prise d'otage d'athlètes israéliens. L’Opération Colère de Dieu, ayant comme but tuer les auteurs indirects ou directs de la prise d’otages, fut ainsi organisée par e gouvernement Israélien. Le bilan de cet évènement est de onze membres de l’équipe israélienne assassiné t un policier allemand tué dans la veille de l’Opération Sunshine qui a été découverte par les terroristes. Cette à dire dans une embuscade l’aéroport de Fürstenfeldbruck. Trois terroristes survivants ont été capturés puis 2 mois plus tard libérés par les allemands en raison d’un détournement d’un avion par deux autres membres du Septembre noir.
Cet événement montre comment la médiatisation de l'événement sportif représente un opportunité pour le peuple palestinien, plus particulièrement les membres du groupe Septembre noir, de montrer à un échelle mondiale la magnitude du conflit israelo-palestinien.
"Freedom's Fury" (2006) est un documentaire sur la demi-finale de Water-polo des Jeux Olympiques à Melbourne, Australie en 1956 entre l'Hongrie et l'URSS. Ce film est dirigé par Colin K. Gray et Megan Raney, produit par Quentin Tarantino, Lucy Liu et Thor Halvoressen et narré par Mark Spitz qui, pendant son adolescence, fut élève d'Ervin Zàdor. Le documentaire a aussi permis la reconnexion des joueurs des deux équipes presque cinquante années après le match. Il a été présenté lors des festivals de Tribecca Film Festival (2006), Cinequest (2006), Bahama Film Festival (2006), Waterfront Film Festival (2006), Global Peace Festival (2006) et Humgarian Film Week (2006) où il a globalement reçu des avis positifs.
Nous avons pu constater que sport et conflit sont toujours liés et que les grandes manifestations sportives sont, en raison de leur grande importance médiatique, des enjeux politiques.
Cependant, les sports sont aussi des moyens de prévention des conflits. Plusieurs organisations sportives sont innovatrices de projets pour réduire les causes de violence. On peut citer par exemple, les iniciatives pour promouvoir la pratique sportive chez les jeunes dans des environnements de haut conflit. On peut donc conclure que si bien le sport est une source et catalyseur de conflits, il est aussi un organisme de paix.
Sources:
Laura Vásquez
Silvia Ruiz
Manuela Nuñez
http://www.decitre.fr/livres/sport-et-civilisation-9782213028569.html
http://tpe.madmagz.com/fr/exemple-tpe-es-sport-et-conflits-politiques/
http://revuesshs.u-bourgogne.fr/societe_francaise/docannexe.php?id=1824
http://zerty.chez-alice.fr/nomB.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_de_Cent_Heures
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bain_de_sang_de_Melbourne
http://fr.wikipedia.org/wiki/Prise_d'otages_des_Jeux_olympiques_de_Munich
Les Jeux Olympiques représentent donc donc une opportunité pour les États de montrer leur position face aux différents conflits géopolotiques.
Auparavant la violence faisait partie du divertissement sportif comme le montrent les combats de Gladiateurs dans l'Antiquité où les tournois au Moyen-Âge. Aujourd'hui il est évident que la violence physique joue un rôle importante lors de la pratique de certains sports tels que le boxing ou le rugby. Néanmoins, la violence est caractéristique de la plupart des sports de masse, et va, dans certains cas, au-delà du terrain de jeu.
Les conflits dans le sport ont lieu à différentes échelles, au niveau des joueurs, au niveau des spectateurs et même au niveau des États.
Cependant, dans plusieurs cas, le sport n'est pas la cause mais le catalyseur des diverses confrontations politiques.
Le football, en tant que sport de masses, sert à divertir le public. Cependant, il est souvent la cause d'altércations entre les admirateurs des différents équipes. On peut citer le cas des "fans" du Real Madrid et Barcelona en Espagne ou Bca Juniors et River Plate en Argentine. La violence intensive, parfois responsable de la mort de plusieurs individus, mène a la division en entier des stades.
Or, les rencontres sportives sont aussi utilisées par les pays pour regler des véritables conflits géopolitiques.
Full transcript