Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Nagib Bouguessa

No description
by

Mohammed Amine Attar

on 2 February 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Nagib Bouguessa

ORGANIGRAMME
D'Un
C
entre
H
ospitalo
U
niversitaire
Objectifs généraux de la formation

Les établissements de santé sont entrées dans un processus de changement permanent nécessitant de former des managers de plus en plus performants.
Cette spécialité répond à un double objectif :
Offrir une formation spécialisée et approfondie aux étudiants se préparant aux fonctions d’encadrement et de gestion.
Apporter des savoir-faire professionnels au contact de praticiens de la santé.
Cette formation vise entre autres à l’acquisition :
d’une bonne maîtrise des outils de gestion.
d’une forte capacité à appréhender et analyser le secteur de la santé dans sa globalité et sa complexité.
de savoirs pour accompagner, conduire et piloter le changement.


Ce cursus a aussi pour but la formation de compétences managériales qui permettent de :
comprendre le fonctionnement et l’organisation du secteur de la santé ;
élaborer et analyser les documents de gestion comptables : établir un budget, maîtriser les règles comptables et financières du secteur, assurer le contrôle de gestion ;
faciliter l'introduction d'un management de la performance garantissant les spécificités du domaine de la santé et de sa dimension éthique ;
intégrer la place du patient dans les différents processus managériaux ;
Animer, encadrer et maîtriser tous les aspects de la GRH.

Parcours : Master
Objectifs spécifiques à la formation :

Ce Master est une formation universitaire de deux années après une licence à vocation professionnelle. Il sanctionne une spécialisation permettant d’aborder de nouveaux champs disciplinaires. En développant des connaissances sur les problématiques économiques et managériales, il apporte une coloration sectorielle et fonctionnelle et prépare à l’exercice de fonctions précises (personnel, budget, logistique,…) ou à des postes à responsabilité ou d’encadrement (directeur de laboratoire, chef de projet, chef de services.
Il a pour objectif de doter les apprenants du bagage nécessaire à la compréhension des missions, des défis, des enjeux, de l’organisation, du fonctionnement des structures sanitaires et hospitalières, développer leur compétence en matière de gestion des différents services et les préparer à des fonctions polyvalentes de cadre de l'administration sanitaire & hospitalière.

OBJECTIFS
Langues :

L’enseignement sera assuré en langues arabe, française & anglaise.

Public cible :
Les étudiants de deuxième année des départements de sciences économiques et de gestion ayant satisfait aux examens d’accès à spécialité sont concernes au premier chef.

Dates :

année universitaire 2014/2015

Partenariat
Cette projet piloté par la faculté des sciences économiques sera mené avec le concours de :
La faculté des sciences médicales.
La direction de la santé et de la population de Sétif.
Le laboratoire LSEHPS Laboratoire de Santé et d’Environnement des Hauts Plateaux Sétifiens.
DAPM (direction activités médicales & paramédicales du CHU).
Deux (02) structures sanitaires privées.

Remarque importante :
ce partenariat sera bien entendu élargi aux experts participants à cette rencontre scientifique désireux de faire partie de l’équipe de formation.

Évaluation et suivi

Un comité scientifique sera désigné pour coiffer cette offre de formation.
L’équipe de formation sera responsable du suivi et de l’évaluation des programmes et des contenus.
Cette offre de formation fera bien entendu l’objet des visas des instances universitaires locales et de l’habilitation de la commission nationale conformément à la réglementation en la matière.
Débouchés

La formation prépare aux différentes responsabilités comportant une forte dimension managériale dans les établissements hospitaliers et les structures de santé.
Cela concerne en particulier les responsabilités relatives aux postes de direction (responsable centre, chef de service, chef de projet) de pilotage et de management de la performance.

Architecture des programmes

Le dispositif d’enseignement adopté depuis quelques années étant le système LMD, on a bien, entendu, respecté la cohérence globale des programmes et des modules définis par le canevas adopté par la tutelle.
Encadrement :

On fera appel pour l’enseignement et l’encadrement à des :
• Enseignants et experts en économie, gestion, droit, finances, langues, informatique,…).
• Enseignants hospitalo-universitaires.
• Patriciens de la santé.
• Professionnels de la santé.
Semestre I
I. Unité d’enseignement fondamentale

Semestre I
a. Economie et management ;
Management public & new public management
Introduction à l’économie de la santé ;
Management des établissements de santé
b. Droit ;
Droit public, législation et réglementation de santé.

Semestre I
II. Unité d’enseignement méthodologique
Méthodologie de recherche et mémoire;
Santé publique, indicateurs de santé , politiques de prévention et de soins

III. Unité d’enseignement de découverte
Épidémiologie , hygiène en milieu hospitalière, gestion des risques de santé et déchets d’activités de soins à risque infectieux


IV. Unité d’enseignement transversale
C’est un ensemble de connaissances relatives aux techniques quantitatives, à l’information, communication et langues.
Comptes de la santé, comptabilité analytique, normes IPSAS
Modélisation conceptuelle des données d’un système d’information (S I)
Anglais médical
Semestre II

I. Unité d’enseignement fondamentale
a. Économie et management ;
Fonction financière & gestion budgétaire des établissements de santé
Contrôle de gestion , Comptabilité publique des établissements de santé;
Gestion des risques, des projets et de la qualité
Système de santé et assurances sociales

Semestre II

II. Unité d’enseignement méthodologique
Leadership & conduite du changement, dans les établissements de santé
Droit administratif
III. Unités d’enseignement de découverte
Marketing public, relations publiques & prise charge.
Développement durable & santé Programmation sanitaire& programmes de santé et de prévention


IV. Unités d’enseignement transversales
C’est un ensemble de connaissances relatives aux techniques quantitatives, à l’information, communication et langues.
NTIC, Intranet , système de gestion de bases de données en santé
Français médical & organismes internationaux.
Semestre III

I. Unité d’enseignement fondamentale
a. Economie et management ;

GRH & personnels de santé;
Organisation administrative des structures de santé ;
Financement & couts de la santé
Gestion des stocks et de la logistique
Infrastructures, maintenance & équipement médical
Code & Passation des marchés publics

Semestre III

II. Unité d’enseignement méthodologique
Système d'information automatisé
Santé publique, indicateurs de santé , politiques de prévention et de soins

III. Unités d’enseignement de découverte
Systèmes comparés de Santé & réforme de la santé


IV. Unités d’enseignement transversales
C’est un ensemble de connaissances relatives aux techniques quantitatives, à l’information, communication et langues.
Expression anglaise.

V. Séminaires
Deux séminaires sont prévus durant le quatrième semestre d’une durée d’une semaine chacun, le premier sera axé sur les « diagnostics des structures de santé » et le second sur le « Santé publique, développement durable & territoire »
VI. Stages en milieu hospitalier
Articulation entre théorie et pratique, tout un semestre sera réservé au stage en milieu professionnel ; comme pour la licence, il permet d'assurer et de compléter la formation théorique surtout sa mise en œuvre pratique et de confirmer l’orientation professionnelle des étudiants. Bien entendu, les stages, intégrés au cursus universitaire, sont placés sous la responsabilité administrative et pédagogique de l’université, mais encadrés par un maitre de stage( cadre de la santé), chargé de l’accompagnement et du suivi.
Le stage a pour but de familiariser les étudiants aux situations professionnelles et conditionner leur insertion dans la vie active, il permet enfin, d’acquérir des compétences supplémentaires : Autonomie et travail en équipe.

VII. Élaboration d’un projet professionnel ou rapport de stage
Comme pour la licence, le stage en milieu professionnel débouche sur l’élaboration d’un rapport de stage ou sur l’élaboration d’un projet professionnel ; pour le master tout un semestre sera réservé à sa rédaction.
Le rapport de stage est le résumé d’une première expérience dans une structure sanitaire, il constitue une mise au point sur les compétences et connaissances acquises au contact du milieu professionnel ; il doit permettre d’avoir une vision globale de la structure et des activités, de développer des compétences telle la rigueur et l’esprit d'équipe. Enfin, le rapport doit faire apparaître une illustration pertinente des notions théoriques étudié en cours.

5 ème SÉMINAIRE INTERNATIONAL : « DÉVELOPPEMENT DURABLE : SANTÉ, SOLIDARITÉS, TERRITOIRES », Sétif 02 & 03 février 2014
Présentation
1-

Le secteur de la santé connaît une mutation conversion considérable nécessitant une réponse adaptée en termes de personnel d’encadrement et de maîtrise. Il est indispensable de former aujourd’hui un nouveau profil de cadres de santé, capables d’accompagner et de gérer les réformes hospitalière et sanitaire.
2-

La spécialité « économie de la santé et administration hospitalière et sanitaire » (ESAHS) ambitionne de donner des compétences managériales (stratégie, RH, organisation, fonctionnement, diagnostic, système qualité, budget & finances, ...) et à développer les outils et techniques de management adaptés au secteur de la santé, ainsi que la maîtrise de la qualité et de la sécurité sanitaire.
Quel contenu donner à cette formation ?
Quelle architecture proposer entre UEF, UEM, UED et UET ?
Quel est le bon équilibre entre formation académique et professionnelle, entre stage et cours théoriques; entre cours et travaux dirigés ?
Quel est le mécanisme idoine de supervision et d'évaluation
Comment arriver à acceptable cohérence globale ?
Telles sont quelques questions soumises au débat.
Ce qui reste à entreprendre :
Mécanisme de :
supervision, révision, évaluation.
structure de suivi.
partenariat.
spécialiser un peu plus le M2, ressource humaine, formation, commandement, conduite du changement.
finance, comptabilité.
maintenance, équipement, literie, hôtellerie, logistique, stratégie.
Attentes
Thème :

peut-on allier économie de la santé et administration hospitalière ?
Professionnel et académique :

la frontière.
Concepts :

hospitalière , sanitaire.
Répartition entre :

UEF ? UEM ? UED ? UET ?
Cours et TD public :
administration publique.
Ouverture possible sur les filières médicales, est-ce bien possible ?
médecins, pharmaciens, administratifs ?
Après le déploiement de la faculté des sciences économiques par l’ouverture de nouvelles spécialités (management public, Finances, Monnaie, Fiscalité, Douanes, Assurances, Banques, Audit, PME, …), l’année 2014/2015 verra son intérêt porter pour la première fois sur le secteur de la santé ; Comme tous les autres secteurs, celui-ci accuse un déficit en formation spécialisée, son encadrement n’ayant pas suivi dans sa majorité un enseignement spécifique au secteur.
Une première
Économie de la santé
Deux facultés
Praticiens de la santé
Matières spécifiques
Langues étrangères
Adossé à un labo, DDS,



Ceci nous oblige à spécialiser
certains enseignants
Merci Pour Votre Attention
Des Commentaires.
Des Questions.
Préambule
L’organisation de ce cinquième séminaire international sur le « Développement durable : Santé, Solidarités, Territoires », constitue une opportunité que je saisis pour présenter à votre aimable attention le présent projet d’ouverture d’une nouvelle spécialité en Master professionnel dédié à « l’économie de la santé et à l'administration hospitalière et sanitaire » prévue l’année universitaire 2014/2015 pour enrichissement et, ainsi bénéficier de votre expertise.
Enquête Questionnaire Résultat
Conclusion
Nagib Bouguessa
Faculté des sciences économiques
Université Ferhat Abbas, Sétif 1

Projet d’ouverture d’une nouvelle spécialité en Master professionnel :

économie de la santé et administration hospitalière et sanitaire
Économie et management de la santé, l’exigence de nouvelles compétences
Introduction
8000 étudiants
140 Doctorants
250 inscrits en master
16 spécialités en licence
Idem pour le Master
Projet d'ouverture de quatre masters dont l'économie de la santé
CONTEXTES
La santé des algériens est d’actualité ; l’une des raisons et non des moindres est cette revendication jamais pleinement satisfaite d’une protection sanitaire satisfaisante. Les dépenses de santé (404,94 MDA en 2012, 306,92 en 2013) restent, d’une part insuffisantes (80 dollars par habitant par an) et, d’autre part, mal gérées. Ce problème de santé publique est devenu, malgré les reformes successives entreprises ici et là un problème de gestion publique.
Comment favoriser
une meilleure efficience de l’offre de santé alors que les besoins sont en expansion avec la conjugaison simultanée des transitions démographique et épidémiologique ?
Il est par ailleurs maintenant établi que les établissements
de santé, publics ou privés,
sont soumis, comme le reste des autres structures tant sociales qu’économiques à de profondes mutations. Ainsi, de nouvelles exigences apparaissent en matière d’efficacité, d’efficience
et de pertinence, de nouveaux modes de management et de régulation se fondant sur la refonte et du financement et
de la gouvernance.
L’État fait face à de nombreux défis, divers, multiformes, qui semblent insurmontables (croissance démographique, maintenance des équipements lourds, pointus et coûteux, augmentation du coût des médicaments, des prises en charge, exemple d’une trithérapie qui revient annuellement à 5 millions
de DA par malade).
La Wilaya de Sétif, s’étendant sur une superficie
de 6.549,64 km, composée de 60 communes reparties en 20 Daïras, deuxième au niveau national de par son poids démographique (1 661798 en 2012 avec un taux d’accroissement de 2,39%), compte d’importantes structures sanitaires ( 09 secteurs sanitaires, un CHU, 68 polycliniques , 227 salles de soins, 10 hôpitaux avec une capacité de 2409 lits , 09 cliniques multi-spécialités, 05 cliniques d’ophtalmologie, un centre orthopédique , quatre centres d’hémodialyse , trois écoles paramédicales, un centre anti-cancer,…) appelées à se démultiplier et nécessitant une « autre économie » et un autre « Management » au vu des sommes mises en jeu, des demandes et attentes de la société. Pour ce qui est des ressources humaines, 1140 médecins dont 322 spécialistes, 385 pharmaciens, 488 chirurgiens dentistes et 1567 agents paramédicaux assurent une couverture sanitaire dans des conditions plus ou moins acceptables.
La formation de compétences, la mise à niveau et le recyclage de la ressource humaine en la matière (une quinzaine de corps professionnels subdivisés en 82 profils) est devenue une urgence pour relever les défis et parfaire l’offre de
santé.
Full transcript