Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

LE BRASSAGE GENETIQUE ET LA DIVERSITE DES GENOMES

La reproduction sexuée permet de créer des individus qui contiennent un assortiment original d'allèles de leurs parents
by

Jacques florimont

on 24 March 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of LE BRASSAGE GENETIQUE ET LA DIVERSITE DES GENOMES

Le brassage génétique et la diversité des génomes.
1° La stabilité du caryotype.
Le
caryotype
d'une espèce est maintenu stable de génération en génération grâce à deux phénomènes complémentaires: la méiose et la fécondation, qui se succèdent au cours du
cycle de développement:
La
méiose
qui produit des cellules
haploïdes

(n chromosomes)
et
la
fécondation
qui rétablit l'état
diploïde
(2n chromosomes).
2° Le déroulement
de la méiose
3° La méiose assure
un double brassage
génétique
4° La fécondation
source de diversité
génétique
supplémentaire
5° Des accidents
au cours de
la méiose
Dans les testicules
Dans les ovaires
Fécondation
Méiose
Méiose
oeuf à 2n
mitoses
spermatozoïde n
ovule n
Diplophase
Haplophase
La
méiose
est la succession de deux divisions cellulaires.
une première division qui
réduit de moitié le nombre de chromosomes
: la
division réductionnelle.
et une seco
n
de division qui conserve ce nombre haploïde de chromosomes : la
division équationnelle
.
La méiose permet donc de produire 4 cellules
haploïdes
à partir d'une cellule
diploïde.
Les étapes de
la méiose
Le brassage intrachromosomique.
Lors de la prophase

I (division réductionnelle), les chromosomes homologues s'apparient pour former des
bivalents.
Les chromatides des chromosomes homologues peuvent
s
e croiser et échanger des portions c'est le
crossing over ou chiasma.

On obtient donc des chromosomes qui peuvent posséder des allèles d'origine paternelle et maternelle.
Les combinaisons d'allèles portés par chaque chromosome sont modifiées,
c'est le
brassage intrachromosomique.
le brassage interchromosomique
A l'anaphase I de la méiose, les chromosomes paternels et maternels se répartissent de manière aléatoire entre les deux cellules:
c'est le
brassage interchromosomique.
Avec 2n=6 chromosomes
il y a 8 sortes de gamètes (cellules haploïdes) produits.
Pour l'espèce humaine, avec 2n=46
il y a 2 sortes de gamètes produits soit
8388608 sortes!
23
Ces deux brassages génétiques qui se produisent au cours de la méiose ont pour conséquence une
diversité considérable des gamètes produits
.
Pour l'espèce humaine , si l'on considère un homme qui serait hérozygote pour 5000 de ses gènes et homozygote pour les autres gènes, il peut produire
2

sortes de gamètes; ce qui est un nombre astronomique.
On peut en déduire qu'il n'y a pas deux spermatozoïdes ou deux ovules identiques sur la terre.
5000
La fécondation
Sur le plan génétique la fécondation correspond à la réunion des génomes haploïdes des noyaux des gamètes: c'est la
caryogamie,
qui aboutit à la formation d'un
zygote
(oeuf) diploïde.
la fécondation rétablit la diploïdie.
La
fécondation,
en réunissant deux gamètes pris au hasard,
amplifie le brassage génétique
réalisé lors de la méiose.
Le nombre d'assortiment
s
chromosomique
s
différents résultant de la reproduction sexuée est quasiment infini.
Conséquence vous êtes uniques
il n'y en a jamais eu un comme vous dans toute l'histoire de l'humanité, vous êtes donc le premier.
et il n'y en aura plus jamais un comme vous, vous êtes donc le dernier.
Une non disjonction de deux chromosomes lors de l'anaphase I ou lors de l'anaphase II
,
produit des gamètes présentant un chromosome en plus ou en moins, engendrant des zygotes
trisomiques
ou
monosomiques
souvent non viables.
Trisomie 21.

Les monosomiques ne sont pas viables.
Monosomie X
Syndrome de Turner.
Un cas sur 5 000 environ.
Des
crossing over inégaux
peuvent accidentellement avoir lieu en prophase I.
L'échange réalisé aboutit alors à la
duplication d'un même gène
.
C'est ainsi que se constituent des
familles multigéniques.
Ce mécanisme
enrichit le génome
des espèces.
Full transcript