Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

La Révolution Française

No description
by

Cécile VIDIL

on 8 December 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of La Révolution Française

Comment expliquer la Révolution ? 1
Il y a des causes profondes, intellectuelles avec la philosophie des Lumières au XVIIIème siècle.
En France, les plus grands penseurs sont :
- Voltaire : il s'illustre par sa dénonciation des inégalités entre les 3 ordres et autres injustices (il dénonce l'esclavage dans
Candide
; il défend le chevalier de La Barre victime de l'
obscurantisme religieux
)
- Rousseau : il prône la mise en place
d'un nouveau
Contrat social

dans lequel les gouvernants sont désignés par les gouvernés
- Montesquieu : il qualifie le pouvoir royal de tyrannique car il cumule les 3 pouvoirs, exécutif, législatif et judiciaire. Il prône un régime dans lequel les
pouvoirs sont séparés
.
Comment expliquer la Révolution ? 2

Dans l'année 1788, le chômage augmente et plonge de nombreux Français dans la misère. A cause de mauvaises récoltes, le prix du pain explose (crise de subsistance).
Les guerres menées par Louis XVI ainsi que les dépenses de la cour entraînent un déficit énorme (crise financière).
Comment rééquilibrer le budget ?
- en baissant les dépenses de la cour ?
- en faisant payer un impôt à tous, même à la noblesse (comme le suggère Turgot) ?
- en augmentant les impôts du Tiers-Etat ?

Quelle solution aurais-tu choisie ?


Tu as trouvé la bonne réponse : pressé par son entourage de ne rien changer, Louis XVI choisit d'augmenter les impôts du Tiers-Etat et convoque pour cela les
Etats Généraux
qui sont préparés par la rédaction de
cahiers de doléance
dans toutes les paroisses. Ils s'ouvrent le
5 mai 1789
à Versailles avec des représentants élus des 3 ordres pour discuter soi-disant de réformes, en fait d'augmentation des impôts.
Une dernière disposition permettrait au Tiers-Etat de ne pas être piégé ; le vote par tête (un député = un vote) car le Tiers-Etat est majoritaire mais Louis XVI choisit le vote par ordre, les deux ordres privilégiés contre le Tiers-Etat. Il se révolte et quitte les Etats Généraux.

Comment comprenez-vous cette gravure ?
Quelle solution choisit le Roi ?
Bingo !
La Révolution a des causes plus immédiates.
I. Les Prémisses de la Révolution Française 1788-printemps 1789
II. La fin de la monarchie absolue et de la société d'Ancien Régime : été 1789
La révolte des députés :
Les députés du Tiers Etat associés à quelques-uns de la noblesse et du clergé se proclament
Assemblée Nationale
après avoir quitté les Etats Généraux. Ils proclament (20 juin 1789) le
Serment du Jeu de Paume
: ne pas se dissoudre avant d'avoir donné une constitution à la France.
C'est un acte politique primordial car est créée la notion de nation au nom de laquelle on va désormais détenir le pouvoir et gouverner.

Devant le danger de remise en cause de son pouvoir, Louis XVI fait masser des troupes pour intimider les députés.
Le 14 juillet, 1ère journée révolutionnaire, prise de la Bastille, symbole de l'absolutisme royal.
la Bastille, une forteresse royale dans laquelle le Roi pouvait faire emprisonner n'importe qui par lettre de cachet sans besoin de le justifier.
Des Parisiens armés de piques et de fusils pillés le matin même aux Invalides
Le marquis de Delaunay, gouverneur de la Bastille - premier Français à avoir la tête coupée - se rend avec sa garde.
La Grande Peur
Après la révolte des députés et des Parisiens éclate la révolte des campagnes en juillet et août 1789.
Dans les villages, on affronte le pouvoir seigneurial, on brûle les papiers justifiant les corvées et impôts dus par les paysans. Effrayée, une partie de la noblesse quitte la France pour l'Angleterre par peur d'où le nom de Grande Peur.
Les conséquences politiques de ces événements sont centrales : la nuit du 4 août 1789, l'Assemblée vote l'abolition des privilèges.
La société d'Ancien Régime fondée sur l'inégalité entre les individus selon l'ordre a pris fin.
Le 26 août est votée la DDHC qui fonde une nouvelle société basée sur la liberté, l'égalité et la souveraineté
nationale.
Les Parisiens comme les députés ont donc affronté directement la monarchie absolue. Celle-ci a pris fin.
Quelle attitude du Roi ?
Louis XVI est un homme indécis. Devant des changements aussi brutaux et sous l'influence de ses frères et de la Reine, il refuse d'entériner les récentes décisions de l'Assemblée.
Les 5-6 octobre 1789, les femmes de Paris, toujours victimes de la cherté du pain se rendent à pied à Versailles. Rejointes par les hommes, elles ramènent définitivement le Roi et sa famille à Paris pour les contrôler.
III. La Révolution tente d'instaurer une monarchie constitutionnelle :
Les Révolutionnaires entendent réformer la France en profondeur
Des réformes politiques
Dès l'été 1789, les députés ont promis de rédiger une Constitution qui délimitera le partage des pouvoirs entre le Roi et des institutions élues.
Des réformes budgétaires
Dès l'automne 1789, les grandes lignes sont tracées. Le Roi détient un pouvoir important :
- il détient le pouvoir exécutif
- il dispose d'un droit de véto suspensif (refus d'une loi pendant 4 ans)
L'Assemblée détient le pouvoir législatif, elle est l'expression de la souveraineté nationale car les députés sont élus, mais au suffrage censitaire.
Ceux qui était favorables au Roi étaient assis à droite et les autres plutôt hostiles au pouvoir royal à gauche. C'est pour cela que jusqu'à aujourd'hui et dans le monde entier, on partage l'échiqiuer politique entre gauche et droite.
Quel bilan ?
La fête de la Fédération du 14 juillet 1790 célèbre cette première année de révolution réussie. Le Roi prête serment à la Nation et à la Loi.
Cependant, de nombreuses tensions annoncent des difficultés :
- tensions entre la révolution et l'Eglise, le clergé réfractaire refuse de prêter serment à la Révolution.
- tensions entre la révolution et le Roi car celui-ci résiste le plus possible aux réformes
- tensions entre les citoyens actifs (qui ont le droit de vote) et les citoyens passifs (ceux qui ne l'ont pas car trop pauvres)
Les révolutionnaires doivent régler les problèmes budgétaires du royaume et contenir le déficit du Trésor royal.
Comment comprenez-vous cette image ?
Qui entre dans la presse ? Comment en ressort-il ? Quel sens donner ?
L'argent va être trouvé dans les biens considérables du clergé qui vont être nationalisés, c'est-à-dire remis à la Nation.
Ils furent ensuite vendus.
Par ailleurs, le clergé doit prouver son allégeance à la Révolution en prêtant serment. Le Pape s'y oppose et une partie du clergé avec lui. Il est appelé
clergé réfractaire
.
Louis XVI accepte cette réforme du clergé mais ne se fait dire la messe que par des prêtres réfractaires.
Il est appelé Janus en référence au dieu romain à deux visages.

La Grande Peur vue par Sofia Coppola dans
Marie-Antoinette

L'échec de la monarchie constitutionnelle
Le Roi et la Reine n'ont jamais vraiment accepté la Révolution.
- Le Roi est favorable à la guerre car si la France révolutionnaire est envahie, il pourra récupérer son trône.
-
Le 21 juin 1791
, toute la famille royale s'enfuit vers les frontières du Nord-Est à
Varennes
pour rejoindre les armées européennes toutes liguées contre la Révolution et prêtes à la guerre.
Ils sont reconnus et ramenés prisonniers à Paris, où ils sont accueillis dans un silence assourdissant.
Ils sont cantonnés au château des Tuileries et ne peuvent plus quitter Paris.
Deux positions politiques découlent de la fuite à Varennes :
- la plupart des députés restent royalistes et veulent conserver au Roi un grand pouvoir. Ils réussissent à faire adopter la Constitution en septembre 1791, quelques mois après la fuite.
- d'autres députés soulignent la trahison du Roi par cette fuite et commencent à réfléchir à le déposer. Il s'agit des députés montagnards qui défendent l'idée d'une République.
La chute de la monarchie
Malgré la méfiance qu'il suscite après sa fuite, Louis XVI continue son obstruction contre la Révolution. Il met son véto à la levée en masse d'une armée de 20 000 hommes pour combattre dans la guerre avec l'Autriche déclarée le
20 avril 1792
.
Le
10 août 1792,
des volontaires venus de toute la France pour combattre les armées européennes toutes en guerre contre la France révolutionnaire, attaquent le château des Tuileries. Parmi eux, des Marseillais qui entonne un chant juste écrit par Rouget de Lisle pour les armées du Rhin. C'est la naissance de
La Marseillaise
.
Le château est pris, la famille royale s'enfuit à l'Assemblée. Mais devant la fureur des sans-culottes, elle doit se rendre. Le Roi est arrêté accompagné de toute sa famille. ils sont emprisonnés au Temple à l'Est de Paris.
La monarchie constitutionnelle est morte ce jour.
IV. L'échec de la Ière République :
Louis XVI est jugé par les députés.
Les députés votent à une courte majorité la mort.
Louis XVI est guillotiné le 21 janvier 1793
Le procès du Roi
Il était sans doute impossible pour Louis XVI d'opérer les changements que lui demandaient les révolutionnaires. Toute son éducation de Roi était centrée sur son pouvoir absolu et sur les origines divines de la monarchie. Renoncer à l'absolutisme et à la domination de l'Eglise lui était impossible.
Les débuts de la République (
proclamée le 21septembre 1792
) sont difficiles car il faut construire un nouveau régime politique après plus de mille ans de monarchie. De plus, la mort du Roi précipite tous les pays européens dans la guerre contre la France révolutionnaire.
Un régime très favorable au peuple
La République est favorable au petit peuple représenté par les sans-culottes. La Constitution établit :
- pour le pouvoir législatif, une assemblée nommée la Convention élue au
suffrage universel
- pour le pouvoir exécutif, des comités dont le Comité de Salut public qui dirige la France et que domine Robespierre.
La République institue un maximum des prix pour que les plus pauvres puissent se nourrir, elle
abolit l'esclavage
dans les îles à sucre des Antilles et de l'Océan Indien.
Faire face aux dangers
Les nouveaux maîtres de la France sont les Girondins (modérés) et les Montagnards (radicaux / Robespierre, Danton, Saint Just, Hébert...).
La guerre à l'extérieur justifie
la Terreur
à l'intérieur contre tous ceux soupçonnés de vouloir lutter contre la Révolution. Dans les régions qui se soulèvent contre la Révolution comme la Vendée mais aussi à Paris, on exécute. On estime qu'entre mars 1793 et juillet 1794, plus de 100 000 personnes sont exécutées dans toute la France ar la guillotine, la noyade....
Tableau de la France en 1789
La France est une monarchie absolue de droit divin :
- le Roi détient tous les pouvoirs, s'y opposer est considéré comme un crime, le crime de lèse-majesté.
- son pouvoir est considéré comme étant d'origine divine, il est le lieutenant de Dieu sur Terre, le contester c'est contester la volonté divine.
Louis XVI est un Roi populaire au début de son règne en 1774. Il semble soucieux du sort des plus pauvres et entame des mesures d'économie. La Reine bénéficie de la même popularité, elle est jeune et semble vouloir moderniser le cérémonial de la cour.
Louis XVI est très instruit, curieux de toutes les innovations scientifiques et intellectuelles. Il lance par exemple l'expédition de La Pérouse destinée à découvrir le Pacifique.
La France doit faire face aux dangers extérieurs : la guerre livrée par l'Europe. Malgré la désorganisation de l'armée qui était jusqu'alors dirigée par la noblesse, les Français triomphent lors de la bataille de Valmy (20 septembre 1792, la veille de la proclamation de la République) et autres batailles.
Pour mettre fin aux pouvoir sanguinaires des Montagnards et particulièrement de Robespierre, les Girondins l'arrêtent le 9 thermidor An II (7 juillet 1794) et le font guillotiner le lendemain. C'est la fin de la Terreur qui a déconsidéré la République vue comme un régime sanguinaire pour de longues décennies.
Le bilan et la conclusion
Après la chute de Robespierre, la République perd son caractère populaire, trop lié à la Terreur. Le suffrage universel est aboli et le pouvoir confisqué par la bourgeoisie.
Pour autant, ces 5 années ont totalement bouleversé la France, d'où le terme de révolution. La monarchie de droit divin a été remplacée d'abord par une monarchie constitutionnelle puis par une République fondée sur la souveraineté populaire, la liberté, l'égalité et le partage des pouvoirs. Malgré les remises en cause de la Révolution avec un retour de régimes monarchiques (Empire et Restauration), les acquis de la Révolution perdurent et restent des références très actuelles.
Full transcript