Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Le Classicisme

No description
by

cansu gecer

on 7 March 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Le Classicisme

Le Classicisme Sezer AKDOGAN
Cansu GEÇER
Kadri MACAR Qu'est-ce que le classicisme ? Les Auteurs Plus important Du Classicisme François de Malherbe Pierre Corneille Molière Les Genres Littéraires Du Classicisme 1) L’imitation des Anciennes Les auteurs du classicisme Le classicisme est un mouvement artistique du XVIIeme siècle.
Entre les années 1660 et 1715.
Il se définit par une recherche de la perfection et exige la simplicité, l’équilibre et l’harmonie, la pureté et la clarté.
Les héros et héroïnes classiques ne sont en général pas rationnels mais leurs passions, souvent violentes, sont analysées par l'écriture qui les rend intelligibles.
Pour donner l'impression de naturel, il importe avant tout de ne pas choquer le lecteur. C'est pourquoi les règles de vraisemblance et de bienséance jouent un rôle majeur au XVIIeme siècle. Du XVIIe siècle est liée aux évolutions politiques, intellectuelles et artistiques qui se font entre 1598 – promulgation de l’édit de Nantes d’Henri IV qui met fin aux guerres de religions du XVIe siècle –, et 1715, date de la mort de Louis XIV, le Roi-Soleil qui a imposé la monarchie absolue au royaume. Le Château de Versailles VUÉ GÉNÉRALE DU XVIIe SIÈCLE C’est un siècle des règles.
Le 17 ème siècle est l'époque de la création de la littérature classique française.
Ce siècle est caractérisé par le triomphe de l’absolutisme royal.
Il y a un contraste entre la vie du roi et la vie du peuple. Le Château de Versailles situé à 16 km de Paris, devient le centre de la vie de la monarchie et de noblesse à partir de 1681. Le Classicisme concerne donc la littérature du XVIIe siècle mais également d'autres arts comme le théâtre, la musique, la peinture et l'architecture.
Les écrivains du Classicisme font également preuve d'une finesse dans leur analyse morale et psychologique.
Les grands auteurs de l'époque; Corneille, Racine, Molière, La Fontaine, Boileau, Malherbe, La Fayette, Perrault, Blaise Pascal, Descartes, La Bruyère. Le théâtre Né à Rouen le 6 juin 1606, mort le 1er octobre 1684 à Paris.
Est un dramaturge et poète français du XVIIe siècle.
Issu d'une famille de la bourgeoisie.
Pierre Corneille étude de droit.
Corneille fait de brillantes études chez les Jésuites.
En 1635, Il devient le protecteur de L’académie Conrart en L’académie Française Sa Vie

Molière, de son vrai nom Jean-Baptiste Poquelin, est ne a Paris en 1622.Le père de Molière est un tapissier du roi qu’il voulait que son fils devenir un avocat.Molière devient avocat en 1641 mais puis il décide de devenir comédien au lieu de devenir avocat. Il y avait nombreux salons.
On faisait des cérémonies, des faîtes dans Versailles.
Le Château de Versailles est un symbole de XVIIeme siècle.
L’Académie Française a été fondée dans ce siècle.
La noblesse de robe est née.
C’est-a-dire une noblesse qui ne dérive pas d’un titre de naissance, mais d’une concession de roi.
Au XVIIeme siècle, l’approche scientifique change profondément et on cherche à étudier les phénomènes directement pour établir les règles qui les gouvernent.
C’est le début de la science expérimentale, dont le fondateur est Galilée. Avant cette date, la vie mondaine était très intense au L'ouvre et dans les nombreux salons,dont le plus célèbre est celui de l’hôtel de Rambouillet.
Tous les grands artistes de l’époque travaillent à la construction de château de Versailles. L’Académie Française En 1634, L’Académie Française a été fondée, sous le règne de Louis XIII, par le cardinal de Richelieu.
Elle se compose de quarante membres. Ils sont connus sous le nom immortel.
La mission de l’académie est de fixer la langue française.
Elle a fixé les réglés du langage.
Elle perfectionner la langue.
Enrichir la langue française.
Elle est un précurseur du classicisme. Le Peuple La société du XVIIeme siècle est caractérisée par un énorme contraste entre le niveau de vie de la cour (roi) et celui de peuple.
La misère du peuple contraste avec le faste de Versailles.
Les impôts toujours croissants.
Et les mauvaises récoltées dues à des conditions météorologiques défavorable aggravent la condition des paysans. La Littérature au XVIIeme siècle Le XVIIe siècle peut être considéré, à Just titre, comme la période classique par excellence de la littérature française.
Il y a l’art baroque, la préciosité et mouvement de la pensée les libertins.
Les écrivains ont inspiré les anciens auteurs grecs et latins.
La littérature classique était une littérature d’imitation parce que les écrivains français ont ramené à la source antique et fait de l’imitation le principe fondamental de toute œuvre littéraire.
Classicisme est un terme créé par la critique en opposition au baroque.
C’est- à-dire le classicisme défend la raison mais le baroque défend l’imagination, l’incohérence, l’excentricité.
Dans ce siècle, la littérature classique était disciplinée, mondaine et le culte de la raison. La catharsis La préciosité Les Libertins La raison L’honnête homme Il doit savoir se comporter en société, respecter la courtoisie.
Il doit posséder la maîtrise de soi et ne pas se laisser aller a des excès.
Il est savant, poli, agréable.
Il doit plaire par son physique et par son discours. Quelles sont les caractéristiques du classicisme ? Les œuvres anciennes ont été imitées dans le classicisme.
Pour leur imitation les écrivains ont besoin de modèles et de maîtres.
Les écrivains adaptent les sujets empruntés au goût de l'époque, aux exigences théoriques du classicisme. 2) Élaboration des règles Le classicisme se base sur règles.
Le théâtre classique devait obéir à des règles bien précises, à savoir les trois règles. La règle d’unité But : ne pas fatiguer le spectateur avec des détails superflus, comme le lieu ou la date, afin de lui permettre de se concentrer sur l'intrigue, pour mieux toucher et édifier. Unité d’action
Unité de temps
Unité de lieu « Qu’en un jour, en un lieu, un seul fait accompli. »
(Boileau) La Règle Bienséance But : ne pas choquer le spectateur, souvent des hommes et des femmes de la cour du roi. Cette règle put nuire à la portée de la pièce sur le spectateur.
On ne montre pas sur la scène la mort. La Règle Vraisemblance But : toucher le spectateur en lui proposant des histoires qui soient conformes à ses attentes. L’auteur doit privilégier les faits qui ont apparence de vérité plutôt que la vérité. 3) L’imitation de la Nature 4) L’art de plaire 5) Le but d’instruire 6) L’utilisation à la langue 7) Souci de perfection La tragédie La comédie Les fables de La Fontaine Le roman La poésie Né à Caen en 1555 et mort à Paris le 16 octobre 1628.
Est un poète français.
Issu d’une famille noble,
Il fait des études dans sa ville natale, suit les cours de droit des universités de Caen et de Paris
Il continue des études à l’étranger, de Heidelberg et de Bâle. En 1576, ses études terminées, Malherbe va chercher fortune à Paris. Statue de François de Malherbe sur une des façades du Musée du Louvre. Voici de ton Etat la plus grande merveille,
Ce fils où ta vertu reluit si vivement ;
Approche-toi, mon prince, et vois le mouvement
Qu'en ce jeune Dauphin la musique réveille.

Qui témoigna jamais une si juste oreille
A remarquer des tons le divers changement ?
Qui jamais à les suivre eut tant de jugement,
Ou mesura ses pas d'une grâce pareille ?

Les esprits de la cour s'attachant par les yeux
A voir en cet objet un chef-d'oeuvre des cieux,
Disent tous que la France est moins qu'il ne mérite ;

Mais moi que du futur Apollon avertit,
Je dis que sa grandeur n'aura point de limite,
Et que tout l'univers lui sera trop petit. Au roi Henri le grand Le Cid “L’illustre Théâtre”. L’avare
Full transcript