Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

TPE la performance sportive

No description
by

BEAUD Camille

on 19 March 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of TPE la performance sportive

Capacités et limites osseuses Os: élément dur, rigide et très minéralisé.
Tissu osseux assure plusieurs fonctions: le soutien, la protection et la zone d’insertion des muscles.
Ces os deviennent beaucoup plus fragiles = formation petite fracture invisible. Or le sportif continue sa pratique et sollicite l’os toujours autant ce qui entraine une réele fracture + arrêt de la pratique pendant 6 à 8 semaines. Capacités et limites
cardio-vasculaires = circulation sanguine. Ce système cardio-vasculaire est un circuit fermé à travers lequel le sang transporte nutriments et dioxygène.
Les capacités de ce système se mesurent grâce à la fréquence cardiaque et le volume d’éjection systolique.
La fréquence cardiaque = le nombre de battements par minute nécessaire au cur pour pomper le sang à travers tout l’organisme.
Volume éjection systolique = volume de sang éjecté dans l’organisme à chaque battement de coeur. Capacités et limites musculaires Les risques du toujours plus Jusqu'où pouvons-nous repousser les limites de notre corps dans le domaine sportif ; par quels moyens et entrainant quels risques ? La performance sportive Apports nutritifs Tendons & Ligaments Les muscles L'Échauffement,
un atout
pour
progresser L’alimentation
du sportif,
un impact
positif
sur les
performances Avancées
médicales
et technologiques Moyens pour
dépasser ses limites L'entraînement Les différents types
d'entraînement Les nutriments L'alimentation avant,
après, pendant l'effort Sciences et sport,
deux alliés Innovations Méfaits du dopage Pathologies



développées Le surentraînement Conclusion Les blessures
engendrées La bigorexie Le mental de l'individu Capacités et limites du corps humain Les tendons sont comme des cordons fixés entre le muscle et la pièce osseuse du squelette permettant de les rattacher. Les ligaments sont des structures extrêmement solides qui relient les os entre eux dans les articulations.
Ce sont des protections du muscle contre les tensions excessives. Une pratique intensive engendra parfois à des entorses (élongation du ligament) voire à des déchirures ligamentaires comme la célèbre déchirure du ligament croisé du genou. Les nutriments sont des composants élémentaires contenus dans les aliments, ou issus de la nature.
Le corps humain présente des limites au niveau des lipides, glucides et protides (= carburants du corps humain). La masse musculaire a besoin de protéines, de glucides qui vont fournir de l’énergie et de lipides qui vont synthétiser l’ensemble des éléments nutritifs. Tout dépend de l’organisme du sportif, son sport pratiqué et sa fréquence =
Besoin protéines pour un sujet : 1.5 x votre poids.
Besoin glucides: 4x votre poids.
Besoin lipides: 1 gramme par kilo. Les muscles doivent utiliser l'oxygène pour dégrader les nutriments et extraire de l'énergie. Cette capacité le principal facteur limitant de l'exercice aérobie : Grande importance sur toutes les épreuves d'endurance. = l’état dans lequel l’athlète a fourni des efforts de façon répétée à un rythme plus ou moins élevé tel que le repos n’est pas assez long pour permettre la récupération.
Il peut limiter les séances d’entraînement.
Principaux symtômes : la perte d’appétit et de poids Lieu en début ou en fin d'exercice suite à de la fatigue, un déficit de souplesse du muscle, un mauvais échauffement, ou une mauvaise technique de préparation physique, un entrainement excessif ou insuffisant.
-les fractures post-tramatiques
-les fratures de fatigue
-les fractures engageant le pronostic vital
-la crampe
-l'écchymose
-la contusion
-tendinite
-élongation = une addiction comportementale au sport due à une pratique intensive.
Conséquences sur le corps humain: - le risque d’épuisement, le risque de dépendance face à des produits anabolisants.

Le fait de faire du sport devient une drogue. Mais le dopage comprend aussi l'utilisation de substances interdites ou peut aussi être le recours à des méthodes interdites. Un produit dopant doivent améliorer les performances, et être dangereux pour la santé. La force mentale d’une personne revient à avoir, de façon naturelle ou développée, la force psychologique qui aide généralement à mieux gérer les demandes du sport : (compétition, entraînement, mode de vie) et plus spécifiquement, à être plus constant et meilleur que son adversaire à rester déterminé, concentré, confiant, et en contrôle sous la pression.
Ainsi, le mental joue un rôle important dans la performance sportive, en effet celui-ci est une limite pouvant tout comme les facteurs étudiés précédemment modifier ou même empêcher notre organisme d’évoluer et de progresser dans le domaine sportif. L'echauffement : à quoi ça sert ? - améliorer les possibilités organiques (capacités physiologiques, physique...)
- améliorer la motricité corporelle (coordination, adresse, équilibre.)
- améliorer les performances
- prévenir les dommages corporels (protéger les muscles et les articulations)
- réchauffer le corps

L'échauffement doit durer de 15 à 20 minutes, selon :la durée de l'effort lui succédant, la température extérieure. l'échauffement a pour but de préparer l'organisme à l'effort, en mettant progressivement le corps en éveil. Modifications au niveau de l'organisme Modifications au niveau des musles : - la masse musculaire augmente - épaississement et acroissement du ....nombre de fibres - augmentation des forces musculaires - diminution des réserves graisseuses. Modifications au niveau du système nerveux: - augmentation de la vitesse de transmission des informations. - meilleure adéquation entre le système nerveux et le geste demandé (= meilleur rendement = dépense énergétique plus faible)
- diminue le stress lié à la réussite. modifications au niveau de la respiration : - augmentation de l'amplitude thoracique - diminution du nombre des ventilations / minute - augmentation du débit ventilatoire : DV (L/min) = FR (mvts/min) X VC (L/mvts) - L'endurance des muscles respiratoires augmente - diminution ou la disparition des phénomènes d'oppression thoracique Modifications au niveau cardiaque : - rythme cardiaque au repos diminue - augmentation de la fréquence cardiaque maximale - coeur + gros = + de sang ejecté = débit cardiaque x2 . - + de sang ejecté = + de 02 dans les muscles = meilleure adaptation circulatoire a l'effort - diminution du temps de récupération Modifications au niveau macroscopique: - transpiration, chaleur
- respiration plus forte et plus rapide
- accélération du rythme cardiaque
- fatigue musculaire
- crampe exige la réalisation d'efforts prolongés, d'intensité moyenne, plusieurs fois par semaine. Il favorise l'utilisation des graisses, autrement dit la voie aérobie. A la suite de ce type d'entrainement, on remarque une meilleure irrigation du muscle et encore une augmentation du nombre de mitochondries. Ces modifications apparaissent rapidement, au bout de quelques semaines d'entrainement, mais peuvent disparaître aussi vite si elle est interrompue. L'entrainement de puissance vise, lui à améliorer la force et la vitesse mais de manière différente. En effet les efforts longs et prolongés sont alors transformés en efforts courts, rapides et intenses, comme la musculation ou les courses de vitesses. L'entrainement d'endurance: L'entrainement de puissance : Les muscles ont besoin d'énergie pour travailler. Cette énergie provient de l'alimentation, et c'est pour cela que manger équilibré augmente le rendement musculaire et donc les performances : Les glucides : = sucres , alimentent les cellules nerveuses , les muscles et les globules rouges ( ils sont présents dans les féculents ) Les lipides : Ce sont des matières grasses. Les lipides sont principalement une réserve d'énergie pour l'organisme, les lipides faciliteront l'absorption des vitamines nécessaires pour qu'il fonctionne convenablement. Les protéines : favorisent la croissance et le renouvellement des muscles, apportent un gain en fer important Les vitamines: participent a la composition de nombreux enzymes qui permettent des réactions chimiques cellulaires , en particulier la transormation de combustibles en énergie . Elles assurent une digestion correcte , la contraction musculaire et la production d'énergie . Les sels minéraux: contribuent a la construction cellulaire ( calcium et phosphore des os ) L'eau , une source pour s'hydrater : L'eau = 60% du poids corporel d'un adulte . Elle assure le transport des nutriments dans l'organisme et l'élimination des déchets par les reins . Il est conseillé de s'hydrater de ma nière proportionelle a l'effort fourni car le corps perds de l'eau lors de l'effort , pouvant aller jusqu'à la déshydratation Avant l'effort : L'objectif de l'alimentation qui va précéder l'exercice est de mettre en place un apport d'énergie qui sera utilisé progressivement dans l'effort, tout en veillant à ne pas provoquer les troubles digestifs pouvant altérer les performances . ( pas trop de sucres ) Pendant l'effort : Si l'effort est prolongé, la consommation de barres de céréales, riches en glucides et en sels minéraux permet d'augmenter l'énergie emmagasinée. Cette alimentation durant l'effort a aussi pour but d'éviter par exemple l'hypoglycémie, lorsque la quantité de sucres nécessaire au fonctionnement des muscles n'est pas assez important. Apres l'effort : Suite à l'effort, des résidus de la consommation énergétique des muscles vont s'accumuler (tel que l'acide lactique ou l'azote) et vont provoquer quelque temps après l'activité physique des crampes et des douleurs musculaires, liés à la fatigue musculaire. Cette fatigue entraine une diminution des réserves énergétiques, et une accumulation des déchets dans l'organisme. le jour de compétition : Il est conseillé de prendre le dernier repas trois heures avant l'effort. Avec ce délai, l'effort physique ne se fait pas en pleine digestion évite ainsi les troubles gastro-intestinaux qui pénalisent la performance sportive. L'alimentation des sportifs se doit donc d'être équilibrée comme pour toutes les personnes sédentaires. La science a pour vertu d’aider le sportif en deux domaines majeurs : elle connaît le corps humain comme personne et peut donc l’équiper au mieux pour pouvoir aller toujours plus loin, toujours plus haut et être toujours plus fort. Ainsi, le sport a profité des progrès de la médecine comme aucun autre domaine. En effet, l’amélioration générale et spectaculaire de notre hygiène de vie depuis la fin du XIXème siècle a permis au corps humain d’être mieux traité, mieux préparé et donc plus performant. Le suivi médical actuel des sportifs, de haut niveau comme des amateurs, permet d’améliorer grandement le potentiel initial des athlètes. Le cardio-fréquencemètre [appareil permettant de mesurer la fréquence cardiaque en temps réel], outil aujourd’hui utilisé par tous les sportifs sérieux, en est l’illustration parfaite ! LE DOPAGE : Chez les valides : Chez les invalides: Les prothèses telles que les membres ou les yeux artificiels existent depuis des siècles, mais les premiers appareillages étaient rudimentaires, lourds, difficiles à manier et inconfortables.Grâce à une meilleure compréhension du fonctionnement biomécanique du corps humain ainsi qu’à la création de matériaux plus légers, plus solides et plus souples et à l’émergence de technologies d’ingénierie de plus en plus évoluées, les prothèses offrent aujourd’hui une plus grande liberté de mouvement et plus de confort, de solidité et de durabilité. Les fauteuils roulants :Contrairement aux fauteuils roulants ordinaires, ceux que l’on utilise pour le handisport ont une structure réglable rigide, pour plus de force et de solidité. Leur profil unique offre une stabilité accrue dans les virages serrés et réduit le risque de blessures dues aux chutes et aux renversements.
Le foilboard ou ‘ hydrofoil’ est une planche de surf dont l’aileron a été modifié suivant l’idée de l’hydroptère. Ce design permet a la planche de décoller de la surface de l’eau suivant sa vitesse.

Un vol enwingsuitest un type de saut effectué à l'aide d'unecombinaison de saut souple en forme d'aile. Cette dernière est utilisée notamment par desparachutistes pour modifier le frottement de l'air sur leur corps afin d'augmenter la portance. Ces combinaisons se gonflent d'air dès que le parachutiste se lance du haut d'une falaise ou sort de l'avion. Elles permettent de réduire leur vitesse de chute en la convertissant en vitesse horizontale.



Le trimaran le plus rapide de la planète allie le rêve et la haute technologie.Ce voilier hors normes survole les océans à très haute vitesse et combine les techniques de pointe de l’aéronautique et du génie maritime. L’hydroptèreest un projet unique et avant-gardiste qui véhicule des valeurs technologiques et humaines d’une force rare motivées par la passion et l’audace, les équipes Hydroptère ont su mettre à profit de nombreuses innovations pour faire voler et fiabiliser un bateau novateur, conciliant glisse et pureté. Le foilboard : La wingsuit : Hydroptère : le bateau qui volait Les principaux produits dopants : Les narcotiques ( canabis )
Toute substance qui provoque un sommeil profond, un état léthargique ou qui allège la douleur est considérée comme  narcotique : action analgésique, qui réduit la sensation de douleur, la fatigue musculaire
Une action euphorisante
Action sédative et anxiolitique(permet de lutter contre le stress avant/après la compétition) les stimulants : ( cocaïne, caféine ..) Effet de toute puissance ,reduit a sensation de fatigue . les hormones, agents anabolisants : ( testostérone ) augmentte la masse muscluaire, stimule l'agressivité, augmente la capacité respiratoire , et d'entrainement , diminue la sensation de fatigue . L'EPO : Augmentation de la capacité respiratoire et des entrainements , Permet de mieux supporter les nombreuses compétitions, Diminution de la sensation de fatigue et du temps de récupération Le développement technologique par le biais des équipements et des recherches médicales ont montrés que le corps humain était en mesure de dépasser toujours plus ses limites à partir des ses capacités naturelles. De plus une alimentation équilibrée et adaptée a la discipline pratiquée joue un rôle important en ce qui concerne la performance sportive , cependant , l'état physiologique de l'athlète reste le principal fatceur du dépassement de soi . Les Hommes ont prouvé dans le temps qu’ils pouvaient sans cesse améliorer leur performance sportive. La question vient alors a se poser ?

Peut-on un jour imaginer voir la limite atteinte?


Full transcript