Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Copy of Selling SaaS in the Enterprise

A different Methodology to sell a SaaS solution in the enterprise based on lowering CAC
by

fatima htm

on 1 April 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Copy of Selling SaaS in the Enterprise

Couverture GSM dans le Maroc Architecture de GSM * La structure de GSM. * Fonctionnement de GSM. * Les composants de GSM. Matrix Partners preso! Harvard Business Review How to lower the cost of enterprise sales? Rene Birthday Historique Fonctionnement d'un réseau GSM Résultat * Découvrons comment ça marche ? Depuis toujours, l’homme s’est beaucoup intéressé aux différentes techniques permettant aux êtres de communiquer entre eux. Au cours du temps, l’évolution des sciences a permis de mettre en place des systèmes de transmission permettant à chacun de communiquer avec n’importe lequel de ses voisins, quelque soit la distance qui les sépares. TRANSMISSION SUR LE RESEAU
GSM
Transmission des données Etre mobile ? C’est pouvoir se
rendre librement partout ! «...»,
le téléphone mobile a aussi cet accent de liberté :
communiquer quand on veut, comme on veut et où que l’on soit.»
Alors comment les données se
transmettent d'une telle vitesse
et par une telle excellence ? Aujourd’hui, avec radiotéléphonie cellulaire (GSM,…) l’utilisation d’outils sûrs est devenue nécessaire. Malheureusement, le besoin d’alerter ou de communiquer avec une personne en déplacement a conduit aux concepts de messagerie unilatérale (alerte à personne ou paging) et de radiotéléphonie cellulaire.
Pour protéger les informations des
erreurs qui peuvent se produire lors des communications radio et ainsi réduire le taux d'erreur sur bit, trois techniques de codage sont appliqués:
Un codage en bloc qui ajoute un bit de parité au bloc et qui permet la détection d'un nombre impair d'erreurs.
Un codage récurent (algorithme de VITERBI). L'information n'est plus sectionnée en
parties indépendantes mais certains
bits de redondance sont placés régulièrement dans le code.
Les composants de GSM http://www.gsmworld.com/ Merci pour votre attention & Fatima Assebban Réalisé par: Basma Eziani Global System
for Mobile Communications GSM : Encadré par: M.Hamid Dami Definition
Global System for Mobile Communications (GSM) (historiquement « Groupe spécial mobile ») est une norme numérique de seconde génération pour la téléphonie mobile.
Le groupe de travail chargé de la définir a été établi en 1982 par la Conférence européenne des administrations des postes et télécommunications (CEPT).
*La bande passante:
Le GSM est un système radiophonique à qui l’on a alloué deux bandes de fréquences larges de 25MHz chacune :
· 890 à 915 MHz pour les communications du mobile vers le fixe.
· 935 à 960 MHz pour les communications du fixe vers le mobile. Au Maroc, il existe trois opérateurs principaux :

Maroc Telecom, filiale de Vivendi Universal premier opérateur pour le nombre de clients GSM, offre ses services dans la bande 900 MHz, 16.889 millions d'abonnés (2010).

Meditel, le 2eme opérateur GSM au Maroc, l'opérateur France Telecom contrôle 40 %, il va probablement devenir Orange Maroc, offre ses services dans la bande 900 MHz, 10.789 millions d'abonnés GSM (2010).

Inwi, entré sur le marché en février 2010, détenu par les deux groupes marocains ONA et la SNI en partenariat avec l'opérateur Koweitien Zain qui contrôle 31 %, offre ses services GSM dans la bande 1 800 MHz, 4 303 millions d'abonnés GSM/EDGE (2010). BSS (MS, Mobile Station ou mobile GSM), celles-ci doivent être identifiées et localisées par le système pour pouvoir établir une communication (appel sortant) et être alertées
(appel entrant). Un sous-système radio (BSS, Base Station Subsystem) comportant un ensemble de bases radios (BTS, Base Transceiver Station) ou interfaces air qui gèrent le trafic radio avec le mobile. BTS (Base Transceiver Station) :
Sont des émetteurs-récepteurs ayant un minimum d'intelligence. Ils sont des équipements de recouvrement une seule cellule d’un réseau cellulaire. BSC (Base Station Controller) : Contrôleur de station de base (Organe "intelligent" du BSS) : Contrôle un ensemble de BTS et permet une première concentration des circuits. NSS MSC VLR HLR AUC EIR Un sous-système réseau (NSS, Network Switching Subsystem) comprenant les commutateurs de cœur de réseau (MSC, Mobile services Switching Center) associés à une base de données locale (VLR, Visitor Location Register) et une base de données centrale ou registre des abonnés nominaux (HLR, Home Location Register). (Mobile Switching Center): Gère l'établissement des communications entre un mobile et un autre MSC, la transmission des messages courts et l'exécution du handover. Il dialogue avec le VLR pour gérer la mobilité des usagers. Cette base de données ne contient que des informations dynamiques et est liée à un MSC. Il y en a donc plusieurs dans un réseau GSM. Elle contient des données dynamiques qui lui sont transmises par le HLR avec lequel elle communique lorsqu'un abonné entre dans la zone de couverture du centre de commutation mobile auquel elle est rattaché. Il existe au moins un enregistreur de localisation (HLR) par réseau (PLMN).Il s'agit d'une base de données avec des informations essentielles pour les services de téléphonie mobile et avec un accès rapide de manière à garantir un temps d'établissement de connexion aussi court que possible. Son travail lié avec HLR et OMC. Il consiste d’assurer la sécurité des abonnés et l’authentification des abonnés :  Il contient les données d’identification d’abonné nommé clé d’identification (Ki)  Il générer les paramètres de sécurité qui travailler par l’utilisation de (Ki). Contient tout les informations des mobiles et n’autorise pas d’utiliser les mobiles volés. Dans un réseau GSM, le terminal de l'utilisateur est appelé station mobile. Une station mobile est composée d'une carte SIM (Subscriber Identity Module), permettant d'identifier l'usager de façon unique et d'un terminal mobile, c'est-à-dire l'appareil de l'usager (la plupart du temps un téléphone portable). Les terminaux (appareils) sont identifiés par un numéro d'identification unique de 15 chiffres appelé IMEI (International Mobile Equipment Identity). Chaque carte SIM possède également un numéro d'identification unique (et secret) appelé IMSI (International Mobile Subscriber Identity). Ce code peut être protégé à l'aide d'une clé de 4 chiffres appelés code PIN. * Notion de réseau cellulaire

le mobile transmet par radio la communication vers la station de base de sa cellule.
elle est acheminée par câble ou fibre optique vers la station de base du correspondant (ou vers son téléphone fixe).
cette station de base transmet finalement la conversation par radio au correspondant.
la conversation ne passe jamais directement d’un mobile GSM à l’autre mobile. La structure de GSM Les réseaux de téléphonie mobile sont basés sur la notion de cellules, c'est-à-dire des zones circulaires se chevauchant afin de couvrir une zone géographique.
Les réseaux cellulaires reposent sur l'utilisation d'un émetteur-récepteur central au niveau de chaque cellule, appelée « station de base » (en anglais Base Transceiver Station, notée BTS)

Durant un premier intervalle de temps T1,
d'une durée de 577 µs, la porteuse est
utilisée pour transmettre vers le téléphone P1 ;
cet intervalle de temps est appelé
« time slot » dans la terminologie GSM. Ensuite, le téléphone P2 reçoit pendant le
second « time slot » T2. De la même manière, le téléphone P3 recevra les
informations qui lui sont destinées pendant le troisième « time slot » T3, et ainsi de
suite s'il y a d'autres téléphone mobiles dans la cellule. Une porteuse peut ainsi être
partagée par 8 téléphone mobiles. A la fin du « time slot » T1, le téléphone P1 devra
attendre pendant 7 « time slots » avant de recevoir à nouveau. La transmission d'un
canal (c'est-à-dire une conversation) se fait donc de manière discontinue ; ce
procédé est appelé « multiplexage temporel »
ou encore « time division multiple
access » (TDMA). Le codage Le Multiplixage On effectue également
un entrelacement par blocs
de 464 bits. Cet entrelacement consiste à répartir les blocs selon une méthode définie. Ainsi, si le canal perturbe une suite de bits consécutifs, l'altération sera diffusée sur un grand nombre de blocs plutôt que sur la totalité d'un bloc; les blocs affectés pourront alors être corrigés
grâce aux bits
redondants. Conclusion Le réseau GSM est considéré par ses
exploitants comme un investissement qui
doit être rentable, offrir une certaine
pérennité et pouvoir évoluer.
Les qualités de ce réseau sont l’utilisation optimum des ressources (fréquence radio, capacité de transmission, une grande disponibilité, une exploitation simple
et efficace, une normalisation réussie
et enfin un coût d’infrastructure
raisonnable. MS * 1887. le physicien allemand Heinrich Hertz découvre les« ondes hertziennes », ce sont les ondes radio.
* 1982. La Conférence Européenne des Postes et Télécommunication(C.E.P.T) réserve des fréquences dans la gamme des 900MHz pour les télécommunications mobiles et créé le Groupe Spécial Mobile (G.S.M).
*1989. Le G.S.M préconise l'introduction de la bande de fréquence 1800MHz afin de permettre l’utilisation de la norme DCS 1800.
*1993. L’abréviation GSM signifie désormais « Global System for Mobile communication ». Ce changement marque ainsi le tournant entre la phase d’élaboration de la norme et sa phase de commercialisation.
·*Octobre 1993. Le GSM de deuxième génération apparaît. Cette évolution propose de nouveaux services tels que les renvois d'appel ou la limitation.
*2005. Le réseau GSM totalise plus de 1,2 Milliard d’abonnés dans le monde d'appel.
.
Full transcript