Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

La théorie de l'agence

No description
by

Amine Iraqi Housseini

on 27 July 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of La théorie de l'agence

I - Fondateurs
II - Origines et fondements dela théorie de l’agence
III - Apports et limites de la théorie de l’agence

Conclusion
Préparé par :

Amine IRAQI
Najlae BAKHAT
Anas SAHRAOUI

La théorie de l 'agence
La théorie de l ' agence
Introduction

I. Fondateurs
1. Micheal C. Jensen
2. William H. Meckling

II. Origines et fondement de la théorie de l’agence
1. Les origines de la théorie de l’agence
2. Les fondements de la théorie de l’agence

III. Apports et limites de la théorie de l’agence
1. Les apports
2. Les limites 

Conclusion



Introduction
Jensen est né le 30 novembre 1939 à Rochester (Minnesota) ;MBA en Finance en 1964;Doctorat en économie, finance et comptabilité en1968 ;
Professeur à l’Université de Rochester 1967 – 1988
Administration de l’Université de Harvard où il reste jusqu’à sa retraite en juin 2000

Son travail le plus connu est son article de 1976 avec William H. Meckling,«  Théorie de la firme: Le comportement des gestionnaires, des coûts de l'Agence et la structure de propriété »  l’un des articles d'économie les plus cités ces trente dernières années


WilliamH.Meckling



Il est décédé le 15 mai 1998 en Californie, à l’âge de 76ans
MBA en Economie de l'Université de Denver en1947;
Doctorat honorifique en sciences sociales de l ' Université Francisco en 1980
Meckling servi sur les facultés de l'Université de Denver, l'Université Butler, et l'Université de Californie à Los Angeles
Connu par son travail avec Jensen dans l’article « Théorie de la firme: Le comportement des gestionnaires, des coûts de l'Agence et la structure de propriété 1976 »

La théorie d’agence vise soit à:
Expliquer les formes organisationnelles comme mode de réduction des coûts d’agence (la théorie positive)

Proposer des mécanismes de contrôle et d’incitation visant à réduire des coûts (la théorie normative).

La théorie d’agence est ainsi une nouvelle approche néoclassique qualifiée d’approche contractuelle : l’entreprise est présentée comme un système de relation à caractère contractuel entre des agents économiques individuels.
Merci de votre attention
Michael C.Jensen
M.C. Jensen et W.H. Meckling, fondateurs de la théorie de l'agence, s'inspirent à l'origine de la démarche de Alchian et Demsetz, pour
définir la firme comme noeud de contrats
.

Le modèle explicatif des structures de financement et d'actionnariat, est fondé sur les hypothèses d'
asymétrie d'information
et de
conflits d'intérêts
entre le dirigeant - propriétaire, les nouveaux actionnaires et les créanciers financiers.

L'étude des problèmes liés à la relation d'agence a pour origine les interrogations d'Adam Smith (1776) sur l'inefficacité des sociétés dont la direction était confiée à un agent non-propriétaire.

A. Berle et G. Means (1932) montrent que la séparation entre la propriété et le contrôle conduit à une situation où la divergence des intérêts entre propriétaires et dirigeants est problématique

2. Les fondements de la théoriede l’agence
1. Origine de la théoriede l’agence
La théorie de l'agence repose sur deux hypothèses comportementales :

Les individus cherchent à maximiser leur utilité.
Les individus sont susceptibles de tirer profit de l'incomplétude des contrats.

Dans un contexte d’asymétrie d’information et d’impossibilité de rédiger des contrats complets, des conflits d’intérêts peuvent survenir.

Jensen et Meckling identifient deux types de conflits d’intérêt:

- D’une part les conflits entre actionnaires et dirigeants;
- D’autre part les conflits entre actionnaires-dirigeants et créanciers.

Selon Jensen et Meckling, les coûts d'agence naissent dans toute situation qui suscite un effort coopératif entre deux ou plusieurs personnes, même s'il n'y a pas de relations claires principal/agent.
 Les coûts de surveillance et d’incitation

 Les coûts d’obligation

 Les coûts d'opportunité

1. Les apports
La théorie positive
La théorie positive de l’agence a pour ambition de fournir les bases d’une théorie générale des formes organisationnelles fondée sur l’hypothèse que les individus cherchent à profiter au mieux des gains de la coopération.


La théorie normative
Eisenhard suggère qu’il existe une multitude de stratégies de contrôle disponibles pour les organisations.

1. Concevoir un emploi simple et routinier.

2. Concevoir un emploi plus complexe et plus intéressant.

3. Concevoir un emploi complexe et intéressant mais à recourir à une évaluation plus simple.

Les Limites
Développée en 1976 et mise en perspective tout au long des années 80 et 90, la théorie de l’agence fait l’objet cette dernière décennie de diverses critiques.
Car elle ne prend pas en compte toute la complexité des organisations en constante évolution.
Encadré par :

Mr. ESSAFI

Problématique: quelle est la contribution de la théorie de l’agence à la théorie des organisations ?
Full transcript