Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

les avantages de la confédération

No description
by

Nicole Godman

on 6 November 2012

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of les avantages de la confédération

par Nicole Godman Les avantages de la Confederation Les Menaces d'invasions Un gouvernement fort Stabilite economique La Grande-Bretagne commençait à considérer ses colonies comme un fardeau, L'autonomie gouvernementale des colonies lui paraissait une solution idéale. La Grande-Bretagne avait déjà aboli les lois sur les céréales qui avaient privilégié le commerce avec les colonies. Chemin de fer A cause de la tension que les habitants des colonies britanniques avaient, car ils craignaient que les Etas-Unis leurs attaquaient une autre fois, la formation de la confédération éviterais une autre invasions Annexion: Faire passer sous sa souveraineté (l'ensemble ou une partie d'un État) La Destinee Manifeste: Les Americains pensaient qu'ils étaient destinés par dieu de contrôler tous, 'tous' incluent l'Amérique du Nord et les deux colonies du Canada. Les raids féniens: Les raids féniens était des Américains d'origine irlandaise. Les succès militaires remportés contre eux ont aussi convaincu bien des gens de l'utilité d'une confédération. C'était clair que des provinces unies seraient plus fortes et pourraient se défendre plus facilement. Le nouveau gouvernement, contrôlait les quatre provinces du nouveau Canada; l'Ontario, le Québec, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick, dirigé par John A. Macdonald.
Ce gouvernement créait un gouvernement central fort, chargé d'assurer << la paix, l'ordre et le bon gouvernement >>. Depuis un jeune âge, Macdonald était engager dans des politiques et la loi. Il à joué un rôle majeur dans la confédération, en particulier à la conférence de Québec. :un gouvernement qui a une situation d'une collectivité, d'un organisme public dotés de pouvoirs et d'institutions leur permettant de gérer les affaires qui leur sont propres sans interférence du pouvoir central. :quand le gouvernement de la Grande Bretagne a implicite les taxes sur l'importation des céréales. Le Canada-Ouest avaient une plus grande population que Canada-Est. Mais le nombre de siège dans l'assemblée était égaux. La formule de la <<représentation selon la population>> est donc devenu un slogan populaire au Canada-Ouest. Selon cette formule, le nombre de siège augmentaient pour le Canada-Ouest grâce à son plus grande population et avais le plus grand nombre de représentants au Parlement. Protection du Ouest George Brown George Brown était le chef du Parti réformiste, il avait le but de former une confédération. Il s'est joint avec John A. Macdonald, dans ce qu'on a appelé la <<Grande Coalition>>. Le chemin de fer a encouragé des provinces comme la Colombie-Britannique à se joindre à la confédération. Il rendrait l'Amérique du Nord accessible d'un bout à l'autre, rendre la géographie du Canada plus simple pour les voyages et le commerce entre les colonies. Beaucoup de colonies voulaient commencer des voies ferrées, mais n'avaient pas assez d'argent pour le terminer. Avec la confédération, le gouvernement fédéral pourrait fournir des fonds pour un chemin de fer transcontinental. De la côte militaires, le chemin de fer offrait du transporte des troupes canadiennes en toute sécurité. Sandford Fleming était un immigrant écossais et un brillant ingénieur. C'est lui que a supervisé l'arpentage du chemin de fer Intercolonial. George Étienne Cartier Cartier est devenu le chef du Parti Bleu, après être battu aux côtés des rebelles du Bas-Canada en 1837. Il s'est rendu à Londres pour discuter de la possibilité d'une confédération. Avec John A. Macdonald, il a été deux fois co-premier ministre de la Province du Canada. Charles Tupper Charles Tupper était élu premier ministre de la Nouvelle-Écosse, et il a participé aux trois conférences préparatoires à la confédération. À son retour en Nouvelle-Écosse, après la conférence de Québec, il a réussi à faire adopter les 72 résolutions et la Nouvelle-Écosse s'est jointe à la Confédération. Tupper a été premier ministre du Canada en 1896, pendant 69 jours seulement. Joindre des colonies (Haut, Bas et Maritimes) Les trois colonies des Maritimes (Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick et Île-du-prince-Édouard) n'était pas intéressé à faire partie de la confédération avant l'année 1860. Mais Au début de cette année ils ont commencé à parler d'union. Une conférence a été organisée qui serait déroulée à Charlottetown. Durant ce conférence les propositions étaient trop audacieuses et à minimiser l'intérêt des colonies Maritimes. Donc une deuxième conférence était organisé. Puis encore un troisième qui a eu lieu à Londres qui a permis de rédiger et d'adopter l'Acte de l'Amérique du Nord britannique. http://www.collectionscanada.gc.ca/confederation/023001-7104-f.html Alexander Tilloch Galt Alexander Galt était nommé ministre des finances de la Probince du Canada, dans le gouvernement Macdonald-Cartier. Il était un homme très respecté pour ses exposés sur les questions financières, au cours des conférences qui ont mené à l'union. Samuel Tilley Samuel Tilley était aux trois conférences menées à l'union et c'était lui qui a suggéré le nom <<Dominion du Canada>>. Il travaillait à la confédération et faisait partie du premier Cabinet de Macdonald après la confédération :qui a de l'audace, de la hardiesse ou de l'insolence <<Dominion du Canada>> qui a été finalement adopté à la conférence de Londres.
Full transcript