Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

http://www.ville-larochelle.fr/index.php?id=1274#2783

No description
by

corentin girard

on 17 January 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of http://www.ville-larochelle.fr/index.php?id=1274#2783

La propagande rassure les citoyens
Une guerre totale qui s'insert dans la vie quotidienne rochelaise

La première Guerre mondiale s'est démarquée des autres guerres notamment par la mobilisation des populations pour la guerre, de toutes les ressources du pays . Même à des centaines de kilomètres du front, toutes les villes ou villages sont mobilisés dans le but que le pays sorte victorieux. . Nous verrons, dans un premier temps comment les soldats rochelais partent pour le front et leurs correspondances avec l'arrière et ensuite le quotidien des rochelais subit par cette guerre.
I) Les soldats Rochelais au combat

II) Le quotidien de guerre de la ville de La Rochelle
I) Les soldats Rochelais au combat
La mobilisation générale est envoyée le 2 aout 1914 à toutes les communes de France. Les hommes sont mobilisés et les différents régiments partent au combat. Les soldats peuvent correspondre avec leur famille ou leurs amis par lettres ou par cartes postales
Les réfugiés
De nombreux réfugiés belges parviennent à atteindre la France et nombre d'entre eux viennent s'installer a La Rochelle
Les hôpitaux de La Rochelle sont convoités comme des hôpitaux de guerre et accueillent des bléssés de la Triple Alliance comme de L'Entente
Ce document est un recenssement des malades et des bléssés de chaque année de la guerre d'août à décembre. On peut voir que même a des centaines de kilomètres du front les chiffres des bléssés ou des malades sont assez grand. On imagine que dans les hôpitaux près du front le nombres de bléssés et de malades doit être beaucoup plus important. On imagine donc que les hôpitaux de La Rochelle ont eux aussi étés assez surchargés par ces blessés venus du front.
Introduction
Objectif centenaire : La Rochelle et l'école Fénelon Notre-Dame dans la guerre totale.
Guillaume Fouques
Corentin Girard
Yassine Naamane

Problématique
En quoi l'implication de la ville de La Rochelle et l'école Fénelon Notre-Dames est-elle un exemple de la mobilisation pour une guerre totale ?
La mobilisation générale
Le grand départ
Départ du 23ème régiment d'infanterie le 5 aout 1914 à la gare de La Rochelle
Un dernier au revoir
Le 323ème régiment d'infanterie sur le départ le 11 aout 1914 au niveau de la place de Verdun.
La mobilisation
1er aout 1914 - Avis de mobilisation envoyé à la commune
La Rochelle et ses soldats
Le 138ème régiment d'infanterie sur l'actuelle place de Verdun
Les hôpitaux de la rochelle accueillaient en priorité les soldat bléssés au front qu'ils soient allemands ou français
Des soldats du front allemand allant vers les hôpitaux rochelais
On observe que des réfugés bléssés ou malades débarquent du front par centaines et sont envoyés dans les hôpitaux ou refuges les plus proches
L'acceuil des réfugiés
La commune organise la création d'un comité pour les réfugiés Nordiques qui ouvre le 6 janvier 1915
Une école belge à La Rochelle
Une école pour les réfugiés belges est ouverte le 1er mars 1915
Vente de charité
De nombreuses ventes de charité sont organisées en faveur du comité franco-belge comme celle du 8 janvier 1916 illustrée ici
Des réfugiés belges à La Rochelle
L'usine Vandier et Despret explose pendant la guerre. Elle etait spécialiste de production de melinite et d'acide picrique qui sont deux explosifs. Les dégats ont fait près de 200 morts. On voit que même a des centaines de kilomètres du front , les usines sont tournées vers l'armement.
La guerre s'initie dans le quotidien des rochelais par le biais de restrictions ou de modifications de certaines activités
Par manque de combustibles les tramways ne circulent qu'une fois toute les demi-heure pour conserver un maximum de carburant pour envoyer les soldats au front.
Lors de la séance du Conseil municipal du 25 avril, le maire propose le port de La Pallice comme port de débarquement des Américains. l'activité du port étant commerciale , celle ci est modifiée pour permettre une arrivée plus rapide des alliés
Une affiche est distribuée pour prévenir les habitants que les denrées alimentaires seront réduites pour les personnes de l'arrière
Les femmes étant dans les usines ou aux champs toute la journée , une crèche est mise en place pour garder les enfants
Pour compenser le manque de main d'oeuvre française la municipalité de La Rochelle fait appel à des travailleurs étrangers notament chinois
les premiers réfugiés belges arrivent au port de La Pallice le 20 octobre 1914
Ceci est une photo de l'école Fénelon Notre-Dames en 1914. Celle-ci était utilisée comme un hôpital pour les bléssés du front
Cette lettre à l'intention des dirigeants de Fénelon nous indique ici que l'école à dû se transformer en hôpital très vite car le nombre de bléssés augmentait trop rapidement pour que les hôpitaux près du front puissent accueillir tous les bléssés ou malades.
L'école Fénelon Notre-Dame est transformée en hôpital pour les bléssés et malades du front
Ces deux diagrammes circulaires montrent que les marchandises principales importées sont la houilles (sert à la fabrication de poudre à canon) des produits chimiques et des métaux comme l'acier ou la fonte. Les céréales ne sont importés qu'en petite quantitié dû au rationnement.
La fonction du port de La Pallice est modifiée.
Anciennement un port essetiellement commercial, il devient un port pour accueillir les bléssés et malades du front,mais il déporte aussi les prisonnier vers l'Ile de ré. Les prisonniers ne pouvant pas partir vers l'ile de Ré restent ici dans des camps à La Pallice
Arrivée des Belges
II) Le quotidien de guerre de la ville de La Rochelle
les hommes étant partis au front, les femmes doivent les remplacer dans leur métier( paysans, ouvriers,etc)
Les soldats Rochelais au front
Malgré le fait que les conditions de combat au front soient très dures les soldats de La Rochelle n'oublient pas les êtres chers qu'ils ont laissés derrière et ils leur envoient des cartes postales afin de leur confirmer qu'ils sont encore en vie
La lettre d'un soldat à sa fiancée
Un soldat blessé donne de ses nouvelles à sa famille
Un soldat donne de ses nouvelles à son ami
Les soldats des colonnies reviennent bléssés a La Rochelle pour y être soignés
Cette affiche fait partie des nombreuses campagnes de propagande efféctuées à La Rochelle pendant la guerre. Elle nous montre un soldat avec derrière lui, le drapeau français. Le slogan "il veille, il vaincra, souscrivez" nous idique qu'il faut faire confiance au soldat du front et les soutenir en donnant de l'argent pour les aidez.
l'impératif du "souscrivez" prouve que c'est une action obligatoire de la part de tous les français
L'art aussi est tourné vers la guerre avec des poèmes ou des chansons. Des affiches sont publiées partout dans la ville faisant l'éloge des soldats.Elles font aussi la promotion du traitement de ces derniers dans les hôpitaux français
Les soldats en ville
Des aménagements effectués dans la ville permet à La Rochelle de s'investir aussi dans la prise en charge de prisonniers de guerre
La Pallice centre de détention
Embarquement à La Pallice vers l'Ile de Ré
La Propagande de guerre
Affiche de propagande trouvée dans les rues rochelaises
"Le soldat français se bat pour la France"
Carte de souvenir de La Rochelle
Affiche de propagande pour remonter le moral de l'arrière
La propagande à La Rochelle
La propagande est utilisée partout en période de guerre. On retrouve certaines de ces affiches de propagande dans le ville de La Rochelle malgré son éloignement géographique du front.
Ce poème à été écrit par G.Bonnin à La Couarde/mer en 1915 il insite les habitants à faire des dons à l'état pour pouvoir vaincre l'ennemi.
Ici, deux artistes rochelais (M.Boutin et R.Palès)
compose une chanson pour le maréchal foch commandent en chef des alliés du front de l'ouest
La commune informe les citoyens de la progression des soldtas
La commune demande l'aide des citoyens
Conclusion
L'implication de la ville de La Rochelle et de l'école fénelon Notre-Dame est un exemple de guerre totale car cette ville à mobilisée toutes ses resources( humaines, sprituelles et matérielles) jusqu'à changer les fonctions de certaines structures( port de la pallice, école fénelon, usine vandier et despret,etc) malgré son éloignement géographique notable du front
Cette guerre a été si violente que le quotidien des gens qui ne pouvaient participer à la guerre s'en est malgré tout trouvé changé. C'est le principe d'une guerre totale, tous les efforts possibles sont mobilisés pour permettre à son pays de gagner la guerre
Les soldats rochelais partis au front se donnaient énormement de mal afin de garder une correspondance avec leurs familles de La Rochelle et essayer de rester en vie pour pouvoir un jour revoir ces gens restés à l'arrière qui malgré leur fort éloignement du front participent eux aussi à cette guerre
Full transcript