Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

La peinture classique

No description
by

Sofia Bernard ODR

on 10 September 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of La peinture classique

Sommaire
INTRODUCTION
*Définition des termes du sujet
-peinture hollandaise
-classicisme

*Contexte historique

PROBLEMATIQUE

CARACTERISTIQUES
-Première + tableau
-Deuxième + tableau

CONCLUSION


BIBLIOGRAPHIE

Première partie:
Retour à l'Antiquité
La première caractéristique de la peinture classique est le retour à l'Antiquité. Les peintres s'inspiraient de cette époque, de la Bible, de la mythologie, de la littérature de cette période et vont peindre avec une technique qui donnera une vision lisse à la surface.
Mais, la plupart des peintres hollandais ne vont pas suivre la peinture européenne, ils ne vont pas s'inspirer de la mythologique. Celle-ci était peinte avec une autre perception, ces peintres voulaient symboliser des dieux et déesses mais avec les figures de femmes, enfants et hommes anonymes de la vie quotidienne. Dans ces oeuvres, les peintres représentaient des femmes comme des mères et épouisent exemplaires pour montrer que la beauté habrite dans chaque chose, geste et figure. Et, par exemple, avec cette beauté ils voulaient transmettre la beauté d'Aphrodite mais avec la représentation d'une mère avec son enfant qui se trouve sur Terre et qu'on peut voir dans toutes les maisons de l'époque.
La peinture hollandaise va à rester avec les évocations de la Bible et le triomphe des personnages historique de ces époques va toujours être représenté dans les tableaux. De plus, le paysage va aider avec ce décor des scènes historiques et montrera la fragilité de l'homme fâce à cette nature.
Problématique
Quelles sont les caractéristiques de la peinture hollandaise au XVII siècle?
Contexte historique du classicisme
Au XVII siècle, Louis XIV met en place une monarchie absolue et concentrera tous les pouvoirs sur lui. Cette centraliation du rôle de l'Etat aura des conséquences sur les arts et la littérature.
C'est aussi la création de l'Académie Francaise et de la Comédie Francaise qui encourage la création d'oeuvres classiques.
Classicisme
Le classicisme est un mouvement culturel, esthétique et artistique qui se développe en Europe au XIIº siècle et qui s'étend jusqu'au XIII° siècle.
Il se définit sur un ensemble de valeurs et de critère qui dessinent un idéal d' "honnete homme" (l'homme idéal) en s'appuiyant sur la raison.
Le classicisme se développe dans les arts plastiques, l'architecture, la litterature, la philosophie et la peinture. Cette dernière, porte à la méditation et exprime la morale et le drame.



Conclusion
La peinture hollandaise a suivi le chemin des artistes européens, mais avec un style propre. La peinture de ce pays a connu deux importantes étapes au XIIe siècle, le retour à l’Antiquité et l’age d’or de la peinture hollandaise. Pour conjecturer, on établira les différences entre ces deux périodes.
L’Antiquité ce centrait sur la représentation de Dieux et déesses a partir d’enfants, femmes ou hommes de la vie quotidienne. Les peintres voulaient expresser que la beauté habite sur chaque chose. La Bible est évoquée, de même que certains personnages historiques importants.
Par contre, l’age d’or change ces caractéristiques drastiquement, mais conserve quelques unes. Dans ce cas, les peintres vont ce centré sur la vie quotidienne, des sacrements et les classes populaires. Et de nouveaux thèmes picturaux se sont établis, comme le portrait par exemple.

La peinture hollandaise a connut une évolution de ses caractéristiques picturales au XIIe siècle sur un même courant, qui a fait changer aussi l’esprit des peintres, et ils se sont exprimé d’une nouvelle manière. Le classicisme a connut une route différente en hollande par rapport a l’Europe.

La peinture holandaise au XVII siécle
Bibliographie
- http://www.toutpourlebac.com/dossiers/177/bac-fiche-francais--le-classicisme/515/le-contexte.html

- L'
Art classique
, Francois- Georges Pariset

- https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%82ge_d%27or_de_la_peinture_n%C3%A9erlandaise

-http://www.histoire-pour-tous.fr/arts/2678-la-peinture-de-genre-hollandaise-au-xviieme-siecle.html

-http://www.rivagedeboheme.fr/pages/arts/peinture-17e-siecle/peinture-hollandaise.html

-https://fr.wikipedia.org/wiki/Si%C3%A8cle_d%27or_n%C3%A9erlandais#La_peinture
Peinture hollandaise
Introduction
Deuxième partie:
Le siècle d'or
Contexte historique de la peinture hollandaise
Au XII ° siècle, l'Hollande vit le siècle d'or qui se caractérise par être une zone d'un commerce apogée par les sciences et les arts. Avec ce succès la production artistique augmentera considérablement et les Pays-Bas seront appelés un atelier graphique. C'est là donc les grands peintres hollandais surgiront.
La peinture hollandaise, à cette époque, est en pleine propérité grâce au siècle d'or et devient une création remarquable. Ces peintres seront très reconnus grâce à une vision contrasté à tous les autres peintres de l'époque. Les grands peintres comme Vermeeer ou de Hooch représenteront des scènes de la vie quotidienne avec des personnages anonymes qui seront accompagnés de paysages extraordinaires.

Rembrandt (1606-1669)
Rembrandt est l'un des seuls artistes hollandais à peindre la mythologie grecque. Dans ce tableau, intitulé
L'enlèvement d'Europe
qui date de 1632, il peint la rencontre de la fille du roi Tyr (Liban) et Zeus métamorphosé de taureau.
Saenredam (1597-1665)
Saenredam est presque entièrement consacré à peindre des édifices religieux pour arrivé à la pureté.
Dans ce tableau, il peint, en 1662, l'église Sainte-Marie à Utrecht.
Van Ruisdael (1628-1682)
Van Ruisdael se caractérise par ces paysages qui s'inspirent de la réalité mais n'est pas toujours fidèle. Dans son tableau, intitulé
Paysage d'hiver
(1670) il peind une ville frappeé par la rudesse de l'hiver et ainsi montre parfaitement la fragilité de l'homme envers la nature
Vermeer
(1632-1675)
Vermeer se caractérise par être l'un des peintre plus poétiques grâce à l'alliance de quotidienneté et mystère dans ces peintures. Dans ce tableau, intutilé
La Laitière
(1660) il représente une femme simple mais poétique dans sa vie quotidienne et faisant quelque chose d'habituel.
Dans ce contexte de propérité artistique, la production de peintures augmentera et les peintres se perfectionneront. C'est ici où les peintres profiteront des scènes de la vie courante, des classes populaires et des sacrements (le baptème) pour montrer une certaine joie de vivre dans leurs tableaux. Les caractéristiques des peintures déjà vues seront toujours utilisés mais maintenant il y aura des nouveaux thèmes picturaux. Tout d'abord, les peintres élaboreront des portraits de groupes ou individuels et représenteront des familles, des couples, des parents et des autoportraits. De plus, il y aura plus de peintures centrées dans des festivités et cérémonies importantes. Aussi, les peintres commenceront à peindre des natures mortes avec des tables ravagées après le dinner, des fruitiers avec des fruits de toutes couleurs qui renvoient aux sens et des objets. Aussi il y aura plus de paysages mais maintenant peuplés d'animaux.
Vermeer (1632-1675)
Hals (1583-1666)
Wouwerman (1619-1668)
Kalf (1619-1693)
Vermeer nous dépeind ici dans une de ses oeuvres les plus connues,
la jeune fille à la perle
(1665-67), le portrait d'une jeune fille. La perle que porte cette jeune fille nous évoque la dèesse Vénus ou même Aphrodite et la fille nous fait penser à un instant mistérieux et symple.
Hals, avec son tableau
Banquets des officiers du corps des archers de Saint-Adrien (1627)
, nous montre, comme son nom l'indique, une cérémomie ou même une fête. Mais les intégrants de cette fête vont symboliser la liberté des villes et de leurs membres.
Kalf nous représente, avec son tableau intitulé
Fruits
,
une nouvelle caractéristique de la peinture hollandaise, la nature morte. Ce tableau nous montre une ciste avec des fruits qui iluminent le tableau avec ces couleurs vives.
Wouwerman nous présente un paysage, intitulé
Le Pommelé
, mais pas un paysage ordinaire, il ajoute cheval avec son maître. Cette incorporation de l'animal va être de plus en plus vus dans les nouvelles oeuvres hollandaises.
Full transcript