Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Information, orientation, jeunes

Table ronde pour INJEP
by

Desclaux Bernard

on 3 February 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Information, orientation, jeunes

25 septembre 2012 Jeunes et pratiques d’information :
quels enjeux ? Bernard Desclaux Améliorer l’information, est-ce suffisant ?
Par Bernard Desclaux, ancien directeur de CIO, formateur à l’École supérieure
de l’Éducation nationale
« Améliorer le processus de l’information en matière d’orientation est sans doute nécessaire aujourd’hui en France. La synthèse des travaux de l’INJEP présentée ici, et surtout
les propositions formulées vont dans ce sens :
- mieux s’adapter à la “demande”, aux différents profils ;
- trouver la “bonne” interface, celle qui sera “pertinente” pour rentrer en communication,
et acceptée par le demandeur ;
- coordonner les dispositifs d’information, objet de la mise en oeuvre actuelle du service public d’orientation tout au long de la vie.
Mais est-ce suffisant pour affronter les deux difficultés majeures à mes yeux qui constituent
le problème de l’orientation en France ?
Ce n’est pas l’information qui est complexe et compliquée, mais le monde
de la formation. Il est d’abord multiple, foisonnant, mais il est également fait d’entités
qui ont chacune leur “politique de recrutement”. Aussi, l’information n’est jamais neutre.
Elle est toujours l’effet et l’enjeu de forces, d’autant plus que notre système est marqué par
la sélection. Il ne suffit pas d’être informé, et de bien choisir, il faut encore avoir les atouts pour être pris, choisi, retenu.
L’organisation de nos procédures d’orientation a des effets structurants sur l’état des personnes. Elles laissent supposer que le choix de l’élève est premier et essentiel.
Mais les réels décideurs de son orientation étant les personnels de l’éducation, enseignants de l’élève et chef d’établissement (et non pas les conseillers d’orientation), ce sont les critères scolaires (réussite, difficulté dans les matières) qui fonctionnent et non la motivation de l’élève. D’où l’intégration, très vite, par l’élève de ces critères pour arrêter ses “propres choix”.
Si développer un service public d’information et de conseil en orientation est nécessaire
pour aider les membres de la société dans la tâche sans doute de plus en plus permanente
et répétitive de se réorienter, ce n’est pas suffisant pour que son utilisation soit efficace.
Il faut encore que les compétences et les capacités à s’orienter soient acquises. Et le fonctionnement de nos procédures d’orientation dans le monde scolaire est plutôt contre-productif par rapport à cet objectif. » Améliorer le processus
d'information des jeunes Comment ? Est-ce suffisant ? Ce n'est pas l'information qui est complexe,



c'est l'organisation de la formation ! Multiple, foisonnant, complexe et concurrentiel information et politique de recrutement Complexité de la production de l'information L'information est produite L'ONISEP La normalisation des formations La standardisation des formats d'information Sélection ouverte, sélection cachée Orientation active Dans quel état l'élève français se trouve-t-il lorsqu'il doit s'orienter ? L'entrée dans l'enseignement supérieur, premier moment de choix et de décision personnel • mieux s’adapter à la « demande »

• trouver le « bon » interface

• coordonner les dispositifs d’information Les 3 préconisations de l'INJEP Mais ? http://www.onisep.fr/Choisir-mes-etudes/Apres-le-bac/Schema-des-etudes-apres-le-bac http://www.admission-postbac.fr/ 2/9
80% des places post-bac étaient universitaires 2/9 http://www.admission-postbac.fr/index.php?desc=accueil http://www.ciep.fr/ries/introries45.pdf international http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATSOS07234 Chiffres de l'INSEE Un des thèmes : Articulation du Secondaire et du Supérieur APB Le processus de candidature et d'affectation en partie simplifié Conférence-débat organisée par l’INJEP Le baccalauréat sa valeur, sa fonction ? Le rapport à l'information « Mais ces jeunes ne se fient pas complètement à ce nouvel outil. Pour prévenir certaines failles du Web (données obsolètes, informations lapidaires, sources peu sûres), ils vérifient leurs informations auprès de professionnels et de structures spécialisés : Salons, forums, journées portes ouvertes, et... conseillers d'orientation, en bout de chaîne. » http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202209061182-orientation-les-jeunes-ont-massivement-recours-a-internet-351692.php Une histoire de l'information Le conseiller élabore sa propre information, et surtout un réseau personnel de connaissance dans les centres de formation d’apprentis. Information et réseau sont personnels Dans les années 30 Le BUS premières "productions" d'information sur le supérieur en direction des lycéens Jusqu'aux années 70 L'information est produite pour les professionnels L'accès à l'information suppose un contact avec un professionnel A partir des années 70 Double production :
pour les professionnels
pour les usagers Développement d'un secteur marchand de l'information Années 80 L'auto-documentation ONISEP Lente mise en place dans les CIO L'explosion des Salons décentralisation et implication des collectivités territoriales dans l'éducation Avec Internet Le professionnel utilise des documents Le professionnel comme l'usager
a accès aux mêmes sources d'information Constats Mauvaise utilisation des professionnels : Vérificateurs d'information aide au projet conseil pour la décision
(François Dubet, Le déclin de l'Institution, Paris : Seuil, 2002), Une évolution générale des métiers (Philippe Maubant et Lucie Roger, Les métiers de l’éducation et de la formation : une professionnalisation en tensions. Revue internationale de pédagogie de l’enseignement supérieur, 28-1 | 2012), comme le disent les québécois. De l'autorité sur autrui à la collaboration nécessaire 3 éléments de contexte L'évolution du rapport à l'information Ce n'est pas l'information qui est compliquée, c'est la formation Les recommandations de l'Europe 2ème contexte Orientation :
les pratiques d’information changent la donne Les classeurs du CIDJ et les fiches Le professionnel est un intermédiaire Principe de l'accompagnement Après la période des portes ouvertes dans le secteur marchand : les salonniers dans le secteur public : les collectivités territoriales L’organisation de nos procédures d’orientation

fait que nos élèves au moment du choix
pour l’après-bac,

ne sont pas préparés. 3 Particularités de nos procédures La terminale
est le premier vrai choix Résolution du Conseil sur

"Mieux inclure l'orientation tout au long de la vie dans les stratégies d'éducation et de formation tout au long de la vie"

2905ème session du Conseil ÉDUCATION, JEUNESSE et CULTURE

Bruxelles, le 21 novembre 2008 La forme de la formation Les paquets cadeaux Le menu ou la carte Le principe du LMD L'enseignement modulaire 1. favoriser l'acquisition de la capacité à s'orienter tout au long de la vie,
2. faciliter l'accès de tous les citoyens aux services d'orientation,
3. développer l'assurance qualité des services d'orientation,
4. encourager la coordination et la coopération des différents acteurs aux niveaux national, régional et local; Principes directeurs - inscrire dans les programmes d'enseignement général, d'enseignement professionnel et de l'enseignement supérieur des activités d'enseignement et d'apprentissage visant l'acquisition de l'aptitude à s'orienter ; La capacité de s'orienter est déterminante pour donner aux citoyens les moyens de les rendre acteurs de la construction de leur parcours d'éducation, de formation, d'insertion et de vie professionnelle.
Cette aptitude, qui devrait être entretenue tout au long de la vie, s'appuie sur les compétences clés, notamment la compétence "apprendre à apprendre", les compétences sociales et civiques - y compris les compétences interculturelles - et l'esprit d'initiative et d'entreprise. La capacité de s'orienter inclut les dimensions suivantes, notamment dans les phases de transition:

 se familiariser avec l'environnement économique, les entreprises et les métiers;
 savoir s'auto-évaluer, se connaître soi-même et être capable de décrire les compétences acquises dans le cadre de l'éducation formelle, informelle et non formelle,
 connaître les systèmes d'éducation, de formation et de certification; http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2008:319:0004:0007:FR:PDF Mon point 3 Le contexte européen CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE PREZI Desclaux INJEP PREZI tutoriel français prezi.com Notre processus d'orientation est contre productif Conseiller d'orientation puis directeur de CIO (2008) Formateur, académie de Versailles et ESEN (2012) Blogueur http://blog.educpros.fr/bernard-desclaux/ sur Twitter @BDesclaux Eduquer la capacité à s'orienter Faciliter l'accès aux organismes
d'information et d'orientation fait suite a
l'éducation a l'orientation le service publique de l'orientation
tout au long de la vie Trois élements de contexte moteur de recheche Quelques étapes 1er contexte Au début du siècle dernier Et la mise à disposition dans les établissements scolaires La documentation personnelle du professionnel L'inflation d'information => La course infinie à l'information Des propositions d'information => Une multiplication des acteurs => => Au début des années 80 Et aujourd'hui ? La segmentation des publics Etre informé ne suffit pas, il faut être retenu... Que deviennent les
bacheliers après leur bac ?
Choix d’orientation et entrée
dans l’enseignement supérieur
des bacheliers 2008 Note d'information n°10.06 jullet 2010 : "Que deviennent les bacheliers après leur bac ?" http://cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/2010/87/5/NIMESR1006_148875.pdf Et tout le monde ne va pas où il voulait aller ! L'orientation active la sélection sur dossier Amplification de la concurrence entre les formations Concurrence internationale
dans l'enseignement supérieur Transformations universitaires : un modèle international ?
Introduction par Bernard Dizambourg
Revue internationale d'éducation de Sèvres
45 | septembre 2007 : L’enseignement supérieur, une compétition mondiale ?
http://ries.revues.org/88 Plusieurs auteurs constatent pour leur pays une nécessité d’adaptation en profondeur du modèle universitaire de formation. L’objectif d’acquisition de connaissances disciplinaires par les étudiants n’est plus suffisant ; mieux préparer les étudiants consiste à faire acquérir des compétences et à développer leur capacité d’autonomie dans les processus d’apprentissages. Patricia Pol le met en évidence pour la France (et plus généralement pour l’ensemble des pays concernés par le Processus de Bologne) : il s’agit bien d’un changement de paradigme qui demande de passer d’une démarche centrée sur l’enseignant et les contenus de cours à une approche centrée sur l’étudiant et ses résultats, avec l’objectif de préparer son insertion dans l’emploi, évolution supposant une refonte des cursus et méthodes pédagogiques. Cette transformation est fréquemment analysée comme une nécessité pour valoriser les formations universitaires tant auprès des étudiants que des employeurs. dans les COSP puis les CIO "la doc centrale" et la doc personnelle Carrefour Nuits Trains Aujourd'hui
salon virtuel ! Santé, éducation social Les métiers agissant sur autrui Les métiers adressés à autrui En France Organisation en tuyaux, en silos L'orientation est
le choix d'un chemin Deux conséquences L'angoisse du choix "et si je me trompais" la "réorientation" difficile Deux recommandations PDMF http://www.education.gouv.fr/cid24356/les-parcours-de-decouverte-des-metiers-et-des-formations.html Le parcours de découverte des métiers et des formations sur Eduscol : Parcours de découverte des métiers et des formations
Apprendre à s'orienter tout au long de la vie http://eduscol.education.fr/cid46878/le-parcours-decouverte-des-metiers-des-formations.html sur le site du ministère sur l'ONISEP : activités de classe pour le pdmf http://www.onisep.fr/Espace-pedagogique/College/Activites-de-classe-pour-le-PDMF Ressources Problèmes et difficultés implication et collaboration de tous les acteurs occasion de partenariat, pas de fléchage de moyens modification des rôles professionnels et des identités professionnelles des acteurs SPO SPOTLV Délégation à l’information et à l’orientation
(DIO) ● La loi relative à l’orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie du 24/11/2009 a créé un droit à l’information et à l’orientation dont l’exercice s’appuie sur la mise en place d’un service public de l’orientation (SPO).

Elle a également créé la DIO ayant pour mission de :
- Proposer les priorités de la politique d’information et d’orientation.
- Etablir les normes de qualité pour le service public de l’orientation.
- Evaluer les politiques nationale et régionales d’orientation. rappel Le Service public de l’orientation (SPO) - d’un site internet « Orientation pour tous »
- d’un service téléphonique pour tous publics - sur des sites géographiques rayonnant à l’échelle d’un bassin de vie, selon un maillage défini au niveau régional,

- rassemblant des organismes volontaires liés par convention qui ensemble respectent le cahier des charges des critères de qualité,

- à ces conditions, labellisation des sites par le préfet de région après avis du comité de coordination régional de l’emploi et de la formation professionnelle (CCREFP). ● d’un service multimédia composé : ● de lieux d’accueil et de conseil en face à face offrant leurs services à tous les publics : Pôle information et orientation sur les formations et les métiers Dans un contexte de restrictions budgétaires au plan national et des collectivités territoriale C'est un moyen de réduire les différents organismes Réduction du maillage de chaque organisme Perte de spécificité et d'identité des professionnels Et résistances des différentes "administrations" Résistances Constats Et pourtant Une évolution essentielle
« un processus continu d'appui aux personnes tout au long de leur vie pour qu'elles élaborent et mettent en oeuvre leur projet personnel et professionnel en clarifiant leurs aspirations et leurs compétences par l'information et le conseil sur les réalités du travail, l'évolution des métiers et professions, du marché de l'emploi, des réalités économiques et de l'offre de formation »,

(Conférence PETRA, Rome, novembre 1994). De l'orientation des personnes
à l'aide à l'orientation des personnes La définition européenne de l'orientation professionnelle : inclure cette préparation dans la formation initiale le SPO ne résoud pas
le problème de l'orientation les personnes doivent être capables de construire des projet et d'utiliser de tels services c'est pourtant l'avis du DIO
qu'il développe dans son livre Jean-Robert Pitte, délégué à l’information et à l’orientation, : « Orientation pour tous, Bien se former et s’épanouir dans son métier » (François Bourin éditeur, 2011) Forums En France + Voir articles sur mon blog
mots clés : DIO, SPOTLV http://blog.educpros.fr/bernard-desclaux/ => Le parcours de découverte des métiers et des formations le PDMF Conclusions Le processus contre-productif de nos procédures d'orientation Passage
d'une relation asymétrique
à une relation symétrique
par rapport à l'information "Déqualification" des professionnels L'inflation du flux d'information Déqualification sanction des études secondaires
et premier examen de l'Université plus BUREAU UNIVERSITAIRE DE STATISTIQUES
ET DE DOCUMENTATION SCOLAIRE
ET PROFESSIONNELLE (B.U.S.) http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/series/pdf/63AJ.pdf Speed-dating 4 paliers d'orientation A collège, 6ème, 4ème, 3ème Au lycée, seconde Principal critère :
la réussite scolaire La décision d'orientation est institutionnelle prise par le chef d'établissement
ou par la commission d'appel Organisation de la régulation, APB, discrimination positive (Sciences Po, ESSEC, etc... Segmentation des publics La loi no 2007-1199 du 10 août 2007 relative
aux libertés et responsabilités des universités
(dite loi LRU ou loi Pécresse 2006 : Les pôles de recherche et d'enseignement supérieur (PRES) Faciliter l'accès L'acquisition de compétences Je vous remercie de votre attention peu de "choix", rôle des tests Objectif éducatif 2 nouveaux acteurs Dans le système scolaire Les procédures d'orientation se mettent en places le choix d'orientation besoin d'information => Et au flux vers l'enseignement supérieur mais et non pas
la construction de son chemin
Full transcript