Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

TEXTE ET IMAGE

No description
by

chauvreau fred

on 17 September 2017

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of TEXTE ET IMAGE

TEXTE ET IMAGE
Johann Heinrich
FÜSSLI
,
Le cauchemar
, 1781,
huile sur toile, 102x127 cm, Detroit, The Detroit Institute of Arts.
Le
titre
original
The Nightmare
, implique un
jeu de mot
entre "nightmare" (cauchemar) et "night mare", car "mare" signifie jument en anglais, dont on voit apparaître la tête entre les rideaux. De plus, la sonorité du mot renvoie à un mot d'origine nordique, mair ou mêre, qui signifie une magicienne ou une sorcière.
Le titre jeu de mot
La boîte verte,
1934. Fac-similé.
Paix en Algérie,
1956.
Affiches lacérées
A l'infinitif (La boîte blanche).
1966. Fac-similé
La boîte alerte,
1959. Fac-similé
Robert
RAUSCHENBERG
Marcel
DUCHAMP: le jeu avec le langage comme processus de production
Dam,
1959
.
Black Market,
1961.
Combine Painting
Antoni
TAPIES

Raymond
HAINS
Pablo
PICASSO
Cy
TWOMBLY

Jean-Michel
BASQUIAT

Kazimir
MALEVITCH
René
MAGRITTE
Joseph
KOSUTH
Roy
LICHTENSTEIN
Sonia
DELAUNAY
Stéphane
MALLARMÉ
Joan
MIRO
Wassily
KANDINSKY
Kurt
SCHWITTERS
Sophie
CALLE
La Filature
, 1981
Anne et Patrick
POIRIER
Ken
LUM
Jenny
HOLZER
Série
Truisms,
Times Square show,
1982.
Enseigne publicitaire.
Barbara
KRUGER
André
BRETON

Poème objet,
1935. Assemblage.
Piero
MANZONI
Socle du monde,
1961.
Sculpture vivante,
1961
.
Performance.
Marcel
DUCHAMP
Fountain
, 1917, Ready-made
Christian
DOTREMONT
roman
OPALKA
Bruce
NAUMAN
Annette
MESSAGER
Marcel
DUCHAMP
Gino
SEVERINI
Canon en action
, 1915.
Les mots et les images
, 1929
Fusillez les plastiqueurs
Cet homme est dangereux
Paul
KLEE
Tableau poème
Joan
MIRO
Ceci est la couleur de mes rêves
, 1925.
André
MASSON
Soleils furieux
, 1925
El
LISSITZKY
Battre les blancs avec le coin rouge
, 1920
Allan
KAPROW
Mots
, 1961. Happening.
Ben
VAUTIER
Le magasin de Ben
, 1962
Andy
WARHOL
Francis
PICABIA
La Sainte Vierge,
1920. graphite et encre sur papier. 33 x 24 cm
MALLARMÉ,
la spatialisation de l'écriture
Un coup de dés jamais n'abolira le hasard
, poème écrit par
MALLARMÉ
, introduit une nouveauté dans l'écriture du poème:
la mise en espace,
c'est-à-dire que
la mise en page

devient

signifiante
.
Le
texte
, composé de
caractères aux formes et dimensions diverses
, se
fait dessin
. Agrandi ou rétréci,
le mot prend visuellement une dimension sonore
- proche de l'onomatopée de BD. Mis en scène,
le mot devient image.
Inspiré par les théories de la psychanalyse, le
Surréalisme
introduit l'
association libre
dans l'écriture poétique. André
BRETON
, fondateur du
Surréalisme
, reprend à son compte la définition de l'image poétique énoncée par Pierre
REVERDY
: selon lui, l'
image poétique
" ne peux naître d'une comparaison mais du rapprochement de deux réalités plus ou moins éloignées.

Plus les rapports des deux réalités seront lointains et justes, plus l'image sera forte
".
Cette
association disjonctive
instaure une nouvelle conception esthétique -à la fois poétique et visuelle- axée sur la
réception polysémique
de l'image :
plus l' écart est grand entre ce qui est dit et ce qui est montré, plus cela stimule l' imagination du spectateur.
L'association disjonctive du Surréalisme
La figure surréaliste :
Inspirée par
L
'
interprétation des rêves
de Sigmund FREUD, la conception
Surréaliste
de la figure poétique, et par extension, de la figure picturale, tend à s'identifier aux
mécanismes de l'inconscient
. Ainsi, le poème et le dessin opère par déplacement, condensation, figurabilité, élaboration secondaire.
PICABIA
montre une
Sainte Vierge
qui n'est rien d'autre qu'une tache d'encre.
D'une part, il
transgresse la tradition du "dessin",
car
ce n'est pas une représentation
, c'est la
présentation
d'un procédé aléatoire - une projection d'encre sur du papier.
D'autre part, il
transgresse la tradition iconographique
de la représentation de la Vierge. Pourtant, ce n'est pas la tache en elle-même qui est subversive. Puisqu'elle ne représente rien, au sens littéral.
C'est l'association du titre et de la tache
qui prend une dimension
blasphématoire
, dans notre esprit. Nous pouvons ainsi imaginer des taches de menstruation ou le drap montrant l'hymen percé au lendemain de la nuit de noces (associations reliées au mot "Vierge").
Voilà la femme
, 1915
Le titre Surréaliste: une image mentale
La trahison des images
, 1929.
Le titre anti-illusionniste. Il crée une distanciation entre ce que nous voyons et ce que nous lisons. L'espace suggéré devient espace littéral.
MAGRITTE
nous donne une leçon sur
l' arbitraire du signe
: l' écart entre les mots et les images évoque l'
écart entre le signifiant et son référent .
Autrement dit, il ne faut pas se fier aux apparences.
Le titre fait image. L' écart entre le titre et la tache abstraite instaure une association poétique. La calligraphie du mot tient lieu d'image.
Texte comme "mode d'emploi" à effet multiple, polysémique. Annexe de l'oeuvre visuelle.
Les mots deviennent formes géométriques, éléments dynamiques de composition graphique. Pour raconter le triomphe du communisme.
One and three chairs
, 1965. Installation.
Tautologie. Le texte tend vers une neutralité purement référentielle. Un art qui se veut "conceptuel", en tant que réflexion sur la définition de l'art.
Mot disloqué
:
calembour visuel
- "
JOU
" évoque le verbe
jouer
(aspect ludique)- et allusion au
collage
(journal=
matériau
récurrent des papiers collés de la période du cubisme synthétique).
Ainsi
le mot
qui introduit une
distanciation
(rôle de
présentation
) par rapport à l'espace illusionniste de la
représentation
(la peinture traditionnelle), joue aussi le rôle d'élément dynamique de la composition (rôle dans la représentation).
Le mot fait image
.
Le mot disloqué
Nature morte à la chaise cannée
, 1912. Collage, peinture.
Futurisme: le mot en mouvement
Dans ce tableau de
SEVERINI
, le
texte
joue un
rôle à la fois visuel et sonore
.
Visuel
: les
mots

suivent la courbe
des
lignes de force
de la composition, et dessinent l'
éclatement multi-directionnel
de l'
explosion
.
Sonore
: les
dimensions variables du texte
traduisent des
éclats de voix
ou les
bruits
du
canon
(onomatopées).
Guitare et verre
, 1912.
Papiers collés.
Bouteille de vieux marc
, 1913.
Papiers collés.
La dislocation du mot "journal" peut prendre plusieurs sens: soit
le verbe jouer ("jou"), soit le mot "jour".
Le titre comme appropriation
et mise en scène d'objet.
Marcel
DUCHAMP
pose un urinoir sur un socle et l' intitule "
fontaine
". Il emprunte ainsi le titre générique des
sculptures publiques
, qui ornent les rues des villes et villages. Il consacre ainsi un objet usuel, banal et a priori repoussant par sa fonction, en sculpture; il l' élève au rang d'oeuvre d'art.
La
signature
, un pseudonyme (R. Mutt), lui permet de
monter un scandale
de toutes pièces, alors qu'il fait parti du jury du salon des artistes indépendants qui devait accueillir cette "oeuvre". L'objet est refusé, Duchamp démissionne, crie au scandale, et écrit un article dans une revue d'avant-garde (The Blind Man) pour défendre cet objet et dénoncer la censure.
L'écriture participe ici à la mise en scène de l'objet.
" La courte phrase qu’à l’occasion j’inscrivais sur le ready-made. […] au lieu de décrire l’objet comme l’aurait fait un titre, était destinée à emporter l’esprit du spectateur vers d’autres régions plus verbales"
Marcel Duchamp,
Duchamp du signe
, éditions Flammarion.
Un coup de dés jamais n'abolira le hasard
, poème, 1897.
Depuis
Un coup de dés jamais n’abolira le hasard
, l’écriture n’est plus considérée " comme un simple instrument de notation de la parole " […] " Depuis Mallarmé, nous avons appris à reconnaître (re-connaître) les
ressources
dites
visuelles
de la
graphie
et de la
mise en page
"
Gérard
GENETTE
(La littérature et l’espace,
Figures II
).
"Revêtant une forme figée mais arbitraire, les mots incarnaient aux yeux des dadaïstes le summum de la décadence et de l’inauthentique "[...] "leur intérêt se portant avant tout sur l'aspect auditif de la langue orale et la matérialité visuelle de la langue écrite. Dans la poésie Dada, le débit des mots est plus souvent déterminé par la rime ou l'allitération que par le sens."
Simon
MORLEY
,
L'Art les mots
, éditions Hazan.
DADA,
le langage arbitraire

Hugo BALL récitant un poème phonétique intitulé "Karawane", habillé d'un costume "cubiste" de Marcel Janco, au Cabaret Voltaire, Zürich, 1917.
Dada
met en évidence l’
autonomie du signe
, par le biais des jeux de mots et des néologismes, qui visent à
nier la fonction représentative du langage.
Tristan TZARA,
Page de la revue 391
, 1920.
Le poète emprunte la mise en page de la presse pour publier des textes dénués de sens littéral.
"
Duchamp
pratiqua une forme extrême de
nominalisme
,
dépouillant le langage
de sa
dimension métaphorique
et n’en
considérant que la forme
: pour lui, le
mot
n’était qu’un
assemblage de lettres dépourvu de sens
intrinsèque, les phrases, qu’un ensemble de
clichés
,
d’aphorismes
, de
proverbes
et de
dictons
. " Simon
MORLEY
,
L’Art les mots
, éditions Hazan, 2004.
" Un tableau ne devrait pas être un trompe-l’œil mais un trompe l’esprit " Pablo
PICASSO,
cité par Françoise Gillot,
Vivre avec Picasso
.
SCHWITTERS
pousse toujours plus loin la
valeur anti-mimétique du langage
, particulièrement dans
sa poésie "verbi-voco-visuelle
" (Ursonate), qui va jusqu’à la
destruction du mot
, pour le réduire à un
jeu de lettres
, de sons modulés par la voix, traduits par une
typographie rénovée
.
"
Und
" (Et) mot central, programmatique : esthétique de l' addition, d'égalité.
Espace fragmenté, hétérogène, géométrique, sans hiérarchie
Tableau Et
, 1919. Collage.
Le
Tableau Et
(Undbild)
de
SCHWITTERS
s'apparente à un
manifeste esthétique
: il montre une
juxtaposition de matériaux hétérogènes
(un bout de bois
et
des clous
et
un ticket, etc.) . Tout est bon pour la peinture, dans un
espace dé-hiérarchisé,
la composition repose sur le "
principe d'égalité
". Ainsi le mot
ET
apparaît comme un principe de production, un
processus créatif
. De plus, le mot "
Und
" ("Et") central contraste dans le chaos des matériaux. Il obéit au principe du
renversement
dada: à l'envers, le mot "und" devient "pun" (qui signifie "calembour" ou "jeu de mot" en anglais).
Eclipse partielle, composition avec Mona Lisa
, 1914.
Peinture à l'huile, collage.
Kurt
SCHWITTERS
Ursonate
, poème.
1922-1932.
La clé des songes
, 1930.
Les
images ressemblantes
, l'
écriture soignée
ont un
aspect naturaliste
, pourtant, ils
désignent autre chose
que le mot conventionnel. C'est une
destruction de la logique sémantique
. L'
arbitraire du langage
abolit, ou réinvente le rapport mot/image, signifié/référent.

-
Futurisme : la destruction politique du langage

"Marinetti s’appuyait sur la conviction que la structure du langage reflète la nature hiérarchique oppressive de la société.
A ses yeux, l’espace rythmique de l’expérience sensorielle est nié par la limitation du monde intelligible issue de la mainmise du mot alphabétique sur les consciences.
Le mode d’écriture occidental sépare le langage du corps, affirmait-il (Marinetti), car l’alphabet l’affranchit de telle sorte que les aspects auditifs, plastiques, tactiles et olfactifs de l’acte de communication ne passent plus que par un seul canal, la vue. " […]
Dans " une logique hiérarchique, le texte imprimé objective le temps et l’espace, et fait figure de lieu de discours désincarné puisque le langage s’y trouve séparé du contexte spécifique du geste corporel et de la vocalisation."
Simon
MORLEY
,
L’Art les mots
, éditions Hazan, 2004.

Dessin automatique 04,
1926
.
André
MASSON
" L’automatisme de Masson annihile la distinction entre l’écriture et le dessin ".
Simon MORLEY, L’Art les mots, éditions Hazan, 2004.
Le
modèle des signes chinois
, l'art de la
calligraphie
, est compris comme
écriture du corps
,
universelle
( Masson, Michaux, Degottex = geste corporel, pulsations rythmiques) ≈
primitivisme
(Pollock).= " équation signifiant et signifié " comme
fondement d’un langage universel
" (S. Morley).
" Au lieu de nous conduire vers une réalité compréhensible, le poète nous amène à réfléchir à la
matérialité du mot
, à la manière dont la
disposition des lettres sur la page
crée du
sens
. Bloqués dans un océan de pure blancheur, les mots semblent dépouillés de leur habituelle faculté à communiquer. "
Simon
MORLEY
,
L’Art les mots
, éditions Hazan, 2004.
Filippo Tomaso
MARINETTI
Mots en liberté
MARINETTI
appelle à une "
révolution typographique
",
une "
peinture mot libriste
" pour libérer le langage des conventions pour revenir à un
langage primitif
, concret et
dynamique
,
enraciné dans le sensoriel
.
Le mot dans l'art abstrait:
l'écriture comme jeu de formes

Mot et peinture gestuelle :
écriture sismographe

Palimpseste :
recouvrir/découvrir
Succession
, 1935
Par tradition, l'Art de la
peinture
procède par
recouvrement
, par superposition de couches successives. Raymond
HAINS
et Jacques
VILLEGLÉ
, appelés "
affichistes
", opèrent la subversion du principe de recouvrement: les
affiches déchirées, lacérée
s, jouent sur les
hasards heureux
de l'alternance r
ecouvrir/ découvrir
. Les phrases et les mots déchirés font apparaître un sens nouveau.
Escargot, femme, fleur et étoile
, 1934.
Huile sur toile. 172 × 195 cm
le ET agrandi du mot étoile sert de conjonction de coordination (et) pour relier les autres mots à "étoile" sur le plan visuel et syntaxique.
Les
lignes courbes
qui
relient les lettres
des différents mots
rappellent
les
formes souples
des
personnages
imaginaires qui figurent dans le tableau.
L'écriture se fait dessin
, les
figures
ont un
aspect calligraphique
.
MIRO
semble suggérer que le
dessin et l'écriture

sont

de même nature
: ce sont des
formes tracées dans l'espace.
Les
figures biomorphiques
aux contours souples
peuvent évoquer les pleins et les déliés de
caractères calligraphiés
.
Les
lignes horizontales
superposées rappellent les lignes d'une
page d'écriture
. Elle peuvent aussi évoquer les
portées
d'une
partition musicale.
Les lignes horizontales superposées et le
titre "succession"
évoquent un
déroulement temporel
, une
séquence
visuelle, qui tend à fusionner arts du temps (littérature, musique) et arts de l'espace (dessin, peinture) .
Anemic cinema
, 1926. Film.
Francis
PICABIA

Le
dessin mécanomorphe
, rappelle le dessin technique d'une pièce mécanique articulée, - telle la bielle ou le piston - qui opère un
mouvement de va-et-vient
. La répartition des volumes cylindriques de part et d'autre d'une
symétrie axiale
forment un
appareil bifide
. Cette
configuration mécanique
, associée au titre "voilà la femme" peuvent évoquer, de façon
métaphorique
, l'
appareil génital féminin
. Ici la précision du dessin technique renforce la volonté
anti-naturaliste
de l'artiste.
C'est nous, spectateurs, qui imaginons des liens entre le titre et l'image, a priori sans rapport.
La
dislocation du texte
produit aussi un
jeu de mot
:

N
 " =
haine
(allographe).
Le
palimpseste
prend du sens grâce aux
procédures
,
ex: décollage,
arrachage
=
violence.
La
dislocation des mots
engendre des
associations d' idées
, par exemple:
- "
paix
" détruite =
guerre
- "
Algérie
" disloquée =
pays détruit.
Fifty Days at Iliam:
Heroes of the Achaeans
, 1978.
Huile, pastels à l’huile et graphite sur toile.
Le graffiti
La
biffure
, l’
effacement
du mot intermédiaire =
disparition
: destruction ? crime ?
L’inscription du " 
A
 " de " Achaeans " et " Achilles " a un sens multiple:
La
rapidité
et l'aspect " 
gribouillé 
" de l’
écriture
=
nervosité
,
violence
.
La
forme triangulaire
du " 
A
 " =
forme tranchante
: couteau, épée…
Titre palindrome
:
"anemic cinema"
.
Palindrome
= mot pouvant être lu indifféremment de gauche à droite et inversement.
Texte
paronomase
: association de mots de sonorités voisines.
Rotation
: le texte écrit en
spirale
, tourne sur un disque. L'
assonance
de
l'
énoncé poétique
rime avec la
répétition visuelle
du
mouvement circulaire:
cela
rend visible
le principe de
la paronomase.
Par ex: "Esquivons les ecchymoses aux mots exquis".
De plus, la
rotation des spirales
produit des
effets de relief
ou de
profondeur
.
DUCHAMP,
la désacralisation de l'Art comme poésie visuelle
La prose du Transsibérien,
1913. Poésie visuelle.
Marcel
DUCHAMP
LHOOQ
, 1919. Ready made
La poésie des paronymes de DUCHAMP

Paronymes
= mots de prononciation voisine, de sens et de graphie différents.

Ex : « ovaire toute la nuit », « Belle Haleine »(pour belle Hélène)
Adjonction d’une lettre
: « Rrose Sélavy » (éros c’est la vie).
Suppression
: “Fresh Widow” (veuve fraîche), pour "french window" (porte-fenêtre).
Substitution d’une lettre à une autre
: « eau de voilette », « cuisse enregistreuse »
Jeux syllabiques : adjonction d’une syllabe
: « Bagarre d’Austerlitz », « Orchidée fixe ».
Dérivation
: « la vie en ose »

Marcel
DUCHAMP
Fresh Widow
, 1920.
Ready-made
Marcel
DUCHAMP
Belle Haleine, eau de Voilette
, 1921.
Ready-made
Marcel
DUCHAMP
et
MAN RAY
Rrose Sélavy
, 1921.
Photographie.
Allographe
= Suite de lettres n’ayant de sens que si celles-ci sont prononcées les unes après les autres. Ex : LHOOQ (Duchamp) = allographe alphabétique.
Au moment où les
matériaux quotidiens
apparaissent dans le
collage
(
Cubisme synthétique
), ils
s’accompagnent
de
l’incursion des mots
(coupures de presse, publicité, etc.).
Dès lors, le
jeu sur l’espace se double d’un jeu sur les mots
.
Cette dimension va affecter, à la fois, le
processus créatif
et la
réception de l’œuvre
.
Kurt
SCHWITTERS
s'inscrit dans l'esthétique de
l'
ÉLÉMENTARISME
: qui
vise à retrouver les origines du langage
, ses mécanismes primaires et leur transcription graphique. Cela consiste à :
- valoriser l'essentiel, le fonctionnel
- refuser le décoratif
-privilégier les formes géométriques
- affirmer la prééminence du matériau (la lettre, la typographie, les débris plastiques).
Il s'agit d'instaurer un
langage universel.
Ces principes esthétiques ont été diffusé dans la revue
De Stijl
, de Théo
Van DOESBURG.
Cigarren
Ci
garr
ren
Ce
i
ge
err
err
e
en
Ce
CeI
CeIGe
CeIGeA
CeIGeAErr
CeIGeAErrEr
CeIGeAErrErr
CeIGeAErrErr
ErrEEn
EEn
En
Ce
i
ge
a
err
err
e
en
CI
garr
ren
Cigarren
Kurt
SCHWITTERS
Cigarren
, 1921
Un seul mot - le titre (Cigarre)- est lu de plusieurs façons: épelé, "en cascade", en prononciation syllabique, chanté, etc.
Le "
a
" et le "
t
", les initiales du peintre antoni
TAPIES
,
sont plus qu'une simple
signature
. Ces deux signes récurrents sont
polysémiques
. Le "T" peut appararaître tour à tour comme une stylisation de la croix chrétienne, comme initiale de l'artiste, ou "comme lieu de rencontre, de coordonnées" (selon TAPIES).
Henri
MICHAUX

Sans Titre,
1971
Jean
DEGOTTEX
"C'est précisément pour m'avoir libéré des mots, ces collants partenaires, que les dessins sont élancés et presque joyeux, que leurs mouvements m'ont été légers à faire même quand ils sont exaspérés. Aussi vois-je en eux, nouveau langage, tournant le dos au verbal, des libérateurs." Henri
MICHAUX
,
Face aux verrous
, 1951, éditions Gallimard.
Mona Lisa
, 1983.
Les
citations bancaires
: "Federal reserve note"
et "this note is legal tender for all debts public + private"sont des inscriptions lisibles sur les
billets de banque américains.
+
le symbole © : symbole marchand qui désigne le copyright, le droit de reproduction des oeuvres intellectuelles.
Le
chiffre "1"
évoque, à la fois, la
valeur monétaire
qui figure sur le billet, et c'est également un
symbole d'excellence
: la
1ère
,
la seule
= renvoie à
l'oeuvre unique
, le chef-d'œuvre célèbre de Léonard de Vinci.
+
fond jaune
évocateur de
l'or
.
L'œuvre
mondialement connue de
Léonard de Vinc
i,
symbole
de la
beauté classique
et de la
tradition des Beaux-Arts
, est ici
transformée en billet de banque
, en
marchandise
.
BASQUIAT
semble
dénoncer
la
spéculation financière
, la
flambée du marché de l'Art
qui sévit au moment de la réalisation de cette oeuvre (les années 1980).
Raymond
HAINS

Guillaume
APOLLINAIRE
Paysage
, extrait de
Calligrammes
, 1918.
Influencé par l'expérience du Cubisme, le poète G.
APOLLINAIRE
adopte une
esthétique
du
fragmentaire
et du
discontinu,
puis renouvelle l'antique forme du
poème figuré
, à la fois
image et langage
,
icono-texte
qui mobilise
l'oeil et la voix
. L'espace de la page accueille un
assemblage de signes
qui imposent une
lecture non linéaire
,
dynamique
et inventive.
(source: Henri Scepi, dossier du texte
Les Mains libres
, de Paul
Éluard
et Man
Ray
, éditions folioplus classiques, 2013.)
Francis
PICABIA
Danse de St Guy (Tabac-Rat)
, 1919.
Le
cadre doré
(kitsch),
vide
, et les
ficelles
grossières offrent un aspect
pauvre

dérisoire
,
iconoclaste
, qui s' oppose à la tradition des Beaux-Arts. Les
ficelles tendues
forment un "
X
" qui évoque, à la fois, l'
Art abstrait
géométrique (parodié), et la croix qui symbolise la
biffure
, le
ratage.
La
signature
de l'artiste, et la
légende énigmatique
"Tabac-rat", viennent
compléter
une
peinture

réduite
à son
emballage
(le cadre) et son
cartel
.
L' artiste avait prévu de présenter son
oeuvre suspendue au plafond
, de façon à lui imposer un
mouvement tournant
. D'où le
titre-énigme
qui évoque à la fois une "
danse
", et la
folie
(danse de Saint Guy): un
mouvement irrationnel
prévu pour donner le
tournis
au spectateur.
L'écriture cursive
joue sur le
statut du mot
: à la fois
représentation
: en lieu et place de l'image (photo), et
forme dessinée
, dont les pleins et déliés évoquent les enroulements d'une
ligne végétale
, et suggèrent le
mouvement
d'une
forme en croissance.
La
tache de couleur
,
informe
, aux contours indéterminés,
peut évoquer une
nébuleuse
, un
nuage, ou le hasard
; et la
couleur bleue
, "de mes rêves" peut être associée au
ciel
ou à
l'océan
, c'est-à-dire un
espace infini
, et indéfini, un espace onirique, lié à l'idée de
contemplation
.
L'espace vide
, interstice qui sépare le mot de l'image (la tache), peut être assimilé à un
silence poétique
, comme les
points de suspension
, ou l'
espacement
entre les mots de la
poésie moderne
(depuis le
Coup de dés
de Mallarmé).
La reproduction de la
Joconde
, est
déchirée
et
biffée
.
Symbole de la
figuration classique
, la
Joconde
est littéralement
détruite
, comme pour signifier le
programme iconoclaste
du peintre:
abandonner la figuration
pour donner naissance à
l' Art abstrait
.
Le
texte allusif
, qui sert aussi de
titre
(éclipse partielle), fonctionne à la fois comme
élément sémantique
(le mot "
éclipse
" fait référence à l'actualité de l'époque: la
Joconde
venait d'être retrouvée après avoir été volée), et comme
élément plastique
: il sert de
liaison visuelle

entre le fond et la figure noire -
figure
abstraite
qui devint ensuite un symbole de l'oeuvre de
MALEVITCH -
allant jusqu'à remplacer sa signature.
La
forme du "S"
sert de
liaison visuelle
entre le rectangle blanc et les éléments situés en dessous. C'est, à la fois,
une lettre,
une
figure géométrique
, et c'est aussi une
citation du cubisme
(comme le cylindre tronqué visible dans les papiers collés de Picasso).
Laszlo
MOHOLY NAGY
Disque Jaune
, 1920
Le "
O
" peut être perçu de 4 façons différentes:
- comme
élément architectonique
de la
composition
,
qui a une
position clé
, et qui
contraste
avec les autres formes rectilignes.
- comme une
lettre de l'alphabet
, qui figure au sein du nom, de la signature de l' artiste.
- comme
métonymie
des lunettes (rondes) de l'artiste, une sorte d'
autoportrait stylisé
.
- comme
figure métaphorique
: symbole du soleil ou de la lune.
Les autres
figures rectilignes
,
évoquent la
décomposition
du
nom de l'artiste
, écrit en
lettres capitales
(L, M, H, etc.)
Le
titre explicatif
renseigne le
sens symbolique
de la
composition abstraite
, qui fonctionne un peu comme un
rébus
=
Le
contraste
des
formes géométriques
, compris comme signes visuels universels, symbolise
la lutte des classes
. Il se double d'un
contraste
de
couleurs
qui symbolise des
partis politiques
: blancs (tsaristes) contre les rouges (communistes).
Cette
oeuvre engagée
, a été diffusée sous forme d'
affiche
, c'est-à-dire dans l'
espace public
,
politique
, puisqu'elle était destinée à
édifier le peuple
, d'où les
formes géométriques élémentaires
, que l' artiste considérait comme des
signes universels
.
L'axe vertical
des
mots tronqués
"olumn", "et", "as", évoque une chute, un
mouvement descendant
, qui semble
éclater
dans la
partie inférieure
, où les
mots
sont
disloqués
et
éparpillés
.
Cette composition semble trouver son explication dans le
titre
"
Dam
", qui signifie
barrage, digue
.
La
disposition des lettres
rappelle alors une
chute d'eau
, ce qui est renforcé par les larges traces de
peinture blanche
, en bas à droite, qui peut suggérer l'
écume
.
Les
bloc notes
étaient destinés à la
participation du spectateur
: les visiteurs pouvaient prendre un objet dans la valise posée au sol, et le remplacer par un objet personnel. Au moment de l'
échange
, le spectateur devait dessiner sur un bloc note, l'objet qu'il avait échangé. D'où le tire "
marché noir
" puisque ce
dispositif participatif
faisait
entrer clandestinement dans le Musée
, et dans l'oeuvre, des
objets
qui n'étaient
pas choisis par l' artiste
.
Ce dispositif
fait éclater le processus de production à sens unique
("
one way
" de la pancarte) -où c'est l'artiste qui fait l'oeuvre- pour entraîner la
création
, via la participation du public, vers une
interprétation ouverte
(au sens musical: comme l'interprétation d'une partition).
Le
regard du spectateur

bascule
du
plan vertical
(du tableau) vers le
plan horizontal
(valise au sol):
l'installation
tend à
annexer l'espace du spectateur.
Source: http://art-histoire-litterature.over-blog.com/2015/01/blaise-cendras-sonia-delaunay-la-prose-du-transiberien-et-de-la-petite-jehanne-de-france-1913.html
"Les relations entre le
texte de Cendrars
et la
peinture
de Sonia
Delaunay
sont dictées par la
technique du simultané
.
Le
rythme dicte
la création dans
la Prose du Transsibérien
, le
poème
varie entre le
rythme intérieur
de l'
introspection
du narrateur et la
cadence rapide du train
, vitesse fluctuante entre les arrêts et les accélérations de la locomotive. Les formes colorées répondent au même impératif du rythme. "
Anne Maya-Guérin.


CUBISME
Boîtes Brillo
, 1964. Sérigraphie et peinture sur bois.
Le
texte imprimé
sur les boîtes est une
appropriation
d'un
emballage publicitaire
, reproduit à l'identique. Chaque boîte
ressemble
à un
objet trouvé
, un
Ready-made
d'un produit de consommation courante, indiscernable de ses homologues industriels (interprétation d'Arthur
Danto
,
La transfiguration du banal
). Pourtant,
chaque boîte a été faite à la main
, fabriquée en contreplaqué, puis imprimée en sérigraphie. Il s'agit d'un
faux-semblant
.
L'
empilement des boîtes
produit une
mise en scène
qui apparente l'
espace de présentation des oeuvres
à un
entrepôt de supermarché
. La
répétition
des logos et images sérigraphiées imite la
production "à la chaîne"
,
industrielle
(Warhol avait d'ailleurs intitulé son
atelier
la "
factory
"-
l'usine
). L' artiste
assimile
ainsi la
création artistique
à la
production industrielle
et l'
oeuvre d'art
à un
produit de consommation
.
POP ART:
le mot trouvé/ texte Ready-made .
Whaam
, 1963. Acrylique sur toile.
L'oeuvre montre une
reproduction d'une case de bande-dessinée
tirée de
All American Men of War
(Ross Andru, 1954). Le
traitement pictural
, avec les
cernes noirs
et la
trame
de points colorés,
imite
les
reproductions bon marché
des bande dessinées populaires.
MANZONI

signe
une "
oeuvre
" qui n'est autre qu'une
femme nue
, c'est-à-dire le
modèle classique de la représentation académique
. La femme prend d'ailleurs une
pose académique
(l'académie était le nom donné à l'exercice consistant à dessiner un nu d'après un modèle vivant, dans l'école des Beaux-Arts, d'abord appelée Académie royale de peinture et de sculpture, au 17ème siècle).
L'artiste
se moque
de la
signature
, qui permet traditionnellement d'établir l'
authenticité
et la
valeur de l'oeuvre
. La
signature
apparaît ici comme un
"geste" artistique parodique
, une
appropriation absurde
.
Le
texte à l'envers
signale que le
socle
est
retourné
:
il montre ainsi que l'oeuvre supportée par le socle n'est autre que le monde lui-même, d'où le titre.
L'artiste
se moque
ici de la
dimension démiurgique
de la
sculpture,
il
se compare à Dieu,
sur un
mode parodique
.
I shop therfore I am
, 1987.
impression photo sur vinyle, 284x287 cm
L'écriture comme performance
(Néo-Dada, Fluxus, Happening)
BEN

détourne
des
objets du quotidien
, ou
se les approprie
, en les recouvrant de
mots
, qui transmettent un
message ironique
et
iconoclaste
sur le
rôle de l'Art
et l'
identité de l'Artiste
. Il est le représentant, en France, du mouvement
Fluxus
, un courant
Anti-Art
, qui tend à
fusionner l'Art et la vie
.
Art Conceptuel
Questionner l'information et le contexte d'exposition.
Le
texte
ressemble à un
slogan publicitaire
.
Le
surcadrage
assimile l'image à une
cible
, le
texte
paraît
mis en avant
,
projeté vers le spectateur
par la main tendue qui semble sortir de l'image et s'avancer vers nous.
L'oeuvre transmet un message sans ambiguïté, une
critique du consumérisme
.
Il s'agit d'un
détournement visuel et sémantique:
-
visuel
, car l'oeuvre s'apparente à une
affiche publicitaire.
-
sémantique
, puisque le texte
détourne le "cogito" cartésien
: l
'achat
prend la place de la
pensée
, et la
consommation
prend la place d'une
croyance religieuse
= j'existe parce que j'achète.
Le
Happening
de
KAPROW
invite le
spectateur
à
participer à l'élaboration de l'oeuvre.
Le
public
peut coller ou
écrire
des textes sur des papiers mis à sa disposition, ou
écouter
des enregistrements ( poèmes, textes) , diffusés dans l'espace d'exposition.
Rien ne distingue, a priori, la série des "
Truismes
" des
slogans publicitaires
qu'ils remplacent. Les
slogans ambigus et incongrus
,
déstabilisent
le
passant
. Ces "
Truismes
" combinent
idées reçues
,
stéréotypes
et phrases de "
bon sens
", qui témoignent d'une
pensée formatée
. L'
affichage urbain
témoigne d'un
art engagé
qui attire l'attention sur la
valeur des messages diffusés dans l'espace public
: prescriptions, conseils, ordres, sentences.
L'onomatopée
témoigne d'une relation d'
intermédialité
entre le texte et l'image. C'est-à-dire que
l'écriture est un langage visuel
, qui
s'adresse autant à l'oeil qu'à l'esprit.
L'explosion
fait référence au
contexte de la Guerre froide
, et probablement à l'engagement des Etats-Unis pendant la
guerre de Corée.
Le
message du texte
et le style des
polices de caractère
instaurent un
décalage ironique
avec les
photographies
qui montrent des personnes anonymes, dans des
activités du quotidien
.
Sophie
CALLE
a
engagé
, par le biais d'un tiers, un
détective privé
pour
surveiller ses activités quotidiennes
. Elle a consigné ses activités dans un
journal intime
, qu'elle a ensuite
exposé
avec les
rapports
et les
photos
prises par le
détective privé.

La
confrontation des textes
montrait un
décalage

entre
le
texte autobiographique
et les
rapports du détective
(par exemple: elle sort du cinéma à des heures différentes dans son journal et dans le rapport).
De plus,
les photos
, prises à la sauvette,
dramatisent les actions banales
, pour leur donner un
aspect mystérieux
, voire
suspect.
Cette oeuvre
interroge
la
fiabilité du témoignage biographique
et la
valeur indiciaire de la photographie
(sa valeur de preuve).
1965,1- infini
Chaque jour
, l'artiste a
peint
une
série de chiffres
qui se suivent, en blanc sur fond noir. En même temps, il
s'enregistre

en train de compter
, et il
se prend en photo
. A chaque nouveau tableau, il
ajoute une petite proportion de blanc dans la couleur du fond
. Au fil des années, le tableau tend à montrer une écriture blanche sur fond blanc.
L'oeuvre montre
, littéralement,
un processus de disparition
. Les tableaux blanchissent, comme les cheveux de l'artiste photographié, dont les traits marqués montrent
le passage du temps
, et sa lente avancée vers la
mort
(la disparition).
Installation de mots
Interroger l'espace et la matérialité.
Jalousie/love
, 2010. Installation,
fil de fer, filet, tissus, 205 × 245 cm.
Les
filets noirs
du mot "jalousie"
recouvrent
les
lettres colorées
du mot "love". La
couleur
semble ainsi
renforcer le sens des mots
. La
matérialité des lettres
, dont la
suspension
met en évidence la
souplesse
et la
mollesse
, produit une impression de
fragilité
et d'
inquiétante étrangeté
: les
formes
sont
étirées
,
tiraillées
, en équilibre précaire, et le
filet
, soumis à la
force de gravité
, forme une
déchirure dégoulinante
.
L'accrochage
produit aussi une
ligne de force dynamique
: la forme de "
jalousie
" semble
s'arc-boute
r sous une
impulsion
nerveuse.
La
fragilité du support
- les pétales de fleurs- apporte des
connotations d'éphémérité
, de
précarité
, aux
mots tracés
à la surface. L'
inscription des mots
,
tracés à l'aiguille
, apparaît tour à tour, comme une
blessure
infligée à un
être vivant
, un
tatouage
sur une
chair diaphane
, ou la
flétrissure
d'une
peau sensible
et
périssable
.
Hommage à Blaschka
Iris blanc
, 2011.
Cibachrome, pièce unique
196,5 x 150 cm
Série
Fragility
, 1996
Run from Fear Fun from Rear
, 1972
Eat/Death
, 1972. Néons de couleur.
L
'apparition alternative des mots

Eat/death
, ou des phrases Run from Fear/ Fun from Rear, forme des
jeux de mots
, qui assimilent le
langage à un jeu formel.
Le
mot
apparaît comme une
action,
qui induit une
durée,
une
séquence temporelle
et un
espace combinatoire.
Pablo
PICASSO
Paysage aux affiches
, 1912.
Huile sur toile.
Seules les
étiquettes
et
affichages
de
produits
sont
clairement identifiables
dans cet
espace fragmenté.

Le
mot "Kub",
le nom d'une
marque
prélevée dans une
publicité
, fait référence au mot "
Cubisme
", terme qui était alors péjoratif. D'ailleurs, un
cube ouvert
apparaît comme un
réceptacle au mot
.
Rosalind
KRAUSS
parle de"
circulation du signe
" :
le matériau extrait du quotidien
et inséré dans le
collage
, comme l’
image
ou la
lettre peinte
, prend
valeur de signe
.
La peinture de
PICASSO
est semblable à un
jeu de langage
, une sorte de
calembour visuel:
" on voit ce
support
, ne
prendre sens
qu’à l’intérieur d’un
jeu d’oppositions réciproques
. […] Le
signe
, comme celui du linguiste, n’entretient
aucun rapport naturel avec un référent
."
Rosalind
KRAUSS
,
Les papiers de Picasso
, éditions Macula, 2012.
Pablo
PICASSO
Ma jolie
, 1914.
Huile sur toile.
Le
sens de lecture des mots
"Ma jolie" et "Bass", tracés sur des
axes obliques divergents
, redouble la
dynamique de la composition
, qui
désoriente le spectateur
.
La
désorientation visuelle
se double d'une
déstabilisation perceptive
: les
découpes géométriques
des formes, les
mots disloqués
et la
palette restreinte

rappellent les papiers collés
de PICASSO; or, il s'agit d'une
peinture à l'huile
. Il s'agit donc d'une
peinture qui donne l'illusion (la représentation) d'un collag
e, c'est-à-dire une
inversion du principe du collage
- qui consiste à
présenter
(par opposition à représenter) un
fragment du réel
.
" Le fait d’
absorber le langage des médias
modifiait le rapport des artistes à leurs œuvres, car
l’esthétique subjective
qui avait
dominé l’art depuis les romantiques

cédait
alors
la place
à un lien rationnel et détaché avec l’expérience, proche de la
neutralité
et de
l’indifférence émotionnelle
des
modes d’expression artistique mécaniques.
Ce nouvel art d’avant-garde, prenant en compte l’existence des médias, peut-être perçu comme une nouvelle
tentative de démocratisation
, l’aboutissement d’un processus apparu au milieu du XIXe siècle avec Gustave Courbet et les réalistes.
La culture de " seconde zone "
semblait
envahir
de manière définitive le sanctuaire du
" grand " art
, cherchant ainsi à
rendre l’art accessible à un public beaucoup plus vaste. "
Simon
MORLEY
,
L’Art les mots
, éditions Hazan, 2004.
Raymond
ROUSSEL
Impressions d'Afrique
, affiche de la pièce jouée au théatre Antoine, Paris.
"
Je choisissais deux mots presque semblables
. Par exemple
billard et pillard
.
Puis j'y ajoutais des mots pareils mais pris dans deux sens différents
, et j'obtenais ainsi
deux phrases presque identiques
. Les deux phrases trouvées, il s'agissait d'
écrire un conte pouvant commencer par la première et finir par la seconde
. Amplifiant ensuite le procédé, je cherchai de nouveaux mots se rapportant au mot billard, toujours pour les prendre
dans un sens autre que celui qui se présentait tout d'abord
, et cela me fournissait chaque fois une création de plus. Le procédé évolua et je fus conduit à prendre
une phrase quelconque
,
dont je tirais des images en la disloquant
, un peu comme s'il se fût agi d'en extraire des dessins de
rébus
",
Raymond
ROUSSEL
,
Comment j'ai écrit certains de mes livres
, 1935.
Marcel
DUCHAMP
a souvent affirmé avoir été
influencé
par des
écrivains
ou des poètes,
qui jouaient avec le langage,
notamment Raymond
ROUSSEL
, et Jean-Pierre
BRISSET
. Il a notamment retenu de ces auteurs, le
principe du jeu de mot comme processus de production.
Les
association d'idées
, les
assonances
produisent des
phrases incongrues
, et font surgir des
images absurdes
, que l'artiste s'amuse ensuite à
relier
selon une
logique interne
aux
règles
qu'il s'est donné. Ainsi, les
jeux de mots
, pour
DUCHAMP
,
génèrent des images
, des
dessins
, qui sont ensuite
associés
et développés pour former des
projets
, des
récits absurdes
, qui
aboutissent
parfois à la
fabrication d' objets
.
" Toutes les idées que l’on peut exprimer avec un même son, ou une suite de sons semblables, ont une même origine et présentent entre elles un rapport certain, plus ou moins évident, de choses existant de tout temps ou ayant existé autrefois d’une manière continue ou accidentelle. "
Jean-Pierre
BRISSET
,
La grande nouvelle
.
(Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Brisset)
Full transcript