Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Le pourquoi du pourquoi de l'agilité

No description
by

Cédric Bodin

on 3 March 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Le pourquoi du pourquoi de l'agilité

La place de l’agilité et des hommes
dans les projets (Cédric Pourbaix)
State of the Global Workplace
The Gallup Organization, 2012
Tree Swing picture
1970, 2014 : avons-nous progressé ?...
The CHAOS Manifesto
The Standish Group, 1994 - 2012
Le pourquoi
du pourquoi
de l'agilité

« même si le Manifeste fournit quelques idées précises,
il y a un thème plus profond [...]
un ensemble de
valeurs

fondées sur la confiance et le respect des uns des autres
et la promotion de
modèles d'organisation
basés sur les individus, la collaboration »
« aucun ne veut finalement
prendre de décisions difficiles [...]
c'est un problème lié
aux
organisations Dilbertesques
»
organisations agiles
« les approches Agile effraient
les bureaucrates de l'entreprise [...]
tout simplement parce qu'ils
ne savent pas où
se planquer
»
la nécessité de trouver une alternative
1420 : dôme de la cathédrale de Florence
émergence de la notion
de
conception
architecturale
1945 : capitulation du Japon
« Le
Lean management
(issu des recherches de Deming)
est associé à la notion de
production
:
i.e. une conception a été faite en amont,
et il va ensuite falloir produire en grosses quantités / en série. »
2001 : un manifeste, plus philosophique que méthodologique
« On ne peut pas avoir
un
modèle de conception
:
sinon on est plus
dans la création
[...]
On est pratiquement
dans
l'anti-Taylorisme
:
l'idée que finalement,
en se basant sur les hommes,
on reconstruit quelque chose »
- 2560 : grande pyramide de Gizeh
an 40 : pont du Gard
« C’est par l'
excellence technique
que les projets étaient menés à leur terme :
permettant une part d'improvisation, de découverte au fur et à mesure du projet »
histoire de la
conduite
de projet
bascule
vers
société
commerciale
et industrielle
nécessité
de
produire vite
plus le temps
de
former
passage en
mode
usine
the
«
one
best way »
(Taylor)
19ème siècle : la révolution industrielle
en théorie
« Tout est basé
sur le
plan qui marche
:
- le client sait ce qu'il veut,
- l'équipe sait
comment elle va faire,
- rien ne va changer.
On n'a pas changé
cet état d'esprit
depuis Taylor.
»
le
plan qui marche
dans la réalité
« Tous les modèles
qu'on a mis en place
partent d'
un postulat
qu'on sait faux
(sauf que ça
nous
arrange
bien)
. »
Organisation
Scientifique
duTravail
conception
"travail A"
conception
"travail B"
production
"travail A"
production
"travail B"
http://www.nord-agile.org/la-place-de-lhomme-dans-les-projets/
« Nos métiers [de services]
ne sont pas des métiers de production :
ce sont des métiers de
conception
. »
« Un développeur n'est pas un maçon :
car le code lui même, c'est de la
conception
.
La
maçonnerie
en informatique, c'est la compilation. »
« La matrice de Stacey explique pourquoi ,
dans l'informatique, plus que dans d'autres métiers,
l'agilité est essentielle. »
maîtrise de la
technologie
(HOW)

maîtrise des
spécifications
(WHAT)

« "Ce qui nous amène à un produit depuis une vision c'est la conception : [...] nous ne sommes pas des gestionnaires de projet, nous sommes des concepteurs de produit." »

"Ne cherchons pas à trouver LE logiciel qui marche, mais cherchons à trouver le plan qui marche POUR NOUS A L'INSTANT T."

http://tinyurl.com/agile-10ans-apres/
40 ans de crises, 10 ans d’agilité :
et maintenant ? (Laurent Bossavit)
le critère dominant
les sciences cognitives
« En agilité, on ne se concentre
pas seulement
sur les aspects formalistes/formels/formalisables
(i.e. mathématiques) du génie logiciel. »
Le
génie logiciel

(software engineering)
est-il une
construction sociale ?
crise
logicielle
(software crisis)
the NATO Software Engineering conference (1968)
usine
logicielle
(software factory)
génie
logiciel
(software engineering)
la métaphore du bâtiment
« Les concepteurs de logiciel sont
dans une position similaire
aux
architectes et ingénieurs civils
[…]
Il semble donc naturel de nous tourner
vers ces sujets pour trouver des idées
sur comment attaquer
le
problème de conception
»

(Peter Naur)
agilité
« Le génie logiciel (tendance historique)
c'est une philosophie du
contrôle
.

L'agilité c'est une philosophie du
lâcher prise
:
qui vise à exploiter le talent,
la créativité du collectif. »
génie
logiciel
réactivité
promesse
de contrôle
forcés de constater ...
1968
1982
1993
2009
« En 1968, l'intention de E. W. Dijkstra
[avec l'idée d'une crise logicielle]
est de faire créer une institution scientifique
qui va mathématiser le travail du programmeur. »
(L. Bossavit)
Software Engineering :
an idea whose time
has come
and gone
(Tom DeMarco)
promoteur
«
Le génie logiciel tel qu’il est aujourd’hui
est juste de la foutaise
;
d’un point de vue académique
- i.e. scientifique et éducatif -
c’est une imposture, une fraude. »
(E.W. Dijkstra)
détracteur
« L'innovation de rupture se développe
alors même qu'elle est totalement inadéquate
si on la juge à travers le
filtre

des critères de performance
qui font que le critère dominant est dominant. »
théorie de la rupture (Christensen)
« L'informatique est un modèle d'exception :
contrairement aux autres domaines,
la recherche et l'enseignement courent assez loin
derrière
ce qui se passe sur le terrain
»
http://www.infoq.com/fr/presentations/anthropologie-agile/
Anthropologie de l'Agile
(Christian Fauré)
comment en est-on arrivés là ?
depuis la révolution industrielle...
le marketing stratégique
« l’évolution du comportement
des
consommateurs

va trop vite maintenant :
on passe d'une démarche
d'
adoption
[par le marché]
au phénomène
d'
adaptation
[au marché] »
« dès les années 70-80,
les fonctions
commerciale

et
production

sont mises
au service de

la fonction
marketing stratégique
»
la place de l'agile
« ce sont les
méthodes agiles

qui émergent et permettent de
travailler comme l'exige
le marketing stratégique
»
« Nous ne sommes plus
dans une période Darwinienne,
mais post-Darwinienne :
nous sommes sélectionnés
par ce que nous produisons
comme artefacts techniques.
»
(Bertrand Gille)
« la capacité de
réajustement

de nos
systèmes sociaux

vis-à-vis du
système technique

devient particulièrement critique »
« historiquement :
c'était la
puissance publique

qui possédait ce rôle
de réajustement, et
d'assurer le
bien commun
»
tentative de liquidation
de la puissance publique
«
Le Lean

n’est pas guidé
par le principe d’ignorance
et la logique d’expérimentation :
du t
riangle agile
, il
ne garde
la boucle de retour
que comme
principe d’ajustement

(voire de surveillance) »
agile VS lean
Cédric Bodin
« Ceux qui restent aujourd'hui
dans une logique d'adaptation,
en multipliant les itérations
et en étant
fasciné par le temps-réel
,
n'ont pas d'
avenir
:
tout au plus, un
devenir
. »
recherche-action (Wikipédia)
« recherches ayant un double objectif :
transformer la réalité,
et produire des connaissances
concernant ces transformations
»
critique de l'agile
« on n’a pas cette dissociation
concepteur / opérateur

dans les démarches Agiles [...]
où il y a une
frontière poreuse
entre les théoriciens et les praticiens
»
prolétarisation
«
Lean
,
Toyotisme
,
Taylorisme
:
ces organisations du travail
partagent cette tendance à
produire des
pertes de savoir

de la part de ceux qui y travaillent »
« nous sommes tous
menacés

par cette perte de savoir :
l'enjeu c'est de maintenir
cette nécessité
,
dans nos activités,
de créer des savoirs »
La horde agile
(Pablo Pernot)
http://www.areyouagile.com/2014/01/mini-livre-la-horde-agile/
en perspectives...
« Les cousins
Néanderthal
, que l’on ne croise plus guère ces temps-ci,
n’ont jamais compris
cette leçon
. Leur horde est fragile.
Ils ne remettent rien en cause, ni hiérarchie, ni façon de faire.

Ils ne comprennent pas. Ils ont du se faire dévorer par ces nouveaux prédateurs. »
en quoi l’
homo sapiens
que nous sommes
peut nous aider à mieux comprendre
nos organisations et nos projets
dans le monde contemporain ?
c'est quoi une
"horde agile" ?
taille des groupes
hétérogène et collaboratif
« Cette horde est donc constituée
de différents profils
nécessairement collaboratifs.

Notre arme, notre carapace à nous,
c’est la collaboration, la coopération.
»

verbal overshadowing
chiffre de Dunbar
recherches de Christopher Allen
« Comment a-t-on fait
pour oublier qu’un dessin
valait mieux qu’un long discours
ou qu’un fichier excel ? »
les temps complexes
depuis Descartes,
nous pensons contre-nature
pas de raisonnement
sans émotion
nature
psychologie évolutionniste =
ƒ(intuition, instinct,
raisonnement...)
Edgar Morin
culture
notre histoire = ∑(connaissances,
habitudes, savoirs...)
« le
lean
et surtout l’agile sont les fruits
d’une culture dont le raisonnement n’est pas
entièrement cartésien, ou qui valide et accepte la
part émotionnelle de chaque raisonnement
[...]
chaînes de montage, logiciels informatiques,
c’est au sein de structures où le cartésianisme
devait prouver sa validité la plus totale
qu’il a volé en éclat »
« La méthode cartésienne, fer de lance
de la méthode scientifique, a vécu.
Les systèmes, phénomènes et processus complexes
ont clairement et irrévocablement démontré
les limites et impasses de ces approches-là. »

(Marc Halévy)
solution = approche systémique + auto-organisation
« La
pensée complexe
ne refuse pas du tout
la clarté l’ordre et le déterminisme,
elle les sait insuffisants, elle sait
qu’
on ne peut pas programmer la découverte,
la connaissance, ni l’action
» (Edgar Morin)
« l’auto-organisation est
une caractéristique naturelle
de tout
système vivant
»

(Harrison Owen)
« une organisation
sans auto-organisation
est une organisation
malade, délirante
»


(Pablo Pernot)
la spirale dynamique
(Clare Graves)
1.
instinct
de survie
centré sur
l'individu
centré sur
le groupe
3.
domination
du + fort
5. orienté
performance
7.
intégral
(systémique)
2. animisme
tribal
4.
autorité
/ bureaucratie
6.
communautaire
8.
holistique
un grand croisement
(Marc Halévy)
rupture
écologique
abondance
=>
pénurie
rupture
technologique
mécanique
=>
numérique
rupture
philosophique
libération
=>
accomplissement
entrée dans
l'ère verte-jaune
économie de volumes
=>
économie de marges

économie de la productivité
=>
économie de la créativité
Présentation disponible sur
http://tinyurl.com/why-why-agile/
sous licence "CC BY-NC 4.0"

http://www.infoq.com/presentations/Embracing-Uncertainty/
« La
peur
mène au
risque
.
Le
risque
mène au
process
.
Le
process
mène à la
haine
. »
Embracing Uncertainty
(Dan North)
gestion agile des risques
« Un des principaux non-dits de l’agilité est d’inverser ce focus :
si vous pouvez rendre faible l’impact d’une mauvaise chose,
peu importe si cela arrive
. »
une inversion
manifeste
méthodologies, spécifications, calculs de vélocité, release planning...
pyramide de Maslow
pourquoi faisons-nous cela ?
nous optimisons les méthodes agiles
pour obtenir de la certitude
la peur du futur
modèle de croissance en 3 âges
1.
Exploration
: optimal pour la
découverte
2.
Stabilisation
:
optimal pour la
répétabilité
3.
Monétisation
:
optimal pour le
rendement
« aujourd’hui,
l’
ignorance
est
notre plus grande
contrainte
»
théorie des contraintes
« quand on décide d'optimiser
selon une contrainte,
on prend tacitement la décision
de ne pas optimiser
selon les autres »

(Wikipédia)
«
Les organisations focalisées sur
CMMI niveau 5, Six Sigma, etc.
optimisent leur
répétabilité

et leur
efficacité
,
au détriment de la
découverte
:
donc elles
échouent
. »
solution :
embrassons l'incertitude !
« La seule façon d'embrasser l'incertitude d'
effort

est via l'
éducation
[...]
parce que ça implique
un changement de
mentalité
. »
Jim Highsmith,
pour l'
Agile Alliance
niveau de maturité
agile
méthodologie
(
agile
ou pas)
@cedricbodin
#WhyWhyAgile
Full transcript