Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

L'Histoire des Jeux Olympiques

No description
by

Quentin Raymond

on 5 February 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of L'Histoire des Jeux Olympiques

L'histoire des Jeux Olympiques
Introduction
En 776 Av J-C
Les premiers Jeux Olympiques se déroulent à
Olympie
, d’où leur nom. Les Jeux se tiendront
tous les quatre ans
et seront un symbole de l’
unité culturelle des cités grecques
ainsi que de la valeur qu’elles accordent aux athlètes. Les Jeux sont accompagnés d’une
trêve militaire stricte
tandis que seuls les citoyens, hommes libres, sont en droit d’y participer.

En 393
Interdiction des Jeux Olympiques

L’Empereur romain Théodose décrète
l’interdiction de tous les jeux païens
pour cause de
multiples violations
tandis que des Jeux s’étaient multipliés à travers les villes. Les Jeux Olympiques n’auront pas survécu mais
renaîtront en 1896
sous l’impulsion de Pierre de Coubertin.
En 1896
Ouverture des premiers J.O modernes
En 1896
James Connolly,
premier médaillé des jeux modernes
Avec un triple saut à 13,71 mètres, l'étudiant d'Havard James Connolly devient le
premier champion olympique depuis quinze siècles.
Loin du professionnalisme actuel, notons qu'il était venu à Athènes en cargo.
Les premiers Jeux olympiques sont organisés à
Athènes
en mémoire de la tradition antique.
14 pays
y sont représentés pour un total de
285 athlètes
. Le berger grec Spiridon Louis, remportera l'épreuve la plus populaire du pays, le marathon.
En 1900


Ouverture des IIèmes Jeux Olympiques à Paris

Les Jeux Olympiques modernes, ont lieu à
Paris, dans le cadre de l'Exposition universelle. 24 pays
y participent, soit
1 225 athlètes dont 19 femmes
. Ces jeux se dérouleront sur une période de
5 mois
. Ainsi, les athlètes devront creuser eux-mêmes les fosses de saut.

Premières participations féminines aux Jeux Olympiques

La
première championne
sera la joueuse de tennis britannique
Charlotte Cooper, qui avait 14 concurrentes
. Ces jeux voient pour la
première et dernière fois de leur histoire, des épreuves de sports mécaniques
. Ces Olympiades ont un statut particulier puisqu’elles ne seront pas présentées ni reconnues immédiatement comme des Jeux Olympiques.
En 1920
Apparition du drapeau et du serment olympique

Après l
’annulation des Jeux de 1916 pour cause de Première Guerre mondiale, Anvers
est choisie pour accueillir ceux de 1920 en hommage aux souffrances endurées par le pays. Et pour la première fois, le
drapeau aux cinq anneaux dessiné par Coubertin
flotte sur le stade. Le serment, engageant l’esprit sportif et sa gloire, subira par la suite quelques évolutions.
En 1924
Premiers jeux olympiques d'hiver

28 ans après la naissance des Olympiades d'Athènes, les tout premiers Jeux Olympiques d'hiver s'ouvrent à
Chamonix
.
16 pays
sont représentés et près de
300 sportifs
participent à cette nouvelle compétition. On retrouve le
hockey sur glace, le curling et le bobsleigh.
En 1928
Apparition de la première flamme olympique

C’est à l’ouverture des
jeux d’été à Amsterdam
que la
flamme Olympique est allumée pour la première fois.
La vasque est située en haut d’une tour au sein du stade.
La flamme était présente aux premiers jeux antiques
. Le premier relais de la flamme des jeux modernes sera mis en place à l’occasion des jeux de Berlin en 1936.

En 1936
Hitler ouvre les Jeux Olympiques de Berlin

La cérémonie d'ouverture des Xème JO d'été qui ont lieu à Berlin est
présidée par le chancelier Adolf Hitler.
Lors du défilé des
4 066 athlètes des 49 nations représentées,
le salut adressé à Hitler dans la tribune, indique l'orientation politique de l'équipe. Ainsi les équipes de l'Autriche, de l'Italie, de la Bulgarie, mais aussi de la France, optent pour le salut nazi plutôt que le salut olympique. Ces Jeux, retransmis sur
25 grands écrans dans Berlin
, seront un véritable
outil de propagande pour le pouvoir nazi.
Quatre médailles d'Or pour Jesse Owens

L'athlète américain de 23 ans, Jesse Owens, remporte sa
quatrième médaille d'Or aux Jeux Olympiques de Berlin pour la course de vitesse et le saut en longueur.
"La perle noire", descendant d'esclaves, devient le héros de ces Jeux, pourtant placés sous propagande nazie. Un trophée récompensant les meilleurs athlètes américains portent aujourd'hui son nom.
En 1938
Les Japonais ne sont plus en mesure d'assurer les JO

En guerre avec la Chine, le Japon annonce qu’il ne peut maintenir l’organisation des Jeux Olympiques d’hiver qui devaient se tenir en 1940
à Sapporo. L’Allemagne, où se sont tenus les derniers Jeux, se propose alors. En vain, la Seconde Guerre mondiale privera le monde des Jeux Olympiques en
1940 comme en 1944.
En 1968
L'Afrique du Sud exclue des JO de Mexico

Le Comité international olympique (CIO) exclut
l'Afrique du Sud des Jeux Olympiques de Mexico.
Elle manifeste ainsi son
opposition à l'apartheid
(terme afrikaans prônant le "développement séparé"). Ce n'est qu'en 1990, que l'Afrique du Sud sortira alors de son isolement international.
Le poing des "Black-panthers" est levé aux JO de Mexico

Les athlètes américains, Tommie Smith et John Carlos arrivés premier et troisième au 200 mètres, protestent contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis
en levant leur poing ganté de noir lors de la remise des médailles. Ce signe est aussi la marque de leur
soutien au mouvement politique noir-américain, les Black Panthers.
Les champions devront lourdement payer ce geste
. Ils seront suspendus et expulsés des Jeux à vie par le Comité Olympique.
En 1972
Clôture des JO tragiques de Munich

Au bilan des médailles, nouveau triomphe pour
l'URSS qui récolte 50 médailles d'or devant les États-Unis (33), la RDA (20), la RFA et le Japon (13)
.
La France se contente de deux médailles d'or.
Parmi les héros de ces jeux : le Soviétique Borsov qui domine le sprint en gagnant le 100 mètres et le 200 mètres, l'Américain Mark Spitz avec ses 7 médailles d'or historiques en natation et l'Allemande de l'Ouest
Ulrike Meyfarth qui remporte à 16 ans le saut en hauteur.
Malgré ces performances,
Munich reste marqué par la mort de neuf athlètes israéliens, abattus lors d'une prise d'otages organisée par un commando palestinien, le 5 septembre.
En 1980
Ouverture des JO de Moscou

Le président du Soviet suprême d'URSS Leonid Brejnev, préside la cérémonie d'ouverture des XXIIème Jeux Olympiques d'été.
80 nations seulement y sont représentées suite au boycott lancé par les États-Unis
pour protester contre l'intervention militaire soviétique en Afghanistan.
Il s'agit du plus faible chiffre de participation depuis 1956
. La France ne s'associe pas à la protestation des pays de l'Ouest et participe aux olympiades. Elle remportera 14 médailles.
En 1988
Le dopage éclabousse les jeux

Le canadien Ben Johnson entrait dans la légende en battant en finale du 100 mètres son concurrent Carl Lewis avec un nouveau record du monde dans l’épreuve: 9 secondes et 79 centièmes. Mais le 26 septembre, le CIO annonce sa disqualification pour dopage
au stéroïde anabolisant. Séoul est le théâtre de ce qui semble être l’apogée du dopage : 11 sportifs éliminés lors des jeux. Quant à Ben Johnson, qui a toujours reconnu et défendu son geste,
il sera banni à vie de la compétition après un deuxième test positif en 1993.
Les Jeux Olympiques (JO) sont devenus
l’un des plus grands événements sportifs
de notre époque. Des
athlètes du monde entier
y participent. Leurs exploits sont suivis, de près ou de loin, par des
centaines de millions de spectateurs.
Les cinq anneaux représentés sur le drapeau olympique symbolisent cette
rencontre internationale.
Les JO ont lieu
tous les quatre ans
. C’est la
plus grande fête sportive par le nombre de sports au programme, par le nombre d’athlètes présents et par le nombre d’individus de
différentes nations réunis en même temps dans un même lieu.
Les symboles des Jeux Olympiques
Serment, hymne, drapeau, flamme, devise,... le mouvement olympique s'est doté de symboles forts représentatifs de ses valeurs, de son histoire, de son identité et de ses aspirations.

Les « marques olympiques » sont ces différents symboles représentatifs du mouvement olympique qui en assurent la reconnaissance visuelle auprès du public. Elles sont différenciées comme suit :

Depuis sa découverte, le feu occupe une place particulière et est souvent considéré
comme un élément sacré. Les Grecs faisaient brûler un feu en permanence devant
les principaux temples.
Au sanctuaire d’Olympie, là où se déroulaient les Jeux Olympiques de l’Antiquité,
une flamme brûlait en permanence. Aujourd’hui il ne reste plus aucune trace des
autels, mais la cérémonie actuelle d’allumage de la flamme olympique devant le
temple d’Héra rappelle ces faits.
En 1928, lors des Jeux Olympiques à Amsterdam, la flamme fut acheminée depuis
la Grèce pour y devenir un signe fort d’universalisme et de l’expression des valeurs
positives du sport et de l’olympisme.
Les cinq anneaux représentent les cinq continents. Entrelacés pour indiquer l’universalité de l’Olympisme et la rencontre des athlètes du monde entier au moment
des Jeux Olympiques. Un fond blanc pour la paix. Au moins une des six couleurs du drapeau (bleu, jaune, noir, vert, rouge et blanc) est présente sur chaque drapeaux des nations.

Même si Pierre de Coubertin conçoit les Jeux Olympiques comme un événement international, c’est seulement aux Jeux de Stockholm (Suède) en 1912 que, pour la première fois, les participants sont originaires des cinq continents. Une année après, en 1913, les cinq anneaux apparaissent sur l’en-tête d’une lettre écrite par Pierre de Coubertin. Les anneaux sont dessinés et coloriés de sa main. C’est encore Coubertin qui a l’idée du drapeau olympique.
L’hymne olympique a été créé par Spiros Samaras (musique) et Kostis Palamas (paroles) qui figuraient parmi les plus grands artistes grecs de la fin du XIXème siècle.

Joué pour la première fois à l’occasion des Jeux de la première olympiade à Athènes, en 1896, il fut par la suite abandonné. Par la suite, différentes compositions musicales agrémentèrent les cérémonies d'ouvertures jusqu'aux Jeux de Rome en 1960, date à laquelle la composition de Samaras/Palamas devint l'hymne olympique officiel.
Serment olympique

A la suite des Jeux Olympiques de 1920 à Anvers, Pierre de Coubertin écrit dans un texte intitulé « La victoire de l'olympisme » ses impressions sur les Jeux terminés, notamment sur deux innovations, le drapeau olympique et le serment olympique.
Le serment devient le symbole du respect de l'égalité et du jugement rendu entre chacun des concurrents dans la compétition.
Devise olympique

Inscrite sur le premier drapeau du CIO, la devise olympique est latine : Citius, Altius, Fortius, ce qui signifie « plus vite, plus haut, plus fort ».
C’est le Père dominicain Henri Martin Didon qui fut à l’origine de ce triptyque.
Coubertin l'adopta pour en faire la devise olympique.
Celle-ci est donc parfaitement en adéquation avec une des finalités olympiques: le sport et l’Olympisme comme outil pédagogique.
Cette devise est inscrite à la règle 14 de la Charte Olympique.
L’Olympisme est une philosophie de vie qui comprend l’éducation du corps et de l’esprit par le sport. Il met en avant un certain nombre de valeurs qui sont développées grâce à la pratique du sport aussi bien par les athlètes de tous les niveaux, que par les hommes et les femmes dans leur vie de tous les jours.
Cela s’exprime d’abord au niveau individuel par :
– la connaissance : découvrir ses possibilités et ses limites
– l’esprit de compétition : se mesurer aux autres
– l’excellence : donner le meilleur de soi
– le fair-play : respecter ses adversaires
… puis, à un niveau plus global, à toute l’humanité, à travers des actions visant à :
– l’accès à la pratique du sport pour tous, sans distinction de race ou de religion
– la paix dans le monde
– l’édification d’un monde meilleur

Tout cela constitue l’esprit olympique !
L’ensemble de ces valeurs est communiqué de manière puissante au moment des Jeux
Olympiques
Définir l'Olympisme
Les meilleurs moments des JO de Londres 2012
L'origine des JO
Quel personnage célèbre est à l'origine des Jeux Olympiques ?
Pierre de Coubertin
Pédagogue (01/01/1863 - 02/09/1937)
Pierre de Coubertin naît à Paris. Il porte son attention sur le domaine de l'éducation. Il crée de nombreuses associations. En 1894, Coubertin expose devant les quatorze représentants des nations son idée d'organiser à nouveau les Jeux Olympiques. Il ne lui faut que deux ans pour mettre en place le Comité international olympique (CIO), qu'il préside jusqu'en 1925. Les premiers jeux ont lieu en 1896, à Athènes.
Quelques citations ?
"L'important, c'est de participer."

"Le succès n'est pas un but mais un moyen de viser plus haut."

"Chaque difficulté rencontrée doit être l'occasion d'un nouveau progrès."

"Plus vite, plus haut, plus fort."
Quels sont ces symboles ?
Que représentent ces anneaux ?
Qu'est-ce que l'Olympisme ?
Et quelles sont ces valeurs ?
En 1948, Sir Ludwig Guttmann organisa à Stoke Mandeville, Angleterre, une compétition sportive pour les vétérans de la
Deuxième Guerre mondiale
atteints à la moelle épinière. Quatre ans plus tard, des concurrents hollandais se joignirent aux
épreuves.
Le mouvement international, connu aujourd'hui comme le Mouvement paralympique, était né
.
Des Jeux furent
organisés sur le modèle des Jeux Olympiques pour la première fois à Rome en 1960 à l'intention des athlètes handicapés.

Les Jeux Paralympiques se tiennent
toujours la même année que les Jeux Olympiques.
Par ailleurs, depuis les Jeux de l'Olympiade à Séoul (1988) et les Jeux d'hiver
à Albertville (1992), ils sont organisés
sur les mêmes sites que ceux des Jeux
Olympiques.
Le 19 juin 2001,
un accord fut signé entre le Comité International
Olympique et Comité International Paralympique
visant à garantir l'organisation
des Jeux Paralympiques. Cet accord confirmait qu'à partir de 2008, les Jeux Paralympiques
se tiendraient toujours peu après les Jeux Olympiques, en utilisant les
mêmes sites et installations.
Depuis les Jeux Olympiques d'hiver de 2002 à Salt Lake City, un seul et même
comité d'organisation est chargé de l'accueil des Jeux Olympiques et des Jeux Paralympiques.
Athlètes olympiques et athlètes paralympiques sont logés dans le même village et bénéficient des mêmes services
de restauration, des mêmes soins médicaux et des mêmes installations.
Les Jeux Paralympiques
Quelques images marquantes des Jeux Olympiques

Quelques images des Jeux antiques...
Comment un sport devient-il olympique ?

« Pour entrer dans le programme olympique, un sport doit d'abord être reconnu. Il doit donc être administré par une fédération internationale assurant le respect de la Charte Olympique. S'il est largement pratiqué à travers le monde et satisfait à un certain nombre de critères établis par la session du CIO, un sport reconnu peut être ajouté au programme olympique sur recommandation de la Commission du CIO pour le Programme Olympique. »

D'après le site officiel : olympic.org
Olympisme diffusé à travers trois valeurs clés qui expriment des aspects humains, moraux et
de qualité.
Excellence
Cette valeur exprime le fait de donner le meilleur de soi-même, sur le terrain ou dans la vie de tous
les jours, sans se mesurer aux autres, pour atteindre avant tout des objectifs personnels avec détermination. Il ne s’agit pas
seulement de gagner, mais surtout de participer et de progresser par rapport à ses propres buts.
Amitié
Les hommes et les femmes sont au coeur des priorités du Mouvement olympique qui oeuvre en faveur du rapprochement
et de la compréhension entre les peuples. Cette valeur renvoie à la volonté de bâtir un monde meilleur et en paix à travers la
solidarité, l’esprit d’équipe, la joie et l’optimisme dans le sport.
Les Jeux Olympiques inspirent l’humanité à dépasser les différences d’ordre politique, économique, racial, religieux ou de
genre, et forger des amitiés malgré ces différences. Les athlètes expriment cette valeur à travers les liens durables qu’ils tissent
avec leurs coéquipiers et leurs concurrents.
Respect
Cette valeur constitue le principe éthique devant inspirer tous ceux qui participent aux programmes
olympiques. Elle comprend le respect de soi et de son corps, le respect des autres, des règles et de l’environnement. Elle renvoie
au fair-play dont tout athlète doit faire preuve, ainsi qu’à la lutte contre le dopage.

On retrouve d'autres valeurs comme : la culture, l'éducation, l'échange multiculturel, les principes éthiques, la solidarité, l'universalité, etc.
Athènes 1896 100m
L’Olympisme est diffusé grâce au Mouvement olympique avec à sa tête le CIO qui a le rôle
de dirigeant.
Viennent ensuite des organisations qui se conforment aux principes de l’Olympisme :
– les Fédérations Internationales (FI)
– les Comités Nationaux Olympiques (CNO)
– les comités d’organisation des Jeux Olympiques (COJO)
– les associations nationales
– les clubs sportifs
et, bien sûr, les athlètes !

Le CIO est fondé à Paris le 23 juin 1894, par le Baron Pierre de Coubertin.
http://www.olympic.org/video-fr/les-meilleurs-moments-de-londres-2012
Full transcript