Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

La tuberculose chez les mammifères

No description
by

Marielle Cormier

on 20 April 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of La tuberculose chez les mammifères

Il y a un manque de fonds pour le développement d'un vaccin contre la TB.

M. bovis ne représente qu'un faible pourcentage des cas de TB chez les humains, mais il a une importance économique significative chez les animaux sauvages et domestiques.

La charge augmentante du TB est liée à sa coinfection avec le VIH.

Un des plus grands défis actuels pour la santé publique au niveau mondial est la transmission de souches de TB résistantes aux médicaments (MDR-TB).

Les bacilles attaquent habituellement les poumons en premier, mais ils peuvent se répandre à travers le corps.

Les ganglions lympathiques autour du coeur et des poumons gonflent alors et à mesure que l'infection se répand et que les bacilles se logent, les cellules immunitaires les encapsulent d'un tissu cicatriciel de fibrose, formant ainsi les tubercules.

Si la bactérie réussi à s'échapper du tissu cicatriciel, la maladie redevient active.





La TB active se manifeste par une pneumonie, des douleurs thoraciques et une toux persistante qui fait remonter du sang.

Elle endommage les reins, les os et les méninges qui tapissent la colonne vertébrale et le cerveau.

La tuberculose est une des maladies les plus anciennes qu'on connaisse. Des momies égyptiennes montrent des lésions qui lui sont caractéristiques et des manuscrits anciens indiquaient son existence dans les villages et avertissaient du danger de consommer des carcasses infectées.





La tuberculose chez les mammifères

Marielle Cormier

La tuberculose est une maladie qui affecte à la fois les humains et les animaux.


[9]
Mycobacterium bovis
Mycobaterium tuberculosis
Mycobacterium avium
[6]
À peu près toutes les espèces de vertébrés peuvent en être affectées, même qu'il s'agissait d'une maladie très majeure chez les humains et les animaux domestiques avant qu'on ait adopté des mesures pour la contrôler.

Il reste que les capacités zoonotiques de la tuberculose font d'elle un problème dans plusieurs régions du monde.
[8]
Historique
[8]
En 1882, Dr. Robert Koch, un Allemand qui fut pionnier en bactériologie, a prouvé qu'on pouvait isoler un microorganisme à partir des tubercules qui se forment lors du développement de la maladie.
[8]
L'infection
La plupart du temps, la tuberculose est contractée en inhalant le microorganisme présent dans des particules provenant des poumons d'une personne ou d'un animal infecté. Elle peut aussi se transmettre par l'ingestion d'aliments ou de breuvages contaminés.

Elle n'est pas transmise par les bols de toilette, en serrant la main de quelqu'un, ni en partageant les brosses à dents.

[8]
[1]
Tuberculose latente:
La bactérie est présente, mais inactive.
L'individu n'a pas de symptômes et n'est pas contagieux.

Tuberculose active:

La bactérie est active et rend l'individu malade et très contagieux.

[4]
[4]
[4]
Épidémiologie
Au niveau mondial, la tuberculose présente un grave danger et est une des principales causes de décès chez les personnes atteintes du VIH.

À cause du système immunitaire qui est déjà affaibli, une infection à la TB latente peut vite devenir active.

[2]
Dépistage
Si on suspecte TB pulmonaire
Rayon-X pour détecter cicatrices aux poumons
Si on suspecte TB extrapulmonaire
Imagerie par résonance magnétique
Tomodensitométrie
Ultrasons
Tests sanguin, urinaire
Biopsie
Ponction lombaire

Si on suspecte TB latente
Test Mantoux (injection de PPD tuberculin)
[11]
Traitements
La tuberculose est traitée avec des antibiotiques:
-Isoniazid et rifampicin chaque jour pendant six mois
-Pyrazinamide et ethambutol chaque jour pendant les premiers deux mois.

La plupart des personnes se sentent mieux et ne sont plus contagieuses après deux semaines.
Les six mois sont la meilleure façon d'assurer que la bactérie est éliminée.
Sinon, danger potentiel de résistance.


La TB latente n'est pas toujours traitée parce que son traitement peut être toxique pour le foie.
[12]
Perspectives
[9]
[3]
[10]
[1] Aids gov. (2013). Tuberculosis. Department of Health & Human Services.
http://aids.gov/hiv-aids-basics/staying-healthy-with-hiv-aids/potential-related-health-problems/tuberculosis/

[2] Centers for Disease Control and Prevention. (2012). TB and HIV Coinfection.
http://www.cdc.gov/tb/topic/TBHIVcoinfection/default.htm

[3] Corbett, E.L. et al. (2003). The Growing Burden of Tuberculosis. Global Trends and Interactions With the HIV Epidemic. JAMA Internal Medicine. 163(9): 1009-21.
http://archinte.jamanetwork.com/article.aspx?articleid=215525

[4] Crosta, P. (2013). What is tuberculosis (TB)? What causes tuberculosis?. Medical News Today. MediLexicon International Ltd. Article 8856.
http://www.medicalnewstoday.com/articles/8856.php

[5] Girling, D.J. (1977). The hepatic toxicity of antituberculosis regimens containing isoniazid, rifampicin and pyrazinamide. Elsevier. 59(1): 13-32.
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/0041387977900228

[6] Gourreau, J.M. et Bendali, F. (2008). Maladies des bovins. 4e édition. Institut de l'élevage.
http://books.google.ca/books?id=3LMi05CpbSwC&pg=PA84&dq


Références
[7] Kaufmann, S.H.E. (2000). Is the development of a new tuberculosis vaccine possible? Nature Medicine. 6: 955-960.
http://www.nature.com/nm/journal/v6/n9/abs/nm0900_955.html

[8] Larson, J. (2007). Tuberculosis in Animals: Mycobacterium bacilli that cause devastating zoonotic diseases in many animals. Animal Welfare Information Center Series. No. 2004-01.
http://www.nal.usda.gov/awic/pubs/TB/TBMain.htm

[9] LoBue, P.A., Enarson, D.A. et Thoen, C.O. (2010). Tuberculosis in humans and animals: an overview. The international journal of tuberculosis and lung disease. 14(9): 1075-8.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20819249

[10] Maurya, A.K. et al. (2012). Trends of anti-tuberculosis drug resistance pattern in new cases and previously treated cases of extrapulmonary tuberculosis cases in referral hospitals in northern India. Journal of Postgraduate Medicine. 58(3): 185-189.
http://www.jpgmonline.com/article.asp?issn=0022-3859;year=2012;volume=58;issue=3;spage=185;epage=189;aulast=Maurya

[11] National Health Service. (2012). Tuberculosis (TB) - Diagnosis.
http://www.nhs.uk/Conditions/Tuberculosis/Pages/Treatment.aspx

[12] National Health Service. (2012). Tuberculosis (TB) - Treatment.
http://www.nhs.uk/Conditions/Tuberculosis/Pages/Diagnosis.aspx
[5]
[7]
Full transcript