Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

L'optimisme chez leibniz

No description
by

fati fleur

on 7 October 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of L'optimisme chez leibniz

Voltaire et Leibniz,chacun dans sa chambre, la plume à la main , et les yeux fixaient au plafond , pensant aux moyens de rendre le bonheur à l'homme , et comment faire pour améliorer son moral , et éliminer le pessimissme qui l'envahissait envers la vie .
Quelques heures après , ces deux philosophes reçoient la mort de l'un de leurs amis proches , et chacun d'eux réagissent à sa façon et ce lancent dans un monologue .
l'optimisme en littérature :
Le philosophe allemand Leibniz expose en 1710 sa Théodicée : il y décrit un système philosophique célèbre fondé sur « une harmonie préétablie » pour expliquer l’existence du mal sur Terre. Leibniz, pour sa théorie, part du principe de la perfection et de la bonté divine. D'après lui, rien ne peut être aussi parfait que Dieu donc le monde n'est pas parfait, or, comme Dieu est bon, le monde qu'il a créé est forcément le meilleur possible. Cette théorie a ensuite été simplifiée et critiquée par Voltaire dans Candide.

Voltaire y invente un personnage nommé Pangloss, censé représenter la pensée leibnizienne, et qui tout au long du conte philosophique parle de « meilleur des mondes possibles ». Le mot « possible » souligne bien le fait que les optimistes ne croient pas en la perfection du monde.

La critique de la conception leibnizienne par Voltaire est néanmoins sujette à des remises en cause

l'optimisme en littérature :
L’optimisme désigne chez l’être humain un état d’esprit qui perçoit le monde et l'univers de manière positive.
Une personne optimiste a tendance à voir le bon côté des choses, à penser du bien des gens, à considérer que des événements, même fâcheux, prendront quoi qu’il arrive une tournure positive en fin de compte dans la mesure où l'on trouve toujours une solution aux problèmes. L’optimisme est le contraire du pessimisme et un sentiment positif en tant que moteur de l'initiative.
Réaliser par :
Fatima-Zahra Razine
Hasna Aherhaw
l'optimisme chez leibniz

Sous l'encadrement de :
Fadila mansour
L'après midi ,beaucoup de celebres penseurs et philosophes se rassemblèrent dans un salon littéraire chez Madame Geoffrin comme d'habitude , pour discuter des idées et traiter plusieurs sujets . C'est donc là où Voltaire et leibniz se rencontrèrent ,et discutèrent leurs douleurs vis-à-vis de la perte affligeante .
les axes de l'exposé :
L'optimisme en littérature
L'optimisme en philosophie
Les pensées de leibniz sur l'optimisme
Les pensées de voltaire sur l'optimisme
théodicée :
sens :
Essai philosophique qui plaide la cause de Dieu face au mal.
synonyme :
métaphysique, théologie .
les pensées de ces deux philosophes sur l'optimisme
François-Marie Arouet (Voltaire)
Gottfried Wilhelm Leibniz
les pensées de voltaire :
L’optimisme est suspect, car il est interprété souvent comme une faiblesse.
L’optimisme est un manque de lucidité et d’intelligence : Être lucide, c’est se garder de tomber dans un abîme de pensées qui confine le sujet dans l’obscurité. La lucidité certes peut faire mal
L’optimisme est un aveuglement : un désir borné de ne pas se focaliser sur le côté sombre de la réalité.

les pensées de Leibniz :
Le monde crée par dieu ne peut qu’être parfait ; le mal n’est donc qu’un raccourci vers une plus grande perfection.
Si on pense que le monde souffre , c’est qu’on n'est pas capable de percevoir la finalité nécessairement bonne qui justifie cette souffrance
Le plaisir provient d’une victoire sur quantité de demi-douleurs qu’on finit par apaiser en satisfaisant son désir
Le bonheur ne consiste jamais dans une plein jouissance ou il n’y aurait plus rien à désirer mais dans un progrès perpétuel vers de nouveaux plaisirs et de nouvelles perfections

La douleur est la condition même du plaisir et du bonheur

Le mal n'est que l’ombre du bien
Tout est bien dans le meilleur des mondes possibles
Full transcript