Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Géo 3èm: Chap1-Un territoire sous influence

No description
by

Claudie Soriano

on 9 October 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Géo 3èm: Chap1-Un territoire sous influence

Un territoire sous influence
design by Dóri Sirály for Prezi
I- Des aires urbaines qui deviennent de plus en plus peuplées et qui s’étendent
a)Les aires urbaines et l’urbanisation

La grande majorité des français vit dans une aire urbaine
Environ 80%. Un phénomène d’urbanisation s’est donc produit de manière assez rapide.
Cela peut être dans une ville , le centre ville ou dans une zone qui est influencé par elle.
Nous constatons que près de 11 Millions d’habitants vivent dans une ville comme Paris. ( Qui domine largement)
Mais d’autres zones de la France sont aussi
implorantes comme Lyon, Marseille-Aix et Bordeaux

b)La croissance urbaine (conséquences et raisons)

La croissance s’accompagne d’un étalement spatial des villes.

L’augmentation de la population des villes nécessite des espaces pour travailler et pour vivre.

On constate donc l’apparition de lotissements de maisons individuelles en périphérie des agglomérations

Cette extension en forme de lotissements pavillonnaires est ce que l’on appelle LA PERIURBANISATION

Les campagnes et les zones Périurbaines s’ouvrent progressivement à de nouvelles activités

C) L’étalement urbain lié aux mobilités humaines de plus en plus fréquentes

Nombreux sont les Français qui résident dans les communes périurbaines, mais une très grande majorité d’entre eux travaille en ville.
D’autres vivent en ville mais ce déplacent dans les grands centres commerciaux, supermarchés et grandes surfaces installés dans les banlieue ou dans les zones périurbaines.
Cela à pour conséquence une augmentation des mobilités qui sont facilités par les moyens de communication comme les routes, autoroutes et tous les autres réseaux de transports.

Lire les carte pour rechercher et extraire des informations sur la localisation de la population +Identifier :nommer reconnaître
délimiter les espaces à forte densités
et faible densités et se dynamiques


Capacités :
Localiser les 10 premières aires urbaines de la France
Localiser et situer :
- les dix premières aires urbaines sur une carte du territoire national.
- les montagnes, les fleuves, les domaines bioclimatiques, les façades maritimes
- le territoire métropolitain et ultramarin en Europe et sur le planisphère
Décrire et expliquer :
- le processus d’étalement urbain, en lien avec les mobilités
- la répartition de la population sur le territoire
- les dynamiques démographiques et spatiales actuelles


Plan
I- Des aires urbaines qui deviennent de plus en plus peuplées et qui s’étendent
a)Les aires urbaines et l’urbanisation
b)La croissance urbaine (conséquences et raisons)
c) L’étalement urbain lié aux mobilités humaines de plus en plus fréquentes.
 
II- Les espaces ruraux transformés par l’influence urbaine et La citadinisation
L’essor des zones périurbaines. Utilisation et attrait des espaces périurbains
Répartition de la population sur le territoire et ses dynamiques
(Réalisation d’un croquis et interprétation)

La France connaît donc un phénomène de Métropolisation – la concentration des hommes et des activités dans les grandes villes.

Entre 2009 et 2011 La ville de Paris passe de 11 millions d’habitants à 12 millions
La ville de Lyon passe de 1 million à 2 million


L’aire Urbaine est donc un espace constitué d’un pôle urbain er d’une couronne périurbaine. L’aire urbaine comprend don plusieurs zones :

Réalisation d’un croquis sur :
la répartition
spatiale de la population et de ses dynamiques

Travail de rédaction:
Expliquez la répartition de la population sur le Territoire
Une phrase d’introduction pour présenter ce que l’on va décrire.
Une partie pour la première ligne du tableau : décrire et expliquer les espaces densément peuplés
Une partie pour la deuxième ligne du tableau : décrire et expliquer les espaces à faible densité
Une phrase pour la dernière colonne et la dernière ligne pour conclure sur les informations clés et la synthèse

Comment expliquer les contrastes de peuplement sur le territoire ?
1) Les « pleins »           
Les densités les plus élevées s’observent dans les aires urbaines. L’aire urbaine de Paris concentre 1/6e de la population totale ( + 11 M hab.). Trois autres aires urbaines dépassent le million d’habitants ( Lyon, Marseille, Lille) Toulouse s’en approche.
L’urbanisation progresse car les villes concentrent l’essentiel des emplois et des services. De plus, les plus fortes croissances ont été observées dans les plus grandes villes : les métropoles : on parle de métropolisation ( croissance plus vive de la population et de l’emploi).
Dans les régions urbaines ou industrielles ( Ile de France, Rhône –Alpes) les vallées 5 Axe Rhénan) et sur certains littoraux ( Méditerranée, Manche…) les densités sont supérieures à 200 hab. / km².
2) Les « vides »       
Les espaces peu peuplées ( moins de 30 hab. /km²) correspondent aux principaux reliefs ( Alpes du Sud, Massif central, Pyrénées, Corse) et à des campagnes ayant connu un fort exode rural, notamment dans « la diagonale du vide » qui s’étire des Ardennes aux Pyrénées. Ou au type d’agriculture ( En Bourgogne, les grandes exploitations céréalières requièrent peu de main d’œuvre.)
Le relief est souvent un obstacle aux communications et rend difficile l’agriculture et certaines régions ont des sols pauvres ( Les Landes).
Cependant, il faut remettre en question cette »diagonale du vide » car aujourd’hui beaucoup de régions rurales connaissent des taux de croissance de plus en plus fort, notamment les régions situés près des périphéries urbaines : c’est la péri-urbanisation
Les dynamiques de la population

• Chaque année, 6 % des Français changent de domicile. Les migrations intérieures ont connu un certain bouleversement. Autrefois gagnantes, les régions du Nord et de l'Est ont aujourd'hui un bilan migratoire négatif : les vieux bassins industriels continuent, après la crise, de perdre des habitants, bien que ce mouvement de perte soit en net ralentissement depuis 1999. La région parisienne maintient ses positions depuis 1982 (seule la région Centre bénéficie de la décongestion parisienne).

• Les Français sont nettement plus attirés, en revanche, par les Midis (les « 3 S », le soleil, le sable et le ski), qui connaissent une forte croissance migratoire (installation de retraités et de jeunes actifs des industries de pointe notamment), suivis par l'Ouest et l'ensemble Alpes du Nord-Lyon. Les régions du Sud et de l'Ouest connaissent donc des dynamiques très positives, liées à l'héliotropisme(attirance pour les régions ensoleillées) et à l'halieutropisme (attirance pour les régions littorales) des populations. Les migrations interrégionales font donc apparaître des variations positives pour la Bretagne, le littoral atlantique, le Midi toulousain et le Midi méditerranéen.
Full transcript