Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Je tiens à ma communauté,

No description
by

Alexandre Bougie

on 29 April 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Je tiens à ma communauté,

Je tiens à ma communauté, je soutiens le communautaire
Les moments forts de la campagne

Un groupe de travail se créé en mars 2013. Il est composé de représentantes et représentants du MSSS, du politique et du milieu communautaire.
Le 14 mai 2013, l’Assemblée nationale adopte à l’unanimité une motion demandant au gouvernement de rehausser le financement des OCASSS.
Le 11 octobre 2012, les membres de la TRPOCB et de la CTROC lancent la campagne « Je tiens à ma communauté, je soutiens le communautaire ».

Ils revendiquent un rehaussement financier de 225 millions $ ainsi qu’un véritable programme national dédié au financement à la mission pour les 3000 organismes communautaires en santé et services sociaux du Québec
Dès novembre 2012, une pétition circule à la grandeur de la province. Celle-ci demande à l’Assemblée nationale d’établir un plan national de rehaussement du soutien à la mission au PSOC.
Au 13 juin 2013, 52 membres de l’Assemblée nationale ont déposé la pétition pour un total près de 73 000 signatures.
Le point culminant de la campagne est atteint le 24 octobre 2013, où près de 5000 personnes se rassemblent à Québec pour réclamer un meilleur financement à la mission des organismes communautaires autonomes.
Plusieurs ministres, députées et députés du Parti québécois viennent saluer la foule, mais plusieurs sont déçus que le gouvernement n’ait pas profité du rassemblement pour faire des annonces.
Une semaine après le succès du rassemblement du 24 octobre, la première ministre Pauline Marois annonce une augmentation du financement à la mission aux organismes communautaires de 162 millions de dollars sur 3 ans.

Si le prochain budget est adopté, 120 millions iront au PSOC et 42 millions pour les organismes financés par les autres ministères.
En mars 2014, Pauline Marois déclenche des élections générales.

Le 7 avril, son parti est défait par le Parti libéral du Québec (PLQ).
Quelques jours plus tard, des centaines de personnes se tiennent devant les bureaux du nouveau premier ministre Philippe Couillard afin de lui rappeler l’importance de maintenir les annonces de rehaussement financier des organismes communautaires faites par le précédent gouvernement.
En juin, le budget déposé par le PLQ confirme l’annulation de l’augmentation prévue aux organismes communautaires autonomes. Le gouvernement s’engage clairement sur la voie de l’austérité budgétaire.
Le 17 novembre 2014, c’est 225 minutes pour 225 millions! Partout au Québec, des centaines d’organismes communautaires ferment temporairement leurs portes « pour cause d’austérité » et prennent part à des actions.
Pour dénoncer l’austérité, les groupes sociaux organisent des actions dérangeantes du 22 au 27 février 2015 à l’appel de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics. Près de 100 actions de mobilisation et de sensibilisation ont été tenues dans toutes les régions du Québec.
Les impacts des réformes, coupures et compressions sur les populations que les organismes desservent se font dangereusement sentir. La hausse des demandes d’aide, l’augmentation de la détresse psychologique chez les individus et la précarité financière de nombreux organismes sont quelques exemples des dommages des récentes mesures austères.
Dépôt du budget provincial 2015-2016. Déterminé à atteindre l’équilibre budgétaire, le gouvernement annonce d'autres mesures d’austérité : compressions dans les services publics et dans le développement régional, coupes dans les programmes sociaux et hausses de tarifs, en plus de l’absence d’augmentation $ aux organismes communautaires.
En réponse au contexte politique, le coco de campagne élabore un nouveau plan de mobilisation. L'instance démocratique de votre organisme est invitée, dès maintenant, à adopter ce plan et à l’intégrer dans votre programmation régulière pour la prochaine année.
À l'approche du budget 2015-2016, dans un contexte de plus en plus évident d'austérité, les groupes sociaux se mobilisent pour dénoncer le saccage de notre filet social. La campagne se joint à ce mouvement.
Full transcript