The Internet belongs to everyone. Let’s keep it that way.

Protect Net Neutrality
Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Copy of

by

Catalina Perdomo

on 7 March 2017

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Copy of

La paix par
choix

Exposition à l'occasion de
la Journée Internationale des Femmes 2017

Un projet de la Section Genre de la MONUSCO

Emmanuella

19 ans, étudiante en Droit. Habite la commune de Lingwala.

Survivante de violences sexuelles.

Fondatrice d’un réseau de jeunes filles (3000 membres!)
“LES VOISINES”
.

Journaliste et blogueuse indépendante.

Aime la lecture et la natation.


Violée à l'âge de 7 ans, aujourd’hui je me lève et brise le silence pour aider toutes les jeunes filles ayant subit cela ou qui sont à risque.
Projets pour la paix ?

Écrire un livre: “ DES LARMES, AUX ARMES” - pour aider les victimes de violences sexuelles.

Devenir psychologue, spécialiste en victimologie et avocate.

Aider les jeunes filles pour prévenir le mariage précoce, avoir une meilleure éducation, santé, un accès facile aux bandes hygiéniques.




Josephat

Habite la commune de Lingwala.

Etudiante en sciences de la santé et facilitatrice dans le projet « tushiriki wote » d’International Alert.

Aime le scrabble, les films français, les documentaires.


Mes projets de paix?

'le problème que l’on voit est la mission que l’on doit'

J'aimerais me dédier à résoudre les problèmes que je croise dans mon entourage.

J’aimerais créer une micro-société, j’engagerai les démunis, les orphelins privés de moyens de scolarité,

j’aiderais les femmes à se reconnaître!






Basilua

Réside à la commune de Lemba, quartier échangeur.

Étudiante en Droit.

Aime bien passer du temps avec les enfants,

l’entretien du foyer familial
et la lecture.



Ma contribution à la paix?

Je créerai une association de leadership féminin, pour vulgariser les droits des femmes et filles et les aider à les acquérir et les défendre.

Dans 10 ans, je me vois avocate et consultante en matière de droits des enfants et des femmes.



Notre pays est loin de vivre la paix, une raison pour laquelle nous avons besoin de ce thème: ‘la paix par choix’ pour dégager des mécanismes qui permettront de ramener et consolider cette paix dont nous avons tant besoin !
Mon rêve?

Créer une entreprise de femmes de ménages qualifiées et protégées,

Fonder une école d'enfants leaders,

Créer une cantine communautaire pour nourrir gratuitement les sans-abris.


Dorcas

Habite la commune de Bandalungwa à Kinshasa.

Etudiante en droit.

Activiste, coordonnatrice d'une ONG:
Young for Young.

Membre d'un parti politique.

Joue au foot.


Je participerai à avancer la paix dans mon pays par la sensibilisation que je mènerai dans les écoles, à l'université. Je développerai chez les enfants et les étudiants un esprit patriotique sain, aidant à faire voir la valeur de la paix!
Julie

Habite dans la commune
de Mont-Ngafula, quartier Mushi CPA.

Etudiante en Droit.

Aime écrire, lire,
chanter et marcher,

(manger aussi).


Pour contribuer à la paix,

je rêve de créer un centre pour les analphabètes et les enfants de rue,

un centre de rééducation et de réinsertion dans la société.

Une bibliothèque pour enfants.

L’instruction et l’éducation sont le fondement du changement d’une société, notamment vers la paix!

Dans les 10 ans à venir, nous pouvons avoir la paix si on respecte les textes et on a la volonté et la vision de la paix.

J’aimerais jouer un rôle très important dans cette bataille, en tant qu’ambassadrice de la paix et en réalisant mes projets éducatifs.

Prisca

Habite Matonge dans la commune de Kalamu.

Etudiante en sciences Économiques et Développement.


Aime la musique et la lecture.


Mes rêves de paix?

Créer une ONG qui oriente les jeunes pour le choix d'études leur permettant d'être utiles à eux-mêmes et à la société.

Publier des revues d'actualités, ciblant les jeunes.

Contribuer à faire baisser le chômage des jeunes par la création d'entreprises.

Devenir
experte comptable et femme de lettre.



Mon rôle par rapport à la paix est d'encourager les dialogues de paix; éveiller la conscience des autres jeunes de l'importance de la consolidation de la paix dans notre pays; reprendre les causes de la paix, de la diversité et du respect mutuel.

Je rêve d’un pays où la majorité présidentielle et l’opposition organisent des colloques et des marches de paix ensemble, des arbres à palabres, et s’entendent.
Cynthia

Résidante à la commune de Limeté quartier Kingabua.

Entrepreneure et blogueuse (parle des faits qui marquent la société Kinoise en utilisant le blog).

A créé des contes et histoires dans lesquels les jeunes congolais sont sensibilisés sur divers domaines de la vie.

Aime la musique, la lecture et l’écriture.


Pour l’avenir:



Je créerai une revue pour toucher les jeunes congolais par la lecture.

Je les orienterai vers des domaines qui cadrent avec leurs dons et talents,

afin de briller et prospérer dans la vie professionnelle.




En optant pour la résolution pacifique et la tolérance, en empruntant la voie du dialogue, la RDC deviendra un paradis terrestre !
Mahanaime


Réside à la commune de Bandalungwa,

Etudiante en économie et développement.

Encadre des enfants à l'église.

Vice communicatrice au sein de l'ONG: Wake-up Congo.

Aime la gymnastique et le football.


J'aimerais diriger une usine agro-alimentaire, qui donnera du travail aux congolais.

Je voudrais devenir écrivaine car j'aime écrire.

Je pense que mes vers seront dédiés toujours aux démunis, aux faibles parce que je pense que si j'écris, je dois défendre des causes.




Dans 10 ans, je me vois comme étant députée pour mieux faire avancer la cause des femmes, qui jusqu’à présent restent passives.
et j'aurais mon propre club de football !!
M’attribuer un rôle dans cette vision ? Ce serait celui d’une activiste qui luttera pour une paix durable dans toute l’intensité de son pays.
Prysckah-Nehemiah

Habite la commune de Lemba, Quartier Livulu.

Etudiante d’English Business + Computer sciences.

Au sein de la faculté des lettres, elle est ministre chargée du genre et de la condition féminine.

Facilitatrice au sein de l’ONG « Congo Leadership Initiative».

Initiatrice de la structure « forêt des femmes leaders (FoFLead) »

Aime le football, lecture, poèmes, théâtre.


Je compte lancer des entreprises dont les revenus financeront les orphelinats, hôpitaux et centre de réinsertion.

J’aiderais mon pays à ne pas perdre sa jeunesse qui est son espoir, qui se chargera de sa relève.

J’aimerais bien être gestionnaire d’entreprises comme ma filière m’y oriente.


Tongota

Habite la commune de Ngaliema.

Étudiante en science sociales, administratives et politiques.

Activiste dans le projet "TUSHIRIKE WOTE" (on s’y met tous/tes).

Aime l'écriture et la lecture, la danse, la musique, la natation et la course, les voyages.


Je prône l'éducation et l'intégration des enfants et surtout des jeunes filles dans la société.

La femme est pour moi le miroir du monde.

Dans dix ans, je vois mon pays dans la paix d'esprit et dans la tranquillité de l'âme, sans guerre,

où les besoins de base de la population ne poseront plus problème.

Je me vois arriver aux instances gouvernementales de prise de décisions
afin d’être actrice de cette paix!
et ne pas me sentir impuissante.
Nous, les jeunes, développerons nos savoirs dans l'intérêt général de la communauté et la paix!
La paix par choix!
Journée internationale des femmes - 2017
Dix jeunes Kinoises
ont été
sélectionnées parmi celles qui
ont répondu à un appel lancé
par la section Genre de la MONUSCO
sous le credo :
La paix par choix !

L’appel invitait des Kinoises
de 19 à 21 ans à partager
leurs contributions à la paix
aujourd’hui, leurs professions
désirées et plans
pour avancer la paix demain!

Découvrez ces jeunes pousses urbaines,
déjà grandes ambassadrices de paix !


La paix par choix!
Projet pilote de la Section Genre de la MONUSCO

Avec les activistes de paix des quartiers de Kinshasa:
Basilua Matondo Rodelvie, Cynthia Samba Mudikal, Dorcas Bwalelo, Emmanuella Zandi, Josephat Siboko, Julie Bokoli, Mahanaime Mboso Kiese, Prisca Ikete Nkiseka, Prysckah-Nehemiah Manyala, Tongota Nyenyezi Ariane.

Idée et exécution:

Catalina Perdomo, Experte en Genre
Jamila Seftaoui, Conseillère Principale /
Responsable de la Section Genre - MONUSCO

Mission de l’Organisation des Nations Unies
pour la Stabilisation en République démocratique du Congo.

Mars 2017
Full transcript