Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Outils collaboratifs online et Veille pour les étudiants de l'IMIE

cours concernant les usages des outils collaboratifs et le webmarketing dans le cadre d'un projet lié aux entrepreuneriales
by

Pierre AVRIL

on 25 October 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Outils collaboratifs online et Veille pour les étudiants de l'IMIE

outils Collaboratifs online & VEILLE
Travail Collaboratif ?
Le travail est souvent naturellement collectif et collaboratif, c'est-à-dire qu'il fait interagir plusieurs acteurs pour la réalisation de tâches qui visent à atteindre un but commun. La notion de travail collaboratif désigne aujourd'hui un travail qui n'est plus fondé sur l'organisation hiérarchisée traditionnelle, et plus spécifiquement un nouveau mode de travail (éventuellement intégré dans un modèle économique de production) où collaborent de nombreuses personnes grâce aux technologies de l'information et de la communication. Les outils nouveaux permettent de maximiser la créativité et l'efficience d'un groupe associé à des projets d’envergure même si elles sont très dispersées dans l'espace et le temps. Le projet d'encyclopédie en ligne, libre et multilingue, Wikipédia est un exemple de résultat d'un travail collaboratif « en réseaux coopératifs »
Changement d'époque, de technologies et de mentalités. Comment tirer profit des aspects positifs de ces changements en cadre de création d'entreprise ?
Intelligence Collective ?
Exemples d'outils collaboratifs...
l
C'est quoi ?
A quoi ça sert ?
Quels gains de temps et de
performance ?
Intelligence collective...tentative de définition

"« Toute prise de contrôle par un petit groupe de ce qui procède de tous, toute fixation d'une vivante expression collective, toute évolution vers la transcendance annihile immédiatement le caractère angélique du monde virtuel, qui choit alors immédiatement dans les régions obscures de la domination, du pouvoir, de l'appartenance et de l'exclusion. » (Pierre Lévy, Philosophe)
L'intelligence collective désigne les capacités cognitives d'une communauté résultant des interactions multiples entre ses membres (ou agents). La connaissance des membres de la communauté est limitée à une perception partielle de l'environnement, ils n'ont pas conscience de la totalité des éléments qui influencent le groupe. Des agents au comportement très simple peuvent ainsi accomplir des tâches apparemment très complexes grâce à un mécanisme fondamental appelé synergie ou stigmergie.
http://www.blog.axiopole.info/
Sources : Olivier Zara

CONSULTANT EN MANAGEMENT ET MÉDIAS SOCIAUX
http://www.cv-20.net/7public/index.php?cv_arg=aWRfdXNlcl9wdWJsaWM9MjkmbGFuZ19wdWJsaWM9ZnJhJmNvZGVfYWNjZXM9
Il ne faut pas confondre « travail collaboratif » et « travail coopératif » :

le travail coopératif est une coopération entre plusieurs personnes qui interagissent dans un but commun mais se partagent les tâches,
le travail collaboratif se fait en collaboration du début à la fin sans division fixe des tâches
https://www.planzone.fr/
http://www.scoop.it/
http://www.netvibes.com/fr
http://www.slideshare.net/
http://prezi.com/
Adeline Avril
Formatrice com digitale & innovation

https://www.facebook.com
https://www.dropbox.com/fr/
http://www.netpublic.fr/2014/05/outils-de-travail-collaboratif-que-choisir/
https://www.zoho.com/docs/
PROGRAMME DES DEUX JOURNEES
JOUR 1

les outils collaboratifs online : quels sont-ils, leurs usages
quels avantages pour ma création d'entreprise ?
Veille et curation collaboratives
Exercices : prise en main d'outils collaboratifs en sous-groupes et dans le cadre du projet lié aux entrepreneuriales
jour 2
les outils du webmarketing pour améliorer ma présence en ligne
les outils de veille pour mon benchmarking
stratégie de présence online
les réseaux humains et immatériels
Etude de marché et business plan
knowledge management & lobbying : avoir la bonne info et les bons réseaux d'influence
Exercices : simuler campagnes de webmarketing pour mon projet
http://www.tamashare.com/fr
http://madmagz.com/fr
https://syncpadapp.com/
Créez votre magazine en mode
collaboratif
http://madmagz.com/fr
SyncPad est un tableau blanc collaboratif qui permet de partager et de travailler sur des contenus en temps réel.
Outil de gestion de projet collaboratif
Outil de veille et curation en ligne
google docs
google drive
google agenda
google hangouts

webmarketing au service de mon projet
les outils du webmarketing pour améliorer ma présence en ligne (emailing, social media marketing, SEO)
les outils de veille pour mon benchmarking
stratégie de présence online
les réseaux humains et immatériels
knowledge management & lobbying : avoir la bonne info et les bons réseaux d'influence
Exercices : simuler campagnes de webmarketing pour mon projet
j2
EXERCICES PRATIQUES
Exercices : prise en main d'outils collaboratifs en sous-groupes et dans le cadre du projet lié aux entrepreneuriales
possibilité d'utiliser conjointement plusieurs outils
passage à l'oral pour présentation du projet : en groupe ou nommer un rapporteur
Le webmarketing c'est quoi ?
Le webmarketing peut être défini comme l’ensemble des techniques marketing et publicitaires utilisées dans l’environnement Internet.

Les principes du webmarketing empruntent évidemment au marketing traditionnel, mais le webmarketing comprend des techniques qui lui sont propres et de forts particularismes. Le développement du webmarketing et de ses enjeux a également généré l’apparition de nouvelles compétences et de nouveaux métiers.

Le webmarketing ou netmarketing ou cybermarketing consiste à améliorer la visibilité et le trafic d'un site Web en utilisant internet comme canal de prospection et à développer une relation durable de fidélisation avec les internautes utilisateurs ou clients d'un site web et éventuellement des médias sociaux mise en place par le site internet.
"la veille ne sert qu'aux entreprises du Cac 40"

"la veille ça prend du temps"

"Je ne suis pas payé pour faire de la veille"
La Veille
"L’AFNOR définit la veille comme une « activité continue et en grande partie interactive visant à une surveillance active de l’environnement technologique, commercial, etc., pour en anticiper les évolutions ».
Réseaux humains et immatériels : un impératif pour mon entreprise
Les réseaux humains
1. Les réseaux formels
syndicats, associations professionnelles : des fonctions de lobbying au sein de l'entreprise ; accès aux informations importantes
les clubs (Rotary, Lyons, franc-maçonnerie) : des réseaux d'influence à vocation humaniste qui peuvent permettre certains avantages
2. Les réseaux de faits
La famille
Les amis
Les associations de parents d'élèves
Les partis politiques
Les réseaux confessionnels
Les anciens élèves
Les anciens collègues
Le quartier
La nationalité
L'ethnie
La culture
3. Les Réseaux immatériels
Web 2.0 (Viadeo, Linkedin) : visibilité de l'entreprise sur le web ; permettent de nouer des contacts par la présence dans des groupes thématiques. Facebook, au départ un réseau de "copains" devient de + en + utilisé à des fins professionnelles. Twitter sert beaucoup pour la mise en réseau entre professionnels. Le réseau social d'entreprise (RSE) est un réseau fermé dont les membres sont uniquement des collaborateurs.
LinkedIn et Viadeo : des réseaux professionnels en ligne

Etre en veille sur son secteur d'activité
Etre en relation avec les influenceurs dans son domaine
Participer a des hubs et des groupes de discussion pour agrandir son réseau et amplifier sa présence
Recruter des collaborateurs et établir des partenariats
Ne pas négliger la puissance des réseaux mixtes
Facebook : en utilisant les fonctionnalités Page et Groupe on peut trés rapidement améliorer son référencement si on a un site web, le mode conversationnel permet aussi de trouver une nouvelle clientèle et un mode de communication
plus humain, trés adapté dans des secteurs a haute technicité.
Twitter : Twitter permet de créer des contacts trés utiles et donne un accès simplifié aux influenceurs
L'e-mailing : encore l'outil le plus utilisé pour la communication prospects/clients
Outils :
Emailing automate

http://www.emamailing.com/
https://fr.mailpro.com/
mailchimp : http://mailchimp.com/
BENCHMARKING
"Le benchmarking, la référenciation, l'étalonnage ou le parangonnage est une technique de marketing (mercatique) ou de gestion de la qualité qui consiste à étudier et analyser les techniques de gestion, les modes d'organisation des autres entreprises afin de s'en inspirer et d'en tirer le meilleur. C'est un processus continu de recherche, d'analyse comparative, d'adaptation et d'implantation des meilleures pratiques pour améliorer la performance des processus dans une organisation." (wikipédia)
MAIS
Regarder ce qui se passe chez le concurrent ne suffit plus, il faut aussi mieux connaitre ses propres activités par le biais d'audits internes.
LES CINQ REGLES D'UN E-MAILING PERFORMANT
1. Faites en sorte d’atteindre la boîte de réception

Eh bien oui, l’élément le plus important est tout de même d’atteindre la boîte de réception de vos clients/prospects !
Votre réputation en tant qu’expéditeur de l’e-mail est un élément très important. Cette réputation dépend de différents facteurs comme les règles de filtrages des FAI (Fournisseur d’accès à Internet) ou la pertinence du contenu de l’email par exemple.
2. Optimisez l’en-tête de vos messages

A quoi correspond l’en-tête de vos messages ? C’est simple, c’est l’ensemble des informations à l’intention des destinataires comme le nom de l’expéditeur, l’objet et l’adresse e-mail expéditrice. Il vous faut personnaliser ces éléments et paramètres afin de ne pas risquer de passer en spam.
N’oubliez pas que la ponctuation dans votre email et dans votre objet est un élément important qui vous permet de suggérer des intonations, des émotions…
De la même façon, faites attention à ne pas utiliser de spam words comme « gratuit », « argent » ou encore « promotion »… A cause de ces mots, votre email pourrait être considéré comme du spam et donc très peu ouvert par vos destinataires.
3. Pensez au teasing !

Le teasing qu’est-ce que c’est ? C’est le fait de créer un sentiment d’impatience chez le consommateur. Il est primordial que vous créiez ce sentiment dans votre e-mail. Cela passe par la création d’un objet original et surtout qui donne envie d’ouvrir cet email. Différenciez-vous, personnalisez votre objet, voilà la clé d’un taux d’ouverture optimal.
4. Optimisez votre bouton « clic to action »

On appelle généralement un « clic to action » un bouton qui incite les internautes à découvrir une offre, acheter un produit etc… C’est un bouton qui appelle à l’action, littéralement… Utilisez donc des verbes d’actions ! CQFD. De la même façon, il vous faut faire en sorte que votre appel à l’action ait une limite dans le temps pour pousser au clic rapidement.
Il s’agit également de mettre ce bouton d’action en haut de l’email, visible sans scroller l’email. Laissez de l’espace autour de ce call to action afin qu’il reste très visible.
Par contre, certains textes dans les boutons d’action sont à éviter. Les trop génériques, « cliquez ici » sont réellement déconseillés car assimilés à du spam.
5. Ayez un code HTML propre !

On termine par un élément qui a une forte importance : le code HTML de votre email. Il est primordial que vous respectiez les normes W3C.
De la même façon, oubliez les formulaires intégrés directement dans les e-mails, les commentaires de code, le Flash ou le JavaScript.
Il est également dans votre intérêt de simplifier le code au maximum et d’intégrer des images peu lourdes pour éviter de ralentir le chargement de l’email. La balise ALT doit être renseignée. En effet, cela permet aux internautes de voir du contenu même si vos images sont bloquées.
QUELS OUTILS POUR MA VEILLE ?
Flux Rss, Agrégateurs (Netvibes), Google Alerte
Presse quotidienne (papier et en ligne)
Blogs, Forums, micro-blogging (twitter)
réseaux sociaux, médias sociaux
knowledge management & lobbying : avoir la bonne info et les bons réseaux d'influence
"Aujourd'hui la clé du pouvoir des dirigeants réside dans l'influence et non plus dans l'autorité"
Kenneth Hartley Blanchard, Manager Américain
DEFINITIONS DU LOBBYING
"solliciter les membres d'une assemblée parlementaire dans l'intention d'
influencer
la législation" (webster's dictionary)

"Exercer une
pression
sur les pouvoirs publics pour en obtenir un
avantage
particulier" (Le Robert)

"Démarche d'
influence
directe ou indirecte sur l'élaboration, l'application ou l'interprétation de mesures legislatives, normatives, réglementaires ou sur tout intervention ou décision des pouvoirs publics. " (Pelletier/Cuenot)
20 % de droit, 20 % de politique, 20 % d'économie, 20 % de diplomatie, 20 % de communication
AUTOEVALUER SON PROJET D'ENTREPRISE
LA DEMARCHE SWOT
EXERCICE


Par sous-groupes : réaliser une simulation de présentation de son projet d'entreprise en utilisant les outils du webmarketing et les outils collaboratifs dans l'idée de convaincre un investisseur de la pertinence du projet sur le plan technique ET communicationnel, business.

Passage à l'oral avec support visuel (powerpoint, prézi, site)
Réseaux : humains, institutionnels et immatériels
"Avoir des amis, c'est avoir du pouvoir"
Hobbes XVIIème Siècle
1. Les réseaux formels
syndicats, associations professionnelles : des fonctions de lobbying au sein de l'entreprise ; accès aux informations importantes
les clubs (Rotary, Lyons, franc-maçonnerie) : des réseaux d'influence à vocation humaniste qui peuvent permettre certains avantages
II. Les réseaux de fait
La famille
Les amis
Les associations de parents d'élèves
Les partis politiques
Les réseaux confessionnels
Les anciens élèves
Les anciens collègues
Le quartier
La nationalité
L'ethnie
La culture
III. Les Réseaux "immatériels"
Web 2.0 (Viadeo, Linkedin) : visibilité de l'entreprise sur le web ; permettent de nouer des contacts par la présence dans des groupes thématiques. Facebook, au départ un réseau de "copains" devient de + en + utilisé à des fins professionnelles. Twitter sert beaucoup pour la mise en réseau entre professionnels. Le réseau social d'entreprise (RSE) est un réseau fermé dont les membres sont uniquement des collaborateurs.
Etude de marché, Business plan & business model
Une étude de marché fait partie des étapes clés de la création d’une entreprise et du business plan. En effet pour vendre un produit ou un service, il est nécessaire de cerner le marché sur lequel il sera positionné. L’étude de marché s’effectue en trois temps : détermination de la nature et de la tendance du marché, identification des clientèles ciblées et analyse de la concurrence.
L’étude de marché doit permettre de répondre à trois questions :

Quelle est la nature du marché et quelles sont ses tendances ?
Quelle est la clientèle ciblée ? Quelles sont les catégories de vos clients potentiels?
Quels sont vos concurrents ? Quel est votre positionnement par rapport à ces entreprises?
Nature et tendances du marché
La nature et les tendances du marché sont des éléments que vous devez cerner dans votre étude de marché. Pour ce faire :

Identifiez bien le type de marché sur lequel vous vous positionnez. Quelles sont ses tendances ? Il s’agira ensuite de dire si ce marché est émergent, en forte croissance ou en déclin.
Définissez la taille de votre marché, sa dimension géographique (marché local, national)mais aussi son volume en termes de ventes et de chiffre d’affaires.
Quelle part de marché visez-vous ?
Précisez les évolutions, les avancées technologiques majeures de votre marché au cours des dernières années. Existe-t-il des barrières à l’entrée?
Indiquez enfin si le marché est réglementé et s’il y a notamment des conditions d’accès spécifiques telles que des diplômes, des autorisations, etc.
N’oubliez pas qu’une bonne connaissance du marché est indispensable pour pouvoir réagir et s’adapter à ses éventuelles évolutions. Votre étude de marché doit permettre de convaincre les investisseurs que vous possédez cette compétence.
Clientèle ciblée
L’identification de vos clients est un élément fondamental de votre projet. Ce sont effectivement ces personnes qui achèteront vos produits ou vos services. Il est donc important de déterminer leurs besoins, leurs envies, leur sensibilité (au prix, à la qualité, quantité, etc.) dans votre étude de marché. Décrivez aussi leur mode de consommation, leurs habitudes et comportements d’achat. Précisez la zone de chalandise : d’où proviennent vos clients? Où habitent-ils majoritairement ? Cette définition de votre clientèle cible vous permettra de hiérarchiser vos efforts en matière de communication et de vente.
La concurrence
Il est indispensable lorsque l’on crée son entreprise ou que l’on rédige son business plan de garder à l’idée qu’il existe une multitude d’autres acteurs sur le marché. Notamment les entreprises qui ont la même activité que vous ou qui proposent des produits ou services qui peuvent se substituer aux vôtres. L’analyse des concurrents permet d’adapter son offre à la réalité économique du marché visé. Pour obtenir une analyse de la concurrence solide dans votre étude de marché vous devez :

Identifier les concurrents actuels mais aussi les concurrents potentiels et les nouveaux entrants. Ces derniers sont susceptibles de gagner des parts de marché et faire changer votre stratégie.
Comprendre leur image de marque, leurs spécificités, leurs stratégies. Déterminez ce qui fait que leurs produits ou services se vendent bien ou pas assez.
Identifier votre avantage concurrentiel, c’est-à-dire tous les atouts de votre entreprise (produit, marque, gamme,…) permettant de vous distinguer de la concurrence et toucher la clientèle ciblée.
Le business model est clé dans votre projet entrepreneurial. Vous pouvez répondre à un besoin sans jamais parvenir à trouver un moyen de le monétiser
. Votre modèle économique doit expliquer comment vous comptez gagner de l'argent avec votre projet, quels sont les différents flux de revenus et
en quoi votre manière de gagner de l'argent est cohérente avec votre projet.
Le business model peut être source d'innovation et il en existe des centaines de différents.Le business model ne doit pas être confondu avec le business plan.
Business model/Business Plan
Analyse de business models
1. "Le Business Model de L'imprimante"

Comment gagner de l'argent en vendant à perte un produit? C'est le business model de l'imprimante. Il consiste à vendre un produit à prix coûtant pour que les utilisateurs achètent des accessoires jetables indispensables au fonctionnement de l'appareil.
2. Le modèle "Freemium"
Le modèle freemium: un modèle économique qui rapporte de l'argent... basé sur le gratuit.

Exemples d'entreprises en "Freemium"

Skype
propose un service de télécommunication par Internet. En 2013, il revendiquait près de 670 millions d'utilisateurs par mois.
L'offre de Skype est partagée entre un service gratuit, qui permet de communiquer d'un ordinateur à un autre ordinateur, et un service payant qui permet d'appeler des fixes ou des mobiles, partout dans le monde
. C'est grâce à ce service que Skype génère des revenus, alors que le taux de conversion premium est inférieur à 10%.

Linkedin
est un réseau social professionnel qui permet de se faire rencontrer des candidats et des recruteurs. Une bonne partie du service est gratuite comme la création d'un profil ou encore l'ajout de contacts. Cependant, un bon nombre de fonctionnalités avancées sont payantes.
Les revenus de LinkedIn sont composés à 30% par la publicité, à 21% par les abonnements premium et à 49% par les services de recrutement. Le service premium permet notamment d'envoyer des messages privés à des personnes qui ne font pas parties de vos contacts.

Prestashop
est une société française qui met à disposition un service permettant d'éditer des sites Internet gratuitement. Le coeur du service est gratuit mais toute une économie parallèle payante s'est formée autour.
Des produits sont vendus parallèlement, comme des templates ou des modules
. La société propose également des
formations
pour développer son propre site. Ils ont mis en place de nombreux partenariats avec des agences spécialisées dans le design ou encore le référencement.

Enfin, le monde des jeux mobiles est également très friand de ce système économique. La société
Gameloft
propose de nombreux jeux gratuits, en premier lieu, agrégés par des
fonctionnalités payantes
. Ces fonctionnalités permettent par exemple, d'acheter des objets dans le jeu qui permettent de passer plus vite les niveaux. Ainsi un joueur patient peut jouer son payer, alors qu'un joueur pressé de passer les niveaux aura tendance à payer pour accélérer sa progression.
Le modèle freemium est un modèle économique récent qui est adapté aux entreprises du net car
il faut pouvoir rassembler un grand nombre d'utilisateurs "gratuits" pour les convertir en utilisateurs "payants".
Les échecs du modèle freemium

Plusieurs facteurs peuvent expliquer l'échec dans certains cas de ce modèle économique :Tout d'abord, quelques exemples montrent qu'il est difficile de passer d'un service free à un service freemium. A partir du moment où les utilisateurs sont habitués à ne pas payer un service, ils auront beaucoup de mal à passer sur un service avec des fonctionnalités payantes. C'était notamment le cas de Spotify qui a eu des difficultés à se reconvertir vers un modèle freemium.

Ensuite, le modèle freemium peut affecter l'image de marque d'une société. En effet, la majorité des utilisateurs qui donnent leur avis utilisent une version "basse" du service. Par exemple, la majorité des utilisateurs de Deezer utilisent le service gratuitement et se disent dérangés par la publicité.

Enfin la structure des coûts doit être bien réfléchie car les freenautes peuvent coûter très chers et donc engendrer des coûts qui ne seront pas supportés par les utilisateurs premium.
Quels sont les critères de réussite d'un modèle freemium ?

1 -
Il faut que le marché cible soit très important en termes de volume.
Ainsi malgré un taux de conversion faible, le taux d'utilisateur "payant" sera suffisant élevé pour couvrir les frais du service gratuit. Le taux de conversion premium est dans la plupart des cas inférieur à 5%, il faut donc un nombre important d'utilisateurs pour commencer à générer suffisamment de cash. Par exemple sur ses 670 millions d'utilisateurs, Skype compte 8 millions d'utilisateurs payants soit 1,2%.

2 -
Il faut que le service premium apporte une réelle plus-value par rapport au service gratuit
. Sinon vous ne parviendrez pas à fidéliser votre clientèle et à améliorer votre taux de conversion. En effet, il faut que le passage à un compte premium apporte un réel changement pour l'utilisateur et que le coût de celui-ci soit justifié.

3 -
Le coût de fonctionnement du service gratuit doit être relativement faible
. C'est à dire que plus le coût du service gratuit est faible moins le nombre d'utilisateurs premium doit être élevé.

4 - L'entonnoir de conversion doit être optimisé.
C'est à dire que l'on doit réfléchir à une réelle stratégie pour convertir ses utilisateurs "gratuits" en utilisateurs "payants"
. En effet, l'objectif principal du modèle freemium est d'avoir le taux de conversion premium le plus élevé possible. Pour y parvenir, le site doit être organisé de manière à vendre le mieux possible le modèle payant.

Cette liste n'est pas exhaustive mais elle donne déjà des pistes de réflexion lors de la mise en place d'une stratégie freemium.

En conclusion

Le modèle freemium est intéressant, notamment pour s'implanter sur des marchés concurrentiels où toutes les sociétés ont des business model identiques. Le service gratuit permet de conquérir des parts de marché plus facilement. Le principal enjeu est alors dans l'optimisation du taux de conversion, où il faut mettre en place une vraie stratégie et proposer un service premium digne de ce nom. Même si aujourd'hui le freemium est mis en place par des sociétés numériques, il ne serait pas étonnant que ce modèle soit utilisé par des sociétés plus classiques, cherchant à innover dans leur business model.
Qu'en pensez-vous ?

http://fr.slideshare.net/plouveau/les-outils-collaboratifs-pour-la-gestion-de-projets-informatiques-8627403
O
olé
DIIGO : LA VEILLE ET LE PARTAGE FACILITES
SOCIALBOOKMARKING, PARTAGE, CAPTURE, VEILLE
https://www.diigo.com/
agréger des flux rss pour ma veille
evernote
mes notes, ma veille, partout
tout le temps...
Full transcript