Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Culture participative : fan fiction et fandom

No description
by

Bobby Aubé

on 6 December 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Culture participative : fan fiction et fandom

Culture participative : fan fiction et fandom
Définition des deux concepts de base
Historique
Émancipation de la culture participative
Sites majeurs
fanfiction.net (1998)
Wattpad (2006)
Archiveofourown.org (2008)
Asianfanfics (2009)
Termes principaux utilisés à travers les communautés de fan fiction
Fan fiction
(Fanatic fiction)
Fiction innovée par un fan à partir de l'imaginaire d'une oeuvre existante.

Fandom
(Fanatic domain)
Groupe réunissant les fans d'un même univers.
1998
Mise en ligne du site : www.fanfiction.net
Il le lieu de convergence principal des créateurs de fan fiction
1873
Conan Doyle et la mort de Sherlock Holmes
1930
Premières rencontres de fandom aux États-Unis et en Angleterre
1939
Première
World Science Fiction Convention
à New York
1966
Publication d'un premier fanzine dirigé et exclusif à un fandom en particulier :
Star Trek
Premier fanzine avéré publié :
The Comet
1967
Pressions du fandom de
Star Trek
pour qu'il y ait parution d'une troisième saison.
2013
Achat par Amazon des franchises de Paramount pour le Kindle Worlds
Relations entre personnages (reliés aux FF s’inspirant d’animés)
Yaoi/Yuri, Het
Rapports avec l'oeuvre d'origine
Canon
Lieux, évènements ou liaisons entre deux personnages qui sont officiels dans la version première du fandom. Une fan fiction considérée canon dresse ainsi le récit d’une histoire conforme à celle de l’auteur qui a inventé l’imaginaire.
Ex : Sherlock Holmes est un détective vivant à Londres au 221B Baker Street et ayant comme colocataire le docteur John Watson.
U.A. (Univers alternatif)
Les personnages du fandom sont maintenus, mais l’univers et le contexte dans lesquels ils progressent est radicalement différent.
Ex : Sherlock, plutôt qu’être un détective, est un clochard junkie.
Crossover
Amalgame de différents fandoms à l’intérieur d’une fan fiction.
Ex : Le Doctor Who arrive soudain de nulle part et doit aider Sherlock dans une enquête pour une raison mystérieuse.
Utilisation des
personnages
O.C. (Original character)
Personnage créé par l’auteur de la fan fiction et qui ne se retrouve pas dans l’œuvre originelle. Il peut se présenter comme un personnage principal ou secondaire.
Ex : Un tueur en série qui n’apparait pas dans la série Sherlock.
O.O.C. (Out of character)
Utilisation d’un personnage qui se retrouve dans l’imaginaire premier d’une œuvre, mais dont la personnalité ne s’accorde pas avec celle d’origine. Le O.O.C. est souvent mal perçu par les communautés de fan fiction.
Ex : Un Sherlock qui néglige son enquête pour se concentrer uniquement sur son histoire d’amour.
I.C. (In Character)
À l’inverse de l’O.O.C., l’I.C. est caractérisé par une utilisation fidèle au personnage d’origine. Ce qui a pour effet de rendre la fan fiction plus réaliste et crédible. Dans les communautés, l’I.C. est perçu très positivement.
Ex : Sherlock tombe amoureux, mais il reste au-delà de tout obsédé par ses enquêtes.
Mary-Sue (ou Gary Stu pour les garçons)
Un O.C. particulièrement cliché et sans défauts. Se présente souvent comme une mise en scène idéalisée de l’auteur/e dans sa propre fan fiction. Le héros (masculin ou féminin) préféré de l’auteure tombe immédiatement amoureux de la/le Mary-Sue/Gary Stu, ce qui donne naissance à une histoire amoureuse particulièrement stéréotypée. Très mal vu par les communautés de F.F.
Ex : « Mael était une femme belle, intelligente, parfaite et dès que Sherlock posa les yeux sur elle, il sut qu’elle serait l’amour de sa vie ».
Le Het se veut le descriptif d’une fan fiction qui met en scène des couples hétérosexuels. Le Yaoi présente pour sa part une relation homosexuelle entre hommes, et le Yuri une relation entre femmes.
À partir de quelles balises peut-on parler de réappropriation d'une oeuvre ?
Michel de Certeau
et la notion de braconnage
dans
L’invention du quotidien I : Arts de faire
(publié en 1980)

Dans le chapitre
Lire : un braconnage
, l’auteur aborde le concept théorique du braconnage culturel. Plus concrètement, il explique en quoi le consommateur d’objets culturels est résistant au sens donné à une œuvre par celui qui l’a fait naître. En démontrant que le lecteur peut se réapproprier un œuvre pour construire de nouvelles significations, il remet ainsi en question l’idée selon laquelle ce dernier serait passif devant un contenu quelconque.
« la consommation [...] ferait figure d’activité moutonnière, progressivement immobilisée et ”traitée” grâce à la mobilité croissante des conquérants de l’espace que sont les médias. Fixation des consommateurs et circulation des médias. Aux foules, il resterait seulement la liberté de brouter la ration de simulacres que le système distribue à chacun.
Voilà précisément l’idée contre laquelle je m’élève ».
« la logique productiviste elle-même, en isolant les producteurs, les a amenés à supposer qu’il n’y a pas de créativité chez les consommateurs ; un aveuglement réciproque, généré par ce système, a fini par faire croire aux uns et aux autres que l’initiative ne se loge que dans les laboratoires techniques ».
« Bien loin d’être des écrivains, fondateurs d’un lieu propre, héritiers des laboureurs d’antan mais sur le sol du langage, creuseurs de puits et constructeurs de maisons, les lecteurs sont des voyageurs ; ils circulent sur les terres d’autrui, nomades braconnant à travers les champs qu’ils n’ont pas écrits, ravissant les biens d’Égypte pour en jouir ».
Voici ce que De Certeau écrivait au début les années 1980
« Le fonctionnement social et technique de la culture contemporaine hiérarchise les deux activités. Écrire, c’est produire le texte ; lire, c’est le recevoir d’autrui sans y marquer sa place, sans le refaire ».
Voici ce que Jenkins a écrit en 2013
« Si le consommateur d’hier était jugé passif, celui d’aujourd’hui est actif. Si le consommateur d’hier était réputé prévisible, et restait où on lui disait de rester, celui d’aujourd’hui, adoptant un comportement migrateur, montre une fidélité de plus en plus faible aux réseaux et aux médias. Si le consommateur d’hier était un individu isolé, celui d’aujourd’hui est socialement connecté. Si le monde du consommateur de médias était hier silencieux et invisible, il est aujourd’hui bruyant et public ».
La fan fiction :
Une expression créative non moins légitime que les autres
La créativité est évolutive
Dans l'article
Blind Variation and Selective in Creative Thought as in Other Knowledge Processes,
paru dans le
Psychological Review
en 1960, Donald T. Campbell défend la thèse voulant que le processus créatif soit avant tout un processus de sélection aveugle qui tire sa source d’éléments de savoirs déjà connus par l’être humain. Autrement dit, tout nous viens de connaissances qui ont déjà été développées par l’humanité.
Cela nous ramène à ce qu'Henry Ford a dit :
« I invented nothing new. I simply assembled into a car the discoveries of other men behind whom were centuries of work. So it is with every new thing. To teach that a comparatively few men are responsible for the greatest forward steps of mankind is the worst sort of nonsense ».
Fan Fiction and Fan Communities in the Age of Internet
Collectif d'essais dirigé par Karen Hellekson
et Kristina Busse
Quelques notions à éclaircir
Écrivain
Droit d’auteur
Copyright

Fan Fiction and Copyright : Outsider Works and Intellectual Property Protection
Larry Niven et Elf Sternberg
Querelles célèbres entre auteurs et auteurs de fan fiction
J.K. Rowling et Steven Van Ark
Marion Zimmer Bradley et Jean Lamb
Gratuité / Kindle Worlds

Aspect commercial / Produits dérivés

Nuance : parodie / South Park

Au final, la fan fiction est l'un des aspects de la culture participative qui s'est démocratisé et popularisé avec l'apparition du Web 2.0
MERCI !
Full transcript