Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

420-514 - A12S10 - VoIP: Configuration et plan de numérotation

Dans ce cours, nous verrons les différents fichiers de configuration de base d'Asterisk ainsi qu'une introduction sur le fonctionnement des plans de numérotation.
by

Benjamin Duval

on 11 November 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of 420-514 - A12S10 - VoIP: Configuration et plan de numérotation

Configuration et plan de numérotation
exten=>420-5C5
Asterisk
Asterisk possède une structure de fichier de configuration qui est fort intéressante à comprendre. Même si on utilise une interface graphique pour faire la configuration, la compréhension de la configuration permet d’effectuer certains ajustements, voir du débogage de façon plus précis.
/etc/asterisk
asterisk.conf
sip.conf
extensions.conf
voicemail.conf
Avec l’interface graphique
C’est dans ce répertoire que se trouve l’ensemble des fichiers de configuration, généralement des fichiers se terminant par l’extension « .conf ».
Dans ce fichier, c’est la configuration de base d’Asterisk qui est défini, principalement les différents répertoires de travail.
Tel qu’annoncé par le nom du fichier, celui-ci contient toute la configuration concernant les boîtes vocales.
Fichier de base de la configuration SIP, celui-ci contient la configuration de base ainsi que la liste et la configuration de tous les clients et trunk SIP.
Avec l’interface graphique, il faut être prudent lors de la modification de ces fichiers. En effet, il est possible que l’application d’un changement fait via l’interface graphique écrase une modification manuelle faite sur un fichier.
C’est sans doute LE fichier de configuration d’Asterisk. C’est dans ce fichier que les Plans de numérotation sont définis. Notez qu’il arrive bien souvent que ce fichier inclue d’autres fichiers contenant aussi des plans de numérotations.
Plan de numérotation
(Dial Plan)

Trunk
Un trunk est une façon de configurer un serveur Asterisk afin qu'il puisse rejoindre un autre serveur Asterisk et échanger des appels avec celui-ci. Il est donc possible d’envoyer des appels via un trunk (Sortant) et d’en recevoir via ce même trunk (Entrante).
Règles d'appels (Calling Rules)
Les règles d’appel permettent d’orienter les appels qui ne sont pas destinés à une extension locale ou encore qui proviennent de l’extérieur. Les règles sont définies en deux groupes : Entrante et sortante.
Entrantes (Incoming)
Les règles entrantes permettent de choisir ce que l’on fera des appels qui arrivent via un trunk. Ils pourront être dirigés vers une extension, une boite vocale, un menu interactif, etc.

Selon le CID (Caller ID), il sera possible aussi de diriger l’appel vers une destination spécifique. Même chose lorsqu’un numéro spécifique est appelé.
Sortantes (Outgoing)
Les règles sortantes permettent aux différents clients internes de pouvoir joindre d’autres numéros qui ne sont pas sur le serveur de téléphonie. Bien souvent, on utilise ces règles pour diriger les appels sortant vers un ou plusieurs Trunk.

Encore une fois, les appels peuvent être redirigés en fonction du numéro appelé. Ainsi, on pourrait diriger les appels locaux vers un trunk et les interurbains vers un autre trunk.
Les plans de numérotations sont la base du fonctionnement de la gestion des appels sous Asterisk. C'est ce qui permet d'acheminer les appels au bon endroit selon les besoins de l’utilisateur. Techniquement, un plan de numérotation est une collection de Contexte.
Contexte
Extensions
Patrons (Pattern)
Exemple
Un contexte permet d'établir une série de règles concernant les appels. Selon l'extension appelée, on peut effectuer différentes opérations: rediriger l'appel, accéder à un menu, aller sur une boite vocale, …

Plusieurs contextes existent lorsque vous utiliser un logiciel intégré comme FreePBX. Lors de l’installation d’Asterisk, le contexte « default » existe. D’autres seront créé selon les besoins de l’application. Chacun de ces contextes possède des règles permettant de rediriger des appels.
Les extensions sont souvent associées à un client. Ils peuvent par contre aussi être associés à des services (boîtes vocales) ou d'autre élément. Que ce soit une extension de poste téléphonique (Ex: 6001), de service (Ex. *98) ou un numéro de téléphone (4506792631), ce sont tous des extensions.
Plus intéressant, il est possible de définir des patrons pour des extensions. Les règles suivantes s'appliquent:

X indique n'importe quel numéro de 0-9
Z indique n'importe quel numéro de 1-9
N indique n'importe quel numéro de 2-9
[1237-9] indique n'importe quel numéro ou lettre dans les cochets
. wildcard, indique 1 ou plusieurs caractères
! wildcard, indique 0 ou plusieurs caractères immédiatement

Lorsque l'on définit un patron, on doit le faire précéder d'un caractère de soulignement "_".

De plus, certaines extensions spéciales existent:

i : invalide
s : début (par défaut)
h : raccroché
t : Timeout
T : AbsoluteTimeout
a : Asterisk extension
o : Operateur
Prenons un exemple simple. Nous voulons définir un plan de numérotation qui permettrait d'appeler une extension et si ça ne répond pas au bout de 20 secondes, de le rediriger vers une boîte vocale.

Nos extensions vont de 6000 à 6049. Notre plan de numérotation aurait l'air de ceci:

[AppelerExtension]
_60[0-4]X,1,Dial(SIP/${EXTEN},20)
_60[0-4]X,n,Voicemail(${EXTEN})

La structure d'un contexte (ici "AppelerExtension") est toujours la même:

extension, ordre, opération

L'ordre doit débuter à 1. On peut par la suite indiquer "n" afin que le déroulement suive l'ordre d'écriture.

Pour les actions, il en existe plusieurs qui sont définis dans la documentation Asterisk. Ici nous avons Dial() qui permet d'appeler un client et Voicemail(), qui redirige dans la boîte vocale.

Quand à ${EXTEN}, vous aurez sans doute compris qu'il s'agit d'une variable qui contient l'extension courante appelée.
Nom de la connexion
Caller ID sortant
Maximum de canal
disponible pour appel
Manipulation du numéro appelé
Préfix pour appel
externe
Indentification du Trunk
Détails de connexion vers l'hôte distant
Utilisateur et mot de passe pour se connecter à l'hôte distant
Nom d'utilisateur pour la connexion de l'hôte distant
Mot de passe pour la connexion de l'hôte distant
Nom de la route
Caller ID qui sera utilisé pour les appels empruntant cette route
Règles de numérotation pour cette route
Destination de la route
Mot de passe de la route. Lors d'un appel avec mot de passe un "beep" se fera entendre après la numérotation invitant l'usager à entrer son mot de passe.
Règles de numérotation interurbaine
Destination de la route
Nom de la route entrante
Numéro entrant pour lequel
la route sera utilisé.
Si le champ est vide, tous les appels entrant utiliseront cette route.
Destination de la route entrante. La destination doit exister!
Trunk bi-directionnel sans "register string"
On peut aussi se connecter à un asterisk comme un simple utilisateur en utilisant un "register string". Dans ce cas là, on ne met rien dans les sections "USER" mais on indique un register string.

http://www.voip-info.org/wiki/view/Asterisk+config+sip.conf
Full transcript