Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

"Walking the Edit" présentation

Une présentation spatialisée du projet "Walking the Edit"
by

Ulrich Fischer

on 19 September 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of "Walking the Edit" présentation

Walking the Edit
Un dispositif artistique qui permet de composer un film en déambulant à travers la ville
Marcher son film : points de départ
Il est possible d’attribuer une adresse spatiale à des documents
Il est possible d’enregistrer et de partager son parcours
En résumé: il est possible de partager des données (images, vidéos etc) géolocalisées et d’y accéder « in real life »
La forme d’un parcours ressemble à la forme d’un film
Marcher son film : les hypothèses
Les vidéos géolocalisées deviennent la mémoire audiovisuelle du territoire
Il est possible d'utiliser les métadonnées de vidéos pour générer un montage
En résumé: il est possible de composer un film aux qualités narratives à partir de fragments audiovisuels "posés" sur le territoire
Il est possible de recevoir et d'envoyer des données en situation de mobilité
Vue d'ensemble des diverses moments du projet
Le moment du visionnement: le film présenté "spatialement" sur un site internet
La présentation interactive du film résultant:
à gauche la carte avec le trace enregistrée, avec les plans composant le film sous forme de bulles;
à droite le film où l'on découvre les images après avoir entendu l'audio.
La tête de lecture du film est synchronisé avec la tête de lecture sur le tracé:
l'image est en relation avec un lieu précis.
Le moment de l'expérience: le flux du film sur son smartphone
La présentation graphique d'un processus temporel: à droite, le futur (ce que l'on peut recevoir de la base de données); au centre, le présent (ce que l'on entend);
à gauche, le passé (le film que l'on a créé)
Comment faire du cinéma (des images) aujourd’hui ?
face à l’hybridation des moyens de tournage et multiplication des canaux de diffusion
Voici un film de présentation du projet réalisé par l'équipe de Nouvo de la RTS (ex TSR) en 2010.

Durée: 3 minutes
1) Les images existent avant le parcours
2) L’iPhone enregistre le parcours
2) On entend le film en marchant
3) On voit le film une fois l’enregistrement terminé
Marcher son film : ce qu'il faut considérer
Penser plan: considérer chaque plan comme une entité à part entière, absolue (de l'objet film à l'unité plan)
Présentation du projet
Questions
Les images en mouvement peuvent exister en dehors des écrans
inventer de nouvelles manières de fabriquer des images (utilisation des métadonnées), hors-champs, puis hors-écran: une nouvelle vie pour les images…
Pistes de réflexion
Comment marche-t-on un film ?
Walking the Edit est un dispositif numérique novateur qui permet de “marcher son film”: votre promenade enregistrée avec l'application WE pour iPhone compose un film en temps réel.

Les images existent déjà autour de vous: la mémoire audiovisuelle du territoire que vous traversez “remonte à la surface” et vous entendez via les oreillettes les sons qui proviennent du lieu que vous traversez.

Une fois vos films générés de manière interactive et ludique, vous pourrez les voir directement dans l'application sur l'iPhone ou sur le site internet.

Plus d'information sur le site http://walking-the-edit.net
Comment s’approprier les nouvelles technologies ?
Est-ce que notre rapport aux images change ?
au regard de la digitalisation de nos vies, de la prolifération des « mondes parallèles »
brouillage des rôles de créateur, producteur, spectateur; liens multiples et variables face à l’image
base de donnée spécifique, archives, réseaux sociaux...
le smartphone « digitalise » notre comportement...
"cinéma pour aveugles", on peut imaginer les images à partir de ce que l’on entend...
le film est le reflet formel de notre parcours...
Passé, présent, futur:
Le dispositif « Walking the Edit » a été rendu possible via un projet de recherche effectué entre janvier 2008 et juillet 2009 dans le cadre du Master Cinéma de la HES-SO hébergé au sein de l'ECAL.

Depuis l'été 2009, le projet continue son développement au sein de C-Side Productions, grâce à des soutiens de:
- la Ville de Genève (DAC) et le Fonds Regio Films
- de l'Etat de Genève (DIP et FCAC)
- d'un prix du Pourcent Culturel de la Migros
- DICRéAM en France
- Ministère de la Culture (MRT) en France

Le projet a été adapté et présenté en 2010 et 2011 dans les villes suivantes:
- Genève (plateforme "Image - Mouvement")
- Paris (avec le partenaire Dédale http://www.dedale.info/)
- Biarritz (Festival FIPA)
- Marseille (Barcamp Transmedia)

Liens spécifiques, projets en cours et développements actuels:
- Adaptation parisienne http://www.heritage-experience.fr/
- Le projet est construit sur le dispositif technique Memoways http://memoways.com/
- Une autre adaptation réalisée sur base de Memoways http://www.smartcity.fr/smartmap/
Le monde numérique peut se mélanger au monde analogique, organique
variabilité vs reproductibilité;
une mémoire numérique liée au monde vivant et donc en constante réécriture
L’espace urbain n’est pas que la somme des choses visibles
avoir accès aux « données sensibles », à la mémoire audiovisuelle;
pouvoir lire et écrire dans / sur l’espace urbain
En résumé: le film résultant est l'une des combinaison possible à partir d'un filtrage "intelligent" dans une base de données partagée
Penser espace: éditorialiser (placer sur une carte) les plans sur un territoire défini (de la "timeline" à la "spaceline")
Penser combinatoire: éditorialiser ("taguer") les plans avec des métadonnées descriptives (sans mots décrivant les plans, les vidéos ne peuvent pas être trouvées et utilisées)
Les images comme « passage de témoin »
(re)considérer l’importance du partage vs copyright;
l’enjeu de la co-création
Notre parcours laisse une trace et crée des formes (forme du trajet, forme du montage)
Le chemin (l'expérience) et la destination (le résultat)
Notre perception est "augmentée" et notre imaginaire stimulé (par ce que l'on entend et imagine chemin faisant)
Notre déambulation enregistrée compose un film (de manière interactive, intuitive et ludique)
En résumé: nous accédons simplement en marchant à la mémoire audio-visuelle du territoire et nous la recombinons dans un film unique, personnel
Full transcript