Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Comprendre les enjeux liés aux théories du complot

Intervention lors de la journée des professeurs documentalistes du Doubs. Canopé Besançon.
by

A. Fleury

on 23 September 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Comprendre les enjeux liés aux théories du complot

Journée des professeurs documentalistes de l'académie de Besancon - Atelier Canopé Besançon - 7juin 2016
Comprendre les enjeux liés aux théories du complot et à la désinformation
A. Fleury, Professeure documentaliste, référente Clemi académie de Besançon.
Sommaire :
Définition et éléments de contexte.

Quelques exemples.

Les enjeux.

Comprendre le fonctionnement des théories du complot.

Les aborder en classe : conseils et exemples.

Le rôle du professeur documentaliste et du CDI.
Les théories du complot,
de quoi s'agit-il ?
http://education.francetv.fr/matiere/education-aux-medias/cinquieme/article/les-cles-des-medias
Définition :
Théorie du complot
:

Thèse ou récit remettant en cause la version officielle des faits et qui place en son coeur l’idée d’un complot.


Conspirationnisme
:

Tendance à attribuer abusivement l’origine d’un événement choquant et/ou dramatique à un inavouable complot.
Fake, Hoax & Canular
:


Ils désignent des éléments falsifiés, des faux, une contrefaçon ou un trucage. Il s’agit de faire passer une chose fausse pour vrai. Par exemple s’appliquer à une vidéo truquée.

Il existe aussi des parodies (Ex Gorafi/Figaro). Qui visent à faire rire, à caricaturer.
Sources : Hoaxkiller, Hoaxbuster
... à différencier des
Une théorie du complot pour fonctionner à besoin d'un événement marquant.
Sources images : wikisource licence CC BY-SA.
Cet événement arrive dans un contexte de "demande" de récit alternatif face à une réalité jugée décevante.
Cette demande trouve satisfaction dans une offre politique ou idéologique.
Rudy Reichstadt, fondateur du site Conspiracy Watch. Il est l’un des meilleurs connaisseurs français de la sphère complotiste.


http://www.liberation.fr/france/2016/03/11/rudy-reichstadt-une-vision-du-monde-de-plus-en-plus-paranoiaque_1439154
Les théories du complot proposent une vision concurrente de la théorie officielle qui vient conforter des préjugés.
Journalistes, secouristes et policiers, rue Nicolas-Appert, après la tuerie au journal Charlie Hebdo. Wikisource Licence CC- BY-SA
Exemple de tweet suite aux attentats.
Capture d'écran site Egalité Réconciliation d'Alain Soral. 04-06-16
Capture d'écran site Dieudonné. 04-06-16
Capture d'écran site reseauVoltaire de Thierry Messyan. 06-06-16
Infographie Spicee
"Il y a sans doute un lien entre l’essor du complotisme et la crise de légitimité des grandes autorités constituées (la science, la presse, l’Etat…)."
(de l'école ?)
Une diffusion massive via internet et les réseaux sociaux.
"Les théories du complot constituent un ennemi intime du savoir et de la connaissance parce que, tout en jouant en apparence sur des enjeux analogues, elles dévoient, simplifent et fascinent justement par leur simplicité même, leur « anticonformisme » et la « transgression » qu’elles incarneraient face aux « pouvoirs établis » nécessairement mensongers."
Najat Vallaud Belkacem,
ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
C'est la proximité avec le savoir qui fait la force du complotisme :

Il puise de la nature humaine : dans l'envie de comprendre et de savoir.
Réflexe exploité par le complotisme :

la confusion entre corrélation et causalité.
Mais ce n'est pas parce que deux choses se produisent en parallèle ou successivement que la première est nécessairement la cause de la deuxième !
On peut comprendre la complotisme par l'histoire des sciences : beaucoup de découvertes se sont accompagnées de résistances.
Ce qui a fait émerger le modèle d'un seul contre tous. L'idée que la vérité serait du côté du plus petit nombre.

Dérive : en science le consensus peut paraître douteux (réchauffement climatique, vaccination, ..).
Nous avons besoin de sens . L'Homme crée du lien, des associations, des rapprochements pour ordonnancer le monde et l'expliquer.
C'est cet appétit qui peut être repris et détourné pour façonner des théories complotistes.
Mais le sens ne se révèle pas, il se construit grâce au savoir, à la culture et à la curiosité.
Les théories du complot fragilisent la pensée

Quand on soupçonne tout, qu'on a plus confiance dans les adultes ou dans les institutions, le sens s' effondre.
Or, pour vivre ensemble, coexister, faire société, il faut être d’accord sur des points fondamentaux.
Apprendre à faire la différence entre savoir scientifique et "révélation".

Déconstruire le discours en comprenant comment fonctionne la rhétorique et l'argumentation.
http://www.dailymotion.com/video/x3ritct_reagir-face-aux-theorie-du-complot-interview-de-lionel-vighier_school
http://clg-picasso-montesson.com/3emedias/ligue-des-champions-et-si-le-bayern-trichait/
EMI, EMC, EPI :
Travailler (encore et toujours ;-) la question de la fiabilité des sources, comme fondement de la valeur de l'information.

Faire prendre conscience du fonctionnement des moteurs de recherche et du phénomène de bulle de filtres (Elie Pariser).

Offrir la maîtrise des outils techniques de montage (image, son, vidéo).

Création de médias scolaires.
Le CDI, un endroit privilégié ...
Accompagner les élèves :
Ils sont parfois seuls face au contenu (solitude dans leur consommation du numérique) mais, mais, mais …ils en discutent beaucoup entre eux et c’est dans ces discussions que se réélabore le sens de l’information.

Risque d'horizontalité = manque de points de vue divergeants, d’échanges.
Dessin Catherine Meurisse
Il est plus que jamais important de connaître les questions, les centres d'intérêt de nos élèves, et d'accompagner les pratiques.
Rappels (?)
Le numérique, les tablettes, les applications, les réseaux sociaux, ne doivent pas être perçus comme des éléments perturbateurs en classe, comme le moyen de contester le savoir et l' adulte, mais comme un outil commun.

+ les "digital natives" n'existent pas !
Infographie Spicee
Exemples et conseils :
Gérald Bronner, professeur de sociologie université Paris-Diderot.
http://www.dailymotion.com/video/x3ritoa
1- Connaître ses propres pratiques d’information, sa relation à l’information.

2- Comprendre comment se construit l’information.

3- Connaître le métier de journaliste ( charte des journalistes, économie de l’info).

3 - Apprendre à identifier, puis valider, les sources d’information.

4 - Adopter une posture de doute, de scepticisme : accepter de ne pas être certain.

5- Apprendre à s’en tenir au faits objectifs avant toute analyse ou commentaire. (Cf vidéo Clés des Médias, Les journalistes ont-ils objectifs ?)
Boite à outils de l'élève :
Encourager les usages positifs, les usages où l’élève est acteur.
Lieu de formation,
Lieu de pratique de la curiosité,
Lieu d'échanges informels,
Lieu ouvert et d'ouverture, ...


Renforcer la présence dans les murs et hors les murs.
Dossier Eduscol : Déconstruire la désinformation et les théories conspirationnistes :
Des ressources
http://eduscol.education.fr/cid95488/deconstruire-la-desinformation-et-les-theories-conspirationnistes.html
Dossier "Info-Intox" du Clemi académie de Besançon :
http://crdp.ac-besancon.fr/clemi/?p=1702
Compte rendu de la journée d'étude par B. Formet :
https://storify.com/BertrandFormet/journee-d-etude
Merci de votre attention !
Amélie Fleury,
Professeur-documentaliste,
référente Clemi académie de Besançon.

amelie.guinchard@ac-besancon.fr
@cdivirtuel

Cela pourrait prêter à sourire, si ...
Comment aborder ces théories en classe ?
Le professeur documentaliste maître d'oeuvre de l'éducation à l'information et aux médias avec une expertise de la compréhension des phénomènes informationnels et de la construction de l'information dans leurs dimensions :

sociétale,
économique,
technique,
ethique.
Les procédés rhétoriques qui fondent les discours conspirationniste
:


La dénonciation d'une machination secrète et visible aux seuls « initiés »
, supposée capacité extraordinaire d'un groupe à tromper le monde entier pendant des décennies.

Une mise en accusation
, une théorie du complot consiste à dévoiler l’identité de ceux qui ont intérêt au prétendu complot et qui en seraient les commanditaires. Une théorie du complot désigne toujours, explicitement ou non, un groupe d’individus ou une organisation plus ou moins structurée comme étant à l’origine du complot. (sorcières, lépreux, Templiers, juifs, francs-maçons, Illuminati, services secrets, banques, groupes industriels, multinationales,...).

L’impossibilité de prouver que les théories avancées sont fausses e
t
inversion de la charge de la preuve
. « Prouvez-nous que nous avons tort ! » = ce n’est pas à nous de prouver ce qu’on avance mais à vous de prouver que ce qu’on dit est faux. (C’est très difficile puisqu’ils tirent des liens de causalité entre deux points).

L'obsession du « cui bono » : « à qui profite le crime »
. La nécessité de postuler systématiquement une
intentionnalité derrière les événements
, en faisant fi des raisons accidentelles : « si les choses se déroulent ainsi, c'est qu'elles sont manipulées pour servir des intérêts particuliers ». Il s’agit de reconstruire les événements a posteriori ex : le 11 septembre a eu lieu parce que le gouvernement américain souhaitait mener une guerre en Irak pour s’approprier son pétrole .
Full transcript