Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Copy of Edouard manet

No description
by

Andreea Gargarea

on 13 May 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Copy of Edouard manet

EDOUARD MANET
le maître des impressionnistes Biographie
Mouvement: L'impressionnisme
Victorine meurent: la femme selon Manet
Analyse de l'oeuvre ¨ Olympia¨
Analyse de l'oeuvre ¨déjeuner sur l'herbe¨
Conclusion
Peintre français dont les œuvres ont inspiré le mouvement impressionniste, mais qui s’attacha toujours à préserver son indépendance. L’influence considérable qu’il exerça sur la peinture française et, plus généralement, sur l’art moderne s’explique à la fois par le choix de sujets faciles, tirés de la vie quotidienne, par l’utilisation de couleurs pures et par une technique rapide et libre.
Manet naquit à Paris le 23 janvier 1832, dans une famille de la haute bourgeoisie. Dès l’âge de seize ans, il désira s’engager dans la marine, mais échoua au concours de l’École navale. Il s’embarqua pourtant sur un bateau-école à destination du Brésil, mais son goût pour les beaux-arts le poussa à réaliser déjà de nombreux dessins. Il revint à Paris, quelques mois plus tard, pour étudier la peinture dans l’atelier de Thomas Couture. À partir de 1852, Manet multiplia les voyages à l’étranger : la Hollande, où il admira particulièrement la peinture de Frans Hals, l’Allemagne, l’Autriche, l’Italie, et, plus tard, l’Espagne où les œuvres de Diego Vélasquez, et surtout de Francisco Goya influencèrent beaucoup son propre travail. Biographie Édouard Manet est considéré aujourd’hui comme l'un des pères de l'impressionnisme : il s'en distingue en effet par une facture soucieuse du réel qui n'utilise pas (ou peu) les nouvelles techniques de la couleur et le traitement particulier de la lumière.
Manet a ouvert la voie à l'impressionnisme en se rebellant, avec les moyens mêmes de la représentation picturale classique qu'il avait si minutieusement apprise et étudiée, contre les conventions académiques devenues si rigides qu'elles interdisaient de peindre les sujets contemporains.
Ainsi, après d'autres oeuvres comme "Le buveur d'absinthe" - 1858, son "Déjeuner sur l'herbe" (1863) ou son "Olympia" (1863) sont des sujets d'écriture classique mais réactualisés avec génie dans le monde contemporain, transpositions si réalistes - en particulier les nus - qu'elles firent crier au scandale les critiques d'art de l'époque. Mouvement:
L'impressionnisme le buveur d'absinthe Le visage de Victorine Meurent, aisément reconnaissable, est celui qui revient le plus régulièrement dans l’œuvre de Manet. Le peintre, subjugué par la beauté fraîche et un peu insolente de la jeune femme, en fait très rapidement son modèle préféré, notamment pour ses peintures de nu. Victorine apparaît ainsi dans les tableaux les plus célèbres de Manet : en premier lieu dans Le Déjeuner sur l'herbe, bien sûr, où elle est dépeinte assise et entièrement dévêtue. La mystérieuse Olympia, de même, n’est autre que Victorine. Édouard Manet, dans chacun de ces deux cas, altère légèrement les traits de la jeune femme pour qu'ils correspondent mieux avec l’idée qu’il se fait de la toile à accomplir. Victorine Meurent: la femme selon Manet Plan Analyse de l'oeuvre: Olympia Olympia était un surnom courant chez les courtisanes de l’époque.
La composition s’inspire largement de La Vénus d’Urbino de Titien.
Au 1er plan: une jeune fille allongée sur un divan drapé.
Nue, les cheveux attachés: dégager son visage et laisser apparaître un regard hautain .
une main posée sur son sexe.
Expose fièrement son corps.
Sur la droite à ses pieds , on aperçoit un chat noir au poil irisé .
Au second plan: une femme de couleur qui apporte un bouquet de fleur
En arrière plan: le décor de la chambre tapisserie avec des motifs, long rideaux foncés.. Description: la composition est équilibrée, les deux personnages se trouvent au centre du tableau et sont soigneusement détaillés. La texture de la peau des personnages est lisse. Composition: La peau noire de la servante se fond dans l'arrière plan sombre ,et s'oppose à celle de la jeune femme dont la couleur de peau est accentuée avec la clarté des drapés. Il y a donc une opposition de couleur entre les deux plans en effet Couleur: Provient du regard des spectateurs qui se posent sur le corps parfait de cette jeune femme est l'illumine.Ainsi elle est mise en valeur au détriment du deuxième personnage, la servante que l'on oublie dans le décor. Lumière: le 1er plan est composé de couleur clair ce qui dégage dont une clarté qui va mettre la jeune femme en évidence. le 2eme plan présente lui des couleurs plus sombres , tamisées, noir, brun et vert foncé ce qui va fondre la servante dans le décor et la dissimuler. Le déjeuner sur l'herbe Anlyse de l'oeuvre: Premier plan: aliments dans le panier ( pain et fruits ) sur la verdure.
Second plan: trois personnages assis.( Victorine nue et deux autres hommes vêtus )
Dernier plan: la baigneuse.
L’opposition des couleurs: le noir des vêtements masculins met en valeur la blancheur des chairs féminines.
Provocation esthétique: les plis du ventre, la générosité de la poitrine, la force de la cuisse et le regard qui fixe directement le spectateur.
la femme nue assise sur le voile fait supposer à certains qu’elle vient de se baigner et qu’elle s’est assise toute nue sans complexe dans la compagnie masculine
Ces hommes semblent trouver normal pareil comportement puisqu’ils sont en pleine discussion (ce que prouve la main tendue, comme pour mieux persuader son interlocuteur) et que leurs regards se croisent, ne prêtant aucune attention à cette femme qui s’exhibe de la sorte.
Cette juxtaposition de corps nus (ou à demi nus) et d’autres habillés selon la mode de l’époque (« en béret et paletot » note un critique) renvoie à une scène réaliste
Contraste brutal entre les personnages et le fond: On a l’impression de personnages découpés et plaqués sur un fond traité en aplats.
Le paysage n’est plus minutieusement peint, il reste seulement des taches qui font fouillis et qui s’opposent à la pureté des lignes et des motifs classiques une ligne oblique qui part des vêtements, frôle la tête de la femme et de son compagnon pour aboutir au dos courbé de la baigneuse. Notion de profondeur et de perspective . Si l’on relie avec une règle les arbres du premier plan et ceux du fond, on constate que les lignes forment un triangle dont le point de convergence se situe au milieu de la toile, juste au-dessus de la femme dans l’eau. La jambe de la femme au premier plan trace une parallèle avec la ligne que suggèrent la canne du premier homme et le bras de l’homme assis derrière elle. Lignes formant un triangle Les parallèles Les lignes de fuite "Je peins ce que je vois, et non ce qu'il plaît aux autres de voir" En privilégiant les formes brutales et les couleurs chatoyantes, Manet se rapproche de la technique impressionniste qui rompt avec celle du classicisme et l'académisme, il se moque des goûts et des interdits de son époque, s'amuse à mélanger les genres (c'est un paysage, et aussi un portrait, et aussi une nature morte).
Il est, avant tout, un œil merveilleusement sensible, on ne trouvait pas sur ses oeuvres cette prétendue vision artistique, il apportait des sensations nouvelles et entre ces sensations des rapports nouveaux,de regarder et de voir la nature. Conclusion Présentation Si l’on se réfère à son ami Antonin Proust, l’idée de ce tableau est venue à Manet en août 1862. Lisons-le : « Nous étions un dimanche à Argenteuil, étendus sur la rive[…]. Des femmes se baignaient. Manet avait l’œil fixé sur la chair de celles qui sortaient de l’eau. Il paraît qu’il faut que je fasse un nu. Eh bien, je vais leur en faire un. Quand nous étions à l’atelier, j’ai copié les femmes de Giorgione, les femmes avec les musiciens. Il est noir ce tableau. Les fonds ont repoussé. Je veux refaire cela et le faire dans la transparence de l’atmosphère, avec des personnes comme celles que nous voyons là-bas… » Le tableau a donc son origine dans le vécu personnel du peintre et s’inscrit dans une veine réaliste (puisque Manet renvoie directement aux femmes vues à Argenteuil.) Description Edouard Manet
Full transcript