Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

LECON 3: LES REGIMES TOTALITAIRES DANS LES ANNEES 1930

No description
by

Virginie Fargnier Dewas

on 4 November 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of LECON 3: LES REGIMES TOTALITAIRES DANS LES ANNEES 1930

LECON 3:LES REGIMES TOTALITAIRES DANS LES ANNEES 30
Dans les années 30 en URSS et en Allemagne des régimes politiques qualifiés de
totalitaires se mettent en place. Ils présentent des similitudes, notamment dans leur manière
d’encadrer la société qu’ils contrôlent. Mais ils sont aussi différents, notamment quant aux
objectifs finaux qu’ils entendent atteindre.

Qu’est ce qu’un régime totalitaire et en quoi les régimes communistes et nazis
sont-ils à la fois semblables et différents ?
B) Le "grand tournant" vers une économie "étatisée"
La collectivisation. Vers une planification de l' économie.
En
1929
, Staline met en place la
collectivisation
.
Les paysans sont obligés de mettre en commun leurs terres, leurs outils, leur bétail et leurs récoltes dans de grandes fermes collectives, les
Kolkhozes
.
Des fermes d’Etat employant des salariés sont aussi créées : les
Sovkhozes
.

Beaucoup de paysans - accusés par le régime d'être des
Koulaks
- s'y opposent; ils sont fusillés ou déportés dans les "camps": c’est la
dékoulakisation.
La conséquence est que les récoltes sont insuffisantes ce qui entraîne une grande famine en 1933, en particulier en Ukraine (plus de 6 millions de morts).

L’industrialisation est l'objectif principal de Staline
.
Il donne la priorité à "l’industrie lourde" (charbon et industrie sidérurgique) et aux biens d'équipement (chemins de fer).

Une série de
plans quinquennaux
- plans qui déterminent pour 5 ans les produits et la quantité à fournir à l'Etat- fixe les objectifs à atteindre dans les différentes branches de l’économie : c’est la
planification de l’économie
.
En 1940, l’URSS est devenue la 3ème puissance industrielle mondiale, de nouvelles régions se sont industrialisées (Oural, Kouzbass)
Avec l'arrivée de Staline au pouvoir l' État contrôle donc l'ensemble de l' économie à travers des nationalisations, une collectivisation des terres et enfin par la mise en place d'une planification économique.

C) Un régime totalitaire fondé sur la terreur et la propagande
Terreur et Propagande
Officiers du Guépéou-NKVD
Je pratique différents langages
A l'aide des informations tirées des documents, rédigez un texte organisé de 5 lignes minimum qui expliquera :
1) Ce qu'est la "Terreur" en rappelant qu'il s'agit d'un des aspects caractéristiques des régimes totalitaires
2) Qui se charge de la mettre en oeuvre
3) Pourquoi et comment s' exerce cette terreur sur la population ( raisons, manière et types d' opposants visés)
L'encadrement de la société
Staline met en oeuvre un système de surveillance et de contrôle total de la population.
La
Police Politique
( Guépéou puis NKVD) se charge de traquer toute opposition.
Le régime condamne à mort ou déporte de nombreux opposants ou koulaks dans les
ca
mps de travail du Goulag
.
Les prisonniers sont utilisés pour réaliser de grands travaux, construire des villes ou travailler dans des mines.
Enfin
de 1937 à 1938 durant la Grande Terreur
, Staline élimine des grandes figures du parti communiste et de l'armée rouge.

Le régime stalinien repose aussi sur une intense
propagande
centrée sur la personne de Staline :
c’est le culte de la personnalité
.
Tous les moyens sont utilisés: radio, journaux, affiches, cinéma ...
L'art et les artistes doivent contribuer à la propagande officielle.
Enfin, la jeunesse est
embrigadée
dans des organisations communistes, les pionniers et les komsomols où on leur inculque la morale communiste.

On peut donc dire que la population soviétique est fortement contrôlée et encadrée par des moyens de répression et par la propagande pour devenir une société obéissante au service d'un seul chef. En Urss la politique et l' économie sont aussi sous le contrôle de l'état.
L'Urss de Staline est donc bien une dictature totalitaire.
I.L'URSS DE STALINE
II. LE REGIME NAZI
A) L'arrivée au pouvoir d'Hitler
Extrait de Staline le Tyran Rouge
Peinture des années 1950
A) De Lénine à Staline
-fondateur du parti bolchévik
-organisateur de la révolution d'octobre 1917
-créateur de l'URSS en 1922
-il meurt en 1924 cédant sa place à deux possibles successeurs : Staline ou Trotski
Lénine (1870-1924)
Staline (1878-1953)
De 1924 à 1928, Staline exclut du parti ses principaux rivaux comme Trotski et devient le maître de l'URSS.
Trotski (1879-1940)
Rappel de 4ème:
Socialisme: mouvement politique qui dénonce l'exploitation des ouvriers par le capitalisme

Constat : le capitalisme est basée sur l’injustice. La classe dominante minoritaire (bourgeois) exploite la classe majoritaire (prolétaires) = la lutte des classes

Il faut donc une révolution = renverser le pouvoir qui est au service du capitalisme

Les Bolchéviques prennent le pouvoir avec les soviets

Dictature du prolétariat : élimination des bourgeois par les prolétaires.
Le parti bolchévique devient parti communiste qui contrôle les soviets.

Communisme : une société sans classe où les moyens de production et d'échanges sont aux mains de l'Etat

Témoignage de Katia, petite ukrainienne de 10 ans.
« Mon père ne voulait pas faire partie du Kolkhoze. On lui disait qu’il était un agent koulak. Nous avions un cheval, une vache, une petite génisse, cinq moutons, quelques cochons et une grange; c’est tout. Et puis, un matin, des étrangers sont arrivés à la maison. Il y en avait un qui venait de la Guépéou. Ils ont emporté toutes nos affaires, et les bêtes qui nous restaient ont été emmenées au kolkhoze. »
Katia et ses parents sont conduits avec d’autres familles à la gare.
« On nous fit monter dans des wagons à bestiaux. Puis le train démarra. Personne ne savait où nous allions. Il y en avait qui disait que c’était en Sibérie, d’autres que c’était dans le Grand Nord. »
D’après V.A. Kravtchenko, J’ai choisi la liberté, 1947
La collectivisation forcée des terres, la confiscation des grains pour approvisionner d’autres régions d’URSS, provoqua la mort de plus de 5 millions de paysans en Ukraine entre 1932 et 1933
« La marche vers le communisme se fait en passant par la dictature du prolétariat. Il n’y a pas d’autre moyen qui puisse briser la résistance des capitalistes exploiteurs. Ceux-là nous devons les mater afin de libérer l’humanité de l’esclavage salarié.
Il faut briser leur résistance par la force; et il est évident que là où il y a répression, il y a violence, il n'y a pas de liberté, il n'y a pas de démocratie. »
Lénine, L’Etat et la révolution, 1917
Le goulag
Le culte de Staline
Les "Purges Staliniennes"
La "Grande Terreur" 1937-1938
Le chantier du canal de la mer Blanche réalisé par des prisonniers du goulag (30 000 victimes)
Poème de Rashimov, La Pravda (journal du Parti communiste), 1936.
Boris Vladimirski, Des roses pour Staline , 1949
(L'un des peintres "officiels' du régime)
Les organisations de jeunesse communistes (pionniers et komsomols)
Alekseï Stakhanov, mineur, aurait extrait 102 tonnes de charbon en 6h, 14 fois le quota d'un ouvrier.
Campagne de propagande soviétique en URSS qui faisait l'apologie d' Alekseï Stakhanov.
"Le Petit Père des Peuples"
Carte d'un membre du KGB
http://www.spicynodes.org/a/a38e7117c933accbeffce41f7764ecf2
http://prezi.com/srxbhfa58ccb/?utm_campaign=share&utm_medium=copy&rc=ex0share
Parade sportive sur la place Rouge à Moscou (1935)
La victoire ou le communisme ?
Affiche de propagande du parti nazi, années 1930.
Affiche de propagande nazie, 1938.
"Un peuple, un empire, un guide"
L'idéologie
"Notre doctrine écarte l'idée démocratique. Il ne doit pas y avoir de décisions prises à la majorité. La décision sera prise par un seul homme qui possédera seul l'autorité et le droit de commander."
D'après Adolf Hitler, Mein Kampf, Nouvelles Editions Latines, 1925.

La pratique
"Le 1er mars 1933, une ordonnance restreint la liberté individuelle, la liberté de la presse, du droit de réunion. En quelques jours des milliers de personnes sont arrêtées. Les prisons regorgent. Le 23 mars 1933, les pleins pouvoirs sont votés à Hitler par 441 voix contre 94. Hitler est désormais le maître absolu du Reich. Il peut légiférer* à sa guise dans tous les domaines. A partir du 14 juillet 1933, il ne doit plus y avoir dans le IIIème Riech qu'un seul parti, le Parti national-socialiste, le parti unique, le parti omnipotent."
*faire les lois.
D'après André François-Poncet, Souvenirs d'une ambassade à Berlin, Flammarion, 1946.
"Oui! Führer, nous te suivons!", affiche des années 1930.
Dans les années 30, l'Allemagne est frappée par la crise économique avec 6 millions de chômeurs
et se sent humiliée par le traité de Versailles.
Les nazis gagnent les élections de 1932 et Hitler est nommé chancelier le 30 janvier 1933.
Autodafé à Berlin
En 1933, les nazis brûlent publiquement 20 000 livres d'écrivains juifs, communistes, démocrates, pacifistes, étrangers, tous considérés comme ennemis du régime.
Congrès du parti nazi à Nuremberg, années 1930.
Je pratique différents langages:
A l'aide des documents, rédigez un texte de 5 lignes minimum où vous montrerez comment les nazis mettent en place un contrôle de la population et font disparaître les libertés fondamentales.
Affiche de propagande nazie,
"La jeunesse suit le Führer, tous les jeunes de 10 ans et plus dans les Jeunesses hitlériennes", années 1930.
Le rôle de la Gestapo
"Le national-socialisme a, pour la première fois en Allemagne, développé une police politique, la Gestapo. Nous la concevons comme une institution qui surveille avec soin l'état de santé politique du corps allemand, qui repère à temps tout symptôme de maladie et qui situe et élimine les germes de destruction (...). Voilà l'idée et l'éthique de la police politique dans l'Etat raciste de notre temps conduit par le Führer"
W. Best, lieutenant-colonel SS, Die Geheime Staatspolizei, Deutsches Recht, 1936.
Hitler contrôle totalement la population allemande:
propagande, embrigadement de la jeunesse, grands rassemblements...
Les ennemis du régime sont pourchassés par la Gestapo et les SS et envoyés dans des camps de concentration.
Heinrich Himmler, chef des SS (Schutzstaffel), "escadron de protection".
Dès son arrivée au pouvoir, Hitler installe une dictature en supprimant toutes les libertés puis devient , en plus de chancelier, président du IIIème Reich.
L'art et les médias organisent le culte de la personnalité du chef.
C) Un Etat raciste et antisémite: "Ein Volk"
L'idéologie nazie est raciste et antisémite.
Hitler croit que les Allemands (Aryens) sont une race supérieure qui doit dominer les autres. Les Juifs, considérés comme inférieurs, sont progressivement exclus de la société (lois de Nuremberg,1935) puis arrêtés et déportés vers les camps de concentration.
L'idéologie
" Tout ce que nous avons aujourd'hui devant nous de civilisation humaine, de produits de l'art, de la science, de la technique est presque exclusivement le fruit de l'activité créatrice des Aryens(...).
La conception raciale ne croit nullement à l'égalité des races, mais reconnaît au contraire leur diversité et leur valeur plus ou moins élevée.
Un groupe a conscience de sa supériorité raciale, c'est le groupe de la race des Seigneurs et des Guerriers. La plus grande de toutes est la race allemande.
Une fraction restreinte mais puissante de la population mondiale a choisi le parasitisme. L'espèce la plus dangereuse de cette race est la race juive. Le Juif est celui qui pousse le plus ardemment aujourd'hui à la destruction de l'Allemagne." Adolf Hitler, Mein kampf, op. cit.

La pratique
Lois de Nuremberg sur "la protection du sang allemand", 1935.
"Les mariages entre Juifs et sujets de sang allemand ou assimilé sont interdits.
Les relations sexuelles en dehors du mariage entre Juifs et sujets de sang allemand ou assimilé sont interdites.
Les Juifs n'ont pas le droit de hisser le drapeau national du Reich, ni de porter les couleurs du Reich.
Tout contrevenant à l'article 1er sera puni des travaux forcés. Est citoyen allemand exclusivement le ressortissant de sang allemand. Le citoyen du Reich, seul, jouit de la plénitude des droits politiques."

Extrait d'un livre de propagande antisémite nazie destinée aux enfants d'Elvira Bauer, édition Stürmer, Nuremberg, 1938.
« Maintenant tout ira bien dans cette école parce que les Juifs s'en vont. »
Boycott des magasins juifs
D) Un Etat expansionniste qui prépare la guerre: "Ein Reich"
L'idéologie
"Les hommes d'un même sang doivent appartenir au même Reich. Le mouvement national-socialiste doit rassembler notre peuple pour marcher sur la route qui le conduira de son espace vital, actuellement restreint, à la possession de terres nouvelles."
D'après Adolf Hitler, Mein Kampf, Nouvelles Editions Latines, 1925.
La pratique
Hitler a fait de la préparation à la guerre la priorité de son régime. De 730 millions de Reichsmarks en 1932, les dépenses en armement atteignent 15,5 miliards en 1938.
La pacte de non-agression germano-soviétique, août 1939
L'attaque de la Pologne, 1er septembre 1939.
Hitler veut réunir tous les peuples de race allemande (pangermanisme) et étendre l' "espace vital" (lebensraum) en conquérant des terres à l'est.
Au mépris du traité de Versailles, il réarme l'Allemagne et annexe les territoires voisins : l'Autriche en 1938, la Tchécoslovaquie en 1939.
Il signe un pacte avec l'URSS pour le partage de la Pologne et l
e 1er septembre 1939, il attaque la Pologne, déclenchant la 2nde Guerre mondiale
.
Anschluss: annexion de l'Autriche, mars 1938
Conférence de Munich, sept. 1938, au sujet des Sudètes.
"Ils avaient le choix entre le déshonneur et la guerre, ils ont choisi le déshonneur, ils auront la guerre". W. Churchill, futur 1er ministre britannique.
Extraits du film Le Dictateur, réalisé par Charlie Chaplin en 1940.
CHAPITRE 2: DEMOCRATIES ET EXPERIENCES TOTALITAIRES (1919-1939)
Je me repère
Lénine au pouvoir (1917-1924)
Hergé: Tintin au pays des Soviets (première œuvre de la série des Tintin), 1930.
Une idéologie imposée
Un pouvoir politique confisqué: une dictature
VOCABULAIRE
Régime totalitaire: régime politique qui exerce une dictature et contrôle totalement la population, l'économie, la culture... en imposant une idéologie.
Kolkhoze : exploitation agricole où les paysans mettent en commun leurs outils, terres et bétail.
Collectivisation: action de faire disparaître la propriété privée et de mettre en commun les moyens de production (terres, usines, moyens de transport...).
Koulak : paysan riche propriétaire. Mais le mot finit par désigner ceux qui s’opposent à la collectivisation.
Plans quinquennaux: plans qui fixent pour 5 ans les objectifs de production de l'économie soviétique.
Police politique: police chargée de traquer les opposants politiques.
Goulag: organisation chargée de la gestion des camps de travail forcé en URSS et par extension les camps eux-mêmes.
Propagande: ensemble de pratiques visant à diffuser et imposer une idéologie.
Culte de la personnalité: pratiques visant à glorifier un homme comme un héros transformé en divinité.
Embrigadement de la jeunesse: intégration obligatoire des jeunes dans des organisations politiques afin d'assurer leur obéissance totale au régime.
Extrait de Staline le Tyran Rouge
Extrait de Staline le Tyran Rouge
Staline, le tyran rouge (version intégrale)
Je me repère
VOCABULAIRE
Régime totalitaire: régime politique qui exerce une dictature et contrôle totalement la population, l'économie, la culture... en imposant une idéologie.
Nazisme: idéologie fondée sur le rejet de la démocratie, le racisme et l'antisémitisme.
Racisme: idéologie croyant à l'inégalité entre les "races" humaines.
Antisémitisme: haine à l'égard des juifs considérés comme un groupe inférieur au reste de la société.
Police politique: police chargée de traquer les opposants politiques.
Camp de concentration: camp de travail où sont enfermés les opposants au régime nazi.
Propagande: ensemble de pratiques visant à diffuser et imposer une idéologie.
Culte de la personnalité: pratiques visant à glorifier un homme comme un héros transformé en divinité.
Embrigadement de la jeunesse: intégration obligatoire des jeunes dans des organisations politiques afin d'assurer leur obéissance totale au régime.
Pangermanisme: volonté de réunir tous les peuples considérés comme des Germains.
Espace vital (lebensraum): théorie selon laquelle l'Allemagne doit étendre son territoire pour faire vivre sa population.
1920
*
*
en 1920
Activités p.43, itinéraire 1 ou 2 au choix.
B) Naissance d'une dictature: "Ein Führer"
En février 1933, les nazis prennent prétexe de l'incendie du Reichstag pour abolir les libertés fondamentales.
Full transcript