Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

PMA

No description
by

juliette viney

on 6 April 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of PMA

PMA
(Procréation
Médicalement Assistée) Qu'est-ce qu'une PMA ?
Introduction II) L'étude de la PMA
A) La PMA dans le temps : repères chronologiques I) Les différentes méthodes de PMA Conclusion La procréation médicalement assistée (PMA) est un ensemble de méthodes artificielles (biologiques ou cliniques) qui consistent à faire intervenir la médecine dans la reproduction par différents moyens. Elle permet aux couples stériles d'avoir un enfant, mais également aux couples homosexuels, qui peuvent avoir recourt à une mère porteuse dans certains pays ou au sperme d'un donneur. En France 30 000 couples se rendent chaque année dans un centre de procréation médicalement assistée. En 2009, 21 759 enfants sont nés grâce à l'aide médicale à la procréation. Malheureusement, le taux de réussite moyen de ces méthodes est de 20%.


A) L'insémination artificielle avec le sperme du conjoint (IAC)

Tout d'abord, la femme subit un traitement pour stimuler les ovaires, qui entraîne l'ovulation. Environ 36 heures après le déclenchement de l'ovulation, on réalise une insémination intra-utérine pratiquée avec un cathéter grâce au sperme du conjoint qui a été congelé dans un centre spécialisé. Il est introduit dans l'organisme par voie naturelle.

La répétition des inséminations augmente les chances de succès qui sont néanmoins très faibles ( 10 à 15% de réussite à la première tentative).

L'IAC est la technique de PMA la plus simple mais on peut avoir recourt à d'autres méthodes en cas d'échec. La technique d'insémination artificielle avec le sperme d'un donneur utilise les mêmes procédés mais le sperme provient d'un donneur. 2)Fécondation in vitro et transfert d'embryon (FIVETE)

Pour réaliser une FIVETE, les médecins prélèvent des ovules de la future mère au court d'un examen chirurgicale. Ces ovules sont mis en culture dans un environnement semblable à l'organisme. Plus tard, les spermatozoïdes du père sont placés dans différents tubes contenant chacun un ovule. Deux jours après la fécondation, deux à trois embryons sont formés. Un ou deux sont réimplantés dans l’utérus de la future mère. Si l’implantation échoue, on redépose les embryons restants pour une nouvelle tentative. 2)Fécondation in vitro et transfert d'embryon (FIVETE)

Pour réaliser une FIVETE, les médecins prélèvent des ovules de la future mère au cours d'un examen chirurgical. Ces ovules sont mis en culture dans un environnement semblable à l'organisme. Plus tard, les spermatozoïdes du père sont placés dans différents tubes contenant chacun un ovule. Deux jours après la fécondation, deux à trois embryons sont formés. Un ou deux sont réimplantés dans l’utérus de la future mère. Si l’implantation échoue, on redépose les embryons restants pour une nouvelle tentative. 3) Le don d'ovocytes :

Un don d'ovocytes (= ovules) peut être réalisé lorsque la femme n'a pas d'ovaires, est ménopausée précocement ou est atteinte d'une maladie héréditaire ; si son utérus est fonctionnel ; et lorsque le conjoint est fertile.
Une fécondation in vitro (FIV) est réalisée avec l'ovocyte d'une donneuse et le sperme du mari, puis l'embryon est réimplanté dans l'utérus de la femme stérile. Un don d'ovocytes Il y a plusieurs méthodes de Procréation médicalement assistée: 4) L' Injection intra-cytoplasmique de Spermatozoïde (ICSI)

L’ICSI (Intra Cytoplasmic Sperm Injection) est une technique de laboratoire qui s’ajoute à une FIV classique.C’est la technique de PMA la plus utilisée en France.
Lors d’une ICSI, un spermatozoïde est sélectionné, immobilisé et introduit par micro-injection directement dans le cytoplasme d’un ovule à l’aide d’une très fine pipette. Les ovules fécondés sont cultivés afin d'évaluer leur qualité. Les meilleurs d'entre eux sont ensuite implantés dans l'utérus. 5) Maternité de substitution (mère porteuse)

La maternité de substitution est la solution pour les couples dont les deux conjoints sont stériles. Une femme volontaire prête ou loue son utérus. La mère porteuse peut être inséminée artificiellement avec le sperme du père, ou elle peut porter un embryon produit par FIV à partir des gamètes du couple. A la naissance, l'enfant est remis au couple demandeur. Cette pratique est interdite en France, en général dans le cas où le couple est stérile, on s'oriente vers l'adoption, qui n'est pas une méthode de PMA. B) La PMA et la loi En France, la loi bioéthique de juillet 1994, revue en 2004, réserve le droit de recourir à l'assistance médicale à la procréation aux couples hétérosexuels de moins de 43 ans, mariés ou fournissant la preuve d'une vie commune d'au moins deux ans. Mais ni les célibataires ni les couples homosexuels ne peuvent bénéficier de dons de gamètes. Par ailleurs, la loi française interdit le double don de gamètes; autrement dit, soit les ovules, soit les spermatozoïdes doivent provenir du couple. Par contre le recours aux mères porteuses est interdit . En Europe et à l'international, la procréation médicalement assistée peut être plus souple, permettant ainsi aux époux qui ne remplissent pas les conditions légales françaises d'avoir un enfant. En Europe, au Royaume-Uni par exemple, toute femme capable d’élever un enfant, sans limite d’âge, peut avoir recours aux méthodes de PMA. Les femmes majeures, sans limites d’âge, peuvent avoir recours à la PMA en Espagne. Les mères porteuses sont autorisées en Angleterre, en Belgique ou encore en Grèce. Aux Etats-Unis les dons de gamètes ne sont ni anonymes ni gratuits : on peut sur catalogue, à condition d'y mettre le prix, choisir la donneuse d'ovocytes ou le donneur de sperme selon certain de ces caractères (taille, poids, couleur des yeux, religion, hobbies, etc.).



Nous allons évoquer dans un premier temps les différentes méthodes de PMA et donner certaines dates importantes. Dans les parties suivantes nous étudierons le point de vue de la loi et des religions sur ce sujet.

Précisions :

In vitro : Expérience faite en dehors de l'organisme d'origine.
In vivo : Expérience faite dans l'organisme d'origine.
Gamètes : Cellules reproductrices
L a Procréation médicalement assistée (PMA) est un ensemble de méthodes où la médecine intervient dans la reproduction. Certains couples ont recours à la PMA majoritairement lorsque l'un des conjoints (ou les deux) est stérile. Elle permet d'avoir un enfant sans rapports sexuels. Plusieurs méthodes existent, chacune étant adaptée aux besoins des demandeurs et utilisant des procédés variés, certaines consistent à inséminer le sperme du conjoint dans l'utérus de la future mère, d'autres ont recours à des donneurs. Les méthodes les plus simples et les plus utilisées sont l'IAC (Insémination artificielle avec le sperme du conjoint) et la FIVETE (Fécondation In Vitro Et Transfert d'Embryon). Mais la loi est stricte, certaines de ces techniques sont autorisées dans certains pays et pas dans d'autres, comme la maternité de substitution ou le doubles don de gamètes. Certaines rares religions approuvent l'utilisation de la PMA, comme le protestantisme, mais uniquement pour les couples hétérosexuels. Les autres religions sont majoritairement contre ces méthodes. Les premières utilisations de PMA datent du XVème siècle, elle furent utilisées pour améliorer l'espèce du cheval en Andalousie. En 1799 , l'insémination avec le sperme du conjoint (I.A.C.) est utilisée en Grande-Bretagne. Puis, en 1884, c'est l'insémination avec le sperme de donneur (I.A.D.) qui est utilisée. Au cours du XXème siècle, la PMA est améliorée et donne naissance à deux humains après FIVETE en 1978 en Grande Bretagne, et quatre ans plus tard, en France.
Enfin, en 1994, une loi est votée, réglant les questions de qui, quand et comment. Mais aujourd'hui, un débat remet en cause la PMA et l'on se demande si il faudrait ou non autoriser les femmes homosexuelles à l'utiliser en France. Le point de vue religieux La PMA est souvent considérée comme non conforme par les religions. Elles jugent inadaptées beaucoup de ces méthodes et désapprouvent sa pratique sur les couples homosexuels. Le Catholicisme par exemple, juge que l'enfant doit être un "don" de Dieu et préfèrerait que les couples stériles adopte plutôt que d'avoir recours à la PMA... Toutefois, certaines comme le Protestantisme autorisent la plupart des méthodes mais seulement pour un couple hétérosexuel... On peut avoir recours à la procréation médicalement assistée dans plusieurs cas :

- si le(s) conjoint(s) est peu fertile
- si le(s) conjoint(s) est stérile
- si les rapports sexuels sont impossibles
- si un couple homosexuel souhaite avoir un enfant ( ce cas n'est permis que dans certains pays comme les Etats-Unis par exemple)
- si l'on souhaite ne pas transmettre de maladies graves à l'enfant ou à son conjoint
Full transcript