Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Les intoxications alimentaires

No description
by

Amel El Fidha

on 28 November 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Les intoxications alimentaires

Plan de l'exposé:
2.Agents biologiques
responsables
3.Causes,
Mécanismes,
Transmission
5.Diagnostics
Symptômes, traitements et préventions contre les intoxications alimentaires


Biologie
des agents
responsables
Introduction:
Qu’est-ce que l’intoxication alimentaire?
C’est une affection fréquente généralement bénigne mais qui, parfois, peut s'avérer mortelle.
Elle est due à la consommation accidentelle d’un aliment ou d’une boisson contaminé(e) par des microorganismes (des bactéries comme la salmonelle ou E. coli, des substances sécrétées par les bactéries qu’on appelle des toxines, des virus comme le norovirus, des parasites..).
Les bactéries sont le plus fréquemment à l’origine des intoxications alimentaires.
Remarque importante :
Par une certaine ironie du sort, c'est intentionnellement, et par leur médecin que certaines personnes ont le botulisme de nos jours. En effet, la toxine sert à fabriquer un médicament qui est injecté dans les muscles pour calmer leurs contractions et leurs spasmes. Ce traitement est utilisé contre différents troubles
nerveux et on le commercialise également en cosmétique dans le but de faire disparaître les rides frontales et intersourcilières et les pattes d'oie au coin des yeux.
Le botulisme peut être fatal s'il empêche les poumons de fonctionner normalement (insuffisance respiratoire). Les améliorations dans les traitements de soutien ont toutefois permis de grandement réduire le taux de mortalité et maintenant, moins de 10 % des personnes atteintes de botulisme en meurent.
Pour le Clostrodium:
Pour la Salmonellose
Préventions
Agent responsable de la salmonellose
1.Introduction
5.Symptomes,
Préventions,
Traitements
L’intoxication alimentaire peut facilement être confondue avec d'autres genres de maladies. Il n'est pas toujours facile d’établir que les symptômes ont été causés par des aliments, car on peut commencer à se sentir mal des heures, et même des semaines, après avoir ingéré un aliment contaminé. Les symptômes d'une intoxication alimentaire sont divers et dépendent de l'agent infectieux, ils se manifestent généralement par une sensation de malaise, des nausées, des coliques, des vomissements, des crampes d’estomac, de la diarrhée, des maux de tête ou des douleurs musculaires, de la fièvre, de la fatigue...
Complications:

Une intoxication alimentaire entraîne le plus souvent une complication comme la déshydratation, un trouble résultant d'une très importante perte d'eau et d'électrolytes (par ex. le sodium, le potassium), des problèmes avec les reins. Une intoxication alimentaire non infectieuse peut parfois mener à des troubles permanents du système nerveux entraînant une paralysie, une vision double ou des difficultés à avaler ou à respirer.
La salmonella

-Les salmonelles appartiennent à la famille des Enterobacteries.
Elles sont des parasites de l'homme, des mammifères (rongeurs), des oiseaux (volailles) et des animaux à sang froid (reptiles).
-Elles sont responsables, après pénétration par voie orale, de nombreuses infections (salmonelloses), notamment des fièvres typhoïde et paratyphoïdes, des gastro-entérites et des toxi-infections alimentaires collectives.

-Ce sont des bacilles à Gram négatif  , de 0,3 μm  à 1μm de large et de 1 à 6 μm de longueur.

-Elles possèdent un génome sous la forme d’un chromosome de près de 5 millions de paires de bases, qui code pour environ 4.500 protéines.

-Le genre Salmonella comporte une principale espèce considérée comme la seule :la salmonella enterica ,cette dernière comprend six sous-espèces (S.E. Diarizonae ,S.E. Enterica ,S.E Houtenae,S.E Arizonae,S.E Indica ,S.E Salamae ). La sous -espèce S.Eenterica est la plus fréquente elle même comprend environ 200 sérovards qu'on les distingue par les antigènes (O,VI,H).
-Elles sont mobiles grâce à une ciliature péritriche.
-les salmonelles sont des bactéries mésophiles qui se développent à des températures comprises entre 20 et 40 °C et à pH entre 4,5 et 9.

La Salmonella est une bactérie naturellement présente dans l'intestin des animaux. Elle vit également dans l'environnement. La salmonella peut survivre un an ou plus dans les aliments à faible activité d'eau.

Ces bactéries possèdent des caractères biochimiques spécifiques :ce sont des bacilles qui cultivent sur les milieux ordinaires , aéro-anaérobies facultatifs, fermentent le glucose avec ou sans production de gaz ,ne fermentent pas le lactose,réduisent les nitrates en nitrites, ne possédant pas d’oxydase, ne produisent pas d'uréase.
Clostridium
Causes, mécanismes, et mode de transmission de la Salmonellose
La salmonellose:
C'est une maladie provoquée par des entérobactéries du genre Salmonella.
La plupart des Salmonella sont hébergées dans l'intestin des animaux vertébrés et sont le plus souvent transmises à l'homme par le biais d'aliments contaminés.
-
Les fièvres typhoïde et paratyphoïde
sont provoquées par quatre sérovars de Salmonella, strictement humains, antigéniquement distincts mais de pouvoir pathogène similaire :
S.Typhi, S.Paratyphi A, S. Paratyphi B et S. Paratyphi C
. Ces salmonella sont dites majeures en raison de la gravité de la pathologie qu'elles provoquent.
-
Gastro-entérites :
Les Salmonella dites « mineures » (
Salmonella typhi murium, enteritidis, dublin
etc…), ubiquitaires, sont ingérées avec une boisson ou un aliment contaminé ou après contamination fécale-orale, souvent par les mains sales. Il peut s'ensuivre des infections purement digestives, les gastro-entérites.

Causes et modes de transmission:
Parmi les aliments pouvant être contaminés, citons entre autres :
-Viande crue ou pas assez cuite (surtout la volaille);
-Oeufs crus ou pas assez cuits;
-Aliments faits maison comme les vinaigrettes, la sauce hollandaise, la mayonnaise, la crème glacée, la pâte à biscuits, le tiramisu et les glaçages;
-Fruits et légumes crus et leur jus, elle peut aussi contaminer des légumes ou des aliments laissés sans réfrigération durant plusieurs heures;
-Produits laitiers non pasteurisés comme le lait cru et les fromages au lait cru, les desserts fourrés à la crème et les garnitures à la crème;
-Gâteries pour les animaux domestiques;
-Poisson et crevettes.

Il est également possible d’être exposé aux salmonelles si :
•Vous ne lavez pas les fruits et les légumes frais avant de les consommer;
•Vous ne nettoyez pas complètement les surfaces de travail utilisées pour préparer la viande crue et d'autres aliments;
•Vous ne vous lavez pas les mains avec du savon après avoir manipulé de la viande crue ou après être allé aux toilettes;
•Vous ne vous lavez pas les mains avec du savon après avoir touché des animaux de compagnie, surtout les animaux qui ont la diarrhée ou les animaux exotiques comme les serpents, les tortues et les reptiles, Le seul fait de toucher un objet entré en contact avec l’animal peut suffire (La salmonelle est naturellement présente dans l’intestin des animaux);
•Une personne infectée prépare un repas pour d’autres personnes

-La salmonelle peut se retrouver un peu partout dans une maison étant donné qu'il s'agit d'une bactérie résistante qui peut survivre pendant un certain temps à l'extérieur d'un hôte vivant.
-Vous pouvez être infecté sans être malade et sans avoir de symptômes, mais être quand même porteur de bactéries et transmettre l’infection à d’autres.
-Les propriétaires d’animaux de compagnie, les reptiles et les amphibiens en particulier, devraient toujours bien se laver les mains avec de l’eau et du savon après avoir nourri ou manipulé leurs animaux et après tout nettoyage associé à ceux‑ci.

Remarque:
Certaines personnes sont plus susceptibles d’infection que d’autres. Les jeunes enfants, les aînés et les personnes dont le système immunitaire est affaibli (personnes atteintes de SIDA..) risquent de ne pas pouvoir combattre l’infection et donc devenir infectés plus facilement que d’autres.
mécanisme d'action:
-Dans les salmonelloses, après avoir pénétré dans l’organisme par voie orale, les salmonelles, qui résistent à l’acidité gastrique, passent dans l’estomac et vont envahir la muqueuse de l’intestin où elles prolifèrent et produisent des toxines. L’envahissement des cellules de la muqueuse intestinale entraîne une inflammation aiguë à l’origine de perturbations menant à la diarrhée et, éventuellement, à la formation d’ulcérations. Dans certaines circonstances, les bactéries peuvent franchir la barrière intestinale et disséminer dans le sang provoquant une septicémie et aller infecter d’autres organes.
Une dose minimale de salmonelles doit être ingérée pour que l’infection se développe. Celle-ci peut être plus basse chez les personnes qui prennent des médicaments diminuant l’acidité gastrique et les sujets fragiles (âges extrêmes de la vie, immunodéprimés).
- Au cours des fièvres typhoïde et paratyphoïdes, les bactéries traversent la paroi de l’intestin, gagnent les ganglions lymphatiques dans lesquels elles se multiplient puis passent dans la circulation sanguine où elles produisent des toxines.

Cycle infectieux :
1* Contamination par ingestion;
2* Franchissement de la barrière épithéliale intestinale : dissémination;
3* Franchissement des barrières hémato-encéphalique : méningites;
placentaire : avortement, infection néo-natal;


Comment la salmonellose affecte elle les personnes immuno-déprimées?
L’infection par le VIH a un impact sur la production d’anticorps répondant à une infection aux
salmonelles. De forts taux d’anticorps dirigés contre le LPS des salmonelles ont été détectés dans les sérums de patients. Bien que présents en forte quantité, ils ne sont pas capables in vitro de détruire les salmonelles. Chez les patients infectés par le VIH, le système immunitaire a donc provoqué une réponse inadaptée et inefficace à l’infection bactérienne, c’est à dire une production d’anticorps dirigés contre le LPS incapables de détruire les salmonelles.
Ces résultats expliquent pourquoi les patients porteurs de ces germes présentent une telle mortalité.
Symptômes
Comme c’est le cas pour d’autres maladies d’origine alimentaire, les symptômes de la salmonellose sont surtout gastrointestinaux et notamment l’apparition de :
-Diarrhée (une déshydratation peut présenter des dangers chez les enfants en bas âge et les personnes âgées);
-Crampes abdominales;
-Fièvre;
-Maux de tête;
-Nausées, vomissements;
-Vision floue;
-Sang dans les selles;
-malaise;
-Toux.



En effet , La plupart des personnes infectées par les Salmonella développent de la diarrhée, de la fièvre, et des crampes abdominales dans un délai de 12 à 48 heures après l'infection. La maladie dure en général de 4 à 7 jours, et la plupart des personnes récupèrent sans traitement. Pourtant, chez certaines personnes la diarrhée peut être sévère au point d'imposer l'hospitalisation du patient. Chez ces patients, l'infection à Salmonella peut proliférer des intestins à lacirculation sanguine, et de là vers d'autres sites du corps et peut aller jusqu'à entraîner la mort sauf si la personne est traitée rapidement (notamment par des antibiotiques). Les personnes âgées, les enfants, les femmes enceintes et ceux qui ont des maladies provoquant des déficiences immunitaires ont plus de risques de contracter cette maladie.
Remarques :


1- Signes de déshydratation:
• Sécheresse de la bouche et de la peau
• Envies d’uriner moins fréquentes et urine plus foncée que d’habitude
• Faiblesse
• Yeux creux
2-Pendant combien de temps les gens infectés sont-ils contagieux?
Les personnes qui contractent la salmonellose peuvent être contagieuses durant plusieurs jours ou plusieurs semaines. Certaines personnes infectées peuvent cependant ne pas être malades ou ne pas avoir de symptômes. Même si vous n’avez pas de symptômes, vous pouvez quand même être porteur de bactéries et transmettre l’infection à d’autres.


Les symptômes courants sont la diarrhée, la fièvre, la perte d’appétit, les nausées et les crampes abdominales. On retrouve parfois dans les selles du sang, du mucus ou du pus.
Dès qu’on soupçonne une infection, une analyse des selles permet de savoir s’il s’agit de la bactérie du clostridium. Dans la majorité des cas, les patients guérissent de cette infection. Certaines personnes plus vulnérables peuvent avoir des complications comme une inflammation grave de l’intestin (colite pseudo-membraneuse) ou une déshydratation. Dans de rares cas, le Clostridium peut entraîner la mort.

Remarques :
1-

Colite pseudo-membraneuse :
La colite pseudo-membraneuse est la forme la plus sévère de la maladie qui est accompagnée d’une diarrhée très importante, de crampes abdominales, de fièvre et d’hyperleucocytose. Cette forme de la maladie peut évoluer vers un mégacôlon toxique, une urgence chirurgicale pouvant devenir fatale. En effet, en cas de perforation du côlon, une péritonite s’installe et nécessite une intervention chirurgicale urgente par laparotomie.
2- L’hyperleucocytose :
C’est l’augmentation du taux de leucocytose qui exprime le taux de globules blancs dans le sang . Elle se manifeste au cas ou il y aurait une infection dans l’organisme . Elle peut devenir anormale voire pathogène dans les deux cas qui suivent :
*Dans le cas d'inflammations ou d'infections (principalement bactériennes) ;
*Dans le cas d'une leucémie.

Traitements
Réhydratation:
La plupart des gens se rétablissent d’eux-mêmes après 4 à 7 jours, en moyenne.
Boire beaucoup d’eau, de soupes, de bouillons, etc. Au besoin, préparez une solution de réhydratation.

Consulter un médecin au besoin:
Lorsque la diarrhée ou la fièvre est importante, que la déshydratation s’installe ou que la personne est affaiblie, il faut consulter un médecin. Un test d’analyse de selles permet de détecter la présence de la salmonelle et aussi de connaître la souche précise de bactérie.
Parfois, il est nécessaire d’être hospitalisé et réhydraté par voie intraveineuse.

Médicaments:
Des antibiotiques sont administrés si l’infection traverse la barrière intestinale et gagne la circulation sanguine (une bactérémie). C’est le cas d’environ 8 % des infections à la salmonelle. Les enfants sont traités avec le ceftriaxone ou l’azithromycine et les adultes, avec la lévofloxacine ou l’azithromycine. Le traitement dure normalement de 5 à 7 jours. Sa durée est prolongée pour les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Certaines souches de salmonelle ont développé une résistance aux antibiotiques. Il arrive donc qu’un second traitement soit requis.
Attention:
Les médicaments contre la diarrhée, comme le lopéramide (Imodium®) et le salicylate de bismuth (Pepto-Bismol®), sont déconseillés, car ils prolongent la durée de l’infection.

Pour chaque cas, le médecin doit d’abord évaluer si un traitement s’impose. Lorsque les symptômes sont bénins, aucun traitement n'est requis. En temps ordinaire, les symptômes disparaissent lorsque le patient cesse de prendre des antibiotiques. Pour les cas plus graves, le médecin recommandera un antibiotique approprié. Il n’est pas nécessaire de faire un examen de contrôle si la diarrhée cesse avec le traitement. Si la diarrhée persiste ou recommence dans les semaines qui suivent, une consultation médicale est nécessaire.

-Eviter les transmissions alimentaires
-Se laver soigneusement les mains avant la préparation des repas et pendant, si vous préparez différents aliments (exemple, entre le plat de résistance et le dessert).
-Bien nettoyer le plan de travail après avoir préparé des aliments crus.
-Bien cuire la viande, notamment la volaille et la viande hachée. Salmonella ne résiste pas à la chaleur. Pour être certain que la pièce de viande est bien cuite, vérifier que le cœur n'est plus rouge ou rosé.
-Eviter de consommer des œufs crus, ils sont particulièrement sensibles à la salmonelle. Attention, on retrouve des œufs crus dans beaucoup de préparations culinaires : mayonnaise maison, vinaigrettes, tiramisu, crème glacée maison…
-Eviter le lait cru ou non-pasteurisé, propice lui aussi au développement de la bactérie.
-Laver abondamment les fruits et légumes avant de les consommer.
-Dans le frigo ou dans les placards, séparer les différents types d'aliments : viande, fruits, légumes, aliments cuits ou prêts à consommer.

-Hygiène domestique;
-Respecter la chaîne du froid des aliments;
-Les plats cuisinés doivent être ramenés à température ambiante aussi vite que possible et consommés dans un bref délai (la journée) ou être bien conservés au froid (4°C), mais sur une courte période seulement (2-3 jours).


Exposé élaboré par:
Amel El Fidha
Zeyneb Abdkrimi
Dalel Khaloui
Maher Ben Younes
Adam Chourabi
LES INTOXICATIONS ALIMENTAIRES
Agent responsable de boutulisme, tétanos ...
Cas du Clostridium Botulium :
Le traitement du malade est décevant pour la raison suivante : contrairement aux autres maladies à toxine (diphtérie, tétanos) où la toxine est élaborée in vivo et résorbée au fur et à mesure de sa production, dans le botulisme toute la toxine est ingérée et résorbée en une fois. Quand apparaissent les premières paralysies, il y a de grandes chances que toute la toxine soit déjà fixée. Or, l'antitoxine ne neutralise que les toxines non encore fixées. Le sérum pourra évidemment protéger plus efficacement les personnes encore en incubation (càd qui ont consommé le même aliment à un repas plus tardif que le ou les malades).
Cet agent bactérien est défini par les caractéristiques suivantes :
-Bacilles Gram positifs;
-Sporulés dont les endospores:

Permettent de survivre dans des condition difficile
Sont plus larges que le corps bacillaire
Sont généralement subterminales ou terminales;

-Secrète une exotoxine très virulente;
-Anérobies strict pour la plupart;
-Mobiles par l'intermédiaire de flagelles péritriches;
-Omniprésents dans le sol, l'eau et tractus gastro-intestinal des animaux et des humains…
-Phylogénie: Clostridium appartient à la famille des Clostridiaceae, Ordre des Clostridiales, Classe des Clostridia, Phyllum des Firmicutes.

La méthode traditionnelle de classification
d'une souche
de Clostridium est basée sur la combinaison de tests qui montrent les spores, la croissance optimale dans des conditions anaérobies, d'un motif complexe de réactions biochimiques et de détection des acides gras volatils caractéristiques par Chromatographie en phase gazeuse. Ces procédures ont permis de définir 191 espèces.
Ces espèces comprennent des bactéries libres communes, ainsi que des agents pathogènes importants. Les espèces 
causant l’intoxication alimentaires on note:
Clostridium botulinum:
l'agent du botulismeC’est une bactérie qui élit domicile à l'échelle mondiale dans les rivières, le sol, les entrailles des mammifères, le poisson et les fruits de mer… le C. botulinum est une bacille mobile de 4 à 8 microns sur 0,75 à 1 microns , secretant des spores ovalaires subterminales. Cet agent bactérien secrète des toxines botuliniques responsable du botulisme (grave toxi-infection alimentaire )
Clostridium perfringens:
Bâtonnets larges (1 à 1.5 mm de diamètre), immobiles, extrémités carrées, sporulés, à Gram Positif, et anaérobies strict mais aérotolérants.
C. perfringens sporule rarement dans les milieux usuels de culture, uniquement dans des milieux spéciaux de sporulation.
Les C. perfringens produit et secrète de nombreuses toxines et enzymes hydrolytiques.
Clostridium difficile
qui peut être responsable de la colite pseudomembraneuse et désigne la 1ère cause de diarrhée infectieuse .
En fait, le Clostridium bolulinium est une bactérie productrice de spores qui représentent la forme de résistance de la bactérie. Cette spore peut résister à des faibles traitements thermiques ( pasteurisation) et germer ( càd donner une cellule métaboliquement active ) ce qui peut poser des problèmes en sécurité alimentaire .Les toxines botuliques se divisent en 7 types (A à G) selon leurs propriétés immunologiques.
Presque tout le monde sait que le botulisme est dangereux, mais peu de personnes savent avec certitude s'il s'agit d'
une infection ou d'une intoxication, en fait, cela peut être les deux.
Clostridium botulinum est une bactérie qui élit domicile à l'échelle mondiale dans les rivières, le sol, les entrailles des mammifères, le poisson et les fruits de mer. Ce n'est pas un organisme qui normalement vit pour attaquer les êtres humains. Le plus souvent nous rencontrons Clostridium botulinum par hasard.
Clostridium botulinum sécrète une
neurotoxine
(une substance toxique qui agit sur les nerfs) susceptible d'affaiblir ou de paralyser les muscles et même de causer la mort. C'est la toxine botulinique, l'une des substances les plus dangereuses que l'on connaisse. Le botulisme est donc une affection due à une intoxication causée par la toxine botulinique..
Il existe trois sortes de botulisme:
*Le botulisme d'origine alimentaire provient de l'ingestion d'aliments contaminés par la toxine; même si vous mangez des aliments qui ne contiennent plus de bactéries vivantes, leur toxine demeure.
Les aliments et les boissons pouvant être contaminés :
-conserves à caractère peu acide ( asperges , betteraves...)
-poisson fumé
-viande crue de mammifères marins ( baleine , morse , phoque )
-jus de fruits peu acides ( jus de carotte )
-pommes de terre au four

Le botulisme infantile touche les enfants de moins de 12 mois qui mangent les spores des bactéries plutôt que la toxine. Les spores de Clostridium botulinum croissent ensuite dans les intestins du nourrisson où elles produisent des toxines. Le miel peut contenir des spores de C. botulinum et il est lié au botulisme infantile;
il ne devrait donc pas être donné aux petits enfants qui n'ont pas encore 1 an.
Le botulisme infantile est une affection rare.

Le botulisme des plaies se produit lorsque des bactéries vivantes infectent une plaie ouverte et que la toxine est transportée dans l'organisme par le sang.
Clostridium Botulinium
Causes et modes de transmission:
Formes symptomatiques et formes infectieuses asymptomatiques:
-Intoxication alimentaire:
Les symptômes apparaissent entre 6 et 24 h, généralement 10-12 h, après l'ingestion du
repas contaminé. Le plus souvent, cette affection guérit spontanément en 2-3 jours. Toutefois, des mortalités ont été observées chez des personnes âgées et des jeunes enfants.
-Entérite nécrotique:
Cette affection qui se traduit par de la diarrhée souvent hémorragique et une nécrose de la
paroi intestinale, sévit dans des populations habituellement végétariennes qui consomment
occasionnellement des préparations de viande, principalement de porc, contaminées par des souches de type C.
(Il faut rappeler que C. perfringens est aussi un agent de gangrène sévère chez l'homme.
Par ailleurs, l'homme et les animaux sains peuvent être porteurs de C. perfringens dans leur
tube digestif. Mais, le nombre de C. perfringens dans le contenu digestif est faible,10 à 10^3/g.)
-Les produits alimentaires qui sont le plus souvent à l'origine d'une toxi-infection alimentaire par Clostridium perfringens sont les aliments à forte teneur en
amidon ou en protéines
, comme les haricots cuits, les produits de viande, les potages liés et les sauces, souvent préparés en grande quantité et qui sont resté longtemps à température ambiante.
-Elle peut apparaître n'importe quand lorsque des aliments sont gardés dans la plage des températures dangereuses .
-Les aliments qui ne sont pas refroidis ou réchauffés adéquatement peuvent contenir un grand nombre de bactéries.


-La transmission se fait de manière oro-fécale.
-Le risque de contamination de l'environnement et de transmission augmente si un patient présente de la diarrhée, si les conditions d'hygiène sont déficientes et s'il y a partage de la toilette.
-Clostridium difficile est présent dans les selles. Il se transmet d'une personne à une autre par contact des mains.
-Une personne qui porte ses mains à sa bouche après avoir touché des objets ou des surfaces contaminés peut aussi contracter la maladie.

Les Causes
Transmission
Clostridium perfringens
Mécanisme d'action de Clostridium:
-La prolifération des Clostridiums dans la lumière intestinale s’accompagne de production de toxines qui interagissent en premier lieu avec les cellules épithéliales intestinales.
-L’inactivation des protéines Rho induit une désorganisation du cytosquelette d’actine, un relâchement des jonctions intercellulaires, et une augmentation de perméabilité de la barrière intestinale suivis de lésions de nécrose.
-Les toxines de Clostridium induisent une réponse inflammatoire sévère qui limite la multiplication bactérienne au milieu intestinal.


Suite des étapes pour C.Botulinium:
-Les toxines botuliniques s'associent à des protéines non toxiques produites également par Clostridium botulinum et forment ainsi des complexes botuliques de grande taille;
-Ces complexes du fait de leur grande résistance à l'environnement hostile ne sont pas dégradés lors de leur passage dans l'estomac et l'intestin;
-C'est ainsi que les toxines botuliques traversent la muqueuse intestinale;
-Elles diffusent alors par voie sanguine et lymphatique et se fixent sur les extrémités des motoneurones dans lesquels elles pénètrent par endocytose;
-Les neurotoxines botuliques clivent par protéolyse une des trois protéines formant le complexe SNARE qui a un rôle majeur dans l'exocytose des vésicules synaptiques:
-De ce fait la libération de l'acétylcholine dans l'espace des jonctions neuro-musculaires du système nerveux autonome (parasymapthique) est inhibée, ce qui se traduit cliniquement par une paralysie flaccide;
-La toxine ne franchit pas la barrière hémocérébrale, ce qui explique l'absence d'atteinte du système nerveux central.


Causes, mode de transmission et

mécanisme d'action de Clostridium

DIAGNOSTIC
Diagnostic biologique des salmonelloses
-Il nécessite l'isolement des bactéries à partir des selles (coproculture).
Ces bactéries doivent être semblables à celles trouvées dans les aliments
suspects.
On utilise des milieux sélectifs ou différentiels, comme la gélose de MAC
CONKEY.
Le diagnostic repose sur les cultures bactériennes et sur la sérologie.
-Les hémocultures  sont positives dans 90% des cas à la première semaine, 75% à
la deuxième semaine et seulement 40% à la troisième semaine. Il faut ensemencer
10 ml de sang pour l’adulte, 5 ml pour l’enfant, le nombre de bactéries dans le
sang étant en règle faible. L’ensemencement se fait sur flacon de Castaneda.

-Les coprocultures se positivent à la deuxième semaine (entre 40 et 80% des
cas). Il faut ensemencer sur milieu sélectif type milieu salmonelles-shigelles
(milieu SS), compte tenu de la présence de nombreuses autres bactéries dans
les selles.

Diagnostic du Botulisme(Le diagnostic clinique):

*Le diagnostic biologique est basé sur la mise en évidence et le typage de toxine botulique dans le sérum des malades, et éventuellement sur la recherche de toxine et/ou de Clostridium neurotoxinogène dans les selles et sur un prélèvement de la plaie infectée lors d'un botulisme par blessure.

*Les signes cliniques décrits ci-dessus ainsi qu'un interrogatoire anamnestique soigneux suffiront bien souvent au diagnostic.

*Pour conforter le diagnostic, on pourra avoir recours à différents examens complémentaires :

-Un scanner cérébral qui par sa normalité orientera vers une pathologie périphérique;

- Une ponction lombaire avec examen cytobactériologique du LCR (liquide céphalo rachidien) qui sera normal dans le botulisme mais anormal dans beaucoup d'autres affections du système nerveux central;

- L'électromyographie ou EMG avec stimulations répétitives (blocage de la neurotransmission avec augmentation du nombre des potentiels d'action et diminution de leur intensité). Elle a un intérêt diagnostique et pronostique en montrant le bloc neuromusculaire présynaptique et son intensité.
Le diagnostic biologique de l'intoxication alimentaire à C. perfringens est basé sur la recherche de C. perfringens entérotoxinogène et/ou d'entérotoxine dans les selles des malades, ainsi que sur l'analyse des aliments en cause.

Full transcript