Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Les figures de style

No description
by

Laurence Larrieu

on 9 September 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Les figures de style

Les figures de style
Opposition
l’antithèse
l’oxymore
le chiasme
l’antiphrase

Figures de ressemblance
La comparaison
La métaphore
La périphrase
La personnification
La prosopopée
L'allégorie
La métonymie
Intensité
L'hyperbole
L'euphémisme
La litote
La prétérition
Répétition
le parallélisme
le chiasme
l’anaphore
l’énumération
l’accumulation
la gradation
l’allitération
l’assonance


La comparaison
Rapprochement de deux éléments ayant un point commun, grâce à un mot outil "comme, tel, ressembler à...", on l'analyse avec "comparant" / "comparé" / "point de comparaison"

Il est beau
comme
un dieu. Elle avait des yeux
pareils à
des agates.
La métaphore

Comparaison de deux éléments sans mot-outil (= plus frappant), filée quand se développe sur plusieurs lignes

Ce garçon, c’est un dieu! Les agates de ses yeux brillaient.

La périphrase
Désigne une réalité par une expression détournée.

L'astre des nuits = la Lune

La personnification
Attribuer des caractéristiques humaines à un objet ou un animal.

Le vent mugissait dans les branches et hurlait sous les portes.
L ' allégorie
On utilise un être vivant ou une chose pour représenter une idée
=représentation concrète d'une idée abstraite

La mort est souvent symbolisée par une femme armée d’une faux

La prosopopée
Faire parler un mort, un animal, une chose personnifiée, une abstraction

Je suis la pipe d'un auteur ;
On voit, à contempler ma mine,
D’Abyssinienne ou de Cafrine,
Que mon maître est un grand fumeur.
La métonymie
Remplacer un mot par un autre appartenant au même ensemble logique = la partie pour le tout ; le contenu pour le contenant, l’auteur pour son œuvre…

Boire un verre ; lire tout Zola.

L ' antithèse
Deux mots ou expressions s’opposent.

J’ai su monter, j’ai su descendre/ J’ai vu l’aube et l’ombre en mes cieux.


L ' oxymore
Rapprochement de deux termes normalement opposés.

Le noir soleil de la mélancolie ; un mort-vivant.
Le chiasme
Sur 4 éléments, le premier et le 4ème peuvent être associés, le 2ème et le 3ème peuvent être rapprochés.

« Et l’on voit de la flamme aux yeux des jeunes gens
Mais dans l’œil du vieillard on voit de la lumière. » (Hugo)


L ' antiphrase
Expression ironique d’une idée par son contraire.

Ah, tu es belle comme ça! = ça ne va pas du tout.
Le parallélisme
Répétition de la même construction dans 2 phrases/ propositions.

(...) cria-t-elle en lui jetant une pierre; (...) hurla-t-il en se précipitant vers lui.


L ' anaphore
Mot ou une expression répété en tête de phrase, de vers.

« Mon bras qu'avec respect toute l'Espagne admire,
Mon bras qui tant de fois défendit cet empire » (Corneille)
L ' énumération - l ' accumulation
Juxtaposition de mots séparés par des virgules = accélère le rythme, crée le suspense ou souligne l’abondance

« Et des femmes, des hommes, des enfants étaient debout sur le parapet » (Victor Hugo)
La gradation
L ' allitération
répétition d’un son consonne : s /z = sifflantes l = liquides m, n = nasales d, t = dentales

« Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur nos tête ? » (Racine)
L ' assonance
Répétition d’un son voyelle.

« Tout m'afflige et me nuit et conspire à me nuire » (Racine)
Classer des éléments par ordre croissant ou décroissant.

« Va, cours, vole et nous venge. » (Corneille)
L ' hyperbole
Exagération dépassant la réalité.

Tu es un génie.
L ' euphémisme
Choisir un terme plus faible que ce que l’on veut dire (souvent afin de ne pas choquer).

“Il nous a quittés” pour “Il est mort”. “Les non-voyants” pour “les aveugles”.
La litote
Atténuer la réalité en utilisant notamment une tournure négative.

Elle n’est pas mal! (= elle est superbe)

=implicitement, le sens dépasse ce qui est dit (dire peu pour dire beaucoup)
La prétérition
Prétendre ne pas dire ce qu'on est justement en train de dire.

Je ne vous parlerai pas de cette journée terrible qui commença de la manière suivante....
Full transcript