Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Untitled Prezi

No description
by

naomi tchalakou

on 15 May 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Untitled Prezi

"la déesse de la mer " Qui est Gaïa ?? Image de gaïa Culte En tant que divinité première, Gaïa est, d'une certaine manière, la gardienne du pouvoir divin.
Dans la mythologie grecque, Gaïa (en grec ancien / Gaîa voire / Gaîê ou / G) est une déesse primordiale identifiée à la « Déesse mère ».
Elle est l'ancêtre maternelle des races divines, mais enfante aussi de nombreuses créatures. La puissance de Gaia se manifestait encore par le don de divination qui lui était dévolu. Il est à remarquer, en effet, que l'oracle de Delphes, avant de passer aux mains d'Apollon, avait appartenu d'abord à Gaia.

Par la suite, le rôle de cette déesse alla s'amoindrissant, à mesure que d'autres divinités furent plus vénérées par les hommes. Cependant son culte subsista toujours en Grèce. Elle présidait aux mariages et était honorée comme la prophétesse par excellence. A Patras, les malades venaient la consulter. Elle était particulièrement vénérée à Agées, à Delphes, à Olympie ; elle avait des sanctuaires à Dodone, à Tégée, à Sparte, à Athènes, près de l'Aréopage. On lui offrait des céréales et des fruits ; mais on lui immolait une brebis noire quand on l'invoquait comme gardienne de la sainteté du serment.

On la représentait communément sous les traits d'une femme gigantesque Gaïa La révolte Elle tira de son sein un silex tranchant, fabriqua une faucille acérée, ou "harpè", et instruisit ses enfants du projet qu'elle avait formé. Tous hésitaient, frappés d'épouvante ; seul, le courageux Cronos, son dernier-né, osa seconder sa mère. Lorsque le soir fut arrivé, Ouranos, accompagné de Nix (Nuit), s'abandonna, sans méfiance, au sommeil, Cronos, posté par sa mère, s'arma de la faucille, émascula son père et jeta les sanglants débris dans mer. Autre image
Full transcript