Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

La crise de 1929 est une crise de surproduction généralisé q

No description
by

juju an.g

on 25 February 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of La crise de 1929 est une crise de surproduction généralisé q

Titre
La crise de 1929 est une crise de surproduction généralisée qui prend racine aux États-Unis dans les années 1920.
Après la victoire de la 1ère guerre mondiale le pays est pris dans un engrenage expansionniste. Les entreprises ne cessent d'accroître leur production, le marché repose sur l'endettement (15% des ventes

se font à crédit).
Krach Boursier
Les consommateurs peuvent
acheter des actions à taux anormalement élevés dont les capitaux sont immédiatement remboursables. Durant 18 mois de frénésie, les spéculateurs ( soit la plupart des ménages américains) semblent croire à une hausse infinie des cours. Et achètent toujours plus d'actions...
La baisse des prix anéantit les bénéfices des entreprises et la production se réduit.
On constate la diminution des échanges (9,5 milliards en 1929 à 3 milliards en 1932). Le commerce mondial s'effondre
(avec une baisse de 70%).
Pourtant, contrairement aux Etat-Unis, les salaires européens ne subissent qu'une très légère baisse en raison de la dévaluation de la monnaie (l'Indice est de 100 en 1911 pour passer à un indice de 500 en 1929)
De plus, l'Europe a mis en place des mouvements syndicaux. De ce fait, contrairement aux Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne ont opposé plus de résistance à la baisse des salaires nominaux.
Mais les conséquences atteignent tout de même les salariés comme le démontre la hausse du chômage total et partiel. Les prix de gros diminuent, mettant en faillite les producteurs tandis que les prix de détails augmentent. Par exemple, le prix du pain a été multiplié par 6 depuis 1914.
La crise de 1929
Lorsque la bulle spéculative éclate le 24 octobre 1929, à Wall Street, les actions perdent en quelques jours près de la moitié de leur valeur initiale. Les actionnaires demandent leur remboursement. Mais celui ci est impossible au vu des cours spéculatif du dollars.
Chacun se précipite pourtant pour retirer son dépôt des banques.
Les banques ne possèdent pas assez de liquidités pour rembourser tout le monde. Elles réduisent alors leurs crédits aux entreprises de production.
Ces entreprises ne pouvant plus acheter de matières premières ou payer leurs ouvriers voient leur production réduite de moitié entre 1929 et 1932.
Cette chute s'accompagne d'une baisse des prix l'indice général passant de 100 à 60 entre 1928 et 1933.

Tout cela entraîne le pays dans une profonde déflation (voir index).
Les salaires diminuent fortement.
Au vu de la baisse des revenus, la demande chute, cela provoque une nouvelle baisse de la production, des prix et une hausse du chômage.
C'est donc un cercle vicieux. Enchaînement déflationniste.
La crise touche bientôt une Europe fragilisée par la guerre. En effet, à la sortie de la pénurie d'après guerre, on constate un excès de production.
De plus, les pays européens sont couverts de dettes donc le remboursement parait impossible.
Les Américains prêtent aux pays européens des capitaux élevés mais lorsqu'ils tombent dans la crise, ils s'empressent de rapatrier cet argent. Cela entraîne l'effondrement financier de l'Europe (notamment l'Europe centrale, l'Angleterre...).
Nombre de chômeurs aux États-unis
(en millions)

1929
1930
1931
1932
1933
1934
1935
1936
1937
1938
Source: J. Néré:
La crise de 1929
1,5
4,2
7,9
11,9
12,6
10,9
10,2
8,6
7,3
9,9

La crise de 1929 est un des principaux facteurs de la seconde guerre mondiale. Elle entraîne l'augmentation des réactions de xénophobie et du racisme général.
Aux États-Unis, l'arrivée au pouvoir du président Roosevelt permet de réduire la crise, sans toute fois la faire disparaître. Sa politique basé sur les théories de l'économiste Keynes remet le pays au travail en créant des centaines de milliers d'emplois. C'est le New Deal.
En Europe cependant, la crise ne s'épuise qu'avec l'arrivée de la seconde guerre mondiale.
Sources

http://medarus.org/NM/NMTextes/nm_05_01_1929_crack.htm

http://www.algerieinfos-saoudi.com/article-29-octobre-1929-mardi-noir-a-wall-street-111842430.html

http://fr.questmachine.org/Grande_D%C3%A9pression

http://www.britannica.com/EBchecked/topic/411331/New-Deal

https://lesideesdachille.wordpress.com/tag/seconde-guerre-mondiale/

Robin (L)
La grande depression
, 1929-1934, Paris, Payot 1935

Radio Times Hulton, Picture Library, Londres




http://memoonline.com/article.asp?ID=CON_EDG_003

Utilisation de BCDI

Gazier, bernard. Periodique
Alternatives Economiques 293 p 94-95

La crise de 1929
. La documentation photographique, 5311
Full transcript