Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Lecture cursive

No description
by

Aurore PETIT

on 9 October 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Lecture cursive

Biographie
Maxime Chattam est un écrivain français, spécialisé dans le roman policier. Il est né le 19 Février 1976 dans le Val d’Oise, en région parisienne sous le nom de Maxime Drouot.
Jeune garçon discret et solitaire, il se passionne pour le cinéma, les romans et les auteurs de sciences fictions tels Le Seigneur des anneaux ou Stephen King. Maxime Chattam et Maxime Williams sont ses pseudonymes d’auteur.
Il va souvent aux Etats Unis pendant son enfance et étudie la comédie pour devenir acteur au Cours Simon à Paris. Il se tourne pourtant rapidement vers l’écriture en reprenant des études de Lettres Modernes. Il commence à rédiger un journal en 1988 après un séjour en Thaïlande.
Dans les années 1990, inspiré par Stephen King, il rédige ses premiers essais littéraires. En 1995, lors d’une répétition de pièce de théâtre de Robert Hossein on lui suggère d’écrire pour le théâtre. Il écrit le Mal qu’il ne publie pas. Puis il écrit son premier roman Le Coma des Mortels.
Son premier thriller Le 5ème Règne, écrit en 1999, se déroule dans la ville de Portland dans l’Oregon où il a séjourné en 1987. Ce livre ne sera pourtant publié qu’en 2003 sous le pseudonyme de Maxime Williams. Ce livre est couronné par le prix du Roman Fantastique du Festival de Gérardmer.
Pour se faire connaître du milieu du livre, il devient vendeur de romans policiers à la FNAC. Très vite, il se passionne pour ce type de romans ; mais, conscient des connaissances qu’il faut avoir pour ce genre d’écrits, il suit une formation de criminologie pendant 1 an : il étudie la psychiatrie criminelle, la police technique et scientifique et la médecine légale.
Entre 2000 et 2001, il écrit l’Ame du Mal publié chez Michel Lafont en 2002 sous le pseudonyme de Maxime Chattam (en référence à une ville de Louisiane). Ce livre devient le premier volet de la Trilogie du Mal ; suivent In Tenebris et Maléfices.
Maxime Chattam séduit le public et les critiques. Il se fait rapidement connaître. Il ne vit désormais que de ses livres. Son genre d’écriture met en avant des chapitres courts, une tension permanente, des rebondissements, des scènes d’horreur, des héros émouvants mais mystérieux, des enquêtes impossibles avec plusieurs dénouements possibles. A chacun de ses livres il mène un vrai travail de journaliste d’investigation.
Il est marié à l’animatrice Faustine Bollaert depuis 2012 et il est père de 2 enfants : Abbie sa fille née en 2013 et Peter son fils né en 2015. Reconnu pour sa simplicité et sa qualité d’écoute auprès de ses fans, il prend du temps pour chacun lors de ses séances de dédicaces.
Romans sans suite
Bibliographie
Chapitre 45 page 526 :
Louise raconta alors à Guy comment son père, le Père Camille et elle, s’étaient croisés sur la rue Monjol ; elle droguée jusqu’à la moelle, prête à tout pour avoir de quoi se payer une heure dans une fumerie de Montmartre, lui cherchant à confesser les filles.
C’était lui qui l’avait reconnue, car elle ne l’avait jamais vu. Il avait quitté sa mère après une unique nuit charnelle, pour ne recevoir qu’une lettre et une photographie de temps à autre. C’était un secret entre sa mère et lui. Il avait d’abord essayé de la sortir de la rue, mais elle avait refusé, l’appel de l’opium était plus fort que tout.
Et, un soir, il était devenu fou.
Il l’avait manipulée pour la faire venir jusqu’ici pour l’y enfermer et ne plus jamais lui ouvrir. Il venait de temps à autre lui apporter à manger et à boire, et lui parler de l’abandon du Divin sur Terre.

Frise chronologique
Lecture cursive :
Extrait du livre
Vidéo
Conclusion
Nuage de mots
Joana : Je n’ai pas apprécié ce livre car je n’aime pas le thème des romans policiers. Je trouve le texte violent et je pensais que le livre se finirait mieux.
Aurore : Je n’ai pas aimé ce livre non plus car il y a trop de détails dans la description des cadavres. J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire au début. J’ai eu quelques difficultés de compréhension du vocabulaire utilisé dans les premiers chapitres du livre. J’ai par contre été surprise par l’identité du fameux tueur Hubris car je ne m’y attendais pas du tout. J’ai été déçue de ne pas avoir le vrai nom de Faustine à la fin de la lecture et j’espérais que Guy irait retrouver sa femme Joséphine et sa fille Clara.


La Trilogie du mal

BD La Trilogie du mal
Les diptyques du Temps

Nouvelles
Le cycle de l'Homme
et de la Vérité
Autre Monde

Maxime CHATTAM
Résumé
Contexte
Chapitres 1 à 9 :
Guy est un célèbre écrivain qui est à court d’idée. Il abandonne sa famille et sa vie de bourgeois pour vivre une nouvelle vie au Boudoir de Soi (maison close), au milieu de prostituées. Julie, la tenancière lui demande de sortir Milaine d’une mauvaise histoire. Grâce à Guy, Milaine échappe à la mort.
Après une promenade à l’abattoir, Guy se couche mais Faustine, une autre courtisane, vient le réveiller en urgence, les poignets en sang. Dehors, devant la maison, le corps sans vie de Milaine, recroquevillé, baigne dans le sang, des billes noires à la place des yeux. Guy ne peut effacer cette scène horrible de sa tête et attend le retour de la Police. Il s’interroge : Milaine a t’elle été assassinée ? Les inspecteurs de Police arrivent (Pernetty et Legranitier) et l’interrogatoire commence. La rue Monjol est citée. Guy en déduit que Milaine n’est pas la première à être morte de cette façon. Pour Guy et Faustine, l’assassinat de Milaine semble trop habituel aux policiers, leurs questions sont orientées. Ils cherchent un lien avec la rue Monjol. Convaincu que l’affaire va être enterrée, il emporte des lettres de Faustine et décide de poursuivre de son côté l’enquête rue Monjol. La rue Monjol est un vrai coupe-gorge : l’Enfer sur Terre, il rencontre Victor un homme agressif qui ne lui donne pas d’information mais le frappe et lui glisse une clé dans la poche. Guy se sauve en obtenant le nom d’une autre femme morte : Viviane Longjumeau. De retour au Boudoir de Soi, Julie essaie de raisonner Guy afin d’abandonner cette enquête et lui fait remarquer que Faustine se rapproche trop de lui. Guy retrouve le policier Martial Perotti qui lui avoue connaître Milaine, une courtisane enceinte de lui. Martial Perotti indique à Guy et Faustine les trois meurtres sauvages de prostituées en un mois : Anna, Viviane et Milaine, tous avec le même type de théâtralisation, dans l’Exposition Universelle, sur les quais de Seine près du Jardin des Plantes et rue Monjol. Cependant, le journal de Milaine a disparu. Même si cela est dangereux pour Faustine, Guy et Martial, ils se retrouvent rue Monjol pour voir à quoi correspond cette clé. C’est celle de la chambre de Viviane. Viviane était éduquée, pourquoi être venue en Enfer volontairement ? Ils trouvent une grosse somme d’argent et en concluent que Victor leur a tendu un piège.

Chapitres 20 à 29 :
Guy et Faustine rencontrent Bomengo un Congolais qui a vu fuir Anna avant d’être tuée. Hubris serait une grande ombre sortie du fleuve pour tuer ses proies. Bomengo les emmène dans la tanière d’Hubris sous la Tour Eiffel. Dans les égouts, il y a une infecte odeur de viande pourrie. Bomengo tombe dans l’eau et là quelque chose l’entraîne vers le fond puis l’envoie contre le mur. Il meurt. Guy et Faustine essaient de sortir de ce tunnel.
Là, ils aperçoivent une pyramide de corps démembrés, nus, en état de décomposition et plein de vers . Ils sont dans le garde manger d’un animal ! Faustine échappe de justesse à la bête, c’est un crocodile ! Louise, toujours vivante, serait chauve à présent, emprisonnée dans une cave.
Au Cénacle des Séraphins, Guy et Faustine poursuivent l’enquête sur la mort de Milaine en interrogeant le Directeur Louis Steirn et Rodolphe Leblanc, un courtisan de Milaine. Guy apprend que, lors d’une séance d’évocation d’esprit, ils ont pris contact avec l’Enfer et non le Paradis. Milaine a également rencontré un prêtre apprécié de toutes les filles et qui aime l’opium. Guy et Perotti vont voir ce Père Camille, au Cabaret des Assassins, à Montmartre. Il a été possédé par le démon pendant leur séance avec Milaine. Selon lui, le Cénacle des Séraphins est un cercle satanique où l’on prie le démon, l’Enfer.
Pendant ce temps, Louis et Faustine arrivent à prendre contact avec l’esprit de Milaine. Guy serait l’assassin. La Comtesse pense qu’elle sera la prochaine victime. Guy explique à Faustine ce qu’est vraiment le Cénacle des Séraphins. Il reçoit un courrier d’Hubris lui annonçant sa mort prochaine ainsi que celle de Faustine. Comment a-t-on pu le déposer ? Le temps presse, il faut trouver le tueur. Guy retourne voir le médecin de la morgue : Ephraïm.

Chapitres 30 à 39 :
Ephraïm révèle que Milaine n’était pas enceinte. Les vers récupérés sur le corps vont permettre de savoir la date de la mort. Certaines femmes sont mortes il y a vingt jours, d’autres l’automne dernier. Faustine et Guy vont visiter l’Exposition puis déjeuner mais quelqu’un les suit. L’homme attaque Guy après avoir blessé un autre jeune homme. Le couteau utilisé est celui d’un boucher. Chez les volaillers, Guy retrouve son agresseur, Etienne Diastre un anarchiste.
L’étude de la lettre reçue permet à Guy de penser que Hubris tue par manque d’amour dans son enfance et on s’oriente vers Martial Perotti. Pourtant ils poursuivent l’enquête avec Perotti et constatent des traces d’huile de marsouins sur les vêtements des morts, vingt morts en dix mois et six filles disparues rue Monjol. Faustine et Guy se répartissent les personnes à aller voir. Faustine va voir le commissaire de l’Exposition et l’Horloger, un ingénieur anglais qu’elle a croisé au Cénacle des Séraphins. Guy achète la dernière huile de marsouin pour empêcher le tueur de recommencer. Hubris invite Rose, une courtisane, à manger et donne une lettre pour Guy.
Faustine, Guy et Martial étudient cette lettre. Faustine veut sauver Rose qu’elle sait en danger.

Chapitres 40 à 49 :
Nouvelle lettre d’Hubris indiquant que Rose est morte. Elle a été tuée par un poison dans la gorge. Guy a trouvé qui était Hubris, il le connait. Faustine part, avec un couteau, à son rendez-vous avec le Commissaire de l’Exposition. Il la met sur la piste du sous-sol de l’Horloger. Faustine est attrapée puis attachée par Hubris.
Hubris est en fait le Père Camile et le poison est une hostie. Guy entend des bruits et trouve de l’essence puis une fille : Louise, qu’il libère. Louise indique à Guy que le Père Camille est son père, qu’il l’a enfermé et a également tué sa femme Viviane. Le Père voulait-il brûler la rue Monjol ?
Louise reste avec Jeanne, une courtisane de la maison et Guy va rue Monjol. Guy s’est trompé de lieu, le Père Camille met le feu au Cénacle des Séraphins. Guy ne peut sauver que la Comtesse.
Julie et Guy déposent la Comtesse à l’hôpital. Guy en la sauvant a failli perdre la vie. Il faut retrouver Faustine. Guy sent qu’il y a un second tueur ayant un rapport avec le temps et l’horloge. C’est Marcus Leicester.


Chapitres 50 à 54 :
Faustine découvre l’horloge humaine (Léviatemps) avec des têtes, des cœurs, du sang coulant de la langue à chaque seconde. Elle essaie de se détacher mais Marcus arrive. Guy descend au sous-sol et voit Marcus prêt à tuer Faustine.
Ils se battent. Marcus veut montrer son Léviatemps au public. Guy détache Faustine qui arrête le mécanisme de l’horloge avec Louis Steirn. Guy met le feu à cette horreur pour s’en débarrasser. Ils libèrent aussi Perotti et suivent Marcus sous la Tour Eiffel. Marcus se noie et se fait manger par le crocodile. Guy fuit de nouveau sa famille, suivi de Faustine qui ne lui dévoile pas son vrai nom…

Chapitres 10 à 19 :
Plusieurs personnes arrivent dans la chambre de Viviane et les attaquent voulant même violer Faustine. Leur chef, Gilles, le Roi des Pouilleux, fait arrêter le combat et les invite chez lui. Faustine, Perotti et Guy blessé, le suivent. Alors que Guy se fait soigner, Gilles leur apprend que Viviane est la mère Louise, une jeune fille ayant fui sa famille pour l’opium et enlevée avec cinq autres femmes il y a quelques mois. Les corps n’ont pas été retrouvés. Désireux d’en savoir plus, ils repartent tous vers la morgue pour trouver le journal de Milaine et voir si Louise est bien morte. Guy esquisse un portrait du tueur en série. Le tueur emporte ses victimes dans un lieu isolé de la capitale, mais où ? Le meurtrier est comparé au diable, à Lucifer. Louise n’est pas morte, enfermée quelque part par Lucifer, elle mange ses cheveux en s’affaiblissant petit à petit.
En allant voir les archives de la Préfecture de Police, Guy ouvre les gros dossiers d’Anna et Viviane. Il en conclut que le tueur fait comme un chasseur et prélève des organes sur ses victimes.
Guy et Martial vont voir Maximilien Henks, un ami chasseur pour lui parler de la mort de Milaine et connaître les techniques de chasse. Henks pense que l’homme va tuer de plus en plus, par plaisir. Guy court des risques à rechercher ce tueur. Ils recherchent des indices sur la disparition d’Anna à l’Exposition Universelle.
Entre temps, Guy avoue à Martial qu’il s’est enfui de sa précédente vie. Faustine explique sa vie privée à Guy, sa fuite pour éviter son mariage forcé puis le suicide de son futur mari, son nom choisi par Julie qui n’est pas le vrai,…
Guy trouve un nom au tueur : Hubris, l’auteur de cinq disparitions de courtisanes en cinq mois, rue Monjol, peut-être un boucher. Le journal de Milaine enfin retrouvé va peut-être les aider dans leurs recherches. Guy continue son enquête chez les volaillers, aux Halles de Paris puis il retourne au Boudoir de Soi. Une personne le suit, peut être son beau-père… Faustine lit le journal de Milaine et note le nom de tous ses prétendants : deux sont au Cénacle des Séraphins. Hubris serait conducteur de fiacre.


présentée par Joana Lopes et Aurore Petit
Léviatemps
de Maxime Chattam

Chapitre 26
pages 337 à 339 :
voir clé USB
Full transcript