Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Chapitre 1.2 : 1. Comment s'organise la compét

No description
by

Matthieu SARLON

on 25 January 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Chapitre 1.2 : 1. Comment s'organise la compét

FONTS
C. Les effets des modes de scrutin sur la sélection des gouvernants
II. Quelle place pour les femmes dans la compétition électorale ?


A. La sous-représentation des femmes dans la vie politique
III. Quelle place pour la délibération et la participation ?
A. L'émergence de nouvelles figures de la démocratie
B. Différentes modalités pour choisir les gouvernants
Chapitre 1.2 :
Comment s'organise la compétition politique en démocratie ?

I. Comment les gouvernants sont-ils sélectionnés ?
a. Une compétition pacifiée et pluraliste
Q1:

Historiquement , le pouvoir a été conquis par les armes :
- Par des révolutions
- Par des coups d'Etats

cf. L.N. Bonaparte
Pinochet

- Par des complots
En démocratie, la particularité de la compétition politique :
une lutte pacifiée
Pour autant, la violence est-elle absente du champs politique?
Ces élections doivent être sincères
Q2 :
En démocratie, la compétition politique est ouverte.
Possibilité du choix sous entend donc qu'il y a :
- une situation de multipartisme
parti politique
:
organisation durable dont l'objectif est de conquérir le pouvoir en recherchant un soutien populaire

- une possibilité d'alternance
Le suffrage est dit universel
tous les citoyens peuvent voter
Modes de scrutin
: modalités d'organisation de l'élection des représentants par le peuple. Il s'agit donc de règles organisant les élections, afin de définir comment les voix des électeurs sont transformées en sièges

Des élections afin d'élire :
- le Président de la République
- les parlementaires européens
- les députés
- les sénateurs
- les maires
Vote-t-on directement ou indirectement ?
Vote-t-on pour une personne ou une liste de personnes
Pour être élu faut-il la majorité absolue, relative?
Le scrutin est majoritaire ou proportionnel ?
Scrutin direct majoritaire uninominal a 2 tours
Scrutin direct de liste à la représentation proportionnelle à un tour
Les députés sont élus au suffrage universel direct, au scrutin uninominal majoritaire à deux tours
Suffrage universel indirect.
Pour les communes de + de 1000 hab,
Scrutin de liste à deux tours avec représentation proportionnelle (mixte poportionnelle +prime)
Doc 2
1.Aux élections législatives de 2007, l'UMP a obtenu 40 % des voix mais 55 % des sièges.

2. L'UMP et le PS (soit les "gros" partis) bénéficient du scrutin majoritaire, puisqu'ils obtiennent proportion- nellement plus de sièges que ce qu'ils ont obtenu de voix.

3. Le FN et le PC (cad les "petits" partis) sont les perdants du scrutin majoritaire, car ils ont proportionnellement moins d'élus que de voix.

Doc 3 :

1. Les "petits" partis (FN, PC) auraient gagné des sièges avec un scrutin proportionnel.

2. Les "gros" partis (UMP, PS) auraient perdu des sièges avec un scrutin proportionnel, de même que les petits partis alliés aux gros

En 1997, les partis de gauche (PS, Verts, PC, MDC, PRG) formaient une majorité à l'Assemblée
Nationale.
Mais, avec un scrutin proportionnel, ils n'auraient pas obtenu une majorité de sièges. Il aurait été
difficile de former une majorité car 3 blocs : gauche / droite / FN.
D'où le scrutin proportionnel favorise
une meilleure représentativité
des différentes sensibilités politiques, mais

rend plus difficile la formation d'une majorité stable

(ex récent de la Grèce)

Selon l'Union interparlementaire, en France, en 2012, 26,9 % des députés sont des femmes.

On parle alors de sous-représentation des femmes dasn le personnel politique
Remarque : à des degrés divers, cela est vrai dans quasiment tous les pays. Même si les pays dits nordiques seapprochent de la parité

B. Comment expliquer la sous-représentation des femmes
2. En 1958, les femmes étaient quasiment absentes de l'AN ;
aujourd'hui, elles représentent plus d'un quart des députés.

La part des femmes à l'AN a été multipliée par 20 (26,9 / 1,3) depuis la création de la Ve République.

2000 loi sur la parité
Document 5 :
1.
Les partis politiques présentent plus facilement des hommes
car ils ont objectivement plus de chances de gagner que les femmes.
En effet, pour remporter une élection, il faut être connu des élec-teurs : prime au candidat sortant ou cumulant qui sont généralement des hommes.
Evolution progressive
2.
Impact des stéréotypes de genre, séxués par rapport aux fonctions électives et attendus des candidats : d'être des leader, du couragen, de la détermination, ...
Lien avec la socialisation différentielle selon le genre.
3.
Possible de citer :

- Margaret Tatcher,
- Ségolène Royal,
-Indira Ghandi

Document 7:
2.
Dans les scrutins de liste, l'obligatoire alternance conduit à une quasi-parité (Elections européennes, conseils régionaux). Pour les scrutins uninominaux, on est encore loin de la parité
1.
Députés et conseiller généraux : uninomial
Remarque : de plus, plus l'enjeu du scrutin ou le mandat est jugé
important, plus les femmes sont sous-représentées.
Crise de la représentativité
- désintérêt pour la "politique professionnelle"
et distance vis-à-vis des représentants
- forte et progressive montée de l'abstention
- Recul important du militantisme partisan
B. Comment définir et différencier démocratie participative et démocratie délibérative?
C. Participation et délibération : avancées et limites
Full transcript