Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Le Conflit de Générations

No description
by

leyla Zerda

on 28 December 2010

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Le Conflit de Générations

Un conflit de génération Qu'entend on par génération ? Une génération est un groupe particulier dont les
membres partagent une proximité en âge et ont
traversé, à des étapes déterminantes de leur
développement, des événements de vie
semblables. Caractériser les générations revient
donc à identifier ces expériences particulières
ainsi que les événements et cadres sociaux
auxquels ils réfèrent. Les personnes appartenant à des générations différentes ne se comprennent pas toujours très bien. Des conflits surgissent qui semblent souvent insurmontables, à tel point que l’on parle même de fossé entre les générations.

Qu’est ce qu’un conflit ? Etymologiquement, le mot conflit vient du latin ‘’conflictus’’ qui signifie ‘’choc’’, comme une lutte, un combat. Le conflit est en quelque sorte la rencontre d’éléments, de sentiments contraires, qui s’opposent… Le conflit des ages ou de génération est dans ce contexte cette différence d’opinions, de priorités et d’intérêts qui se manifeste visiblement au sein des familles notamment entre les parents et les enfants. La cause de ces conflits se trouve dans le fait que la vie d’un être humain est divisée en quatre grandes périodes : l’enfance, l’adolescence, l’âge adulte et la vieillesse et qu’au cours de ces différents âges, les possibilités physiques et psychiques qu’offre la nature sont chaque fois autre, tout comme le sont la manière d’être et d’agir.
Ces quatre âges ont chacun en eux les caractéristiques d’un des quatre tempéraments : sanguin, mélancolique, colérique et lymphatique.
C’est la méconnaissance de ces âges et, surtout, le non respect des différences dans la manière d’être et de penser qui appartiennent à ces périodes de la vie qui sont à la base des conflits de générations.
La Cause Quelle sont les causes de ces conflits? Fondamentalement, parent et enfant vivent une situation de crise presque inévitable au sein du foyer parce qu’ils sont profondément différents l’un de l’autre. Ces différences se manifestent tant au niveau émotionnel, des opinions qu’au niveau des centres d’intérêts. En effet, ils voient les choses sous des angles différents. Ceci s’explique par le fait que les valeurs ou comportements valorisants des parents quand ils étaient jeunes ne sont plus les mêmes pour les jeunes d’aujourd’hui. C’est pourquoi ils ne peuvent pas se comprendre. C’est aussi pour cela que l’on parle de conflit de génération. Mais en quoi parents et enfants sont-ils si différents? Le paternalisme Il est difficile pour les parents de reconnaître que leur fille ou leur fils est en train de devenir un adulte qui a la capacité de réfléchir par lui-même et de se faire sa propre opinion des choses. Ils le considèrent toujours comme un enfant. Ils prennent beaucoup de temps pour accepter les changements que subissent les jeunes gens. Et certaines fois, quelque soit l’âge, la position et la condition socio-économique de ces derniers. Il leur est difficile de les détacher de leur petite enfance.Les enfants de leur côté et particulièrement les jeunes digèrent très mal cette situation. Ils veulent être considérés comme des adultes et n’apprécient pas qu’on les appelle « les enfants ». Et c’est de la que va sortir le premier choc entre les parents et les adolescents. La tendance à la surprotection Pour les parents, la fille ou le fils quelque soit son age, étant toujours enfant, doit être encore protégé. Ils doutent qu’il puisse entrer dans la vie et faire ce qu’il doit faire tout seul et bien. Cette tendance à la surprotection traduit un manque de confiance, une sorte de peur que le jeune commette une bêtise, une erreur, échoue dans ses entreprises. Les parents croient que le jeune a encore beaucoup à apprendre, il doit se taire et écouter.Il n’a rien ou presque rien à dire. Par expérience, l’adulte voit le danger là où le jeune ne le soupçonne pas. Et cela agace ce dernier.La surprotection est souvent confendu avec l'autorité parentale qui est l’ensemble de droits mais également de devoirs, que les parents ont à l'égard de leurs enfants mineurs. Le dialogue parent-enfant (problème de communication dans la famille) A coté des différences, les malentendus. Beaucoup de conflits entre les parents et leurs jeunes sont dus au manque de communication ouverte entre eux. Engager une discussion honnête peut s’avérer étonnamment difficile. La plupart des parents voudraient bien aider leurs enfants à traverser l’adolescence. Mais bien souvent, ils ne savent pas comment s’y prendre. Leurs propres parents ne leur ont probablement jamais parlé des problèmes de l’adolescence et de tous les changement impliqués. C’est pourquoi il leur est très difficile d’aider leurs enfants, étant donné qu’eux-mêmes n’ont pas reçu beaucoup d’aide.
En somme, Les jeunes ont des caractéristiques très différentes et certaines sont mêmes opposées a celles de l’adulte.
Analyse sur plan moral du dialogue (Antigone /Créon) Créon est un adulte lucide, qui assume ses responsabilités, et qui, en consentant par nécessité à devenir roi, aliène sa liberté aux exigences du pouvoir.
Antigone et Hémon sont des adolescents. Antigone refuse le temps qui use les sentiments et conduit à accepter des compromis : « Moi, je veux tout, tout de suite,... et que ce soit entier... ou alors je refuse ! »
De la même façon, Hémon refuse la leçon de son père : « Chacun de nous a un jour, plus ou moins triste, plus ou moins lointain, où il doit accepter d'être un homme. » Antigone et Hémon tout deux refusent finalement la vie.
Le petit page qui accompagne Créon représente la génération suivante, dans son innocence. Créon tire pour lui la leçon : « Il faudrait ne jamais devenir grand. »
. On peut même considérer qu'Anouilh adulte dialogue avec le jeune homme qu'il a été. L'adolescence, c'est le temps de l'affirmation du moi, de la volonté de liberté, de l'irrationalité, de l'opposition au monde extérieur, à la société, aux parents, aux professeurs, aux policiers ; c'est I'âge de la sensibilité à fleur de peau, de la difficulté de vivre qui est revendiquée contre le bonheur, même du refus de la vie, en un mot, du « non ». L'âge adulte est celui de la nécessaire reconnaissance des autres « mois », des autres libertés, de la prise en considération de l'humanité, de l'altruisme, de l'acceptation des compromis, des solutions moyennes, de la recherche du bonheur et de la rationalité. Le pouvoir Anouilh n'exalte pas la fonction politique. Selon lui, le pouvoir ne relève pas de l'ambition, c'est un métier : « Ce n'est même pas une aventure, c'est un métier pour tous les jours et pas toujours drôle, comme tous les métiers. Mais puisque je suis là pour le faire, je vais le faire », dit Créon à Antigone.
Il y faut cependant un certain courage : « Pour dire oui, il faut suer et retrousser ses manches, empoigner la vie à pleines mains et s'en mettre jusqu'au coude ».
Pragmatique, Créon se contente de joies modestes : « la vie c'est un livre qu'on aime, c'est un enfant qui joue à vos pieds, un outil qu'on tient bien dans sa main, un banc pour se reposer le soir devant sa maison ».
Conclusion Introduction Le Conflit de Générations
Ce projet vous est présenté
dans le cadre de l'étude de la tragédie moderne "Antigone" de Jean ANOUILH
par : Boufalja Hajar, Founane Salma, Benhmani Fatima Zohra, Hasnaoui Walid, Gouchi Salahddine et Zerda Leyla
Année scolaire :2010-2011
Full transcript