Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Traduction d'une oeuvre coréenne

Traduction L3 Coréen INALCO 모자 (Chapeau) de 황정은
by

Maud Masson

on 22 April 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Traduction d'une oeuvre coréenne

1. Absence de N.d.T

2. Choix de la description

3. Valorisation de l’imaginaire du lecteur

4. Créer un monde coréen sans ruptures Obstacle 1 Obstacle 2 Obstacle 3 Goal 1° Garder les spécificités
culturelles de la langue 1. Ponctuation : rationalisation

2. Discours direct/indirect Rendre l'oeuvre
accessible La vision globale de l'oeuvre prime

Philosophie de l'absurde

Volonté de retranscrire l'atmosphère générale kafkaienne de l'oeuvre avec son style épuré Une ou des traductions ? Des approches différentes
d'une même traduction Compromis Choix de traduction Garder le rythme Valorisation de l'oeuvre par la transformation :

Produire chez le lecteur cible les mêmes sensations que chez le lecteur source. Négociation "La visée éthique du traduire, justement parce qu'elle se propose d'accueillir l'Étranger dans sa corporéité charnelle, ne peut que s'attacher à la lettre de l'oeuvre."
- A. Berman Exemple 1 L'intraduisible ou les mots typiquement coréens : faut-il les traduire, les expliquer, ou mettre des notes de traduction ? 1. Le problème de l’intraduisible :
aucun équivalent direct en français.

2. Perte de la valeur symbolique du mot.

3. Différentes caractéristiques
pour une même définition. Exemples : " la fidélité n'est pas la reprise du mot à mot mais du monde à monde [...]
fût-ce avec des mots différents" - U. Eco "Si chaque langue, en effet, représente une vision du monde spécifique, si les langues ne sont pas des nomenclatures, depuis Saussure, l'équivalence des mots ne correspond en aucun cas à l'équivalence de visée de chaque langue." Plancher ?
Véranda ?
Terrasse ?
Sol en planches
de bois ?

Maru ? Cheminée ?
Foyer ?
Four ?


Agung-i ? "Dénominateurs communs"
"Le père avait roulé sur le sol en bois donnant vers l'extérieur, et était tombé sur une paire de vieilles chaussures."

"Le parquet surélevé de cette maison traditionnelle n'était pas au même niveau que la cuisine, si bien que l'on était obligé d'y descendre." "Dans la cuisine taillée dans la pierre étaient creusés deux poêles à bois noircis par la sciure."
Full transcript