Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

innovation lab unimev 1.0.

No description
by

Vincent Larquet

on 9 July 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of innovation lab unimev 1.0.

VERSION 1.0
4
5
3
2
1
INNOVATION LAB
libérons nos esprits créatifs et nos énergies d'innovation pour construire les manifestations de demain au service de la société
le monde change
être innovant
FSCE, espaces d'innovation par nature et par culture
esprit
France

FSCEF
Nouvelles logiques économiques
De l’économie industrielle
à l’économie de services
De l’économie de la demande
à l’économie de l’offre
* Laurent HABIB, La force de l’immatériel, 7 octobre 2011
Lorsqu’elle ne constitue pas le cœur de métier traditionnel d’une entreprise, l’activité de service devient toujours plus prégnante dans toutes les entreprises, en termes de valeur ajoutée : elle en est même un levier de croissance et de compétitivité indispensable à sa pérennité
Le dynamisme économique n’est désormais plus porté par la demande mais par l’offre. Ce changement de paradigme a une influence considérable sur le mode de conception des offres de produits et services : les entreprises doivent savoir anticiper les besoins implicites des consommateurs.
de la masse à l’individu
(« économie de la personne »)
de la propriété à l’usage
(« économie de la fonctionnalité »)
de l’échange monétisé à la gratuité
(« économie collaborative »)
Economie de la fonctionnalité :
« La valeur naît de l’usage et non de l’acquisition. »
Economie de la personne :
« La valeur naît de la capacité des marques à proposer des bouquets de biens et services sur mesure pour répondre aux besoins individuels des personnes, tels qu’elles les vivent et les ressentent. »
Economie collaborative («  économie du don » ou « économie de la contribution ») :
« Le partage libre de connaissances, de savoirs, d’informations, mais aussi d’objets et de services, déplace la valeur du côté d’une monétisation indirecte ou différée. »
Courants de fond
Crises et incertitudes
Nouveaux arbitrages
Multi-concurrence
Désintermédiation
Rentabilité / rationalité / court-termisme
Judiciarisation
Développement durable / RSE
Déséquilibres / Opportunités
Les FSCE au défi
Une utilité, une modernité et un sens à réinventer
Valeurs
Identité
Responsabilité
Confiance
Enjeux sociétaux
Valeur ajoutée
Information
Interface
Indicateurs
Temps réel
Mobilité
Polyvalence
Multifonctionnalité
Interactivité
Facilité / accessibilité
Prouver son utilité face à la désintermédiation et la gratuité
Prouver sa différence face à tout type d'offre d'expérience client
Offres désintermédiées de produits et services
Dialogues directs et désinhibition des rapports
Flux continu d'informations en temps réel
Culture de la gratuité
Immédiateté et accélération des échanges
Besoin de confiance
Besoin de transparence réciproque
Besoin de repères
Besoin de prendre le temps de la réflexion
Recherche de sens
Recherche de valeurs
Pour les intermédiaires traditionnels, une représentativité et une légitimité à réinventer
MAIS
Offres et centres de commerce
Offres et sites de divertissement
Offres et espaces de culture
Offres et destinations de tourisme
Offres et centres de formation et de connaissance
Offres et espaces d'information et de communication
Internet et univers de partage et de rassemblement
Multiplicité des expériences et arbitrages clients
Une valeur ajoutée à réinventer face à une concurrence multiple et omniprésente
De l’économie marchande
à l’économie immatérielle*
Qu’est-ce que l’innovation ?
innovation et invention
Invention = formulation d’une solution innovante.
Innovation = déploiement de l’invention visant à la création de valeur ajoutée supplémentaire par un changement positif qui fasse sens pour ses bénéficiaires.
Pour l’entreprise, elle se traduit par le développement de nouvelles opportunités de croissance, et la création de leviers de compétitivité et de différenciation.
Pour le client/consommateur, elle se traduit par la production de valeur durable tout en modifiant en profondeur ses modes d’existence.
Les étapes de l’innovation :
imaginer
créer pour donner forme
inventer par l’expérimentation
déployer pour produire de la valeur
entreprendre collectivement
L’innovation de rupture enclenche un cycle d’innovations incrémentales.
L’innovation incrémentale ou progressive permet l’expérimentation, l’exploitation, la diffusion et la valorisation de l’innovation de rupture. Elle en conditionne les débouchés, la viabilité et la pérennité.
les étapes de l’innovation
et les FSCE ?
Innovation
les champs d’innovation
Les champs d’innovation :
technologie,
offre / proposition de valeur (produits, services, usages, fonctionnalités, design),
marketing / communication / politique de marque,
processus / fonctionnement / politique R&D,
organisation / management / politique RH,
modèle économique, etc.
innovation technologique et
innovation de service
Pour être pérenne et maîtrisée, et pour s’assurer des débouchés, l’innovation de service (et des modes d’usage et de consommation qui lui sont liés) doit conditionner l’innovation technologique et non l’inverse.  
innovation incrémentale et
innovation de rupture
La responsabilité du dirigeant
dirigeant novateur
Les qualités du dirigeant novateur :
courage et prise de risque,
persévérance et résistance,
exemplarité,
authenticité et conviction,
modestie, qui permet l’écoute,
remise en question permanente,
curiosité et promotion de la différence,
pédagogie, qui permet l’appropriation,
éthique et transparence,
disponibilité et visibilité,
maîtrise technique.
Insuffle l’esprit d’innovation dans toute l’entreprise
dirigeant moteur
dirigeant pivot
assure la dynamique d’échanges
assure la viabilité économique et la faisabilité technique
dirigeant coordinateur
Créatif (visionnaire)
Expert (opérationnel)
L'intelligence d'entreprise
intelligence d'anticipation
intelligence d'intégration
intelligence de transposition
intelligence d'engagement
Savoir identifier les signaux faibles sous-jacents aux besoins de la société pour anticiper les changements extérieurs, prévoir les besoins latents et susciter de nouveaux besoins clients.
Se positionner en intégrateur légitime d’une nouvelle chaîne de création de valeur :
se placer au carrefour de l’information pertinente,
développer des logiques de filière de services et d’écosystème d’acteurs,
créer des synergies entre industries et services, en connivence des enjeux sociétaux.
Savoir s’adapter par la traduction des changements externes en changements internes.
Savoir transformer les inquiétudes en opportunités de développement et de croissance.
Savoir maîtriser les risques sous-jacents.
Savoir mobiliser l’ensemble des parties prenantes de l’entreprise autour de ses objectifs particuliers et de ses ambitions collectives.
La permanence de la transformation
Il n’y a de sécurité que dans le changement
Inscrire l’innovation dans la culture de l’entreprise en l’élevant au rang de valeur, en cohérence avec ses origines et son histoire.
Faire de l’innovation une dynamique de croissance et un cercle vertueux de création de valeurs pour l’ensemble des parties prenantes internes et externes de l’entreprise.
un enjeu culturel
un enjeu de croissance
l’échec comme opportunité
Passer de la culture du succès à la culture de l’échec ; l’échec étant consubstantiel à la prise de risque, il est désormais essentiel de savoir tirer les enseignements de l’échec.
lâcher prise et construire dans le temps
Construire progressivement et dans la durée, sans les imposer, la vision et le sens de l’entreprise, afin d’en asseoir toute la légitimité.
Savoir lâcher prise et accepter de ne plus vouloir tout maîtriser, savoir anticiper et réduire les risques par l’implication des parties prenantes en amont, savoir être réactif en aval.
Excellence
Exemplarité
Emotion
Foires de France
Congrès et Salons français
l'Accueil en France
Pendant la manifestation
Avant la manifestation
Après la manifestation
- Le transport, opportunité de rencontre
- La proximité physique et le rapport humain, un partage de passion et d’émotion
- Le site Internet, plateforme de facilitation de la participation
- Le site Internet, outil d'animation de la communauté de participants actuels et futurs
- Le capital culturel et environnemental du territoire, au service de l’émotion
- L’engagement de tous les maillons de la chaîne d’accueil sur l’ensemble du territoire, vecteur de différenciation
- Les flux de circulation, vecteurs d’agrément de visite et de découvertes
retombées économiques (directes, indirectes et induites / flux d’affaires), fiscales, sociales (emploi, climat social), scientifiques, médiatiques, touristiques
pertinence et rentabilité de la mise en contact
avancées en R&D et transferts technologiques (implication des pôles de compétitivité, des centres de recherche, etc.)
formation des participants
nouvelles créations, nouveaux brevets
prévision économique, sociale et sociétale conjoncturelle et structurelle
contribution au développement de nouvelles logiques économiques
évaluation des relations donneurs d’ordres/sous-traitants dans les grandes filières
médiation B-to-C / B-to-B
valorisation du capital immatériel de l’entreprise et du territoire
etc.
développement de nouveaux indicateurs de performance marchande et non-marchande
faire des FCSE un observatoire national d’évolution de la société et de ses dynamiques économiques, industrielles, politiques, scientifiques, sociales et culturelles
Donner de nouvelles preuves de la pertinence des FSCE pour renforcer leur légitimité et leur différence
surfaces louées / m²
nombre d’exposants / visiteurs / visites
retour sur investissement
intelligence d'émotion
Savoir développer une intelligence émotionnelle de l'individu dans son environnement professionnel et sociétal, selon diverses perspectives (prise de conscience et gestion de soi, prise de conscience sociale et gestion des relations interpersonnelles).
Décloisonner les problématiques
de la filière
convergence des problématiques
veille de l’innovation
vision stratégique de la filière
Mutualiser les travaux entre Groupements métiers dont les frontières sont de plus en plus ténues et la convergence des problématiques de plus en plus évidente.
Structurer des chantiers de FSCEF autour de problématiques transversales afin de mieux traiter les grands enjeux auxquels les FSCE doivent et devront faire face, dans une vision stratégique de la filière.
Faire de FSCEF une plateforme de veille, de présentation et de partage des innovations dans la Profession, tant au niveau national qu’à l’échelle internationale.
Développer la recherche,
développement
et innovation
Principe
- Développer la R&D et innovation sur les FSCE (élaborer des pistes et outils d’innovation, mettre au point un dispositif d’innovation prospective en vue de construire les FSCE de demain, etc.)
- Valoriser les résultats de recherche auprès des parties prenantes internes à la filière (contribuer à la montée en expertise et en compétence des opérateurs FSCE, diffuser les innovations auprès de l’ensemble de la Profession, etc.)
- Valoriser les résultats de recherche auprès des parties prenantes externes à la filière (décideurs économiques, politiques, scientifiques, culturels et sociaux, pôles d'excellence, de compétitivité, de recherche et de formation, etc.)
Laboratoire d'innovation
histoire,
sociologie,
anthropologie
géographie,
stratégie et marketing du territoire
entreprises,
économie,
innovation
urbanisme,
architecture,
flux
art,
design,
esthétique,
scénographie
formations,
outils pédagogiques
mise en place d'un réseau pluridisciplinaire de R&D et innovation dédié aux FSCE
Objectifs
Forme
Etendue
cluster partenarial économique et académique
française, européenne voire internationale
FSCE, espaces d’innovation et d'expérimentation collective
FSCE = espaces d’imagination, de création et de réflexion
FSCE = espaces d’exposition et de découverte
imitation
apparition
invention
FSCE = espaces d’intégration et de reproduction par le lien et la rencontre
FSCE, espaces de développement
Développer les processus et opérations FSCE
Créer de nouvelles propositions de valeur FSCE en tant qu'outils de développement au service des entreprises, des territoires et de la société
Innovation
Ventes et affaires
Image et communication
R&D et expérimentation
Modèles économiques
Gestion de la relation client
Actifs immatériels
Information
RSE / DD
UNIVERSALITE
HUMANISME
TRANSVERSALITE
INTERACTIVITE
Marque
Systèmes d'information
Technologies
Dialogue avec les parties prenantes
Gestion des risques ESG
Achats responsables
Gouvernance d'entreprise
FSCE, outils de développement des entreprises, des territoires et de la société par les ventes et les affaires
FSCE, outils de développement des entreprises, des territoires et de la société par l'image et la communication
FSCE, outils de développement des entreprises par la gestion de la relation client
FSCE, outils de développement des entreprises, des territoires et de la société par les actifs immatériels
FSCE, outils de développement des entreprises, des territoires et de la société par la R&D et l'expérimentation
FSCE, outils de développement des entreprises, des territoires et de la société par les modèles économiques
FSCE, outils de développement des entreprises, des territoires et de la société par l'information
FSCE, outils de développement des entreprises, des territoires et de la société par la RSE et le développement durable
FSCE, outils de développement des entreprises, des territoires et de la société par l'innovation
Décloisonner pour ouvrir les champs du possible
Penser autrement
Mobiliser les partenaires dans de nouveaux chemins de développement
Développer autrement
Intégrer pour créer des synthèses
Proposer autrement
faire des FSCE un vecteur de créativité, pour faire de la France une terre de développement de l'intelligence d'individu, de l'intelligence d'entreprise, de l'intelligence de territoire et de l'intelligence de société
France,
terre d'idées
Quel rôle des FSCE dans le développement de l'intelligence d'entreprise ?
Quel rôle des FSCE dans le développement de la culture de l'innovation au sein des entreprises ?
Art de vivre
à la française
Restauration
Hébergement
Tourisme
réinventer l'accueil à la française comme :
- vecteur de rencontre systématique et hautement qualitatif
- facteur d'excellence et de différenciation par la mobilisation et l'engagement de l'ensemble des acteurs de la chaîne d'accueil
Accueil
à la française
NTIC
Transport /
logistique
Orientation
Mobilité
Mondialisation
Avancées technologiques
NTIC / Internet / réseaux sociaux
Financiarisation
Epuisemement des ressources
L'approche globale
Repenser ses échelles d'espace et de temps
Décloisonner les rôles de chacun
Développer de nouveaux modèles économiques
adopter une vision holistique
repenser sa cohérence d’ensemble
Global Performance System (outil d’autodiagnostic développé par le Centre des Jeunes Dirigeants :
www.gps.cjd.net/cjd)
Inutile de différencier les responsabilités de chaque opérateur des FSCE :
un participant insatisfait dans une manifestation, c’est la réputation du site d’accueil et du territoire qui en pâtit !
Pas de crédibilité ni de légitimité de l’entreprise sans cohérence entre les valeurs qu’elle porte, l’expérience client, l’esprit de son offre, la vision et les croyances de ses dirigeants et l’engagement de ses collaborateurs et le respect de ses fournisseurs.
repenser sa performance globale
Développer une vision globale pour mieux intégrer les chaînes de création de valeur qui soient pertinentes pour le client.
Pour les manifestations :
- créer des temps et des rythmes autres
- créer des espaces et des territoires autres
créer la différence
conversation
participant
rassemblement
Conversation
Participant
Rassemblement
Nous sommes tous
à la fois :
Collaborateur
Client
Consommateur
Fournisseur
Prescripteur
Actionnaire
Citoyen
Internaute
Chercheur et découvreur
Chaque individu est objet et porteur de conversations globales qui le dépassent.
Chaque individu appartient à autant de communautés qu'il a de centres d'intérêt.
Pour les FSCE, ils sont tous participants :
Visiteur
Congressiste
Exposant
Média
Leader d'opinion
Elu / mandant
Annonceur / sponsor
Faire du participant un dénominateur commun de développement
Comment développer et décliner les offres ciblées au service des autres participants ?
Comment transformer les non-visiteurs et non-exposants en participants ?
Pour les FSCE, ils sont tous un rassemblement :
Foire
Salon
Congrès
Evénement
Faire du rassemblement un dénominateur commun de développement
Comment exploiter ensemble les leviers d'interaction et d'animation des foires, salons, congrès et événements ?
MISE EN REPETITION
MISE EN MEMOIRE
MISE EN ANCRAGE
MISE EN VISION
MISE EN VISION
MISE EN ANCRAGE
MISE EN MEMOIRE
MISE EN REPETITION
Quelle cohérence et quel rythme voulons-nous créer ?
Quelle histoire voulons-nous écrire ?
Quelles valeurs voulons-nous transmettre ?
Quel monde voulons-nous bâtir ?
Le rassemblement comme création et incarnation des transformations du monde et de la société
Intensification de la rencontre
Créativité / avant-garde
Méthode
Modèle
La méthode "Business Model Generation" développée par Alexander Osterwalder et Yves Pigneur (www.businessmodelgeneration.com)
La manifestation, plateforme de développement de nouveaux modèles économiques ?
Visiteurs, congressistes, exposants, filières/organisations professionnelles/sociétés savantes, acteurs des filières et des communautés, consommateurs finals, élus/mandants, collectivités territoriales, citoyens, annonceurs, marques, sponsors, médias, leaders d’opinion, etc.
Penser son modèle économique en dissociant le payeur du bénéficiaire ?
Modèle Google / Decaux :
Marché
Prescripteur
Bénéficiaire
Financeur
Quel rôle des parties prenantes des FSCE dans le financement de la chaîne de valeurs ?
Caractères fondamentaux des FSCE :
Circulation de l'information
Conduite du changement
FSCE, outils de développement des entreprises, des territoires et de la société par la conduite du changement
Management
Demande
client ... vous avez dit client ?
Mieux connaître le client que le client ne se connaît lui-même
B-to-B-to-C
Accomplissement
Transformation
passer de la réponse aux besoins explicites du client à l'anticipation des besoins implicites des bénéficiaires
Le bénéficiaire final du produit ou du service, comme moteur du développement de l'offre
réponse
besoins explicites
clients
anticipation
besoins implicites
bénéficiaires
tirer vers le haut la pyramide de Maslow
passer du service client à la transformation du bénéficiaire
Jouer sur les leviers de progrès dans le service client
Besoins physiologiques
Besoins de sécurité
Besoins d'appartenance et d'affection
Estime et respect
Accomplissement personnel
Besoins primaires ("avoir")
Besoins secondaires ("être")
Jouer sur les leviers de succès dans l'expérience et la transformation du bénéficiaire final
Prix
Sécurité
Rationalité
Qualité
NTIC
Fonctionnalité
Image
Émotion
Confiance
Sens
Identité
Âme
Univers
Culture
Intégration
Offre
l'importance stratégique de la maîtrise de l'offre
Savoir sélectionner pour mieux être choisi
Comment ?
Engagement des partenaires
la méthode "Blooming spider"
L'optimisation de valeur perçue de l'offre par le bénéficiaire final constitue un facteur-clé de différenciation
intégrer les parties prenantes pour en faire des partenaires engagés
éventail des parties prenantes de l'entreprise
Stratégie
monter en stratégie pour inventer de nouvelles fonctions
Intégrer les enjeux sociétaux
La responsabilité, une opportunité
Stratégie partenariale
l'exemple de la réflexion des sites d'accueil
Concurrence
OFFRE
STRATEGIE
CONCURRENCE
DEMANDE
Pour les entreprises, externaliser ou internaliser ?
Quelle maîtrise de la chaîne de sous-traitance ?
Pour les gestionnaires de sites, quelle sélection des manifestations ? Quelle cohérence entre contenu et contenant ?
Pour les organisateurs, quelle sélection des participants ?
la méthode des 4 familles de services
Blooming spider :
Méthode de développement de l’offre selon 4 leviers, visant à créer une toile (système complexe de produits et services) dans laquelle le bénéficiaire sera heureux d’être pris .
* Hervé MATHE, Professeur à l’ESSEC, Président de l’ISIS
* Hervé MATHE, Professeur à l’ESSEC, Président de l’ISIS
Préparation : développer les produits et services liés à la préparation de la consommation de l’offre.
Information : traiter, enrichir, transférer et diffuser l’information de manière multilatérale (entre les parties prenantes) ; la formation est notamment un service dérivé.
Maintien en condition : maintenir dans le temps l’offre de services.
Intégration : repérer et intégrer en permanence les évolutions des besoins dans le développement de l’offre. L’intégration peut devenir une offre de services en soi. Elle peut se faire selon des logiques de co-conception et de co-construction avec les clients et les bénéficiaires.
préparation
information
maintien en condition
intégration
avant la manifestation
pendant la manifestation
après la manifestation
sens et finalité du rassemblement
valeur ajoutée pour les bénéficiaires
mobilisation des acteurs
amélioration continue
Rassember et créer l'événement à chaque instant de l'offre
Trouver des synergies pour se développer sans se trahir.
Pour les FSCE, développer l’offre à chaque étape de la chaîne de création de valeur, en connivence et en synergie avec le cœur de métier : le rassemblement autour de l’événement.
Faire de la manifestation, le point d'orgue d’une offre de rassemblement étendue dans le temps, avant et après la rencontre physique (continuité de service et d'expérience).
la méthode "Design-thinking"
Design thinking :
Le « design » s’applique aussi bien à la conception esthétique qu’aux processus de développement d’un produit ou d’un service.
Le design-thinking suppose :
- l’intervention de l’émotion très en amont des processus de développement,
- l’expérimentation du produit ou service dès le début de sa conception, dans une logique collaborative, en vue d’optimiser progressivement et en permanence son adaptation à la demande.
Designer et scientifique :
L’approche du designer diffère de la démarche rationnelle du scientifique (ingénieur, chercheur ou gestionnaire) dans la mesure où l’émotion et l’imaginaire n’interfèrent pas dans les processus de création et de production de valeur qui dominent actuellement la quasi-totalité des modèles de développement dans l’entreprise.
C’est l’intelligence de conception par l’émotion positive et la cohérence entre image et valeurs de l’entreprise qui font la différence, la débauche de moyens étant, au contraire, susceptible de générer une émotion négative. 
intelligence de conception
Savoir exploiter de nouveaux leviers de création pour concevoir des propositions de valeur innovantes et différenciatrices, capables de répondre aux attentes futures des individus, en cohérence avec l'identité de l'entreprise.
Placer l'émotion au coeur de la conception.
travailler en écosystème
co-construire
mobiliser les parties prenantes pour en faire des partenaires engagés
innovation collaborative : développer de nouveaux modes de dialogues avec les parties prenantes
Quel niveau d'intégration des partenaires/parties prenantes dans la prise de décision de l'entreprise ?
Quelle gestion des panels d'experts ?
Quelle gouvernance d'entreprise ?
Identifier
Mobiliser
Dialoguer
Faire des parties prenantes des co-développeurs, co-propriétaires et co-acteurs
Passer de la réduction des coûts à la mutualisation des ressources
Le Développement Durable, et son instrument de pilotage stratégique la Responsabilité Sociétale des Entreprises, répondent à deux principes fondamentaux :
principe d’exhaustivité : toute démarche RSE/DD doit envisager de manière exhaustive l’ensemble des piliers du développement durable (économique, social et environnemental) et des parties prenantes de l’entreprise,
principe d’intégration : l’intégration d’une partie prenante ou d’un pilier DD dans la stratégie RSE de l’entreprise ne peut s’envisager sans l’intégration des autres piliers DD et des autres parties prenantes.
FSCE, plateformes de co-construction au service de l'entreprise
FSCE, plateformes d'intermédiation du dialogue entre l'entreprise et ses parties prenantes
FSCE, plateformes de nouveaux modes de management des collaborateurs
FSCE, plateformes d'innovation RSE
Chaque maillon est garant du succès de la chaîne de création de valeur.
Mobiliser les membres pertinents d’un univers fondé sur des valeurs communes et partagées par tous.
bénéficiaires
clients
collaborateurs
fournisseurs
autres parties prenantes
Offre pertinente, cohérente et performante
Leviers de mobilisation
conviction,
valeurs,
transparence,
exemplarité
vision,
sens,
finalité
valorisation,
reconnaissance,
confiance,
autonomie,
excellence,
passion,
fierté
équilibre des relations,
réciprocité des responsabilités
le facteur humain
hommes et femmes, au coeur de la réussite
placer l’humain au centre du projet entrepreneurial et de la conduite du changement
faire de la diversité une source de créativité
transformer les collaborateurs en entrepreneurs (insuffler le goût du risque)
faire de l’excellence et de l’innovation des leviers de passion
repenser les métiers et le sens de l’entreprise pour attirer, développer et valoriser les talents
Un nouveau besoin client ? … y répondre par l’engagement, l’agilité et la créativité de ses équipes
faire du collaborateur l’utilisateur le plus exigeant de l’offre de produits et services, et l’impliquer dans la démarche d’amélioration continue
faire du collaborateur le héros et le héraut de l’entreprise (incarnation de la marque)
humanité
engagement
fierté
responsabilisation
* Sources : Comité 21 (www.comite21.org), Accountability (www.accountability.org)
Quelles parties prenantes des opérateurs FSCE ?
Quelles parties prenantes des filières et organisations professionnelles ?
Quelles parties prenantes des autres bénéficiaires, prescripteurs et financeurs ?
Quelles parties prenantes des participants (exposants, visiteurs, congressistes) ?
le développement participatif
l'exemple de Singapore Airlines
Dans le cadre de la stratégie d’innovation de l’entreprise, les collaborateurs de la Singapore Airlines sont obligés de transmettre à leur hiérarchie trois idées nouvelles par semaine, sous peine de sanctions.

Son personnel a notamment été mobilisé sur l’amélioration de l’un de ses services constituant un avantage concurrentiel certain pour l’entreprise : la personnalisation des repas. Les collaborateurs se sont alors tournés vers les clients afin de mieux connaître leurs souhaits, autour de ce thème d’échange.
 
L’intérêt de cette démarche réside dans l’implication du client dans le processus de créativité à travers l’engagement du personnel dans la relation client, sous l’impulsion d’une direction ayant placé l’innovation au cœur de la stratégie d’entreprise, voire érigé l’innovation en tant que valeur fondamentale de la culture d’entreprise.
Compte tenu de la diversité des cultures et des nationalités des clients de Singapore Airlines, les échanges entre personnels-enquêteurs et voyageurs-contributeurs ont abouti à l’identification d’attentes élevées en termes de qualité, diversifiées en termes de goût, différentes en termes de quantité, mais convergentes en termes de technologies, à savoir la possibilité pour les voyageurs de passer voire de changer leur commande de plats personnalisés, le plus tard possible avant le décollage, directement sur Internet, à partir de leurs Smartphones.

La relation privilégiée entre collaborateurs et clients a permis de produire des informations essentielles quasiment impossibles à collecter autrement.

La compagnie a finalement sélectionné 200 plats, en collaboration avec son personnel, et a fixé à deux jours maximum avant leur départ la possibilité pour les voyageurs de passer leur commande, les contraintes logistiques étant trop élevées en-deçà.
Les solutions informatiques nécessaires à la mise en place de ce service innovant ont été développées par un client-voyageur, devenu partenaire-fournisseur.

Par ailleurs, la conception de ce nouveau service, extrêmement exigeant en termes d’organisation logistique, a nécessité de la part de la compagnie de nouer des partenariats étroits avec les restaurateurs locaux autour de l’aéroport. L’enjeu est la construction d’un véritable éco-système d’entreprises partenaires autour de ce nouveau service.
 
Au vu des retours clients, la compagnie réfléchit actuellement à des solutions leur permettant de commander leur plat comme au restaurant, c’est-à-dire juste avant le décollage. Bien qu’il contribue à assurer la compagnie d’un avantage certain en termes d’image et de qualité de service par rapport à ses concurrents, le nouveau service proposé a donc généré de nouvelles attentes encore plus élevées.
technologies,
NTIC,
Internet
comportements,
psychologie
Lien social et solidaire
FSCE, outils de développement des entreprises, des territoires et de la société par le lien social et solidaire
Quelles parties prenantes des communautés animées ?
La production de valeur ajoutée n'est pas forcément synonyme de coût
Référence
Qualité
Intégrer une vision globale supérieure aux intérêts particuliers
Intégrer l'engagement responsable comme levier de croissance
Outils
Désenclaver le site par une stratégie partenariale
Renforcer le site dans son rôle d'intégrateur
ISO 20121 (+ guide d’application) : management responsable des événements
ISO 14001 : management environnemental
ISO 26000 (+ guides d’application aux métiers de la communication et à la fonction achat) : responsabilité sociétale des organisations
ISO 10668 : évaluation d’une marque
Méthode développée par l’Observatoire de l’Immatériel (www.observatoire-immateriel.com) selon 10 critères :
Capital client, Capital humain, Capital partenaire, Capital de savoir, Valeur des marques, Capital organisationnel, Système d’information, Capital actionnaire, Capital naturel, Capital sociétal
Grille RSE développée dans le cadre du Collectif Eco-Evénement (www.eco-evenement.org)
Responsabilité d'entreprise
2. STRATEGIE
Identité de l’entreprise (valeurs, marque)
Modèle économique et financement
Anticipation des changements
Levier de performance à CT
Levier de compétitivité et de résilience à MT
Levier de stratégie et de gouvernance à LT
1. GOUVERNANCE
Ethique des affaires
Culture de l’entreprise (sens)
3. PILOTAGE
Management d’équipe
Partenariats stratégiques
Développement de nouvelles offres
Gestion de la qualité
Gestion des risques
Gestion de la réputation
Innovation et gestion du changement
Réciprocité des engagements et symétrie des attentions entre toutes les parties prenantes
le concurrent d’aujourd’hui, un allié de demain ?
Anticiper la concurrence de demain pour mieux la désamorcer et l’intégrer dans le développement de son offre
S’allier pour accroître le marché à se partager
Mobiliser les énergies à développer son marché plutôt que de s’efforcer à conquérir des parts du marché existant
Nouvelles finalités, nouveaux événements ?
Nouvelles logiques économiques, une opportunité pour les FSCE ?
Comment les intégrer dans les offres des FSCE ?
Comment les développer grâce aux propositions de valeurs des FSCE ?
de l'offre à la proposition de valeurs
intégrer pour développer la valeur ajoutée
un média
un intégrateur
un développeur
la manifestation, un média multidimensionnel
3D
6D...
5D
4D
présence physique
continuité du lien et mise en série de l'événement dans le temps
présence virtuelle
FSCE
UNIVERS
FSCE, plateformes de développement d'univers
faire la différence par la mise en scène et la mise en communauté du contenu créatif
globalité et identité
la perception de valeur, au coeur de la stratégie d'offre FSCE
FSCE
INDIVIDU
FSCE, plateformes d'expérience et de transformation de l'individu
nouveau territoire
FSCE
OEUVRE D'ART
Faire se manifester le rôle supérieur de chacun
faire du rassemblement un tout supérieur à la somme de ses parties
la manifestation, une oeuvre d'art collective
FSCE
TECHNOLOGIES
les technologies au service de l'intelligence
connaître le participant, le faire se perdre, créer de l’inconnu, lui faire découvrir
intermédier pour mieux intégrer le membre dans son univers
toucher l’individu dans son intimité et ses émotions
faire du participant un acteur du théâtre de l’événement
vecteur de renaissance et de réinvention de la communauté et de l’événement
vecteur de rencontres créatives et de quêtes identitaires d’une communauté et d’un événement
vecteur de ré-intermédiation du dialogue entre les membres d’une communauté et entre les participants à l’événement
par le sens, l’âme, l’émotion et l’incarnation
vecteur de démocratie et d’égalité d’expression entre tous les citoyens
vecteur de re-territorialisation des individus , des entreprises et des communautés
vecteur de curiosité (par la juxtaposition de choses hétérogènes)
L'oeuvre d'art collective,
concilier besoins de personnalisation avec impératifs de rentabilité
concilier complexité technique avec simplicité et plaisir d’usage
Exploiter les technologies pour automatiser certaines tâches tout en augmentant la personnalisation et la réactivité du service
Exploiter au maximum les outils technologiques de gestion de l’information afin de se positionner en intégrateur d’information, capable de synthétiser, d’analyser et de produire l’information pertinente pour l’ensemble de la filière ou de la chaîne de valeurs intégrée
FSCE, plateformes de gestion de l'information
Méthode de prévision de flux et interactions humains en fonction de choix d’aménagement d’espaces (territoires, sites, etc.)
www.spacesyntax.net
FSCE
MARQUE & SIGNATURE
FSCE, plateformes de développement de marques et de signatures
la marque, garantie de promesses, incarnation de valeurs et vecteur d'identité
la signature comme raison d'être d'une communauté de marques
FSCE
SCIENCE
FSCE = méthodes de recherche
FSCE, des living labs en puissance
FSCE = outils d'expérimentation
FSCE = plateformes de transfert
FSCE = méthodes de développement de la recherche par la connaissance de l’individu en interaction, au service des entreprises, des territoires et de la société
FSCE = outils viables, efficaces et rentables d’expérimentation des offres de produits et services , des avancées scientifiques et des projets territoriaux, en tant qu’observatoires des comportements, lieux d’expérience, et forums de débats
FSCE = plateformes de transfert des résultats de recherche et d’expérimentation aux entreprises, aux territoires et à la société
Développement de dispositifs d’observation factuelle et physique, d’information et d’analyse tangible et de reporting sur les comportements, besoins et attentes des clients et consommateurs
Développement de dispositifs d’interaction, d’animation et d’implication des participants dans le processus de mise au point de nouveaux produits et services
Développement de dispositifs collectifs de brainstorming, de prototypage et d’expérimentation
Développement de dispositifs d’interactivité, de transversalité et d’interdisciplinarité
interaction
l'exemple de la réflexion des foires : de la qualité à l'identité
du "faire plus" au "faire mieux"
FSCE,
FSCE,
FSCE,
FSCE
CULTURE
FSCE, plateformes de développement culturel
faire de la manifestation un événement culturel à part entière, intégré dans la mémoire collective
FSCE, objets de culture
FSCE
SOCIETE
FSCE, plateformes de développement sociétal
faire du rassemblement un outil de renforcement de la cohésion sociale et du débat citoyen
FSCE, objets de société
inscrire la manifestation dans une offre culturelle globale, à l'échelle locale, régionale, nationale voire internationale ?
faire de la manifestation un objet d'étude sociologique et politique
proposer une vision d'avenir de la société
FSCE, objets de science
FSCE
PAROLE ET CONFIANCE
FSCE, plateformes de dialogue et de gestion des risques et des conflits
faire des FSCE des intermédiaires-médiateurs, gestionnaires du dialogue entre les parties prenantes
FSCE, objets de confiance par la parole donnée
proposer une "offre de confiance" par la prise en charge de la gestion des risques et des conflits
la médiation (B-to-C/B-to-B), un outil au service de la confiance ?
La montée
en fonction
se définir par sa finalité, non par son expertise
FSCE, architectes d'un éphémère mémorable
l'exemple de la réflexion des salons et congrès
l'exemple de la réflexion des sites d'accueil
se valoriser par la pertinence de ses fonctions, non par l'excellence de ses savoir-faire techniques
individu /
citoyen
communauté /
filière / pôle d’excellence
entreprise
site d’accueil
objet
(produits &
services)
territoire /
nation
histoire, culture, valorisation du patrimoine matériel et du capital immatériel
rayonnement, attractivité, marque, signature, identité, image
business, vente, échange
démocratie, socialisation, « faire société », débat politique, parole publique et citoyenne
information, sensibilisation, veille, prospection
compétitivité, performance, efficacité, mutualisation des ressources, mise en synergie
emploi, formation, montée en compétences, valorisation des potentiels d’excellence
recherche, innovation, avancée scientifique, connaissance, observation, expérimentation
structuration de filières, production d’écosystèmes et de réseaux d’intelligence collective
divertissement (culturel, sportif, touristique, commercial, etc.)
intermédiation du dialogue, gestion des parties prenantes, confiance, médiation
motivation, management, humanisation des rapports
internationalité, multiculturalisme, diversité, créativité
découverte de l’inconnu et des possibles, production de sens, de finalités et de visions
fonctions des FSCE
espaces
nouveaux rôles
nouvelles valeurs ajoutées
nouveaux contenus d’événement
nouveaux formats de rassemblement
unimev
L'équipe du Groupe Innovation
Patrice Vassal
Marc Halpert
Natalie de Chalus
Alain Hemmerlin
Marie-Laure Bellon
Hélène Dallais
Sébastien Abonneau
René Pérès
François Charrier
Pierre Gendrot
Etienne Cochet
Corinne Laroche
Hervé Mathe
Matthieu Rosy
Vincent Larquet
Carine Fouquier
avec le soutien de :
Quelle signature des FSCE de France pour quelle signature de la place et de la destination France ?
redonner à la parole donnée tout son sens et son "institution" pour en faire un levier de réputation et de fidélité
La création de valeur partagée
Développé dans un article publié dans la Harvard Business Review de janvier 2011, le concept de « creating shared value » (la création de valeur partagée) part du principe selon lequel la création de valeur économique par l’entreprise doit également se faire dans une perspective de création de valeur pour la société (en lui proposant des solutions capables de répondre à ses besoins et de relever ses défis).

Ce paradigme s’inscrit dans une approche à la fois globale et responsable de la stratégie de l’entreprise et de sa performance :
confronter la valeur économique et sociétale à l’ensemble des coûts induits,
créer de la valeur pour tous les maillons de la chaîne , etc.

Il participe de la réinvention du modèle économique, des processus d’innovation, de la légitimité et des objectifs fondamentaux de l’entreprise.  
Claude Feurer
la méthode "Open innovation"
Rassembler/mutualiser les ressources créatives et imaginatives.
structuration de territoires pertinents, urbanisation, développement de la cité
développement d'intelligences et de synthèses (nouveaux modes d'analyse et de création, prospective)
création et animation d’univers (croisement de flux et de communautés)
Full transcript