Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Éthique et professionnalisme - Sciences et génie - Notions et vocabulaires

No description
by

JF Senechal

on 15 May 2018

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Éthique et professionnalisme - Sciences et génie - Notions et vocabulaires

Le droit:
Éthique et professionnalisme
PHI-3900 - Éthique et professionnalisme - Sciences et génie
Conséquentialisme
Notions et vocabulaires

Jean-François Sénéchal, Ph.D.
Université Laval

«Le conséquentialisme met l'accent sur les conséquences de nos actions : pour déterminer le caractère moral d'une action, il faut s'intéresser à l'ensemble de ses conséquences. Une action est moralement bonne du fait qu'elle a des conséquences qui sont bonnes (ou, dans un dilemme, meilleures que celles des autres actions possibles).»

Module 2 - Notions et vocabulaire
- Morale

- Éthique

- Déontologie

- Droit

- Conséquentialisme

- Vertu

- Professionnalisme






L’ensemble des lois et réglementations ayant été établies par les autorités légitimes d’une société

Ex.:
- Le Code civil (QC)
- Le Code Criminel (Canada)
- Le Code des professions (QC)
- La Loi sur les ingénieurs (QC)
- La loi sur le bâtiment (QC)
- Le Code national du bâtiment (Canada)



Le droit:
Le droit ne se prononce pas sur la moralité des actes (bien vs mal) mais se restreint plutôt à ce qui est permis ou défendu par l'État dans une société donnée.

- Ex.: Tuer un homme est-il bien ou mal?

Réponse du Code Criminel au Canada:
«C’est interdit. Et il y a une sanction.»

Le droit:
Une sanction est nécessairement liée à une règle de droit

(ce qui la distingue de la règle morale)

Morale = Énoncée sous forme d'idéaux
vs
Droit = Énoncé sous forme de minimum requis


Le droit:
Division du pouvoir:
- Le pouvoir législatif (faire des lois)

- Le pouvoir exécutif (faire respecter et appliquer les lois)

- Le pouvoir judiciaire (juger et interpréter l’application de la loi)
Pouvoir législatif, judiciaire, exécutif

(faire, juger, appliquer)

I am the law!

(«Je suis la loi»)

Le droit:
Remarque: Tout citoyen est assujetti aux lois de sa cité. Toutefois, être conforme au droit n’équivaut pas nécessairement à faire le bien.
«La loi, dans un grand souci d'égalité, interdit aux riches comme aux pauvres de coucher sous les ponts, de mendier dans les rues et de voler du pain»
(Anatole France, écrivain français, 1894)
Déontologie:


Du grec τοδεόν (todeon) «ce qu'il convient de faire »
et λογος «logos» «le discours, la science, la raison»

«Le déontologisme met plutôt l'accent sur les notions de devoir, d'obligation et d'impératif moral : pour déterminer la moralité d'une action, il faut se référer au devoir moral de l'agent. Un acte est moralement bon du fait qu'il satisfait à certains devoirs ou obligations morales, et ce, peu importe ses conséquences.»
Déontologie:
«Il y a des choses qu'il faut faire, il ne faut les faire que parce qu'elles sont requises pour atteindre une certaine fin.»
GILSON, L'Esprit de la philos. médiév., 1932, p. 150.
Les concepts de «devoirs et obligations» sont fréquemment mobilisés pour parler de déontologie.

«Peu importe les conséquences! C’est mon devoir»
Déontologie:
«C’était mon devoir. Peu importe les conséquences…je devais le faire!»


«Tu penses que ma vie est si importante pour que j’accepte de trahir mon honneur. Pourquoi? Pour quelques années de plus? Quelques années de quoi ?»
Le sens du devoir. Le sens de l'honneur.
Déontologie professionnelle ( ou vertu?):
L’ensemble des devoirs et obligations imposés à des professionnels dans l’exercice de leur profession.
(Leur code d’honneur)
Code de déontologie
«Ensemble des règles morales et devoirs qui régissent l'exercice d'une profession ou les rapports sociaux de ses membres»

(ref.: Dictionnaire des trésors de la langue française informatisé)
La morale et l'éthique
Moeurs: Ensemble de règles et principes d’action qui commandent des conduites au nom de grandes valeurs fondamentales: Dignité humaine, vérité, amitié, partage, etc.

Ex.:
- Le respect de la dignité humaine
- Les ensembles de règles morales

La morale

Habitudes relatives au jugement du bien et du mal qui ont fini par s'imposer à un groupe social (mœurs, coutumes).

Façons d'agir culturelles, acquises, apprises et intégrées par les agents, consciemment ou non, qui persistent dans le temps (objectives) mais qui sont variables selon les communautés et les époques (relatives) ;

Plus ces règles morales traversent le temps, plus elles seront comprises et promues comme étant universelles, indépendantes du lieu et de l'époque. Elles feront davantage consensus lorsqu'elles seront validées par la raison humaine et s'appuieront sur une représentation consensuelle de l'être humain en général.


Les règles morales

La morale religieuse (Dieu)
ex.:
- Le Coran
- La Bible
- La Torah, etc.

La morale séculière (Raison)
ex.:
- La morale Kantienne,
- La déclaration universelle des droits de l’homme


Ex.:

La morale et l'éthique
«Étymologiquement, « morale » vient du latin (philosophia) moralis, traduction par Cicéron, du grec ta èthica ; les deux termes désignent ce qui a trait aux mœurs, au caractère, aux attitudes humaines en général et, en particulier, aux règles de conduite et à leur justification.»




Remarque: au Québec...
- Connotation religieuse du premier (Morale!)
- Connotation libérale du second (Éthique)


L’amont (précède) et l’aval (suit) de la morale.

1. Amont: Réflexion critique sur la morale
(Theoria : L'éthique théorique)

2. Aval: Applicabilité concrète de la morale
(Praxis: L'éthique appliquée)

L'éthique
Éthique = 1. Réflexion Critique

Ex.: Réflexion sur les valeurs qui guident les actions des personnes.

Ex.: Critique des règles et valeurs qui encadrent notre action, notre profession.


Éthique = 2. Applicabilité concrète

Mise en œuvre de la morale. Exercice décisionnel tenant compte des règles et principes qui commandent des conduites mais aussi du contexte, des circonstances, des particularités d’un cas concret.

Exemples: les éthiques appliquées
- éthique des affaires,
- éthique professionnelle
- éthique de la discussion



Le jugement moral d'une action!
Bien
Mal
1. Réflexion critique PHI-3900

(Cours magistraux, études des codes, des règles, des valeurs…)

- Analyses des règles et valeurs qui guident la conduite attendue des professionnels, et qui sont promues dans les codes de déontologie professionnelle;





Éthique théorique

2. Applicabilité concrète (Travaux pratiques ou TP)

- Ex.: identifier et résoudre des problèmes réels impliquant des conflits de valeurs et conflits de normes.

- Ex.: résoudre des problèmes réels en tenant compte des normes encadrant sa profession, des impacts sur autrui (conséquences positives et/ou négatives) et des valeurs que vous souhaitez promouvoir à travers vos décisions et actions.





Éthique appliquée

Conséquentialisme:
«Le plus grand bien pour le plus grand nombre».

Une action moralement bonne est une action dont les conséquences sont bonnes.
«"Brûle-les tous, brûle leurs maisons, brûle leurs lits", m’a dit le roi. Et toi, aurais-tu accepté de te tenir à côté du roi, de servir ton roi, ce roi et père fou. Combien de temps aurais-tu respecté tes vœux, pendant que ces femmes et ces enfants brûlaient vivants?»
Le calcul des conséquences. La pensée pragmatique et utilitariste.
(Utilitarisme: Jeremy Bentham; John Stuart Mill)
I. Kant
(Jaime «The king Slayer» Lannister - )
(Eddard «winter is coming» Stark )

Conséquentialisme
Bien ou mal?
Déontologisme
Bien ou mal?
- ce sont les conséquences d'une action donnée qui doivent constituer la base de tout jugement moral

- aucune action n’est immorale par nature

- une action moralement bonne est une action dont les conséquences sont bonnes
- chaque action doit être jugée selon sa conformité (ou sa non-conformité) à certains devoirs

- certaines actions sont immorales par nature

- nous devrions suivre nos règles morales quelles qu'en soient les conséquences.
Conséquentialisme
Bien ou mal?
Déontologisme
Bien ou mal?
Conséquentialisme
Bien ou mal?
Déontologisme
Bien ou mal?
«ce sont les conséquences d'une action donnée qui doivent constituer la base de tout jugement moral»
«chaque action doit être jugée selon sa conformité (ou sa non-conformité) à certains devoirs»
«"Brûle-les tous, brûle leurs maisons, brûle leurs lits", m’a dit le roi. Et toi, aurais-tu accepté de te tenir à côté du roi, de servir ton roi, ce roi et père fou. Combien de temps aurais-tu respecté tes vœux, pendant que ces femmes et ces enfants brûlaient vivants?»
«Tu penses que ma vie est si importante pour que j’accepte de trahir mon honneur. Pourquoi? Pour quelques années de plus? Quelques années de quoi ?»
Jaime Lannister
La morale (et l'éthique) vs le Droit
La morale dépasse le droit, le surpasse, le précède, lui donne sens…

La morale (et l'éthique) vs le reste...
Antigone_And_The_Body_Of_Polynices_-_Project_Gutenberg_eText_14994.png ‎
(480 × 268 pixels, taille du fichier : 23 Kio, type MIME : image/png)

Antigone,
Sophocle
- Antigone revendiquant, contre l’ordre établi et l'arbitraire de l'État, le droit à la sépulture du corps de son frère Polynice (fratricide et régicide).

«Oui, car ce n'est pas Zeus qui l'avait proclamée! Ce n'est pas la Justice, assise aux côtés des dieux infernaux; (...) et je ne pensais pas que tes défenses à toi fussent assez puissantes pour permettre à un mortel de passer outre à d'autres lois, aux lois non écrites, inébranlables, des dieux! Elles ne datent, celles-là, ni d'aujourd'hui ni d'hier, et nul ne sait le jour où elles ont paru.»
Le Code des professions
et le système professionnel
Module 4 : Le système professionnel québécois

Exemples:
- Le Code de déontologie des ingénieurs, des agronomes, des chimistes, des notaires, des arpenteurs-géomètres,

Énonce ce que le professionnel doit faire, doit éviter, doit respecter, etc. «peu importe les conséquences, le contexte, les circonstances…»

Éthique de la vertu
«Cette dernière approche en éthique met l'accent sur les traits de caractère dont témoignent les actions : pour déterminer la moralité d'une action, il faut regarder le trait de caractère qui est généralement associé à un tel acte.»


- importance de la
phronesis

(prudence et sagesse pratique)

Aristote
MacIntyre
Éthique de la vertu
1. Quoi faire? Quelle action poser?

Rép.:
- Faire ce qu'une personne vertueuse aurait fait

2. Comment devenir vertueux (éducation)?

Rép.:
- Observer les personnes qui excellent moralement et tenter d'agir comme eux, se pratiquer, acquérir l'habitude (ethos), «devenir cette habitude»
Traits de vertu: le juste milieu

Ex. Le courage:

- Excès (vice): La témérité (peur de rien)
- Manque (vice): La lâcheté (peur de tout)

Éthique de la vertu
Bentham
Mills
Quatre vertus cardinales:

- Sagesse
(rapport au savoir et à la connaissance)
- Justice
(rapport aux lois, à l'équité, à la prudence)
- Courage
(rapport au danger et à la peur)
- Tempérance
(rapport aux inclinaisons et pulsions)
Principales forces:
L'action doit faire sens et doit s'inscrire dans le prolongement naturel de ce que la personne «est» (caractère) .
Principales faiblesses:
- Manque de guides clairs et pratiques
- Relativisme
Éthique de la vertu
- Quoi faire devant un dilemme éthique?
Faire ce que Jaime et Eddard ont fait à leur «époque», faire ce que Tony et Steve ont décidé de faire, dans le contexte où ils ont pris ces difficiles décisions, parce que ces décisions donnaient sens non seulement à leur vie, mais au monde dans lequel ils souhaitent vivre.
Jaime Lannister
Le juste milieu
Conséquentialisme (Limites):
- Impossibilité de faire la recension de toutes les parties prenantes

- Impossibilité de dresser la liste de toutes les conséquences

- Complexifie la généralisation et l'universalisation du jugement.

- Casuistique, contextualisme, relativisme, etc.


Déontologie: limites
- Néglige l'importance des conséquences, du contexte, des circonstances.

- Impuissance devant les conflits de normes

- Incapacité à saisir le concret, le particulier, l'individu.


«Cela importe peu si le pays pense que quelque chose de mal est quelque chose de bien. Cette nation s'est érigée sur un principe qui dépasse tout cela: la nécessité de se tenir debout et de défendre ce que nous croyons, peu importe les conséquences. Lorsque la pègre, la presse, les politiciens, et le monde entier, vous demandent de vous écarter du chemin, votre rôle est de vous dresser, droit comme un arbre sur les rives de ce grand Fleuve qu'est celui de la Vérité, et de dire au monde entier..."Non. Toi, tu t'écartes de mon chemin"».
Le devoir de servir la vérité et la liberté
(Steve Rodgers, Captain America,
Civil War
)

«J'ai toujours admiré Lyncoln lorsque le Sud a commencé à défendre ses droits. Il savait que s'y opposer mènerait à une guerre civile. Mais il l'a fait malgré tout. Parce qu'il avait compris quelque chose. Il avait compris, mieux que quiconque à l'époque, qu'une nation divisée est intenable. une nation divisée ne peut survivre. Sous son administration, des frères ont tués des frères. Des amis se sont fait la guerre. Un drame épouvantable. Sanglant. Et pourtant nécessaire. Parce qu'à la fin, la république a tenu bon, et notre nation a pu rennaître».
Une décision utile et nécessaire pour la nation
(Tony Stark, Iron Man,
Civil War
)

Eddard Stark
(Steve Rodgers, Captain America)

(Tony Stark, Iron Man)

Vertu (et vice):
«Devenir» nos habitudes
On ne naît pas «bon» ou «méchant», on le devient. Nous ne serions que le cumul de nos décisions passées, qui nous forment, nous déforment, nous transforment, lentement mais sûrement.
(Attention - Spoiler )
Divulgâcheur

Sagesse
Justice
Courage
Tempérance
Objectifs du module
:

- distinguer le professionnalisme, tel que promu au sein du système professionnel québécois, des multiples sens et usages des termes «professionnel» et «professionnalisme» dans la vie ordinaire.

- définir et distinguer les termes «morale», «éthique», «droit», «déontologie», «vertu».

- distinguer une approche conséquentialiste d’une approche déontologique, et de distinguer ces deux approches de l'éthique de la vertu.
Def.: Commission de l'éthique en sciences et technologie.
http://www.ethique.gouv.qc.ca/fr/ethique/quelques-notions-dethique/lethique-normative.html
Def.: Commission de l'éthique en sciences et technologie.
http://www.ethique.gouv.qc.ca/fr/ethique/quelques-notions-dethique/lethique-normative.html
Def.: Commission de l'éthique en sciences et technologie.
http://www.ethique.gouv.qc.ca/fr/ethique/quelques-notions-dethique/lethique-normative.html
Qu'est-ce que le professionnalisme?
exige de ses membres qu’ils exercent leur jugement de façon autonome;
doit exiger de ses membres des connaissances approfondies et spécialisées;
comprend des rapports personnels (de personne à personne) entre le professionnel et son client;
son exercice comporte des risques préjudices potentiels graves pouvant être subis par de tierces parties;
nécessite des tâches liées au traitement de renseignements confidentiels.

Encyclopedia universalis :
https://www.universalis.fr/encyclopedie/morale/)
Photo via HBO
Photo via HBO
Photo via HBO
Photo via Marvel studio
Photo via HBO
Photo via HBO
Eddard Stark
Photo via HBO
Eddard Stark
Photo via Marvel studio
Photo via Marvel Comics
Ex.: Les soldats du troisième Reich écoutaient les ordres et respectaient les lois de leur pays…à la lettre!

Full transcript