Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Un siècle d'armes chimiques

No description
by

Cyril Helbling

on 27 January 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Un siècle d'armes chimiques

Le dichlore
Le dichlore a été utilisé par les Allemands dès 1915, du fait qu’il soit peu cher et facilement stockable mais aussi facilement compressible. Le chlore fait partie des agents lacrymogènes utilisés durant la Première Guerre mondiale. C’est également un gaz suffocant.
La compression : C’est un gaz constitué de molécules en permanence agitées qui sont dispersées, et donc, chaque molécule doit parcourir une grande distance avant d’en heurter une autre. Compte-tenu de la distance entre les molécules on peut facilement le compresser, de ce fait on peut le stocker en grande quantité dans un récipient relativement petit.
A température ambiante le dichlore est à l’état gazeux. Il est stocké dans des bouteilles en fer car il n’a pas d’action corrosive sur le métal. Sa compression est 60 fois plus grande que celle de l'air dans un pneu. Une bouteille de gaz contenait environ 20 kg de gaz et 286 mol de Chlore.
La molécule de dichlore est formée de deux atomes de chlore. Elle est produite par électrolyse d'une solution de chlorure de sodium :
2Na+ + 2Cl- + 2H2O 2NaOH + Cl2 + H2
Le dichlore est utillisé comme matière première pour produire de l’acide chlorhydrique par réaction entre le dichlore et d’hydrogène.
Cl2 + H2 2HCl

Nom
: dichlore
Apparence
: gaz jaune-verdâtre et d’odeur âcre
Formule brute
: Cl2
Température de fusion
: -101°C
Température d’ébullition
: -34,6°C
Inhalation
: odeur suffocante

Molécule de dichlore, deux atomes de chlore liés par une liaison double
Pour voir la vidéo en entier, cliquer sur le lien ci-contre: http://goo.gl/PzQVBt
http://goo.gl/yS0Cli
Les toxines se trouvent à la frontière des armes chimiques et des armes biologiques. Elles sont produites par des êtres vivants mais certaines peuvent être synthétisées.

Chimie
L'OIAC
L’OIAC (organisation pour l’interdiction des armes chimiques) a pour devoir de vérifier la destruction complète des armes chimiques de manière irréversible à travers le monde, mais aussi d’en interdire la production, le stockage et l’emploi. Ce traité a été signé par 130 Etats. La convention a aussi été négociée avec la participation active de l’industrie chimique du monde entier.
Les armes chimiques
Les armes chimiques sont des armes libérant « une substance chimique, qui lors des opérations militaires a pour but de tuer, blesser ou de limiter temporairement un homme par les effets physiologiques et physiques qu'elles provoquent ».
Gaz neurotoxiques
Les gaz neurotoxiques aussi appelés nervins font partie des gaz les plus toxiques. Le premier neurotoxique, découvert en Allemagne, est le tabun. Ils agissent sur le système nerveux et empêchent l’acétylcholinestérase, un neurotransmetteur, d’accomplir sa fonction. Les gaz neurotoxiques provoque chez les victimes une contraction des muscles.
Agents incapacitants
Les agents incapacitants, aussi appelés agents de mise hors combat, ont pour unique but de rendre le soldat incapable de poursuivre le combat et non pas de mettre sa vie en danger.
Les incapacitants physiques provoquent des troubles physiologiques par action sur le système nerveux, comme le trouble de la vision ou de l’audition, des paralysies temporaires ou convulsions passagères, empêchant l’individu de pouvoir se tenir debout.

Agents suffocants
Les agents suffocants principaux sont le chlore et le phosgène. Ce sont les premières armes chimiques à avoir été utilisées. Ces deux gaz provoquent principalement des irritations aux poumons qui peuvent évoluer en œdèmes pulmonaires ou bronchopneumonie. En raison de leurs effets non spontanés et de la facilité qu'ont les soldats de se protéger de ces agents (masques à gaz), ils ont été rapidement abandonnés.


Agents irritants
Il y a trois classes d’agents irritants : les gaz lacrymogènes, les gaz sternutatoires et les urticants. Ces agents irritent les organes sensoriels, ils excitent les nerfs sensitifs, principalement au niveau des muqueuses. Les effets provoqués par ces gaz sont principalement réversibles et ne provoquent chez l'homme qu'une invalidité de courte durée, si la période d’exposition n’est pas trop longue.
Vésicants
Un siècle d'armes chimiques
1914-2014
Fritz Haber
Le résumé de la vie de Fritz Haber

Il va créer les premiers gaz de combat à base de chlore qui sont utilisés par les Allemands durant la Première Guerre mondiale... (pour plus d'informations voir le lien)

Lien:
www.youtube.com/watch?v=PMhqLQRpjhw
Toxines
Toxiques de l’oxygénation
Lacrymogènes (agent irritant)

Bromacétone
Bromacétate d'éthyle
Cyanure de bromobenzyle
Iodacétone
Iodacétate d'éthyle
Iodacétate de méthyle
Chloracétone
Chlorure de benzyle
Chlorure de xylyle
Chlorure de cacodyle
Chlorure de benzyle orthonitré
Acroléine
Chlorure d'éthyle
Chlorosulfate de méthyle
w-Cloracétophénone
O-Clorobenzylidène malononitrile

Urticans (agent irritant)

Dibenzoxazépine

Sternutatoires (agent irritant)

Cyanure de diphénylarsine
Chlorure de diphénylarsine
Dichlorure d'éthylarsine
Dibromure d'éthylarsine
Dichlorure de phénylarsine
Dibromure de phénylarsine
Sulfate de diméthyle

Les suffocants

Chlore
Oxychlorure de carbone ou phosgène
Chloroformiate d'éthyle monochlore
Chloroformiate d'éthyle trichloré ou diphosgène
Chloropicrine ou trichloronitrométhane
Chlorure de phénylcarbylamine
Brome (Br2)
Acroléine
Sulfure d'hydrogène

Incapacitants Psychiques

Benzilate de quinuclidinol ou BZ
Diéthylamide de l'acide lysergique ou LSD25
Mescaline
Psylocybine

Protection
Le laboratoire de Spiez
CICR
"Le CICR, créé en 1863, une institution à travers le monde entier pour fournir une assistance humanitaire aux personnes frappées par un conflit ou une situation de violence armée et faire connaître les règles qui protègent les victimes de la guerre. Institution neutre et indépendante, son mandat découle essentiellement des Conventions de Genève de 1949. Basée à Genève, en Suisse, elle emploie quelques 12 000 personnes dans 80 pays ; elle est financée principalement par des dons provenant de gouvernements et de Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge."
ONU
L'Organisation des Nations unies (ONU) est une organisation internationale qui regroupe la quasi totalité des Etats. Ses objectifs sont : la sécurité internationale, le développement économique, la coopération dans le droit international, le progrès social, les droits de l’homme et la réalisation à terme de la paix mondiale.
Les agents vésicants produisent des brûlures sur la peau et les muqueuses par la destruction de la structure cellulaire de ces tissus. Les premiers symptômes chimiques apparaissent 4 à 6 heures après l’exposition au gaz, ils se résument à des brûlures suivies de l’apparition de cloques jaunes, des douleurs aux yeux et ulcérations de la cornée. La victime peut aussi avoir des troubles respiratoires qui, dans le futur, risquent d'évoluer en bronchopneumonie. Certains de ces agents forment des liaisons avec les brins d’ADN des victimes facilitant ainsi le développement d’un cancer.
Les vésicants

Sulfure d'éthyle dichloré ou ypérite ou gaz moutarde
Dichlorure d'éthylarsine
Dibromure d'éthylarsine
Dibromure de méthylarsine
Dichlorovinyldichlorarsine ou lewisite
Bis(dichloroéthyle) éthylamine
Bis(dichloroéthyle) méthylamine


Toxine botulinique
Ricine
Entérotoxine staphylococciques

Ces gaz empêchent les cellules d’utiliser l’oxygène dans le sang. L’inhalation d’une dose élevée peut arrêter en quelques secondes la respiration et provoque par la suite l’arrêt du cœur. A faible dose, les symptômes sont des vertiges, une période d’asphyxie et le coma.
Toxiques de l’oxygénation

Acide cyanhydrique
Chlorure de cyanogène
Bromure de cyanogène
Chlorure de phénylcarbylamine
Iodure de cyanogène

Sources
Sources image du fond
http://www.museedelaguerre.ca/premiereguerremondiale/objets-et-photos/photos/photos-de-batailles-et-combats/attaque-au-gaz-sur-la-somme/

Bibliographie tirée du livre de Lepick Olivier, La Grande Guerre Chimique 1914-1918, Paris, Press Universitaires de France, 1998.
Témoignages, mémoires, notes

Bauer Max, Der grosse Krieg in Feld und Heimat, Tübingen, Osiandersche Buchlandlung, 1922.
Born Max, My Life : Recollections of a Nobel Laureate, New York, Scribner, 1978.
Bruchmüller Georg (général), Die deutsche Artillerie in den Durchbruchschlachten des Weltkrieges, Berlin, E. S. Mittler & Sohn, 1921.
Bruchmüller Georg, Die Artillerie beim Angriff im Stellungskrieg, Berlin, Mittler & Sohn, 1926.
Churchill Winston, World Crises, Londres, Charles Scribner’s Sons, New York, 1931.
Churchill Winston, The Unknown War, Londres, Charles Scribner’s Sons, New York, 1931.
Deimling Berthold (von), Souvenir de ma vie, Paris, Editions Montaigne, 1931.
Duisberg Carl, Meine Lebenserrinnerungen, Leipzig, Reclam, 1933.
Du Picq Charles, Etudes sur le combat, Paris, Berger-Levrault, 1901.
Falkenhayn Erich, The German General Staff and its Decisions, 1914-1916, New York, Books for Libraries Press, 1971.
Foulkes Charles Howard (major-général), Gas ! the Story of the Special Brigade, Londres, William Blackwoods & Sons, 1936.
Fox Martin Sidney, Caporals All : with the Special Brigade, RE 1915-1919, West Worthing (Sussex), Harman, 1967.
French Sir John, The Great Events of the Great War, Londres, Editions C. Horne, 7 vol., 1923.
Geyer Hermann, Was wir vom Weltkrieg nicht wissen : wie sich der Gaskrieg entwickelte ?, Berlin, Editions Friedrich Felger, 1930.
Graves Robert, Good Bye to All That, Londres, J. Cape, 1929.
Gündell Erich (von) (général), Aus seinem Tagebüchern, Hambourg, Editions W. Obkircher, 1939.
Haber Fritz, Funf Vorträge. Die Chemie im Kriege, Berlin, Verlag Julius Springer, 1924.
Hahn Otto, My Life, Londres, MacDonald & Co., 1970.
Hitler Adolf, Mon combat, Paris, Nouvelles Editions latines, 1934.
Hoffman Max, Die Aufzeichnungen des Generalmajors Max Hoffman, Berlin, Nowak, 1929.
Joffre Joseph, Les mémoires du maréchal Joffre, 2 vol., Paris, Plon, 1932.
Ludendorff Erich, La guerre totale, Berlin, Politik, 1936.
Pershing John (général), My Experiences in the World War, New York, Frederick Stockes, 1931.
Poincaré Raymond, Au service de la France : 1915, les tranchées, Paris, Plon, 1930.
Von Bayern Ruprecht (Kronprinz), Mein Kriegstagebuch, Berlin, Editions Frauenhollz, 1929.
Voivenal Paul et Martin Paul, La guerre des gaz : journal d’une ambulance Z, Paris, La Renaissance du livre, 1919.
Weygand Maxime, Mémoires : idéal vécu, Paris, Flammarion, 1953.
Wild Max, Mes aventures dans les services secrets, 1914-1918, Paris, Payot, 1932.
Willstätter Richard, Aus meinem Leben, Francfort, Verlag Chemie, 1949.
Ouvrages généraux

Addison James Thayer, The Story of the First Gas Regiment, Boston, Houghton Mifflin Co., 1919.
Anglade M. et Imbert G., Ypérite, le plus redoutable des gaz de combat, Paris, Le François, 1939.
Bernhardi Friedrich (von), How Germany Makes War, New York, George Doran, 1914.
Bloch (colonel), La guerre chimique, Paris, Berger-Levrault, 1927.
Brown Frederick, Chemical Warfare : a Study in Restraints, Princeton, Princeton University Press, 1968.
Cevidalli A., Asphyxies et gaz asphyxiants : moyens d’y remédier, Paris, Dunot, 1916.
Clarck Dorothy, Effectiveness of Chemical Weapons in World War One, Bethesda, Maryland, Johns Hopkins University, 1959.
Clausewitz karl (von), De la guerre, Paris, Editions de Minuit, 1950.
Cookson John et Nottingham Judith, A Survey of Chemical and Biological Warfare, Londres, Sheed & Ward, 1969.
Couillaud J., Les gaz de combat : essai de contribution à la défense passive, Paris, baillière, 1939.
Culmann F., Tactique d’artillerie : matériels d’aujourd’hui et de demain, Paris, Lavauzelle, 1937.
Doise Jean et Vaisse Maurice, Diplomatie et outil militaire : politique étrangère de la France (1871-1969), Paris, Imprimerie nationale, 1987.
Endres Franz Carl, La guerre des gaz, Paris, Albin Michel, 1928.
Feldman Gerald, Army, Industry and Labor in Germany, 1914-1918, Princeton, NJ Press, 1966.
Gambiez F. et Suire M., Histoire de la Première Guerre mondiale, Paris, Fayrard, 1968.
Gilchrist Harry. A Comparative Study of World War Casualties from Gas and other Weapons, Washington, Washington Press, 1928.
Haber Ludwig Friedrich, The Poisonous Cloud : Chemical Warfare in the First World War, Oxford, Clarendon Press, 1986.
Hanslian Rudolf, Der chemische Krieg, Berlin, E. S. Mittler & Sohn, 1937.
Hederer Charles et Istin Marc, L’arme chimique et ses blessures. Etude générale sur les gaz de guerre, Paris. Baillière, 1935.
Heller Charles, Chemical Warfare in World War One : The American Experience 1917-1918, Fort Leavenworth, Combat Studies Institute, 1984.
Jacobs Morris, War Gases : Their Identification and Decontamination, New York, Interscience Publishers, 1942.
Kendall J., Breathe Freely ! The Truth about Poison Gas, Londres, G. Bell, 1938.
Lachaux Gérard et Delhomme Patrice, La guerre des gaz, 1915-1918, Paris, Hégide, 1985.
Lefebure Victor, The Riddle of the Rhine : Chemical Stategy in Peace and war, Londres, Collins, 1921.
Leipmann Heinz, Poison in the Air, Philadelphie, J. B. Lippincott, 1937.
Leroux Lucien, La guerre chimique, Paris, Editions SPES, 1932.
Liddell Hart Basil Henry, History of the First World War, Londres, Faber & Faber, 1934.


La Convention pour l'interdiction des armes chimiques comprend un préambule, 24 articles, ainsi que des annexes sur les produits chimiques, la vérification de la Convention et la confidentialité. Elle aborde trois thèmes : l’interdiction des armes chimiques et leur destruction, la non-prolifération et la coopération... (Pour plus d'informations voir le lien)

Histoire de la lutte contre les armes chimiques
Bilan des intoxiqués par gaz
Archives "le Temps"
Littérature
Droit
Histoire
Médecine
Annexes
Introduction
Moyen d'engagement
Le moyen d'engagement est le mode que l'on utilise pour disséminer les produits toxiques chimiques ou biologiques.
Les moyens d'engagement
Bombes
- artillerie
- aviation
grenades
dispersion par bonbonnes
Molécule d'Ypérite
Neurotoxiques

Méthanefluorophosphonate d'isopropyle ou sarin
Diméthylamidocyanophosphate d'éthyle ou tabun
Méthanefluorophosphonate de pinacolyle ou soman
Méthanethiolophosphonate de O-éthyle S-di-isopropylaminoéthyle ou VX





Codifier la guerre, vouloir la limiter, l’organiser (l’humaniser comme on dit) décréter : « Ceci est barbare ! Ceci est immoral !» ça implique qu’il y a une autre manière de faire la guerre… Une manière parfaitement civilisée… Une manière parfaitement morale… « Ce qui est affreux, ce n'est ni ceci ni cela: c'est la guerre tout court!»

Roger Martin du Gard,
Les Thibault 1922-1940



1899-1907
1919
Traité de Versailles
Convention de La Haye

1925
Protocole de Genève
1972
Convention sur les armes biologiques
1991
Accord de Mendoza
1993
Convention interdisant les armes chimiques
1915-1918
Utilisation massive des gaz



Déjà les médecins avec leurs équipes s’activent dans les salles où ronflent les poêles. Les brancardiers ont leurs consignes et, sous la direction d’un sous-officier, distribuent les malades.
Nous avions reçu des circulaires nombreuses et nous connaissions tous, pour l’avoir résumée et discutée, la remarquable notice sur les gaz suffocants, du 4 juillet 1916...


1925
Intoxiqués par gaz par pays Gazés Décédés Total
Russie 419 340 56 000 475 340
Allemagne 191 000 9 000 200 000
France 182 000 8 000 190 000
Empire Britannique 180 597 8 109 188 000
Autriche-Hongrie 97 000 3 000 100 000
Etats-Unis 71 345 1 462 72 807
Italie 55 373 4 627 60 000
Autres 9 000 1 000 10 000

Total 1 205 655 91 198 1 296 853

Lohs Karlheinz, Delayed Toxic Effects of Chemical Warfare Agents, Stockholm, Almquist & Wiksell International, 1975.
McPherson W. G. Heeringham W. P., Elliot T. R., Balfour A., Official History of the Great War : Medical Services, Diseases of the War, Londres, His Majesty’s Stationery Office, 1923.
Macwiliams James et James Steel R., Gas ! The Battle for Ypres : 1915, Ontario, St Catherines, 1985.
Magne H. et Cordier D., Les gaz de combat au point de vue physiologique, médical et militaire, Paris, Baillière & Fils, 1936.
Meyer Julius, Der Gaskampf und die chemischen kampstoffe, Leipzig, Hirzel, 1925.
Moore William, Gas attack (Chemical Warfare 1915-1918 and Afterwards), Londres, Leo Cooper, 1987.
Müller-Kiel Ulrich, Die chemische Waffe im Weltkrieg und jetzt, Berlin, Verlag Chemie, 1932.
Prentiss Augustin, Chemicals in Warfare : a Treatise on Chemical Warfare, New York, McGraw-Hill Book Company, 1937.
Richter Donald, Chemical Soldiers-British Gas Warfare in World War One, Kansas City, Universityof Kansas Press, 1992.
Robinson Julian Perry, Chemical and Biological Warfare : an Introduction and a Bibliography, Los Angeles, California State University Press, 1974.
Schwarte Max, Technik im Weltkrieg, Berlin, E. S. Mittler & Sohn, 1920.
Tempelhoff F. (von), Gaswaffe und Gasabwehr, Berlin, E. S. Mittler & Sohn, 1937.
Thomas A., The Legal Limits on the Use of Chemical and Biological Weapons (International Law 1899-1970), Dallas, Southern Methodist University Press, 1970.
Toubert Joseph (médecin général inspecteur), Le service de santé militaire au Grand Quartier général (1918-1919), Paris, Charles Lavauzelle & Cie, 1934.
Vedder E. B., Medical Aspects of Chemical Warfare, Baltimore, Williams & Wilkins Co., 1925.
Waitt Alden, Gas Warfare : The Chemical Weapon, ist Use and Protection Against It, New York, Duell, Sloan & Pearce, 1942.
Walt W., Gaz de guerre et guerre des gaz, Paris, Girardot, 1936.

Thèses, conférences et communications

Jones D. P., The Role of Chemists in Research on War Gases in the United States during Wolrd War One, Thèse présentée en 1969 à l’Université du Wisconsin.
Kelly Joseph Burns, Gas Warfare in International Law, Dissertation présentée pour l’obtention du diplôme de master of Arts, Faculty of the Graduate School of Georgetown, juin 2960.
Labruyère Louis-Alphonse, Sur les effets chimiques des gaz de combat allemands. D’un carnet d’observations et de notes relevées aux armées de Flandres, Thèse présentée devant la Faculté de médecine de Paris, Paris, Legrand, 1935.
Rewitch Eugène, Les gaz de combat, historique et protection, Thèse présentée en 1935 au sein de l’Université de Paris (médecine), Paris, Librairie Rodstein, 1935.
Robert A., Les séquelles pulmonaires chez les intoxiqués par gaz de combat, Thèse de médecine présentée à l’Université de Toulouse en 1924.
Toubert Joseph, Etude statistique des pertes subies par les Français pendant la guerre de 1914-1918, Conférence donnée à l’hôpital du Val-de-Grâce en juillet 1920.

Articles

Audoin-Rouzeau Stéphane, Les gaz, nouvelle frontière de l’horreur, dans Le Monde, 1er août 1994, p. 2.
Barker M. E. (capitaine), Artillery and Chemical Warfare, dans The Field Artillery Journal, n°25, septembre-octobre 1935.
Battesti Michèle, L’arme chimique : une initiative allemande, dans La Première Guerre mondiale (sous la direction de Paul-Marie de la Gorce), Paris, Flammarion, 1991, vol. I, p. 480 à 486.
Bernstein Cyrus, Law of Chemical Warfare, dans George Washington Law Review, vol. X, p. 889.
Bloch Paul, La guerre chimique, dans la Revue militaire française, juillet-août 1926, p. 19 à 36.
Boserup Anders, CBW and the Law of War, dans The Problem of Chemical and Biological Warfare, vol. III, Stockholm, Stockholm International Peace Research Institure, Almquist & Wicksell, 1973.
Clerc A. et Raymond I., Les intoxications par les gaz de guerre, dans Le nouveau traité de médecine, Paris, Masson, 1925, p. 231 à 237.
Cornubert, La guerre des gaz : généralités, dans la Revue générale des sciences, n°31, 1920.
Ferry (général), Ce qui s’est passé sur l’Yser, dans la Revue des vivants, juillet 1930.
Flintham A. J., Gas Warfare in World war One, dans Education in Chemistry, novembre 1978, p. 175 à 177.
Florentin D., Les poudres, les explosifs et les gaz de combat, dans Chimie et industrie (10 ans d’efforts scientifiques et industriels), vol. I, Paris, 1926, p. 680 à 700.
Foulkes C. H., Fire, Smoke and gas, dans Journal for the Society for Army Historical Research, n°19, 1940, p. 144 à 148.
Fries Amos, Chemical Warfare, dans The journal of Industrial and Engineering Chemistry, n°12, 1920, p. 423 à 429.
Geissler Erhard, Biological Warfare Activities in Germany 1923-1945, dans Biological and Toxin Weapons Research, development and Use from the Middle Ages to 1945 : a Critical Comparative Analysis, Oxford, Oxford University Press (SIPRI), 1996.
Grenouillet (lieutenant-colonel), La naissance de la guerre chimique, dans revue d’artillerie, Librairie militaire Berger-Levrault, mars 1935, p. 232 à 265.
Hartley Harold, A General Comparison of British and German Methods of Gas Warfare, dans Journal of The Royal Artillery, n°46, décembre 1920, p. 492 à 509.
Holbrorn Hajo, Moltke et Schlieffen, dans Les maîtres de la stratégie (sous la direction de Edward Mead Earle), vol. I, Paris, Flammarion, 1985, p. 199 à 234.
King George (capitaine), The Psychological Effect of Chemical Warfare on Undertrained Troops, dans Chemical Warfare, juin 1931.
Korovine E., La guerre chimique et le droit international, dans La Revue générale de droit international public, vol. XXXVI, 1929, p. 646 à 668.
Lepick Olivier, Une guerre dans la guerre, dans la Revue historique des armées, juin 1996, p. 73 à 86.
Mantoux Etienne, Foch, dans Les maîtres de la stratégie (sous la direction d’Edward mead Earle), vol. I, Paris, Flammarion, p. 248 à 265.
Miles Wyndham, Fritz Haber : Father of Chemical Warfare, dans Armed Forces Chemical Journal, 1960, n°14, p. 28 à 29.
Mordacq (général), La première attaque par les gaz asphyxiants (22 et 23 avril 1915), dans L’Amicale des anciens du 1er régiment de tirailleurs algériens, janvier 1976, n°109, p. 4 à 6.
Pedroncini guy, Technique et stratégie dans la Première Guerre mondiale, dans Stratégique, n°56, p. 359 à 367.
Pedroncini Guy, France et Allemagne : comment gagner la guerre ?, dans La Première Guerre mondiale (sous la direction de Paul-Marie de La Gorce), Paris, Flammarion, 1991, p. 53 à 64.
Pope Sir William, Mustard gas, dans The journal of the Society of Chemical industry, 30 septembre 1919, p. 343 à 344.
Ricaud Pierre, Les armes chimiques et biologiques, dans Encyclopedia Universalis, p. 729 à 739.
Thomas Andy, Chemical and Biological Warfare Studies, vol. I : Effects of Chemical Warfare : A selective Review and Bibliography of British State Papers, SIPRI, Londres, Taylor & Francis, 1985.
Trumpener Ulrich, The Road to Ypres : The Beginnings of Gas Warfare in World War One, Journal of Modern History, septembre 1975, p. 460 à 480.
Vinet E., La guerre des gaz et les travaux des services chimiques français, dans Chimie et Industrie, vol. II, n°11 et n°12, novembre-décembre 1919, p. 1377 à 1415.
West Clarence, The History of Mustard Gas, dans Chemical and Meteorological Engineers, n°22, 1920, p. 542.

Articles

Audoin-Rouzeau Stéphane, Les gaz, nouvelle frontière de l’horreur, dans Le Monde, 1er août 1994, p. 2.
Barker M. E. (capitaine), Artillery and Chemical Warfare, dans The Field Artillery Journal, n°25, septembre-octobre 1935.
Battesti Michèle, L’arme chimique : une initiative allemande, dans La Première Guerre mondiale (sous la direction de Paul-Marie de la Gorce), Paris, Flammarion, 1991, vol. I, p. 480 à 486.
Bernstein Cyrus, Law of Chemical Warfare, dans George Washington Law Review, vol. X, p. 889.
Bloch Paul, La guerre chimique, dans la Revue militaire française, juillet-août 1926, p. 19 à 36.
Boserup Anders, CBW and the Law of War, dans The Problem of Chemical and Biological Warfare, vol. III, Stockholm, Stockholm International Peace Research Institure, Almquist & Wicksell, 1973.
Clerc A. et Raymond I., Les intoxications par les gaz de guerre, dans Le nouveau traité de médecine, Paris, Masson, 1925, p. 231 à 237.
Cornubert, La guerre des gaz : généralités, dans la Revue générale des sciences, n°31, 1920.
Ferry (général), Ce qui s’est passé sur l’Yser, dans la Revue des vivants, juillet 1930.
Flintham A. J., Gas Warfare in World war One, dans Education in Chemistry, novembre 1978, p. 175 à 177.
Florentin D., Les poudres, les explosifs et les gaz de combat, dans Chimie et industrie (10 ans d’efforts scientifiques et industriels), vol. I, Paris, 1926, p. 680 à 700.
Foulkes C. H., Fire, Smoke and gas, dans Journal for the Society for Army Historical Research, n°19, 1940, p. 144 à 148.
Fries Amos, Chemical Warfare, dans The journal of Industrial and Engineering Chemistry, n°12, 1920, p. 423 à 429.
Geissler Erhard, Biological Warfare Activities in Germany 1923-1945, dans Biological and Toxin Weapons Research, development and Use from the Middle Ages to 1945 : a Critical Comparative Analysis, Oxford, Oxford University Press (SIPRI), 1996.
Grenouillet (lieutenant-colonel), La naissance de la guerre chimique, dans revue d’artillerie, Librairie militaire Berger-Levrault, mars 1935, p. 232 à 265.
Hartley Harold, A General Comparison of British and German Methods of Gas Warfare, dans Journal of The Royal Artillery, n°46, décembre 1920, p. 492 à 509.
Holbrorn Hajo, Moltke et Schlieffen, dans Les maîtres de la stratégie (sous la direction de Edward Mead Earle), vol. I, Paris, Flammarion, 1985, p. 199 à 234.
King George (capitaine), The Psychological Effect of Chemical Warfare on Undertrained Troops, dans Chemical Warfare, juin 1931.
Korovine E., La guerre chimique et le droit international, dans La Revue générale de droit international public, vol. XXXVI, 1929, p. 646 à 668.
Lepick Olivier, Une guerre dans la guerre, dans la Revue historique des armées, juin 1996, p. 73 à 86.
Mantoux Etienne, Foch, dans Les maîtres de la stratégie (sous la direction d’Edward mead Earle), vol. I, Paris, Flammarion, p. 248 à 265.
Miles Wyndham, Fritz Haber : Father of Chemical Warfare, dans Armed Forces Chemical Journal, 1960, n°14, p. 28 à 29.
Mordacq (général), La première attaque par les gaz asphyxiants (22 et 23 avril 1915), dans L’Amicale des anciens du 1er régiment de tirailleurs algériens, janvier 1976, n°109, p. 4 à 6.
Pedroncini guy, Technique et stratégie dans la Première Guerre mondiale, dans Stratégique, n°56, p. 359 à 367.
Pedroncini Guy, France et Allemagne : comment gagner la guerre ?, dans La Première Guerre mondiale (sous la direction de Paul-Marie de La Gorce), Paris, Flammarion, 1991, p. 53 à 64.
Pope Sir William, Mustard gas, dans The journal of the Society of Chemical industry, 30 septembre 1919, p. 343 à 344.
Ricaud Pierre, Les armes chimiques et biologiques, dans Encyclopedia Universalis, p. 729 à 739.
Thomas Andy, Chemical and Biological Warfare Studies, vol. I : Effects of Chemical Warfare : A selective Review and Bibliography of British State Papers, SIPRI, Londres, Taylor & Francis, 1985.
Trumpener Ulrich, The Road to Ypres : The Beginnings of Gas Warfare in World War One, Journal of Modern History, septembre 1975, p. 460 à 480.
Vinet E., La guerre des gaz et les travaux des services chimiques français, dans Chimie et Industrie, vol. II, n°11 et n°12, novembre-décembre 1919, p. 1377 à 1415.
West Clarence, The History of Mustard Gas, dans Chemical and Meteorological Engineers, n°22, 1920, p. 542.

Bibliographie tirée de l’ouvrage Etude de la toxicité des armes chimiques connues les plus importantes de Bernadette Bourdin

Journal libération, 30 septembre 1988.
« A Chemical weapons ban » News, march 28, 1988. Chemical and Engineering.
Le monde, 31 juillet-1er août 1988.
The problem of chemical and biological warfare. Vol I. The rise of CB weapons. Stockolm International Peace Research Institute(Almgvist & Wiksell, Stockolm 1971).
Rapport de la mission envoyée par le secrétaire général pour enquêter sur les allégations concernant l’emploi d’armes chimiques dans le conflit entre la République Islamique d’Iran et d’Irak, Août 1988, ONU.
Mustard Gas : clinical, toxicological, and mutagenic aspects based on modern experience. Annals of Plastic Surgery, vol. 19, No4, oct. 1987. Annet Aaste,Erik Darre, Hans Christian Wulf.
The problem of chemical and biological warfare, Vol II, CB weapons today. Stockolm International Peace Research Institute(Almgvist & Wiksell, Stockolm 1973) pp 50-52.
Aasted A., Wulf HC., Darre E., Niebuhr E. Fiskere udsat for Sennepsgas. Ugeskr Loeger 147:2213, 1985 (Abstact in English)
Wada S., Nishimoto Y., Miyanishi M. et al. : Mustard gas as a cause of respiratory neoplasia in man. Lancet 1 : 1161, 1968.
Norman JE : lung cancer mortality in world war I. Veterans with mustard gas injury,. INCI 54 : 311, 1975.
Scientific American, avril 1980, vol 242, number 4.
M. Winell, Ambio, 4, 34 (1975).
International Agency for Research on Cancer : Monographs on the evaluation of the carcinogenic risk of chemicals to man : some azaridines, N-S and O mustard and selenium. IARC 9 : 181, 1975.
Scientific American, avril 1980, vol 242, number 4.
M Winell, Ambio, 4, 34 (1975).
Hygieniska gränsvärden (Arbetarskyddsstyrelsen, Anvisning No 100 Stockolm, 1974.
Science, vol, 224, avril 1984 : Iraq’s Chemical warfare : case proved Eliot Marshall.
Neuromuscular dysfunction induced by acetylcholinesterase inhibition Lynn Wecker, Michael B., Laskowski and Wolf D. Dettbarn, Fed. Proc vol 37, No 14, dec. 1979.
Central Respiratory Effects Versus Neuromuscular Actions of Nerv Agents. Daniel L. Rickett , John F. Glenn, and Everette T. Been Neurotoxicology 7 (1) : 225.236 (1986).
Pathology of Nerve Agents : Perspectives on Medical Management. Charles G. Mc Leod, JR. Fundamental and Applied Toxicology, 5, S10-S16 (1985).
Clement, J.G., Toxicology and pharmacolology of pyridinium oximes insight into the mecanism of action in soman poisonning in vivo. Fundam. Applied Toxicol., 1, 193 (1981).
Summary report of the public meeting of the Interagenny Work Group to study the possible Long-Term Health Effects of phenoxy-herbicides and Contaminants. Washigton, D.C. Septembre 22, 1980.
The effects of Herbicides in South Vietnam, part A (National Academy of Sciences, Washington, D.C. September 22, 1980.
E.W.Pfeiffer, G.H. Orians, in “Harvest of Death, Chemical Warfare in Vietnam and Combodia“ . J.B. Neilands, G.H. Orians, E.W. Pfeiffer,A. Vennema, A.H. Westing (the free pree, New York, 1972).
A.W. Galston, Scientist and Citizen, 9, 124 (1967).
The effects of Herbicides in South Vietnam, Part A (National Academy of Sciences, Washington, DC, 1974) section V.
Idem 24), section VII
Agent Orange : Concil on Scientific Affairs, JAMA, oct. 15, 1982, vol 248, No 15.
Agent Orange Toxiciy : a quantitative perspective. Kingsley. M. Stevens. Human. Toxicol. (1981), 1, 31-39.
Young, A.L., Calcagni, J.A., Thalken, C.E. & Tremblay, J.W. (1978). The toxicology, environmental fate and human risk of herbicide orange and its associate dioxin. USAF OEHL Technical Report, 78-82, available from the National Technical Information Service, 5285 Port Royal Road, Springfield, Va. 22161.
Gilbert Bogen, MD : Symptoms in Vietnam Veterans Exposed to Agent Orange, JAMA, nov. 30, 1979, vol. 242, No 22.
P. Ravi Sarma, M.D., Julian Jacobs, M.D. The New England Journal of Medicine, vol. 306, No 18.
Kingsley M. Stevens. Agent Orange Toxicity : a quantitative perspective. Human. Toxicol. (1981), 1, 31-39.
H. Bauer, K.H. Schulz, U. Spiegelberg. “Archive für Gewerbepathologie und Gewerbehygiene“, 18, 538 (1961).
A.P. Poland, D. Smith, G. Metter, P. Possick. “Archives of Environmental Health“, 22, 316 (1971).
M.I. Fetisov, Gigiena Sanitarija, 31, 28 (1966).
The Effects of Herbicides in South Vietnam, part A (National Academy of Sciences, Washington, DC, 1974), p. II-30.
Report of the Secretary’s Commission on Pesticide, and their Relationship to Environmental Health (US Department of Health, Education and Welfare, Washington, DC, 1969), pp 670-672.
KS Khera, W.P. Mc Kinley, Toxycologie ans Applied Pharmacology, 22, 14 (1972).
D. Neubert, P.Zeus, A. Rothenwallner, H.J. Merker, Environmental Health Perspertives, 5, 67 (1973).
J.A. Moore, BN Gupta, J.G.ZINKL, J.G. Vox, ibid p. 81.
The Effects of Herbicides in South Vietnam, part A ( National Academy of Sciences, Washington, DC, 1974) p. II, 46-47.
R.T. Cutting, T.H. Phnoc, J.M. Ballo, M.W. Benenson, C.H. Evans, Congenital Malformations, Hydratiform Moles and Still-Births in the Republic of Vietnam 1960-1969 (Superintendent of Documents, US Government Priniting Office, Washington, DC, 1970).
The Effects of Herbicides in South Vietnam, part A (National Academy of Sciences, Washington, DC, 1974), section VII.
J.B. Neilands, Naturwissenschaften, 60, 177 (1970).
The Effects of Herbicides in South Vietnam, part A (National Academy of Sciences, Washington, DC, 1974), section II.
Arms Control and Disarmament Agreaments : Texts and Histories of Negociations (US Arms Control and Disarmament Agency, Washington, DC, 1982).

Chemical Warfare in Southeast Asia and Afganistan (US department of State, Special Report No 98, Washington, DC, march 22, 1982).
Chemical Warfare in Southeast Asia and Afganistan : An update (US department of State, Special Report No 104, Washington, DC, november 1982).
Chemical Warfare in Southeast Asia and Afganistan : Report to the Congress from secretary of State Haig, march 22, 1982. Public Communication, Editorial div. U.S. Gov-, Printing Office, Washington, DC Haig, A.M., JR (1982).
W.J. Stoessel, Jr., «Reported Use of Chemical Weapons », US Department of State Bulletin, 81, (2056), 79 (1981).
J. Peny Robinson, « Chemical and Biological Warfare : Developments in 1982 », in World Armaments and Disarmament, SIPRI Yearbook 1983 ( Taylor and Francis, London 1983) pp 391-426.
G. Evans, Yellow Rainmakers : Are Chemical Weapons being used in Southeast Asia ? (Verso, London 1983).M
Science, vol. 217, 2 july 1982.
Science, vol. 218, 17 december 1982.
Science, vol. 223, 9 march 1984.
« Yellow Rain » and the New Threat of Chemical Warfare by Lloyd Williams and Arthur Westing. Ambio 1983, vol. 12, No 5.
Analysis for trichothecenes in Samples from Southeast Asia Associated with „Yellow Rain“. Fund. dans Appl. Tox. 4, 700-717 (1984). Sharon A. Watson, Chester J. Mirosha, and A.W. Hayes.
Ueno. Y. (1976). Trichothecenes : overview addresn. In mycotoxins in human and animal Health (J.V Rodricks, C.W. Hesseltine, ans M.A. Mehlman, eds), pp 189-207, Pathox, Princeton, N.J.
Ueno, Y. (1989= Trichothecenes : Chemical, Biological and Toxicological Aspects. Elsevier, Amsterdam.
Bailai, V.I., and pidoplichpro, N.M. (1970), Toxinproducing microscopic fungi. Nank, Dunka, SSSR Ser. Biol. 4, 600-608.
Joffe, A.Z. (1974) Mycotoxines. Elsevier, Amsterdam.
American Chemists and the Geneva Protocol, by Daniel P. Jones, ISIS, 1980, 71 (No 258).












Source des sites
http://www.irsn.fr/FR/Pages/Home.aspx
http://fr.wikipedia.org/wiki/Arme_chimique
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gaz_de_combat_de_la_Premi%C3%A8re_Guerre_mondiale
http://fr.wikipedia.org/wiki/Convention_sur_l'interdiction_des_armes_chimiques
http://www.un.org/fr/disarmament/wmd/chemical/
http://www.un.org/fr/disarmament/wmd/chemical/background.shtml
http://www.un.org/fr/disarmament/wmd/chemical/science.shtml
http://www.un.org/fr/disarmament/wmd/chemical/proliferation.shtml
http://www.un.org/fr/disarmament/wmd/chemical/documents.shtml
http://www.un.org/fr/disarmament/wmd/chemical/glossary.shtml
https://www.icrc.org/fre/war-and-law/weapons/chemical-biological-weapons/
https://www.icrc.org/applic/ihl/dih.nsf/INTRO/450?OpenDocument
https://www.icrc.org/applic/ihl/dih.nsf/INTRO/553?OpenDocument
https://www.icrc.org/fre/resources/documents/statement/united-nations-statement-091006.htm
https://www.icrc.org/fre/resources/documents/misc/gas-protocol-100605.htm
https://www.icrc.org/fre/resources/documents/misc/68ulhg.htm
https://www.icrc.org/fre/resources/documents/article/review/review-874-p329.htm
https://www.icrc.org/fre/resources/documents/statement/2013/chemical-weapons-convention-states-parties.htm
https://www.icrc.org/fre/resources/documents/interview/2013/07-18-syria-chemical-weapons.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fritz_Haber
http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article464
http://www.futura-sciences.com/magazines/matiere/infos/personnalites/d/chimie-fritz-haber-247/
http://fritz-haber.over-blog.com/
http://www.lepoint.fr/histoire/grande-guerre-fritz-haber-ce-juif-qui-a-extermine-les-siens-11-05-2014-1821278_1615.php
Journal de Genève 8 mai 1915
Guerre du Rif
Usage d'ypérite par les Espagnols
1935-1936
Guerre d'Ethiopie (usage d'ypérite par l'Italie)
1942-1945
Génocide juif
Gazette de Lausanne 25 avril 1917


La fonction respiratoire est tuée. L’oxygène ne peut plus entrer. L’asphyxie fond, brutale, sur le malheureux.
Réglée en quelques minutes ou prolongée quelques jours, l’affaire atteint une acuité de drame que l’esprit s’imagine à peine.
Le médecin angoissé, tremblant de rage, le cœur noué par la pitié, voit agoniser des camarades qui se noient lentement...
Gazette de Lausanne 26 avril 1917
1963-1968
Usage d'ypérite par l'Egypte au Yemen
1937-1945
Usage d'armes chimiques
par le Japon en Chine
Les armes chimiques de la Première Guerre mondiale
1961-1971
Usage de défoliants par les USA au Viêtnam
Pourquoi les armes chimiques en 1915 ?
« Je souhaite que les personnes qui parlent de continuer cette guerre quel qu’en soit le prix puissent voir les soldats souffrant du gaz moutarde. De larges cloques jaunâtres, des yeux fermés aux paupières collantes et collées ensembles, se battant pour chaque bouffée d’air, murmurant que leur gorge se fermait et qu’ils allaient étouffer. »


Pour pouvoir reprendre le mouvement il faut une révolution technique, une nouvelle arme, autre que la guerre de sape et de mine.

Les plus brillants artilleurs des deux camps ont l’idée d’utiliser les armes chimiques. C'est une des méthodes suivies pour reconquérir le mouvement. C’est donc cette triste impasse tactique qui va mener les forces allemandes, le 22 avril 1915, à recourir aux gaz de combat dans la région d'Ypres. (pour plus d'informations voir le lien)

1982-1988
Usage d'armes chimiques par l'Irak contre l'Iran et en 1988 usage d'armes chimiques par l'Irak contre des Kurdes d'Irak
https://www.icrc.org/fre/index.jsp
2013
Usage d'armes chimiques par le gouvernement syrien contre sa propre population

Le phosgène ou dichlorure de méthanole est un composé inorganique. C’est un gaz très toxique à température ambiante appartenant à la classe des agents suffocants, utilisé comme arme chimique et gaz de combat comme le dichlore, le sulfure d’hydrogène ou le dibrome. Sa formule est COCL2.
Il fut utilisé pendant la Première Guerre mondiale sous forme de gaz dérivant.
Production:
Le phosgène peut être synthétisé par la réaction de dichlore et de monoxyde carbone.
CO + Cl2 COCl2
Le chlore oxyde le carbone en lui prenant deux électrons par échange d’électrons. Le carbone devient alors oxydé alors que le chlore devient réduit. Le carbone passe du nombre d’oxydation de +2 à +4 et le chlore de 0 à -1.
Cette réaction est exothermique, c’est à dire qu’elle rejette de la chaleur. C'est pourquoi il faut employer un système réfrigérant. Quand le phosgène (COCl2) atteint une température au-delà de 300° il se décompose et forme ainsi du monoxyde de carbone et du dichlore (CO + Cl2).
Identification:


Nom :
dichlorure de méthanole

Apparence :
gaz comprimé, liquéfié, incolore, d’odeur caractéristique

Formule brute :
COCl2

Température de fusion
: -118°C

Température d’ébullition
: 8°C

Inhalation :
sensation de brûlure aux poumons, crachats sanglants et destruction
des tissus pulmonaires

Phosgène
Peinture de John Singer Sargent,
Gassed

(gazé)
, 1918

Les tâches principales du laboratoire de Spiez sont les analyses d’échantillons, la décontamination et la détection de corps chimiquement ou biologiquement toxiques... (pour plus d'informations voir le lien)




Dulce Et Decorum Est


Bent double, like old beggars under sacks,
Knock-kneed, coughing like hags, we cursed through sludge,
Till on the haunting flares we turned our backs
And towards our distant rest began to trudge.
Men marched asleep. Many had lost their boots
But limped on, blood-shod. All went lame; all blind;
Drunk with fatigue; deaf even to the hoots
Of tired, outstripped Five-Nines that dropped behind...



Conventions
Guerres
Un départ soudain...
Témoignage de Henri Bouvard
...le silence...
Valerius maximus, Factorum et Dictorum Memorabilum, liv. VI, de Justicia Romanorum
Texte allemand


Protection contre les armes chimiques


Dans la guerre des armes chimiques, les nouveaux gaz sont suivis presque immédiatement
d’un moyen de s’en protéger... (pour plus d'informations voir le lien)

Walter Flex était un soldat allemand ayant combattu sur les deux fronts, russe et français. Il est né le 6 juin 1887 et mort en 1917 au front Est de l’Allemagne (Russie). Avant la guerre, il étudiait à l’Université de Strasbourg pour devenir professeur de Lycée mais il n’a pas fini ses études.

Otto Dix,
Assaut sous les gaz ,
1924
Les élèves de la 2MG08 remercient
- Le président de la Confédération suisse Monsieur Didier Burkhalter, initiateur de ce concours et appel à la jeunesse.
- Les personnes suivantes pour leur aimable disponibilité et la qualité de leurs présentations :
- Monsieur Philippe Brandt, diplomate suisse auprès de l'OIAC.
- Monsieur le Docteur Andreas Bucher, chef stratégie et communication au laboratoire militaire de Spiez.
- Monsieur Diego Corti, enseignant HEP-Bejune, collaborateur scientifique – enseignement des mathématiques en Suisse romande / TICE (présentation du logiciel Prezi).
- Monsieur le Docteur Christophe Curty, spécialiste en chimie organique, détection et décontamination au laboratoire militaire de Spiez.
- Monsieur Jacques Forster, ancien vice-président du CICR.
- Monsieur le Docteur André Mennet, chirurgien aux HUG et responsable de la formation des médecins militaires
- Monsieur Dimitri Queloz dr., historien spécialiste de la Première Guerre mondiale.
- Monsieur Yves Sandoz, juriste spécialiste du droit humanitaire auprès du CICR.
- Monsieur le Docteur Frédéric Triponez, chirurgien aux HUG, spécialisé dans la chirurgie thoracique.
- Mademoiselle Danaé Wannaz, étudiante, pour son aide informatique.

Enfin nos remerciements vont à la Direction du Lycée Denis-de-Rougemont pour avoir financé les voyages à Genève (HUG) et à Spiez (Laboratoire de l'armée) et pour les facilitées accordées aux élèves.
Molécule de phosgène:

COCl2
Remerciements
Extrait des
Croix de bois, R. Dorgelès
... entre réel et irréel...
...l'art de la guerre...
...la mort...
Extrait de "
Les Croix de bois
", Roland Dorgelès, roman.
Vera Brittain, Infirmière militaire
...les souffrances des gaz...
...le secret enfoui...
Lettre de François Vacquie
Texte italien
...l'horreur...
Témoignage de René Duval
...une fin attendue...
http://bit.ly/1wLVfvZ

Lettre de Gabriel Thivolle-Cazal
...tragédie...
Lien menant à tous les traités.
http://goo.gl/aJwvkB
Site internet du CICR
http://goo.gl/95vpRI
Site internet du laboratoire de Spiez :
http://goo.gl/xddMLn
Site internet de l'OIAC
Vera Brittain, infirmière britannique.
Testament of youth
, 1933.

La Guerre des gaz 1915-1918, Paul Voivenel et Paul Martin, éditeur Bernard Giovanangeli, pp. 15-19
http://goo.gl/wmcNUQ

La Guerre des gaz 1915-1918, Paul Voivenel et Paul Martin, éditeur Bernard Giovanangeli, pp. 76-82
http://goo.gl/onqjVk
Suite en pdf :
Suite en pdf :
Emer de Vattel

Un précurseur
Traitement d'un patient
...un voile affreux...
L'Ypérite
...espoir d'une paix
L'Ypérite est un des gaz les plus redoutables de la Première Guerre mondiale. (voir le lien pour plus d'informations)
http://goo.gl/OfglAe
Montesquieu, 1717
Interview intégral de Y. Sandoz
Interview de Y. Sandoz
,
spécialiste du droit humanitaire
http://goo.gl/q13UTi
http://goo.gl/yasc9i
http://goo.gl/3NgszQ
http://goo.gl/p2lp27
http://goo.gl/W8DVpw
Historique des armes chimiques
L'usage des armes chimiques relève de l'anectode avant 1915. La Grande Guerre marque un tournant. Durant l'entre-deux-guerres, on cherche à interdire l'emploi de ces armes (Protocole de Genève) mais l'Italie utilise les gaz en Abyssinie et le Japon en Chine.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, les armes chimiques ne sont pas utilisées lors des combats. Par contre, les gaz servent au pire génocide de l'Histoire.
Après 1945, le recours aux armes chimiques se fait à de nombreuses reprises dans plusieurs pays: Yemen, Vietnam, Iran, Irak et Syrie.
En 1997, la Convention contre les armes chimiques entre en vigueur. (pour plus d'informations voir le lien)
http://goo.gl/8xQ7ht
http://goo.gl/BofN1n
Texte français
http://goo.gl/Hz5TbR
http://goo.gl/8ItFzo
http://goo.gl/psS0Fl
Texte anglais
http://www.un.org/fr/
Paroles, mots issus d’une mémoire intacte, des voix sous la cendre et peut-être sous l’oubli. Des voix ordinaires, passionnées, modestes, isolées, venues d’une humanité désolée mais aussi lucide. Elles vous invitent à les entendre, les écouter ; elles ne demandent qu’à revivre grâce à votre écoute.
Site internet de l'ONU
Obus transportant du gaz chlore
Lorsque vous bougez votre souris vers la droite de l'écran vous verrez apparaître trois boutons. Pour obtenir une vue générale, cliquez sur le bouton maison.
Pour passer ou revenir sur une dia, utilisez les flèches droite ou gauche de votre clavier, haut et bas pour zoomer.
Interview des chirurgiens du HUG :
Dr. Triponez et Dr. Mennet

http://goo.gl/xwvDSG
Interview de J. Forster,
ancien vice-président de la Croix-Roug
e
Toxines


Littérature et Droit
http://goo.gl/gwKZfy
Description de l’action physiologique des suffocants et des vésicants par les médecins Paul Voivenel et Paul Martin
"[...]Une fumée épaisse mêlée de poussières où surnageaient des flocons noirs ou d’un vert livide
que laissaient les « fusants » en éclatant interceptait les rayons du soleil, nous brouillait les
yeux, nous séchait le gosier tandis qu’une odeur de soufre ou de je ne sais quoi, relents fades
de chair pourrie remuée, nous prenait à la gorge.
Comme les vagues d’un océan en furie, les rafales de fer et de feu avançaient, reculaient,
avançaient encore submergeant la cote 304 d’une pluie de mitraille. [...]"
Extrait des
carnets de guerre de Louis Barthas
Louis Barthas
Interview de D. Queloz
,
historien
Traitement des patients atteints par les gaz durant la Première Guerre mondiale
Remarques de J. Forster
, ancien vice-président de la Croix-rouge,
à propos de ce poème.
Lettres persanes
Présentation sur les armes chimiques par Christophe Curty et Andreas Bucher

Remarques des chirurgiens sur les actes médicaux accomplis par les médecins du front
Graphiques
Témoignage d'Etienne, lettre d'un poilu
Le Filon, 1917
La classe 2MG08
Lycée Denis-de-Rougemont
Le groupe histoire
Le groupe chimie
Le groupe droit
Le groupe médecine
Le groupe littérature
Source: Olivier Lepick, La grande guerre : 1914-1918, 1998.
Biographie et suite de l'extrait en pdf
Préface de
Lettres de Poilus,
Jean-Pierre Guéno
Poème :
Im Schützengraben

texte en pdf
Texte en pdf
Pour voir le poème entier et la biographie de Wilfred Owen en pdf
Extraits littéraires et juridiques en pdf
Dossier en pdf :
Les principaux accords contre l’utilisation des armes chimiques
Texte en pdf:
Suite en pdf:
Présentation des nervins par les Dr. Mennet et Dr. Triponez
Moyens de protection:
Texte complet en pdf:
Texte complet en pdf:
Pour pouvoir lire l'article suivant, utiliser la roulette ou aller à droite de l'écran et cliquer sur le signe plus.
Histoire,témoignages et fiction ,
entre réalité et imagination...

Les lettres des Poilus sont des mots de gens communs qui n'avaient que pour seul moyen de communication l'écriture.Ce que l'on pense fiction est un livre tiré de l'expérience d'un soldat enterré dans les tranchées. Il ne s'agit pas d'un roman biographique mais d'un roman relatif à cette expérience. Ce travail expose les similitudes et les divergences autour de thèmes choisis entre ces deux genres. Prenez le temps de lire et ainsi découvrir l'au-delà des mots écrits, noir sur blanc .
Dossier en pdf

http://goo.gl/YDPnPF
Interview en intégralité de Y. Sandoz
Interview en intégralité de J. Forster
http://goo.gl/oe75sU
http://goo.gl/qIyFBZ
Interview intégrale de D. Queloz

Lien: https://www.youtube.com/watch?v= o8DH0YtRQMc
Full transcript