Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Projet de fin d’études Etude d’impact sur l’environnement de l’exploitation d’une unité

No description
by

Mohsine FALAQ

on 15 June 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Projet de fin d’études Etude d’impact sur l’environnement de l’exploitation d’une unité

Projet de fin d’études Etude d’impact sur l’environnement
de l’exploitation d’une unité
d’enrobés bitumineux Soutenue par: KEFFAF Karima Devant le jury d’ Examen : Mr. LKASMI Abdelkader Bureau d’études H.L.M Environnement Mr. HAFIDI Mohammed Faculté des Sciences Semlalia Mr. JAOUAD Abderrahim Faculté des Sciences Semlalia Année universitaire 2010/2011 PLAN Introduction Cadre général du projet Evaluation des impacts du projet Mesures de mitigation Programme de suivi et de surveillance Cadre juridique et institutionnel Conclusion 1.INTRODUCTION Enrobé bitumineux Désenclavement des régions
Amélioration des conditions de vie Développement à l’échelle nationale, communale et individuelle Environnement Incorporation du facteur
environnement dans toute
activité économique EIE de l’exploitation d’une unité d’enrobés à chaud. 2.CADRE GENERAL
DU PROJET Présentation du bureau d’étude: HLM Environnement Données générales Objectif SARL créée en 2009
Dirigée par Mr LKASMI Abdelkader Toute prestation de services multidisciplinaires professionnels dans les secteurs de l’Environnement, de l’Ecologie, de l’Ingénierie Urbaine et Rurale et du Développement Durable des Territoires. Appréçu sur le projet Description du milieu physique: Géologie le site d’installation de la centrale appartient au Plio-Quaternaire et est formé géologiquement des limons quaternaires. Hydrogéologie Climat Les ressources en eau souterraine sont concentrées dans la nappe de Doukkala qui s'étend sur une superficie de l'ordre de 6 350 km2. La zone d’étude est soumise à un climat méditerranéen, elle est caractérisée par :
Une pluviométrie annuelle irrégulière, qui est de l’ordre de 386,4m.
La fourchette de variation de la température est de 18-45.5°C Description du milieu physique: Description du milieu biologique: Qualité des eaux: Qualité de l’air Bruit ambiant Les eaux de la nappe sont caractérisées par une forte minéralisation et présentent une forte teneur en nitrate. Le périmètre d’étude se caractérise par l’absence d’activités industrielles, ce qui fait que la qualité de l’air n’est pas souillée par une quelconque source de pollution. La RN 1 et les voies environnantes, sujettes de circulation de véhicules, restent une source de pollution qui n’est pas sans conséquences en termes de pollution sonore, pour le site. Faune Flore Terrain agricole Cette région ne compte pas d’espèce animale protégée ou endémique pouvant être menacée par l’exploitation de la centrale. A proximité du site, nous avons noté la présence de quelques espèces telles que le Cactus et le Roseau, Eucalyptus, Palmier dattier, Nicotiana glauca, à des densités faibles. Nous avons noté la présence de quelques terrains agricoles dominés par les céréales. Eucalyptus Nicotiana glauca Palmier dattier Description du milieu socioéconomique: Population Economie La population de la Commune Ouled Hcine est de 27475 habitants, selon le recensement général de la population de 2004. L’activité économique de la Commune de Ouled Hcine est basée essentiellement sur l’agriculture, l’artisanat et l’élevage (bovins et ovins). Infrastructures Eau potable Assainissement
solide Assainissement
liquide Electricité Contexte du projet: Raison d’être du projet: Développement de l’infrastructure marocaine Augmentation de la demande en enrobés à chaud Demande d’autorisation de la société TRACTRA d’exploiter une unité d’enrobés bitumineux auprès du service de l’environnement. Situation du projet : Contexte du projet: Le site concerné par le projet se situe au niveau du Douar Touahra, Commune Ouled Hcine, Caïdat Ouled Benaziz, Province d’El Jadida. Il est localisé à 24 km au sud de la ville d’El Jadida, accessible par la route nationale N°1. Photos illustrant l'accès vers le site en question et vue générale de l’unité d'enrobage: Contexte du projet: Contexte du projet: Assiette foncière du projet: Le projet de construction de la centrale de fabrication des enrobés à chaud sera réalisé sur une parcelle louée par le pétitionnaire de contenance totale  06Ha 58a 62Ca. Utilités Alimentation en eau Electricité Gasoil L’alimentation en eau potable est assurée par les ouvriers eux même.
Les eaux destinées à l’arrosage des espaces verts sont pompées à partir d’un puits de 40 m de profondeur. Actuellement, le pétitionnaire a déposé une demande auprès de l’ONE pour l’installation d’un poste de transformation d’une puissance de 630 KVA. Le site de la centrale de fabrication des enrobés à chaud est muni d’une citerne de gasoil de 30T installée à l’air libre sur le site. Matériaux produits: Contexte du projet: Cette unité assure la fabrication à chaud et en continu différents types d’enrobés bitumineux à chaud utilisés pour le revêtement des routes, à savoir : Enrobé Bitumineux 0/10, 0/12.
La capacité de production annuelle de l’unité envisagée sera au production de 443 800 tonnes/an. Fonctionnement de la centrale d’enrobés bitumineux Contexte du projet: Les constructions : Le site d’implantation de la centrale d’enrobage sera occupé par :
Trois dépôts ; un magasin ; un bloc sanitaire ; une administration ; un logement pour ouvriers. 3.EVALUATION DES IMPACTS DU PROJET L’ évaluation des impacts du projet se fera au cours des phases suivantes: Phase de construction Phase d’exploitation Phase de réhabilitation Les impacts générés au cours de la phase de construction sont : Impact sur la faune et la flore Impact sur le sol Impact sur l’air et émissions sonores Impact sur le trafic et la chaussée Impact sur le milieu socio-économique Les impacts générés au cours de la phase d’exploitation de l’unité sont : paysage Faune et flore Sol Habitation Trafic et chaussée Eau Gaz Poussières Risques Rejet Facteur humain Odeur Les impacts générés au cours de la phase d’exploitation de l’unité sont : Les rejets Rejets liquides Rejets solides Pas de production d’hydrocarbures Eaux usées Déchets inertes Ordures ménagères Réhabilitation L’émanation des poussières et des bruits Déchets de démolition, ferrailles Les impacts positifs générés par le projet sont : L’intervention du Projet génèrera des emplois (45emplois) et de nouvelles sources de revenus.

Mise sur le marché d’enrobés de grande qualité.

Proximité d’une source d’enrobés des divers chantiers de la région (routes), en sachant que les coûts de transport des matières premières sont déterminants dans le budget des travaux. 4.MESURES DE MITIGATION Au cours de la phase de construction: Eviter le débordement des engins hors zone.
Eviter le déversement de produits pollution
Application du programme d'urgence en cas de déversement accidentel de polluants Sol Paysage Plantation d’un écran végétal autour de la centrale.
Répartition des poubelles au niveau du site. Air Bruit l’humidification des fronts de travaux
Maintenir les engins en bon état Choisir les engins les moins bruyants..
Eviter de travailler la nuit et le weekend Réduction des impacts sur le sol: Au cours de la phase d’exploitation: Mise en place d’une plate forme bétonnée tout autour de la citerne de gasoil.
Le stockage et la Manipulation de produits ou polluants, doivent être effectués sur des aires étanches et aménagées pour la récupération des fuites éventuelles. Réduction des impacts sur le paysage: Collecte des déchets solides et leur acheminement vers la décharge la plus proche.
Destruction de tout bâtiment après la fin de l’exploitation.
Amélioration de l’image du site par la mise en place de travaux paysagers importants Réduction de la pollution de l’air : Emissions
atmosphériques: Poussière: Vérification périodique du tambour-sécheur
Les rejets issus des installations doivent respecter les valeurs limites recommandées selon le décret n° 2-09-286 Arrosage des voies de circulation et des stocks
Lavage des véhicules
Port des masques anti-poussière pour les ouvriers Densité du trafic et impact sur la chaussée: Densité du trafic et impact sur la chaussée: Densité du trafic et impact sur la chaussée: Mettre en place une signalisation pour organiser le trafic routier et éviter les accidents.
Réguler le trafic journalier des camions et de respecter le nouveau code de la route surtout en matière du respect de tonnage. Surveiller l’état mécanique des engins.
Port des casques antibruit pour les ouvriers.
Installer un écran végétal tout autours de la centrale d’enrobage (eucalyptus par exemple). Les déchets doivent être collectés convenablement et acheminés vers la décharge de la commune. Traitement des eaux usées: Collecte Prétraitement au niveau de la fosse septique Traitement par épandage sur des tranchées d’infiltration à faible profondeur Réutilisation des eaux épurées dans l’arrosage des espaces verts. Dimensionnement de la fosse septique: Les résultats obtenus sont: Les hydrocarbures et le ravitaillement des engins :  Le réservoir de gasoil doit être protégé et installé par enfouissement selon les règles d’art ce qui permet d’éviter tout risque d’infiltration vers la nappe.

Le ravitaillement et l’entretien des engins de chantier doivent être réalisés sur une aire étanche entourée par un caniveau et reliée à un point bas étanche permettant la récupération totale des eaux ou des liquides résiduels.

Tous les hydrocarbures (bitume et fioul) doivent être stockés dans des citernes disposées à l'intérieur d'une cuvette de rétention bétonnée et étanche. La sécurité(1/2) Des consignes précisant les modalités d’application des dispositions suivantes, doivent être établies, tenues à jour et affichées dans les lieux fréquentés par le personnel.

Ces consignes doivent notamment indiquer :
Les moyens d’extinction à utiliser en cas d’incendie ( la station est munie d’extincteurs bien répartis au niveau du site),
La procédure d’alerte avec les numéros de téléphone du responsable d’intervention, des services d’incendie et de secours.
Sensibilisation des villageois (par des panneaux) aux dangers de circulation sur la chaussée pour qu’ils utilisent le plus possible les accotements et les trottoirs .
Renforcement de la signalisation et limitation de vitesse à l’entrée des endroits critiques. La sécurité(2/2) Aménagement des aires de repos pour les transporteurs, pour les besoins de vérification de moteurs et de freins avant et après les fortes pentes et des aires de stationnement pour les véhicules lourds au niveau des villages.
Avertissement (ralentissement) à l’entrée des agglomérations riveraines.
Renforcement de la sécurité routière du chantier par l’aménagement de déviations provisoires, par des signalisations additionnelles (bandes fluorescentes, panneaux de signalisation et d'indication, etc.) et par la limitation de la vitesse.
Sensibilisation des ouvriers (surtout les chauffeurs au respect des vitesses limites), des riverains et des usagers de la route (campagnes et panneaux de sensibilisation). Phase de Réhabilitation après fermeture du site: La démolition de toute construction

Le nettoyage de l'ensemble des terrains, notamment l’évacuation de tous les produits polluants et déchets. D'une manière générale, ce nettoyage consiste à supprimer toutes les structures n'ayant pas d'utilité après la remise en état du site

L’insertion satisfaisante de l'espace affecté par l'exploitation dans le paysage, compte tenu de la vocation ultérieure du site : revégétalisation avec des espèces autochtones, etc 5.PROGRAMME DE SUIVI ET DE SURVEILLANCE Le suivi environnemental permettra de vérifier, sur le terrain, la justesse de l’évaluation de certains impacts et l’efficacité de certaines mesures d’atténuation ou de compensation prévues par l’étude d’impact, de détecter des impacts non prévus et de confirmer ou infirmer les impacts pour lesquelles subsiste une incertitude. Les acquis du suivi environnemental permettront de corriger les mesures d’atténuation. Le plan de suivi proposé portera sur les aspects suivants :
Contrôle de la qualité de l’air.
Contrôle du niveau du bruit.
Contrôle de la qualité de la chaussée.
Contrôle du respect des consignes de sécurité.
Contrôle de la qualité des eaux souterraines;
Contrôle du paysage.
Contrôle des rejets. 6.CADRE JURIDIQUE ET INSTITUTIONNEL Loi N° 11-03 du 12 mai 2003 relative à la protection et la mise en valeur de l'environnement
Loi N° 12-03 du 12 mai 2003 relative aux Etudes d'impact sur l'environnement
Loi N° 13-03 du 12 mai 2003 relative à la lutte contre la pollution de l’air
Loi 65-99 du 11 Septembre 2003 relative au Code du Travail
Loi N°28-00 du 22 Novembre 2006 relative aux déchets solides
La loi 10-95 du 16 Août 1995 relative à l’eau
Loi 19-98 du 30 juin 1999 modifiant et complétant la Loi 10-95sur l’Eau.

Législation du 27 Juillet 1969 relative à la protection des sols Le projet est cerné par plusieurs Lois et textes législatifs, on en citera: 7.Conclusion Merci de votre attention text1 text2 text3 text4
Full transcript