Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Untitled Prezi

No description
by

Grégory QUIQUEMPOIS

on 12 September 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Untitled Prezi

La constante macabre
Un constat :
la constante macabre

Une solution :
l'EPCC

Le cadre théorique

Un enseignant chercheur : André ANTIBI
Directeur du laboratoire de didactique de l’université Paul Sabatier de Toulouse, « Concepteur » de la méthode d’évaluation EPCC.

Une constante ...macabre
La culture de la note en France …

« Pour qu’une évaluation paraisse crédible elle doit s’accompagner d’une part d’échec »

"Les trois tiers .... Une moyenne de 10 ... Une mission accomplie ?
La constante macabre … qu’est-ce?






Mesure d’un phénomène naturel sur un grand nombre d’observations
La moyenne idéale ?
La culture de la note en France …
Avoir la moyenne … une expression bien française !
Des notes négatives !
Agrégé avec 06/20 de moyenne !
Quelles moyennes en classes prépa ?
« Il achète la paix sociale »
De 16 à 18 pour le prof, de 18 à 20 pour Dieu.
Le professeur, cet « ancien bon élève »
Quelle moyenne aux examens blancs ?
En primaire ? En lycée pro ?
La notation des profs / Passage d'échelon
La constante macabre … qu’est-ce?
- Un phénomène inconscient
- Un professeur victime
- Une pression des familles
- Une pression de l'institution
- Un programme, un niveau ?
- Enseigner / Evaluer / Former / Classer
La constante macabre … tous victimes
Associations et syndicats de l'enseignement privé
- UNSA-Education - ADDEC - ANEPHOT - Fep-CFDT - SNCEEL - SYNADEC - UNAPEL
Associations et syndicats de l'enseignement public: - FCPE - PEEP - SE-UNSA - SGEN-CFDT - SIEN-UNSA - SNASUB-FSU - SNESUP-FSU - SNIA - SNICS-FSU - SNPDEN-UNSA - SNPES.PJJ-FSU - SNUAS.FP-FSU - SNUIPP-FSU - UNEF - UNL
Un phénomène reconnu ?
Associations et syndicats de l'enseignement privé

- UNSA-Education - ADDEC - ANEPHOT - Fep-CFDT - SNCEEL - SYNADEC - UNAPEL
Associations et syndicats de l'enseignement public:
- FCPE - PEEP - SE-UNSA - SGEN-CFDT - SIEN-UNSA - SNASUB-FSU - SNESUP-FSU - SNIA - SNICS-FSU - SNPDEN-UNSA - SNPES.PJJ-FSU - SNUAS.FP-FSU - SNUIPP-FSU - UNEF - UNL
Un phénomène reconnu ?
Institutions, associations et organismes

- CG 93
- CG 94
- AFEV
- ATD Quart Monde
- JEC
- JOC
Mouvements Pédagogiques et éducatifs :
- ANCP - ANRAT - CEMEA - CEPEC - CRAP - E.D. - GFEN - Ligue de l'enseignement - MATH'Adore - MATh.en.JEANS - TANGENTE"

Des sujets trop longs.

Des sujets  "trop bien équilibrés " 
« Des questions finales bien compliquées … »

La difficulté des questions posées

« En temps limité, nous ne pouvons résoudre que des exercice d’un type analogue à des exercices traités auparavant »

Évaluation en cours d’apprentissage.

Le barème
Comment atteindre 10 / 20 ?

Le désir de balayer tout le programme du contrôle.

L’élève « MUSCLOR »

Le « beau sujet ».

Attentes rédactionnelles.
Comment atteindre 10 / 20 ?

Résoudre une équation à une inconnue :

2x = 8

Une question sur 4 points.
Quelques exemples de rédaction…
Des exigences rédactionnelles …
Exemple 1 : 4

Exemple 2 : x = 4

Exemple 3 : la solution est x = 4

Exemple 4 : comme 2 x 4 = 8 donc la réponse est x = 4

Exemple 5 : la solution est x = 4 car 2 x 4 = 8
Exemple 6 :

On sait que dans une égalité on peut diviser les deux membres par un même nombre non nul.
Divisons les deux membres de l’égalité 2x =8 par le nombre 2 qui est non nul
2 x / 2 = 8/2
Donc la solution de cette équation est x = 4
Exemple 6 :

On sait que dans une égalité on peut diviser les deux membres par un même nombre non nul.
Divisons les deux membres de l’égalité 2x =8 par le nombre 2 qui est non nul
2 x / 2 = 8/2
Donc la solution de cette équation est

x = 4
Détérioration du climat de confiance professeur / élève.

Perte de motivation et de confiance en soi des élèves.

Contrôle continu au BAC ?

Mal-être, stress.
Les conséquences de la
constante macabre
L'EPCC :

l'enseignement par contrat de confiance

1ère étape : Une semaine environ avant chaque contrôle, l’enseignant indique aux élèves une liste de questions traitées en classe (cours, exercices...) portant sur tout le programme du contrôle, en annonçant clairement :

« Au contrôle, vous aurez à traiter exactement
certaines de ces questions et, sur 5 à 8 points sur 20 environ, un exercice portant sur le programme du contrôle et ne figurant pas sur la liste »

L’élève doit alors prendre conscience du
fait que son travail sera récompensé.
L’EPCC : évaluation
par contrat de confiance

2 ème étape : séance de questions réponses pour offrir aux élèves une dernière remédiation avant l’évaluation. Dimension sociale de l’EPCC.

3 ème étape : l'évaluation qui respecte la fiche de révision avec 5 à 8 points pour des questions hors liste (transfert).
L’EPCC : évaluation
par contrat de confiance

Exemple de préparation de liste de questions en histoire


Listes des questions de préparation aux contrôles


FRISE CHRONOLOGIQUE

Connaissances : savoir lire une frise. Savoir se repérer sur une frise chronologique historique.
Compétences : être capable de caractériser une période sur une frise chronologique.
 
« Le contrôle portera sur la frise chronologique de la leçon. Savoir y replacer les noms des périodes historiques + les dates clés + le nom de l’événement qui correspond + pour chaque période, donner un personnage ou événement qui correspond »

Pour réussir ton contrôle : entraîne-toi sur une frise vierge à caractériser la période (dates/événement/personnages) attention sans faute d’orthographe.
L’EPCC : au primaire
EPCC en SVT
EPCC en maths
EPCC en Histoire Géographie
EPCC en Ph - Chimie
EPCC en LV
EPCC en Education Musicale
L’EPCC : au lycée
- La constante macabre est supprimée.
- Un climat de confiance.
- Les élèves travaillent plus.
- Une progression significative des « laborieux ».
- De «je n’ai pas compris» à «je n’ai pas appris»
- ATTENTION : chasser le naturel …
Les points positifs de l’EPCC
L'EPCC :

témoignages

Témoignages en collège

« On est sûr que le temps qu’on passe à réviser va nous rapporter des points »
« On peut mieux se préparer. MERCI. »
« Les exercices préparés à l’avance nous aident à mieux comprendre »
Témoignages en lycée (source : mclcm)

« Très surprenant parce que atypique (je n’ai jamais encore rencontré ce système d’évaluation dans la scolarité), je trouve ce système d’évaluation très pertinent, surtout lorsqu’on est une étudiante paniquée par les examens. Comme son nom l’indique, ce système met d’emblée l’étudiant en confiance . On n’a pas les peurs du sujet où l’on sèche. J’en suis donc particulièrement ravie. »
Témoignage en licence

«Motivant pour travailler. Permet de s’évaluer. Moins stressant qu’un autre type d’examen.»
«Cible le travail à réaliser. On ne s’égare pas à apprendre des choses inutiles. Le travail est payant. Bonne rupture avec la prépa. Se rapproche plus du travail d’ingénieur (plus ciblé) ».
Témoignages à SUP AERO
Des pistes à explorer :

L’ épineuse question de la petite variation …
Vers un EPCC priorisé.
Vers un EPCC participatif.
Des fiches réussites "interactives"
La gestion de la séance de questions/réponses
Et le transfert ?
EPCC et travail par compétences
Mise en place dans l’équipe pédagogique.

L’ épineuse question de la petite variation …
Des pistes à explorer …
Des pistes à explorer …
Des pistes à explorer …
Des pistes à explorer …
Des pistes à explorer …
Vers un EPCC priorisé.

Des fiches réussites souvent sans relief…..
Des éléments indispensables à connaître pour faire l’évaluation …..
Des élèves qui travaillent trop peu … que l’on doit aussi faire progresser …
Vous devrez forcément savoir
Des pistes à explorer …
Vers un EPCC participatif
Des pistes à explorer …
Vers des fiches réussites "interactives"
Des pistes à explorer …
- Des questions par écrit …
- Séance de Q/R en parallèle de la première activité du nouveau chapitre menée en autonomie
« J’ai rien compris Monsieur, faut tout refaire ! »
« J’avais une question … mais j’ai oublié ! »
« En retard, en retard, je suis toujours en retard »
La gestion de la séance de questions/réponses
Des pistes à explorer …
Et le transfert ?

Dans la phase d’apprentissage,
5 à 8 points / 20 lors de l’évaluation sommative.
Des pistes à explorer …
Mise en place dans l’équipe pédagogique

La présentation aux élèves …
La présentation aux parents …
Une cohérence du projet…
L’utilisation de l’ENT
Des pistes à explorer …
Des pistes à explorer …
Un cadre institutionnel ?
BOEN n°18 du 5 mai 2011 (préparation de la rentrée 2011) Extraits :
« …L’enseignant veillera particulièrement à ce que les contrôles soient annoncés aux élèves et que les points sur lesquels ils porteront aient été travaillés préalablement et soient clairement répertoriés. Il pourra également préciser aux élèves quels items de quelle(s) compétence(s) sont visés par chaque évaluation…

…La notation est un élément de l’évaluation mais elle na pas vocation à définir un seuil de validation de la compétence… »
Un cadre institutionnel ?
Note du centre d’analyse stratégique (janvier 2013) :
« La question de la pertinence de la notation aux différents stades de la scolarité est régulièrement débattue. En cause, la difficulté pour l’enseignant de noter en même temps le niveau scolaire, les progrès et les efforts. En outre, selon certaines théories, les enseignants construisent inconsciemment les devoirs de manière à mettre une proportion de mauvaises notes. Les recherches ont pour tant montré que des exercices plus accessibles et des notes encourageantes favorisent les apprentissages des élèves. Parallèlement, les méthodes normatives (promotion de l’élève au rang de mauvais exemple, comparaison à la moyenne, classement des copies en fonction des notes, etc.) sont à proscrire, car démotivant le jeune en difficulté scolaire. »
Un cadre institutionnel ?
LOI D’ORIENTATION ET DE PROGRAMME POUR L’AVENIR DE L’ÉCOLE (2005), extrait :
« Sous réserve de l’autorisation préalable des autorités académiques, le projet d’école ou d’établissement peut prévoir la réalisation d’expérimentations, pour une durée maximum de cinq ans, portant sur l’enseignement des disciplines, l’interdisciplinarité, l’organisation pédagogique de la classe, de l’école ou de l’établissement, la coopération avec les partenaires du système éducatif, les échanges ou le jumelage avec des établissements étrangers d’enseignement scolaire. Ces expérimentations font l’objet d’une évaluation annuelle. »
La validation d’article 34
Article 34 pour les collèges
Article 34 pour les collèges
Article 34 pour les collèges
Pour aller plus loin …

http://mclcm.free.fr/



Conférence de M. Antibi
http://www.esen.education.fr
EPCC et constante macabre
Pour aller plus loin …



http://respire.eduscol.education.fr/

Quiquempois.g@gmail.com
06 24 54 52 55
EPCC et constante macabre
Pour aller plus loin ...
Le barème
Des exemples au collège
Grégory QUIQUEMPOIS,
collaborateur MAPIE

Circulaire de rentrée 2014
D'autres travaux sur l'évaluation


• Montrer l’influence des facteurs qui biaisent la notation.
• La moitié des 166 candidats à l’agrégation d’histoire de 1930, après double correction de leurs copies, était reçue par un correcteur mais était refusée par un autre.
• Le candidat classé avant dernier par l’un était classé second par l’autre.

Henri Pièron, Henri Laugier,
Études docimologiques sur le perfectionnement des examens et concours. 1934

• Merle P. (1996). L’évaluation des élèves.
Enquête sur le jugement professoral, Paris, PUF
• Merle P. (2007). Les notes. Secrets de fabrication, Paris, PUF

La notation dans le quotidien de la classe : arrangements internes et externes, négociations implicites et explicites

Evaluer ou fabriquer des notes

• La circulaire « Edgar Faure » de 1969

« Les études docimologiques dont l'origine est antérieure à 1930 et qui se sont multipliées dans les vingt dernières années ne laissent aucun doute sur le caractère illusoire d'un tel raffinement dans la précision de la note et du classement obtenus ».
« En corrigeant les procédés usuels de notation, on sera tout naturellement conduit à éliminer ces " places " proclamées, qui provoquent chez tant d’élèves tantôt une anxiété aussi nuisible à leur équilibre général qu'à leur développement intellectuel, tantôt une indifférence plus ou moins résignée ou rétive, tantôt la dérision, parfois des vanités ridicules ou un esprit de rivalité quelque peu agressive ou mesquine, et qui sont aussi à l'origine de bien des conflits familiaux, accablants pour l'enfance, irritants pour l'adolescence ».

L’évaluation des élèves - Préconisations institutionnelles

• L’étude de 2005 : les acquis des élèves, pierre de touche de la valeur de l’école
« Il est peu encourageant d’étudier à nouveau aujourd’hui l’évaluation des élèves tant est faible l’impact sur les pratiques professionnelles des travaux menés par le passé. »
« De nombreux regards critiques se sont portés sur les méthodes permettant l’évaluation des acquis des élèves et sur les usages de ces évaluations. »
« Ce sujet, comme souvent ceux qui touchent à l’École, a intéressé la recherche universitaire et les sociologues. Il a également beaucoup occupé l’institution elle-même qui l’a identifié à juste titre comme sensible. »

Le regard de l’inspection générale de l’Education nationale

• L’étude de 2013 : La notation et l’évaluation des élèves éclairées par des comparaisons internationales


Les travaux de la recherche restent méconnus par les acteurs du système en impactant très faiblement les pratiques pédagogiques.
Elèves et familles n’apparaissent pas attachés à une forme figée d’évaluation.

Le regard de l’inspection générale de l’Education nationale

• L’étude de 2013 : La notation et l’évaluation des élèves éclairées par des comparaisons internationales
Constats sévères :
• manque de cohérence et grande hétérogénéité des démarches,
• absence d’objectivité,
• ignorance de ce qui est évalué,
• impossibilité de connaître ce que les élèves maîtrisent réellement,
• indifférenciation entre évaluation formative et évaluation sommative,
• sentiment des élèves d’être en évaluation permanente,
• place très réduite donnée à l’auto-évaluation.


Le regard de l’inspection générale de l’Education nationale

Refondons l’école de la République
• Le rapport de la concertation

• Refonder, c’est changer dans chaque école, dans chaque établissement, dans chaque classe, le quotidien de l’élève : modalités d’apprentissage, rythmes, évaluation, doivent être au service de la réussite et de l’épanouissement de tous.
• Pratiquer, plutôt qu’une notation-sanction, une évaluation positive simple et lisible, valorisant les progrès, compréhensible par les familles, notamment en réformant le livret personnel de compétences (LPC) actuel. Diversifier les modalités de l’évaluation.

Sources
André Antibi, président du MCLCM
Marc Guillard, principal du collège Monthéty de Pontault Combault
Philippe Roederer, IEN, DAN adjoint premier degré, académie de Créteil
Les professeurs du collège Condorcet, Pontault Combault
Les professeurs du collège La Boétie, Moissy Cramayel
Les professeurs du collège Monthéty, Pontault Combault


Témoignages d'élèves, de professeurs et du principal
collège Monthéty de Pontault Combault (77) :
Vers un EPCC collaboratif
Construction de la fiche réussite en îlot collaboratif dans le premier degré

Full transcript