Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Les mutilations génitales féminines

No description
by

Lisa Fauvel

on 23 June 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Les mutilations génitales féminines

Les mutilations génitales féminines
4
Sommaire
I / Introduction
a) Qu'est ce que les mutilations sexuelles féminines ?
b) Épidémiologie
II / Cadre législatif
III / Les origines
IV / Les conditions de réalisation
V / Les conséquences
VI / Que faire en cas de menace ?
VII / La prise en charge
VIII / Conclusion
IX / Quizz !!
X / Cas concrets

II/ Cadre législati
f
I/ Introduction
III / Les origines
VII/ Prise en charge d'une femme excisée

Conclusion

Quizz !!
a) Définition :
"les MGF désignent des interventions qui
altèrent
ou
lèsent

intentionnellement les

organes génitaux externes
d'une jeune fille ou femme,
partiellement ou totalement
, pour des raisons
non médicales
." (
d'après l'organisation mondiale de la santé
)
b) Epidémiologie
• Jeunes filles entre
4
et
10
ans

+ de 3 millions
de jeunes filles par an sont
menacées
par ces pratiques

+ de 200 millions
de femmes
victimes
• Pratiquée dans une trentaine de pays : 91% en Egypte, 89% au Mali et 38% en côte d'ivoire.

De + en + nombreuses en Europe, en Australie, au Canada et aux États-Unis (immigration)
• Environ
65 000
femmes excisées venant essentiellement d’ethnies originaire du
Sénégal
, du
Mali
, de
Côte d’Ivoire
et de
Mauritanie
En France
Sources
- Ministère des familles, de l'enfance et des droits des femmes: Les mutilations sexuelles féminines http://stop-violences-femmes.gouv.fr/Mutilations-sexuelles-feminines.html [consulté le 9 avril 2016]

- OMS : Les mutilations sexuelles féminines http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs241/fr/ [consulté le 16 avril 2016]

-Rapport de la réunion débat du 6 février 2008 : Que faire pour mettre finà la pratique des MGF? http://www.ipu.org/PDF/publications/fgm08-f.pdf [consulté le 22 avril 2016]

Unicef, Protection de l’enfant contre la violence et les mauvais traitements, Mutilation génitale féminine/ excision. http://www.unicef.org/french/protection/indexgenitalmutilation.html [consulté le 01 septembre 2015]


Différents types

Type 1
: CLITORIDECTOMIE (80%)
excision du prépuce, avec ou sans excision partielle ou totale du clitoris

Type 2
: EXCISION (80%)
excision du clitoris avec excision partielle ou totale des petites lèvres avec ou sans excision des grandes lèvres.

Type 3
: INFIBULATION (15%)
excision partielle ou totale des organes génitaux externes et suture / rétrécissement de l'orifice vaginal

Type 4
: AUTRE (5%)
autres interventions néfastes au niveau des organes génitaux féminins à des fins non médicales : piqûre, perforation, incision, grattage, cautérisation

« Pratique discriminatoire contraire aux droits à l'égalité des chances, à la santé, au droit de ne pas être exposé à la violence, aux blessures, aux sévices, à la torture et aux traitements cruels, inhumains ou dégradants, au droit à la protection contre les pratiques traditionnelles préjudiciables à la santé, et au droit de faire librement des choix en matière de reproduction. Ces droits sont protégés en droit international. » UNICEF
Condamnations : peines prévues par le Code pénal pour l'auteur d'une mutilation :

-
Art. 222-9
: 10 ans d'emprisonnement + 150 000 euros d'amende
-
Art 222-10
: 15 ans de réclusion criminelle si mutilation commise sur un mineur. 20 ans lorsqu'elle est commise sur un mineur de 15 ans par un ascendant légitime, naturel ou adoptif ou par toute personne ayant autorité sur le mineur.

D'après la
loi du 4 avril 2006:
"Lutte contre les mutilations sexuelles féminines" (article 14 de la loi) :"(...) Si le crime est commis à l'étranger sur une victime mineur résidant habituellement en France, la loi française est applicable (...)"
Les mutilations sexuelles féminines sont
interdites
et
punies
par la loi française.
D'ordre :



MYTHIQUE
 : le clitoris risque en touchant le pénis de l'homme de le piquer, le blesser voir même de le tuer (mythe Bambara). L'ablation du clitoris (vestige de l'organe sexuel masculin) affirmerait l'identité sexuelle (mythe gémellité).


SOCIOLOGIQUE
 : cela relève d'une norme sociale, c'est un rite d'initiation et de passage à l'âge adulte mais aussi de préparation au mariage. C'est une pratique quasi universelle, très rarement contestée. Poids de la pression sociale +++


SEXUEL
 : il faut réduire ou atténuer le désir sexuel chez la femme pour ainsi préserver la chasteté et la virginité avant le mariage et la fidélité durant le mariage.


RELIGIEUX
: aucun texte religieux ne mentionne cette intervention, mais les praticiens pensent souvent qu'elle a un fondement religieux.

C'est essentiellement une coutume, une tradition, réalisée de génération en génération. Refuser le rite conduirait au rejet de la société et conduirait vers une marginalisation.
Immédiates

• Hémorragie entraînant le décès de la jeune fille
• Douleur aigüe
• Complications infectieuses
• Problèmes urinaires
• Problèmes de cicatrisation de la blessure, douleur cicatricielle
• Lésions des organes avoisinants (plaie de l'urètre, rectum...)
• Etat de choc
• Troubles urinaires
• Infections génitales et risque de stérilité
• Conséquences sexuelles
• Dysménorrhées (hématocolpos)
• Problèmes cicatriciels
• Risque accru de complications lors de l'accouchement
• Problèmes psychologiques
• Nécessité de pratiquer ultérieurement de nouvelles opérations chirurgicales.
A long terme
 
b) Chirurgicale
a) Pluri - disciplinaire
Désinfibulation en cas de dyspareunie, de troubles mictionnels ou dysmenorhée, complication esthétique, ou pendant l'accouchement.
Clitoridoplastie avec libération du clitoris.
Premier contact avec une sage-femme (informations, explications...)
Entretien avec psychologue (évaluation du traumatisme)
Entretien avec un sexologue (évaluation des attentes...)
Entretiens avec un chirurgien et un anesthésiste
Réalisation d'un suivi médical, psychologique et sexuel régulier.
VI / Cas concrets
législation africaine
convention internationale
VI / Que faire
en cas de menace ?
S'informer
Toutes les souffrances liées aux mutilations sont inutiles et doivent être évitées.

Partout, des parents en sont aujourd'hui convaincus et refusent ces souffrances pour leurs filles.

Des comités de lutte contre les pratiques traditionnelles néfastes se sont constitués dans de nombreux pays africains.

En France, des hommes et des femmes combattent ces pratiques.

Il ne faut pas laisser les violences s'installer
Toute personne, professionnel de santé ou simple citoyen qui a connaissance d'un tel risque
a pour obligation de le signaler
. L'abstention constitue une infraction pour
non-assistance à personne en danger
sanctionnée par l'article
223-6 du code pénale
: "Quiconque pouvant empêcher par son action immédiate, sans risque pour lui ou pour les tiers, soit un crime, soit un délit contre l'intégrité corporelle de la personne s'abstient volontairement de le faire est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende. "


La
levée du secret professionnel
est prévue
expressément par
l'article 226-14
du code pénal
dans les cas de mutilations sexuelles.






Vous êtes infirmière en pédiatrie, vous prenez en charge une fillette d'origine ivoirienne, âgée de 6 ans, hospitalisée pour amygdalectomie. Elle est accompagnée de sa maman avec qui vous établissez une relation de confiance. Elle vous fait part de ses craintes et vous confie qu'elle redoute le retour au pays prochain parce qu'elle soupçonne ses proches d'organiser l'excision de sa fille . Que faites vous ?
IV / Les conditions de réalisation
des MGF


Si ces interventions sont de plus en plus souvent pratiquées par un médecin au domicile des fillettes, particulièrement en Egypte ou au Mali , dans de nombreux cas elles demeurent effectuées par des
accoucheuses traditionnelles
ou par des "
exciceuses
" ou "forgeronnes".

Femmes généralement
âgées
n'ayant
aucune connaissance médicale
et dont le savoir se transmet de
mère en fille
.

Leur activité est
lucrative
et sera remerciée en nature (riz, savon, parfum...) ou en argent.
Qui pratique ces interventions?
Déroulement de l'intervention
La cérémonie est précédée d'une préparation où
uniquement les femmes peuvent y assister
. L'intervention se déroule généralement secrètement au
domicile familial
. Celle-ci peut se faire individuellement ou de façon collective. Elle dure le plus souvent entre
15 et 20 min
. La fillette est
maintenue par d'autres femmes
adultes ou
attachée
,
jambes écartées.
L'exciceuse utilise généralement des couteaux,
ciseaux, lames, morceaux de verre, voir certaines
substances corrosives... En soit tout
objet coupant
le plus souvent
réutilisé
plusieurs fois
sans être lavé.
Les antiseptiques et les anesthésiques ne sont que très rarement utilisés. Ce sont des
pansements traditionnels
à base de plantes, de cendres voir de bouse de vache qui sont appliqués sur les plaies afin de stopper l'hémorragie.

A la fin de l'intervention, la
suture
est parfois réalisée avec des épines d'acacia. Pour les femmes infibulées, les
jambes sont liées
pendant environ
15 jours
afin de faciliter la cicatrisation.
V/ Conséquences
"Toutes les 10 secondes quelque part dans le monde une petite fille est victime d'une mutilation génitale [...]"
En cas d'urgence contacter le
17
ou
112.

Des associations comme le
GAMS (Groupe pour l'abolition des mutilations sexuelles)
luttent également activement contre ces pratiques.


Si la personne réside en France ou de nationalité Française,
la loi française s'applique à l'étranger
.
Si la femme susceptible d'être victime d'une MGF est à l'étranger mais est de nationalité française, elle peut demander la protection du
consulat général de France
.
Qui contacter ? (partie 2)
Qui contacter ? (partie 1)


Le
procureur de la république
au tribunal de grande instance du lieu de résidence.

Les
services sociaux
et
médico-sociaux
, notamment le service départemental de protection maternelle et infantile (PMI) et l'aide sociale à l'enfance (ASE). L'ASE assure une protection jusqu'à 21 ans.

Pour les personnes mineures en danger ou en risque, appeler le
119 "Allo enfance en danger"
, numéro anonyme et gratuit. Disponible 24h/24h, 7j/7j.

Ou appeler le
3919
, service d'accueil téléphonique anonyme et gratuit.
Objectifs de l'intervention
Informer sur les mutilations génitales et en identifier les différents types
Connaître les principales conséquences de ces mutilations
Avoir connaissance des conduites à tenir en cas de femmes menacées par cette pratique
Être informé sur la prise en charge pluridisciplinaire et les possibilités de réparation chirurgicale
La prise en charge chirurgicale
Pour quels motifs?
- Image sociale ou conjugale
Revendication identitaire : - Rejet de la mutilation
Revendication sexuelle: - Image comparative
- Expériences et antécédents
Douleurs ++++
Quizz !!
Témoignages
Merci de votre attention
V/ Conséquences

"Le pacte d'Awa, Pour en finir avec les mutilations sexuelles"
Agnès Boussuge et Elise Thiebaut, syros,2006.
Témoignages et dossier complet , facile d'accès, pour comprendre et prévenir l'excision.
A lire dès 13 ans.


"Nos filles ne seront pas excisées"
,
Ouvrage collectif,
édition GAMS, 2006


"Femmes assises sous le couteau"
,
Documentaire de 26 minutes réalisé par Laurence Petit-Jouvet, sur une idée et avec la participation du GAMS.
Un manuel du même titre, destiné aux animateurs de réunions , accompagne le film


Je rassure la maman en évoquant la loi
Je le déclare auprès soit :

- Du procureur de la république au tribunal de grande instance
- Des services sociaux et médico-sociaux
(PMI et ASE)

ou bien je contacte l'association GAMS pour connaître la conduite à tenir ou le 119
Quelles en sont les conséquences immédiates ?
Que risque un individu ayant pratiqué une mutilation sexuelle en France ?
Combien de femmes en sont victimes en France ?
Seriez vous maintenant capable de les repérer ?
Quelles sont elles ?
L'infibulation
L'excision
La clitoridectomie
Autres

- emprisonnement
- amende

(voir article 222-9 et 222-10)
En Haute-normandie ?
- Hémorragie
- Douleurs aigües
- Complications infectieuses
- Lésions des organes avoisinants
- Rétention aigüe d'urine
- Problèmes cicatricielles
- Fractures et dislocations des membres
Quelles sont les origines du public touché ?
Egypte
Mali
Côte d'ivoire
Mauritanie
Sénégal
65 000 femmes
L'intervention chirurgicale peut être proposée pour toutes les femmes ayant subi une MGF. Cette technique initiée en Afrique puis en France par FOLDES urologue français existe depuis
25 ans
. Elle est aujourd'hui prise en charge par la
sécurité sociale.
L'intervention est pratiquée sous anesthésie générale d'une durée de 30 à 60 min et nécessite 24h d'hospitalisation.
Clitoridoplastie
Dépister

Accompagner

Prévenir
Notre rôle
Petit rappel anatomique
18 %
des mutilations génitales de la femme sont réalisées par un soignant !
"
Ces pratiques ne présentent aucun avantage pour la santé des jeunes filles et des femmes...
"




Selon l'organisation mondiale de la santé (OMS)
Mondiale

D'après le rapport de la réunion-débat du 6 février 2008
5000 femmes
Au CHU de Rouen , depuis 2009, une unité de prise en charge de ce public a été mise en place par le Dr Resch et son équipe
La clitoridoplastie est une chirurgie qui vise à reconstruire l'organe en libérant les adhérences. En effet, après avoir réséqué la peau cicatricelle et avoir identifié le moignon clitoridien, le ligament suspenseur est lui-aussi sectionné afin de pouvoir mobiliser le moignon qui sera ensuite fixé. Cette intervention permet aux femmes de retrouver un clitoris fonctionnel.
Post-interventionnel
La
douleur
peut se faire ressentir pendant
10 jours
après l'intervention
Surveillance :
esthétique et sensorielle
Suivi
psycho-sexuel
. La sensibilité superficielle clitoridienne réapparaît environ 8 semaines après l'intervention.
Ces patientes doivent être revues à
J10, 1 mois et 6 mois
après l'intervention au minimum.

Suivi post opératoire très difficile
sur le long terme
En cas de
désinfibulation
: Une toilette vulvaire sera réalisée 2 fois par jour jusqu’à la chute spontanée des sutures. Il est indispensable de s'assurer que les 2 bords ne se ressoudent pas en passant délicatement un doigt ou une compresse au milieu de la vulve.
Désinfibulation
Il s'agit d'une réouverture des lèvres suturées pouvant être associée à une reconstitution de la partie antérieure des nymphes (petites lèvres).
En Normandie
5000 jeunes filles


Combien de formes de mutilations sont pratiquées ?
Sources
- DRASS Haute-Normandie, colloque sur les types de mutilations sexuelles féminines : http://www.gynsf.org/MSF/actesrouen.pdf [consulté le 25 janvier 2016]

- Gynécologie sans frontières et GAMS (Groupe pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles, des Mariages Forcés), Les mutilations sexuelles féminines. http://www.gynsf.org/MSF/PlaquetteMSFGSF.pdf [Consulté le 01 septembre 2015]

- Anne-Charlotte Poulain, Les mutilations sexuelles féminines, Les pratiques professionnelles dans les maternités de Seine-Saint-Denis. http://doxa.u-pec.fr/theses/th0487183.pdf [Consulté le 15 septembre 2015]

- FIA et CHU-hôpitaux de Rouen, Mutilations génitales féminines : problème de santé publique à l’échelon mondial. http://www3.chu-rouen.fr/NR/rdonlyres/D4CC1852-CE8A-46DC-BAD3-5375D080F058/2309/FIA_programme1.pdf [Consulté le 15 septembre 2016]
Clitoridectomie
Excision
Infibulation
Full transcript