Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

présentation master 2015

No description
by

Kikou Dja

on 7 June 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of présentation master 2015

Optimisation des conditions de croissance et de production des biomolécules antifongiques de la souche
Streptomyces ayarius S84

Cinétique de croissance selon différents paramètres
Présenté par:
Melle BELFADEL Cherifa
Melle DJABOURABI Kheira

Encadré par:
Mr. AYARI Adel

Caractéristiques
physiologiques


MÉTHODES D’ANALYSES MICROBIOLOGIQUES

Membres de jury :
Présidente : Melle BOUASLA Asma
Examinatrice : Melle BOURAFFA Nadjet

Caractéristiques
macro-micromorphologiques

Bactéries Gram + , filamenteuses, ramifiées,

Le mycélium aérien et de substrat,

Un aspect compact, sec, lisse début, floconneuse après développement de mycélium

A contours lisses ou incrustés plus ou moins profonde, très souvent pigmentées .

Aérobies;

Organismes chimio-organotrophes.

Habitat

Les Streptomyces sont universellement répondus:

Dans l’air, le sol, à la surface des feuilles d’arbres fruitiers,

Dans les lacs, les rivières, les mers et les océans.

Caractéristiques
macro-micromorphologiques

Bacille à Gram négatif,
Asporulé et acapsulé,

Pathogène opportuniste.
entouré d'une pseudo-capsule (slime).

Possède des granulations
plus fortement colorées.

Sa mobilité dû à une ciliature
polaire monotriche.

Caractéristiques
physiologiques

Aérobie stricte.

oxydase + catalase +.

synthèse des enzymes à partir d’une source unique de carbone et d’énergie.

Habitat

Pseudomonas est une bactérie ubiquitaire

Saprophyte dans l'eau, le sol humide et sur les végétaux.

Peut vivre en commensale dans le tube digestif de l'homme et de divers animaux

Caractères morphologiques
Levure non pigmentée,

non encapsulée,

à bourgeonnement multiple

formant un pseudo-mycélium et
du mycélium vrai.
Caractères culturaux
Les espèces du genre Candida sont aérobies

pH allant de 3 à 7

Croissance entre 20°C et 30°C

Sont des organismes hétérotrophes
Physiopathologie
Le genre Candida est ubiquitaire :

Agent commensal de la peau, du tractus digestif et urinaire.

La colonisation résulte d'une modification des conditions locales favorisant la croissance des levures sur les muqueuses ou la peau.

Le maintien de ces circonstances favorables à la colonisation et l’association à d’autres facteurs facilitant l’invasion peut aboutir à une infection profonde et disséminée.

MODE D’ACTION
DES ANTIFONGIQUES

action sur la membrane
fongique

Action sur la paroi cellulaire

Action sur l’acide nucléique


Action sur la paroi bactérienne

Action sur l'acide nucléique

Action sur la synthèse protéique

Zone d’étude
Il fait partie de l'ensemble des zones humides de la région d’Annaba et celle d’El-Kala.

- Situé entre les Lacs Mellah et Tonga.

- Le seul site algérien abritant la châtaigne d’eau et le nénuphar jaune.

Revivification
et
Purification
de
la Souche S84

Revivification
ISP 2 Solide/ incubation 30°C /7jrs
Conservation de l’isolat sur milieu ISP2 incliné

Purification
Suspension bactérienne sur milieu ISP2 liquide

Observation microscopique (x100), après coloration de Gram

Prélévement de la souche
100ml A/N(milieu de base)

Agitation permanente 250 tour/min à 30°c pendant 6 jours

Prélèvement de 10ml chaque jour après agitation

Centrifugation à 3000 rpm pendant
5 minutes

Protocole de cinétique de croissance
et production de métabolites.
Lavage du Culot avec de l’eau distillée stérile (X2)
centrifugation 3000tr/5min

Le surnagent est conservé à 4°c

Pesage du culot

L’Activité
Antimicrobienne
Méthode de diffusion sur gélose

RÉSULTATS
ET DISCUSSION

Observations microscopiques

Observations microscopiques Souche S84
(Coloration de Gram X100)
Filaments longs, chaine de spores : courtes, droite, spirale, en crochet
OBSERVATIONS MORPHOLOGIQUES DE
STREPTOMYCES AYARIUS
S84
SUR DIFFÉRENTS MILIEUX ISP

sur milieu ISP2
Croissance +++ (7 jours)
Mycélium aérien Gris Foncé
Mycélium de substrat Brun
Pigment diffusible +
sur milieu ISP3
Croissance ++ (7 jours)
Mycélium aérien Gris Foncé
Mycélium de substrat Brun
Pigment diffusible -

CINETIQUE DE CROISSANCE

Biomasse de
Streptomyces ayarius
S84 sur milieux Amidon-Nitrate avec différentes températures d’incubation
Biomasse de
Streptomyces ayarius
S84 sur milieux Amidon-Nitrate avec différents pH.

STREPTOMYCES
P. aeruginosa
Les antifongiques
Les antibiotiques
Mycose à C. albicans
Activité Antimicrobienne

Tab 5: Activité antimicrobienne de Streptomyces ayarius S84
sur Pseudomonas aeruginosa en
présence de différentes sources de carbone.

Tab 6:Activité antimicrobienne de Streptomyces ayarius S84
sur Candida albicans
en présence de différentes sources de carbone.

Tab3: Activité Antimicrobienne de Streptomyces ayarius S84
sur Pseudomonas aeruginosa
avec différents pH.

Tab 4: Activité antimicrobienne de Streptomyces ayarius S84
sur Candida albicans
avec différents pH.

Tab 1 : Activité antimicrobienne de Streptomyces ayarius S84
sur C. albicans aux différentes températures d’incubation

Tab 2: Activité antimicrobienne de Streptomyces ayarius S84 sur P. aeruginosa aux différentes températures d’incubation.

conclusion
L’amidon, source de carbone
qui accentue de façon
significative la biomasse
et la production
de métabolite secondaires
de notre souche.






Le pH 7 et la température
d’incubation à 30°C jouent
un rôle très important
dans sa croissance avec
une grande activité
antimicrobienne par rapport
aux autres paramètres utilisés.
Ces résultats confirment
la richesse de la souche
en bagage enzymatique
qui constitue le système
d’assimilation de substrats.
L’utilisation des techniques
modernes, telles que la biologie moléculaire
est nécessaire pour mieux
comprendre le contrôle des mécanismes du
métabolisme secondaire.

Introduction
L’utilisation appropriée des antibiotiques restent absolument nécessaire pour prolonger la durée de validité clinique de ces molécules.
Le problème de la
résistance aux antimicrobiens dû
à l’utilisation exagérée ou à mauvais escient de ces médicaments.
Pour contrarier les résistances microbiennes, le développement de rechercher de nouvelles molécules.

Les actinomycètes notamment le genre Streptomyces producteurs de plus de 70% des antibiotiques.


Streptomyces ayarius S84 est une bactérie du sédiment peut croître dans des milieux très divers.
Toutefois, la production de métabolites est influencée par :
• la nature et la concentration des sources de carbone et d’azote.
• des facteurs de croissance et sels minéraux utilisés dans le milieu.

Cinétique de croissance de
Streptomyces ayarius
S84 sur milieux Amidon-Nitrate avec différents pH.

Cinétique de croissance de Streptomyces ayarius S84 sur milieux
Amidon-Nitrate avec différentes sources de carbone.

Biomasse de Streptomyces ayarius S84 sur milieux Amidon-Nitrate
avec différents sources de carbone.

Merci pour votre attention
Stérilisation des Bandelettes
imprégnées dans le surnageant sous U.V

Dépôt de bandelettes imprégnées avec le surnageant

Incubation 37°C/48h

Mesure de diamètre
d’inhibition

Méthode de diffusion sur gélose
P. aeruginosa
Stérilisation des Bandelettes
imprégnées dans le surnageant sous U.V

Dépôt de bandelettes imprégnées avec le surnageant
Incubation 37°C/48h
Mesure de diamètre
d’inhibition
Mode d'action
Cinétique de croissance de Streptomyces ayarius S84 sur milieux Amidon-Nitrate avec différentes températures d’incubation.

Full transcript