Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Les politiques culturelles en Colombie

No description
by

Maria-Paula PENAGOS

on 1 December 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Les politiques culturelles en Colombie

1 -
La prise en compte de la culture par l’Etat colombien


2-
La politique culturelle colombienne actuelle, quelle organisation et quels champs d’intervention ?


3-
Analyse des défis contemporains 



Une progressive prise en compte
de la culture
Image by Tom Mooring
LES POLITIQUES CULTURELLES EN COLOMBIE
LA COLOMBIE
Les évolutions majeures
1976:
Un plan de développement culturel 

1990:
« nouvelle orientation d’une politique culturelle pour la Colombie : une culture pour la démocratie et une démocratie pour la culture »

1991:
La Nouvelle Constitution

1991-94:
ouverture économique, mondialisation de la culture. Réorganisation du secteur : pour la 1ère fois proposition d’une culture à plusieurs échelles sur le territoire. Le Programme « CREA »

1992-1994:
Plan national de culture 1992-94 : « La Colombie : le chemin vers la paix, le développement et la culture vers le XXI ème siècle. »

2001-2010:
Plan national de culture 2001-2010 : « Vers une citoyenneté démocratique et culturelle ».

1.
Volonté de vouloir construire des institutions culturelles sectorisées

2.
Moment révolutionnaires, populaires, nationalistes : culture considérée comme dimension originaire de la construction de la nation. Idée de la modernité et de la participation du peuple : milieu du XXe

3.
Période de consolidation:

institutionnalisation de la culture,
réorganisation des champs de la culture,
renforcement des moyens de communication,
augmentation des interactions entre la culture et de la gestion du secteur public,
la culture est intégrée dans la vision globale de la sphère politique.

Présentation
Les Echos,
Source: FMI

Cadre Législatif
Valeurs et principes portés
par la politique culturelle colombienne

Être au service des différents champs d’action de la culture

Intégrer les différentes formes culturelles : affirmation des différentes possibilités de dialogue social

Combinaison à la fois du général et du particulier : faire une politique pour l’ensemble des citoyens tout comme des populations et territoires localisés.

Elles sont participatives : participation de la société dans sa diversité et dans ses contrastes (secteur public, secteur privé…)

Décentralisation et autonomie régionale et locale
La politique culturelle colombienne actuelle
Le ministère de la culture
Président actuel:
Juan Manuel Santos (2010-2014) (2014-2018)
Ministre de la culture:
Mariana Garcés
Vice-ministre:
María Claudia Lopéz

Le gouvernement colombien établie des politiques d'État dont le Ministere de la culture en ofite. Cela lui permet de dévélopper des plans plus pérennes et productifs.


Les six lignes stratégiques du ministère
1. Promouvoir la lecture et l'écriture et faciliter la circulation et
l'accès au savoir.
2. Contribuer au développement intégral des enfants de 0-6 ans
en promouvant l'exercice des droits culturels, à travers les langages expressifs et esthétiques.
3. Promouvoir et favoriser les processus de formation artistique et la création culturelle.
4. Renforcer l'appropriation du patrimoine culturel.
5. Dynamiser, promouvoir et renforcer les industries culturelles.
6. Consolider le Système National de Culture.
Le budget 2010 - 2014
du ministère de la culture
a augmenté d’un
92%
en rapport au dernier mandat






Budget du gouvernement actuel:
462 millions d'euros

Budget du dernier gouvernement:
252 millions d'euros

Budget actuel de la France:
7 milliards d'euros



Le financement de la culture en Colombie
Le financement public, une obligation constitutionnelle
Même si le financement de la culture est un droit humain reconnu au niveau international, son progrès dépend des ressources disponibles.

Cette disponibilité de ressources dépend de différents facteurs:

La situation fiscale
La situation des secteurs prioritaires: santé, éducation, approvisionnement d'eau potable, réduction de la mortalité infantile, assainissement de base
La force du secteur culturel: participation des acteurs publics et privés
La volonté politique des dirigeants
Les ressources publiques pour financer la culture
Le Système Général de Participations
:
Grâce au mandat constitutionnel. Il correspond aux ressources que la Nation transfert aux autorités locales pour le financement des frais de services en:

La "Estampilla Procultura":
Taxe parafiscale (timbre fiscal) appliquée aux actes administratifs (actes notariaux, expédition du passeport, attestations expédiées par des fonctionnaires publics..)

La taxe (TVA) à la téléphonie mobile:
La téléphonie mobile en Colombie est imposé avec la taxe de vente de la TVA à un taux 20%, soit 4% de plus que le taux général pour les autres produits.

Le soutien aux entités au but non lucratif:
La constitution prévoit un régime particulière pour les entités au but non lucratif dont les entités culturelles, qui permet:

- Le co-financement dans des projets nationaux et territoriaux culturels
- Régime fiscal spécial: -20% sur l’impôt sur le revenu
- Encouragement aux don pour les entreprises privées



Financement privé / public
Les fonds mixtes pour la promotion des arts et de la culture crées en 1997
par la loi générale de culture:

Ce sont des entités privées au but non lucratif, construites grâce aux apports du
secteur privé et public. Ils sont un instrument de décentralisation et
financement de la culture

Précédents:

- Décentralisation de l'État 1993
- Reforme de la constitution 1991: élimination des aides et donations du gouvernement
aux personnes morales ou juridiques engagées dans la culture.

Objectifs:

Leur objectif social est celui de promouvoir la création, la recherche et la diffusion
des diverses manifestations artistiques et culturelles.



Le mécénat:

Pratique très peu développée.
Participation plus importante du secteur privé a travers les fonds mixtes.
Le mécénat en Colombie est surtout présent dans les sujets sociaux: logement,
éducation, santé, justice social.

Structures privées et puissants entrepreneurs soutient la culture travers des
fondations
ou des
programmes établis légalement
attachés à leurs entreprises qui financent le développement des activités artistiques, en particulier dans le domaine de la musique, l'art et la littérature.



Financement Privé
Exemples de soutien privé
Banque de la République
: Entité indépendante de l'État, Propriétaire de: Bibliothèque Luis Angel Arango et sa salle de concerts, du Musée de l'or, Musée Botero (peintre et sculpteur colombien) du réseau des bibliothèques (28 sur le territoire)
Le secteur bancaire est leader dans le participation au développement et financement de la culture
Banque Populaire
: a travers les
Fonds pour la promotion de la culture de la Banque populaire
vise à préserver le patrimoine culturel: collecte de pièces archéologiques colombiennes. Édition, conférences et expositions.
Famille Santo Domingo
: Mario Santo Domingo, homme d'affaires colombien. A travers sa
fondation Mario Santo Domingo
, il soutient:
"Carnaval de Barranquilla" (patrimoine de l'UNESCO)
Création de l'école d'arts et métiers:
Autres entités
British American Tobacco
: A travers sa fondation BAT, il vise à préserver, impulser et diffuser les expressions des cultures populaires colombiennes:

Salon d'art populaire, soutien aux fêtes populaires, artistes de musique traditionnelle
L'action culturelle de l'Etat
Programmes transversaux et financement
"Programa nacional de concertación cultural"

• Financement de projets et d’activités culturels d’intérêt public
• Ouverture des candidatures une fois par an ; critères d’accès spécifiques

Objectif : Soutenir et rendre visibles les processus, projets et activités culturelles menés par les
organisations culturelles de tout le pays
"Programa nacional de estímulos"

• Développement culturel : soutenir la création, la recherche, la formation et la circulation
• Ouverture des candidatures une fois par an ; critères d’accès spécifiques
• Destiné aux artistes, créateurs, chercheurs et gestionnaires du secteur
• Mise en place de bourses, stages, prix, résidences
Plan National de lecture y écriture : "Leer es mi cuento"

Objectifs:

• Donner goût à la lecture et à l’écriture
• Faciliter l’accès au savoir et la circulation de l’information
• Lecture comme pratique quotidienne, qui ouvre au plaisir et au divertissement
• Lecture comme outil d’insertion professionnelle, économique et sociale

Plan National de "Musica para la Convivencia"

Objectifs :

• Garantir à la population son droit de connaître, pratiquer et jouir de la création musicale
• Consolider les écoles de musique dans les municipalités du pays
• Renforcement et projection nationale et internationale des pratiques musicales
• Formation, soutien financier, circulation, création, information
• Musiques populaires traditionnelles
La Banda de Neira
Un projet d’action sociale, culturelle, éducative et artistique. Un projet d’envergure internationale et à vocation interculturelle

« Un enfant qui prend un instrument ne prendra jamais d’armes »

Le programme "Colombia Creativa"

Objectifs:

• Projet mis en place et piloté par la section « Éducation Artistique » du Département des Arts
• Offrir l’opportunité à des artistes d’acquérir un titre professionnel
• Reconnaître et valider l’expérience, la connaissance et la pratique dans le champ artistique
L'artiste en Colombie
L’artiste : statut et législation

• Décret 2166 : « l’empiriste ou l’académique qui démontre qu’il a exercé ou exerce des activités
inhérentes à l’art dans une de ses expressions distinctes ».


• Résolution 1500 de 2010 : l’artiste est « la personne génératrice de biens et produits culturels à partir de l’imagination, la sensibilité et la créativité », et le gestionnaire est « la personne qui impulse les
processus culturels à l’intérieur des entités et institutions au travers de la participation, démocratisation
et décentralisation du développement de l’activité culturelle. Elle coordonne dans le cadre de son activité permanente les actions d’administration, planification, suivi et évaluation des plans et projets des entités et organisations culturelles ou des événements culturels communautaires ».


• Délivrance d’une carte professionnelle sous certains critères (par le Conseil pour la
professionnalisation de l’Artiste (Ministère de l’Education - depuis 1985)

• Disparition du CPA en 2012 : aucune institution publique ne peut désormais délivrer la carte

• Spécificité du statut mais déficiences dans sa définition ; peu d’artistes ont la carte
L’artiste : protection sociale

Pas de régime social particulier (volonté gouvernementale d’unification)

Loi 100 - 1993 : Système de Sécurité Sociale Intégral > régime contributif + régime subventionné

Reconnaissance artistes et gestionnaires culturels comme « population vulnérable » : affiliés au régime subventionné qui donne accès partiel au système de santé

Loi 797 - 2003 : Fonds de Solidarité (pension de retraite pour « population vulnérable »)

Peu d’artistes affiliés et protégés : accès difficile, précarité des conditions de travail, revenus
insuffisants

Alternatives :

Associations/fondations de solidarité intergénérationnelle

Pluriactivité (60% des artistes ont une activité complémentaire : journalisme, enseignement,
montage de projets)
L’artiste : formation professionnelle

• Mise en place et offre de formations en forte expansion et se diversifie

• Universités publiques ou privées

• Formation initiale ou formation continue

• Canaux informels : autoformation ou transmission intergénérationnelle de savoirs

• Colombia Creativa
Coopération culturelle internationale
La Colombie et la France
• Projets culturels portés par le Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC)

• Signature d’un mémorandum de coopération culturelle à Paris le 3 mai 2010
(renforcement coopération, protection et promotion de la diversité des expressions culturelles)

• 3 lycées français : Bogotá, Calí, Pereira et 1 en construction à Medellin
(ouverture septembre 2015)

• 16 Alliances Françaises en total
Le SCAC

Objectifs : coopération, circulation, visibilité, création, dynamisme de l’offre culturelle

Axes:
• Participer aux grandes manifestations artistiques colombiennes

• Proposer des projets artistiques ambitieux susceptibles de bénéficier de l’appui d’institutions et de structures colombiennes

• Apporter un appui au réseau des Alliances françaises de Colombie au travers d’une programmation commune

• Développer la coopération entre les créateurs, les artistes et les experts des deux pays
Analyse des défis contemporains
LES DEFIS MAJEURS DE LA POLITIQUE CULTURELLE
Insécurité : frein au développement de projets culturels internationaux.
 
Grands clivages entre Haute Culture / culture traditionnelle

Pas ou très peu de développement des relations aux publics
 
Mécénat ou intervention du privé peu développé à part quelques grandes familles connues.

Pour l’Etat : culture n’est pas la priorité.
 
Jeunesse des politiques culturelles en Colombie: 
Toujours priorité du social, le culturel vient en second lieu.
Objectifs de la culture : aide au social

Insuffisance des mécanismes de protection sociale pour les artistes

Grâce aux réseaux sociaux visibilité des acteurs : pose la question de comment rendre accessible un patrimoine immatériel ?

Aujourd’hui nouvelles initiatives :

au sein du pays : les acteurs culturels qui se retrouvent sans accès à la visibilité, se tournent plutôt vers leur patrimoine traditionnel et créent des initiatives propres.

A l’étranger, les professionnels s’intéressent de plus en plus à musique colombienne : découverte de nouveaux rythmes intégrés aux pratiques des musiques actuelles.

Exemple: en France de nouveaux festivals tournés vers culture latino-américaine : "Rio Loco" à Toulouse par exemple, ou encore "Les translatines" à Bayonne.
Interview aux acteurs culturels en Colombie
Comment imaginez-vous l'intervention des politiques culturelles en Colombie, dans les prochaines années?
Comment imagineriez-vous l’intervention de la politique culturelle en Colombie pour les années à venir?

"Ces interventions se feront à long terme, mais elles seront de plus en plus solides.

Il ne faut pas oublier qu'une partie importante du budget national est destiné à la résolution du conflit armé. Ce conflit demande des solutions immédiates, comme la réparation des victimes de la violence, entre autres.

Le secteur culturel en Colombie se renforcera au même rythme que le pays surmontera ces problématiques"
ADRIANA CASTRO CRIALES,
ARTISTE PLASTICIENNE
ANCIENNE RESPONSABLE DES AFFAIRES CULTURELLES A L'ALLIANCE COLOMBO FRANÇAISE DE BOGOTA
Qu’est ce que la culture pour vous en Colombie (3 mots clefs)?


"Tradition,
les savoirs faires traditionnels, différents artisanats sont les plus rependus pour des raison touristiques.

Musique et danse
pour des raisons populaires mais également touristiques.
Très récemment
l'art contemporain
, mais c'est encore au stade de l'embryon.

ARTISTE FRANÇAIS EN RESIDENCE ARTISTIQUE
A CAMPOS DE GUTIERREZ. MEDELLIN - COLOMBIE
Prise en compte du secteur culturel
Organisation des institutions culturelles
Patrimoine
Territoires
Journaliste de la revue
Semana
 
(presse nationale d'opinion):

Quand est ce que la culture sera un thème marquant au sein d’une campagne électorale ?
 
Marianna Ponsford, ancienne directrice de la revue
Arcadia (magazine culturel)
 :

« Il existe un manque flagrant à ce niveau. C’est assez notable lors des conseils des ministres : le ministre de la culture est toujours la dernière personne à avoir la parole. La Colombie est un pays qui a encore une structure féodale. En haut, ul y a un espace où se meuvent les élites qui ont le pouvoir politique et celui des médias, c’est assez frustrant de s’en sentir exclu. Au sein de cet espace la conception de la culture est très conservatrice qui a ses icones pour chaque discipline. En peinture c’était Fernando Botero, aujourd’hui peut-être plus Doris Salcedo, mais c’est déjà peut être trop subverisif pour cette élite culturelle. (…) La culture du pays n’est pas celle-ci et ne se situe pas au sein de ce monde fermé. Il se situe à un autre endroit, et le pire c’est que ce n’est pas perceptible au sein des médias. »


La Colombie et la culture internationale
Niveau mondial: membre de l'UNESCO depuis 1947

Relations entre pays hispanophones et lusophones (Espagne, Amérique Latine): membre OEI (Organisation d'Etats iberoamericains)

"Convenio Andres Bello": créé sous l'impulsion du Ministre de l'education colombien en 1969, signé en 1970, siège à Bogotá

Europe: implantation d'un bureau EUNIC à Bogotá

¿Que pasa Colombia? web-documentaire
créé par: Olivier Hoffschir et Thomas Petitberghien
Quel est votre ressenti de la situation de la culture en Colombie? (intérêt des politiques pour la culture, offre culturelle, besoins)?

"La Colombie est un pays qui est conscient de ses manifestations culturelles. Pourtant, le processus d'appropriation et soutien de la part des gouvernements et institutions a été, tant au niveau public comme au niveau privé, et je pense que cela a affaibli de nombreux secteurs, tels que la danse.

Ce qui est sûr, c'est qu'aujourd'hui un "boom" dans l'intérêt général des affaires culturelles vit; l'augmentation de l'offre a été notoire et les parties prenantes à l'appui se sont multipliées. De même, l'internationalisation et la couverture médiatique a été d'une importance vitale, car la culture se forge comme l'un des secteurs les plus forts, à la fois économiquement et politiquement dans le pays.

Je précise que, je parle surtout du point de vue des arts plastique, ce qui est le secteur où je travail, mais je pense que ces indices sont valables pour d'autres pratiques culturelles."
NATALIA CASTILLO VERDUGO
ARTISTE COLOMBIENNE PLASTICIENNE ET ENSEIGNANTE D'ARTS PLASTIQUES ET VISUELLES

Organigramme du ministère
La nouvelle donne
Full transcript