The Internet belongs to everyone. Let’s keep it that way.

Protect Net Neutrality
Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

La crise économique

No description
by

Emma Fadil

on 21 February 2017

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of La crise économique

Les facteurs internes de la crise Grecque
SOMMAIRE
Définition
Les origines de la crise
Les conséquences
Les politiques de lutte contre la crise
Hypothèse
Conclusion
Les origines de la crise
Les conséquences de
la crise
Économiques :
Les politiques de lutte contre la crise
Aux USA beaucoup de personnes se sont retrouvées sans logement

Beaucoup de personnes se retrouvent au chômage : Pour l'organisation internationale du travail (OIT) au moins 200 millions de personnes ont perdu leur emploie en 2009

Augmentation du nombre de suicides : le taux de suicide a augmenté de 40 % en Grèce en 2011 et de 7 % depuis 2008 dans les pays membres les plus anciens de l'Union européenn.

Diminution du pouvoir d'achat
La crise économique de 2008
Emma Fadil
Myriam Perrier
Heitor Nicolau



Une crise économique est un phénomène brutal de la situation économique et des perspectives économiques.

Une telle crise comporte souvent (mais pas systématiquement) des répercussions sur le niveau des salaires et la valeur du capital (valeurs boursières),

Elle provoque des faillites et du chômage, accroît les tensions sociales, et peut même avoir des répercussions sanitaires.

Beaucoup d'entreprises en difficulté ou en faillite

Augmentation du chômage :
212 millions de chômeurs dans le monde en 2009. Une hausse de 34 millions par rapport à 2007
Un taux de chomage chez les jeunes de 13.4%.
Selon BIT, 10.2 millions de jeunes se sont retrouvés sans emploie entre 2007 et 2009 ---> Soit la plus forte hausse enregistrée depuis au moins 1991


Baisse de prodution :
En mars 2009, le journal britannique Daily Telegraph rapportait que de janvier 2008 à janvier 2009, la production industrielle avait chuté de 31 % au Japon, 26 % en Corée du sud, 16 % en Russie, 15 % au Brésil, 14 % en Italie, 14 % en Allemagne

Augmentation du prix des matières premières, puis chute de leurs cours

Crise monétaire

De nombreux pays entrent en récession
Remaniement de nombreux gouvernements

La plupart des dirigents en fonction durant la crise n'ont pas été réélus
Les pays les plus touchés par la crise
La crise affecte tous les pays

La Grèce

En island

Trois pays d'Europe de l'Est - Hongrie, Pologne, et Ukraine

Les pays asiatiques






Les politiques monétaires
Les banques centrales ont injecté des liquidités en abaissant leur taux directeurs et en recourant à des méthodes "non orthodoxes"


Les plans de relance
Merci pour votre attention
Hypothèse
Conclusion
Programmes pour réduire l'ampleur de la crise économique :

Les États ont injecté de l'argent sur les marché déprimés afin de relancer l'économie
48 milliards d'euros en France
20 milliards d'euros en Espagne
60 milliards d'euros en Allemagne
825 milliards de dollars au USA
500 milliards de dollars en Chine
260 milliards de dollars au Japon
Les effets de la relance
Selon le FMI (Fonds monétaire international) , la dette publique des dix pays les plus riches de la planète devrait passer de 78 % en 2007 à 114 % en 2014

Lors du G20 de Londres en avril 2009, Les pays ont opté pour une relance globale de 5 000 milliards de dollars pour 2009 et 2010 qui devrait entraîner un dérapage budgétaire au niveau mondial de 2 500 milliards en 2009 et 2010

Par ailleurs à l'occasion de cette crise , l'Europe et les États-Unis ont accordé 14 000 milliards de dollars de garanties aux banques
Les premiers bilans après la relance
Recherche de plus en plus de rentabilité
Explosion de la Titrisation
Retournement du marché immobilier
Défaut sur plus en plus des
"subprimes"
Apparition des risques des produits titrisés
Crise de confiance


Crise de liquidité
Pertes bancaires
Les "subprimes" sont des crédits immobiliers gagés sur le logement de l'emprunteur (principe de l'hypothèque), avec un taux d'emprunt fixe les premières années, puis variable au cours du temps.
Pour diminuer les risques sur les banques, les crédits "subprimes " sont transformés en titres financiers et mis sur le marché
Une baisse considérable des taux directeurs
1%
"Subprimes"
Tout se passe bien
Revente avec moins-value
en cas de défaut de paiement
15%
Certains taux ont monté à
Accroissement des risques sur le secteur financier
Les banques se retrouvent avec une boite remplie de maisons qui ne valent plus rien
les banques ne se prêtent plus entre elles
Dépréciation d' actifs
De la crise des subprimes....

À la crise financière
Cette crise économique a :

Mis en lumière certains dysfonctionnements du marché
Remis en question la thèse de l'autorégulation du marché
Montré que l'intervention de l'état est parfois nécéssaire.
Sociales :
Politiques :
Qu'est-ce qu'une récession
Baisse du PIB

Durant 3 trimestres consécutifs
Croissance réelle du PIB en 2009. Les pays en marron sont en récession
Qu'est-ce qu'une crise économique
Faillite de quelques grands établissements : "Lehman brothers" , ....
Chine : Sur les neuf premiers mois de 2009, la Chine a connu une croissance de 7,7 %. Cette croissance est liée au plan de relance mais aussi aux banques chinoises qui ont fortement accru leurs prêts.
USA : le PIB a progressé de 0,9 % au cours du troisième trimestre 2009 (3,5 % en tendance annuelle), mais l'économie peinait à créer de nouveaux emplois ; en octobre 2009, le taux de chômage a passé les 10 %. il était à 9,6 % en octobre 2010, mais à 9,8 % en novembre. En 2010, Barack Obama annonçait un chômage qui resterait élevé jusqu'en 2020.
Suisse : La Suisse a mieux résisté à cette crise que d’autres pays. Mais au deuxième trimestre 2009, le taux de PIB a réculé de 3,3 %
Le chômage a plafonné à 4,5 % en janvier 2010 puis a baissé à 3,6 % à la fin de l'année.
Sommes-nous à l'abris d'une nouvelle crise économique ?

Les prêts accordés aux étudiants américains auront-ils le même effets que les prêts hypothécaires accordés aux propriétaires des maisons ?
Sources
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/01/27/04016-
20100127ARTFIG00435-la-crise-a-fait-exploser-le-chomage-dans-le-monde-.php

http://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_%C3%A9conomique_mondiale_des_ann%C3%A9es_2008_et_suivantes

http://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_financi%C3%A8re_de_2008_en_Islande

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2011/12/16/deuxieme-recession-en-france-depuis-2008-quatrieme-depuis-1949_1619720_1471069.html

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/le-palmares-de-la-recession-en-europe_1401090.html

Principe de l’économie, Gregory N. Mankiv – Mark P. Taylor, 3ème édition, partie 13 à la page 1059, traitant de la crise financière.
Full transcript