Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Nerfs craniens

Cranial Nerves - A Clinicians Guide
by

Ismaili Hasnae

on 14 December 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Nerfs craniens

Nerfs crâniens
III Nerfs oculomoteurs
IV Nerfs trochléaires
VI Abducens Nerve
Eye movements
... as III, IV
VII Nerfs faciaux
VIII Nerfs vestibulocochléaires
IX Nerfs glossopharyngiens
X Nerfs vagues
XI Nerfs accessoires ( spinaux )
XII Nerfs hypoglosse
haemodynamics.com
For educational purposes only
Origine et trajet
: Les neurofibres des nerfs olfactifs émergent des cellules olfactives réceptrices situées dans la région olfactive de la muqueuse nasale ; elles traversent la lame criblée de l’ethmoide et font synapse dans le bulbe olfactif . L’ appareil olfactif passe ensuite sous le lobe frontal du cerveau et pénètre dans le cortex olfactif dans la face antéro-interne du lobe temporal .
Fonction
: Sensitive ; Transmission des influx afférents de l'odorat
Epreuve clinique
: Evaluation de la fonction olfactive par identification de divers substances aromatiques
Désequilibre homéostatique
: Les fractures de l'ethmoÏde ( lame criblée ) ou les lésions des neurofibres olfactives peuvent entraîner une perte totale ( anosmie ) ou partielle ( hyposmie ) de l'odorat
Origine et trajet
: les neurofibres s'étendent de la partie ventrale du mésencéphale ; elles traversent l'orbite par la fissure orbitaire supérieure de l'os sphénoide avant de rejoindre l'oeil .
Fonction
: Principalement motrice . Chaque nerf renferme quelques afférents proprioceptifs .
Epreuve clinique
: Examen du diamètre , de la forme et de la symétrie des pupilles ; Recherche du réflexe pupillaire à l'aide d'un crayon lumineux ; Vérification de la convergence de la vision de près , de même que de la capacité de suivre les mouvements des objets .
Déséquilibre homéostatique
: Paralysie du nerf oculomoteur empêche l'oeil de se déplacer vers le haut , vers le bas ou vers l'intérieur . Au repos , on note un strabisme divergent , un ptosis , une mydriase et une diplopie .

Origine et trajet
: Les neurofibres émergent de la partie dorsale du mésencéphale , le contournent et entrent dans les orbites par les fissures orbitaires supérieures de l'os sphénoide avec les nerfs oculomoteurs .
Fonction
: Principalement motrice ( Muscle oblique supérieur )
Epreuve clinique
: Evaluation simultanée avec celle des nerfs crâniens III .
Déséquilibre homéostatique
: Les lésions ou la paralysie des nerfs trochléaires causent la diplopie et entravent la capacité de faire tourner l'oeil dans le sens inférolatéral .
Origine et trajet
: Les neurofibres des nerfs abducens émergent de la partie inférieure du pont , entrent dans l'orbite par la fissure orbitaire supérieure de l'os sphénoide et s'étendent jusqu'aux muscles de l'oeil . Le trajet de ce nerf à l'inférieur du crâne est le plus long de tous les nerfs crâniens .
Fonction
: Principalement motrice ( muscle droit latéral )
Epreuve clinique
: Evaluation simultanée avec celle du nerf crânien III .
Déséquilibre homéostatique
: La paralysie du nerf empêche les mouvements latéraux de l'oeil ; Au repos on a un strabisme convergent .
Origine et trajet
: Les neurofibres des nerfs vestibulocochléaires prennent naissance dans l'appareil de l'audition et de l'équilibre , situé dans l'os temporal . Elles traversent le méat acoustique interne et pénètrent dans le tronc cérébral . Les neurofibres afférentes provenant des recepteurs de l'audition de la cochlée constituent le nerf cochléaire . Les neurofibres afférentes provenant des récepteurs de l'équilibre dans les canaux semi circulaires et dans le vestibule constituent le nerf vestibulaire ; ces deux branches fusionnent et forment le nerf vestibulocochléaire .
Fonction
: Principalement sensitive ( une petite composante motrice ajuste la sensibilité des récepteurs sensoriels )
Epreuve clinique
: Evaluation de l'audition par conduction aérienne et osseuse au moyen d'un diapason .
Déséquilibre homéostatique
: les lésions du nerf cochleaire ou des récepteurs cochléaires entraînent la surdité centrale , ou surdité nerveuse ; les lésions du nerf vestibulaire causent des vertiges , nystagmus , perte de l'équilibre , et des nausées et vomissements .
Origine et trajet
: Les neurofibres des nerfs glossopharyngiens émergent du bulbe rachidien , sortent du crâne par le foramen jugulaire de l'os temporal et s'étendent jusqu'à la gorge .
Fonction
: Mixte ; Innervent une partie de la langue et du pharynx . Ils fournissent des neurofibres motrices au muscle stylopharyngien , qui élève le pharynx durant la déglutition , et ils contiennent des neurofibres proprioceptives qui en proviennent . Ils fournissent des neurofibres motrices prasympathiques aux glandes parotides . Les neurofibres sensitives conduisent les influx associés au goût , au toucher , à la pression et à la douleur provenant de la muqueuse du pharynx et de la partie postérieure de la langue . Ces fibres acheminent également les influx provenant des glomus carotidiens et les influx provenant des barorécepteurs du sinus carotidien .Les corps cellulaires des neurones sensitifs sont situés dans les ganglions supérieur et inférieur du nerf glossopharyngien .
Epreuve clinique
: Vérification de la position de la luette et du palais mou . Recherche du réflexe nauséeux et du réflexe palatin . Evaluation du goût dans le tiers postérieur de la langue .
Déséquilibre homéostatique
: Les lésions ou l'inflammation touchant exclusivement les nerfs glossopharyngiens sont rares : en effet , les nerfs crâniens X et XI sont souvent atteints en même temps , car ils quittent le crane ensemble par la même ouverture . Les lésions ou l'inflammation entravent une agueusie .
Origine et trajet
: Les nerfs vagues sont les seuls nerfs crâniens à s'étendre au delà de la tête et du cou ; les neurofibres prennent naissance dans le bulbe rachidien , traversent le crâne en passant par le foramen jugulaire de l'os temporal , descendent le long du cou et atteignent le thorax et l'abdomen .
Fonction
: mixte ;
Epreuve clinique
: la même que pour le nerf cranien IX .
Déséquilibre homéostatique
: Puisque la plupart des muscles du larynx sont innervés par des branches du nerf vague ( les nerfs laryngés ) , la paralysie du nerf vague peut entraîner l'enrouement ou l'aphonie , entraver la déglutition et perturber la moitilité du tube digestif . La destruction totale des deux nerfs vagues est mortelle , car ces nerfs parasympathiques sont essentiels au maintien de l'activité viscérale et donc de l'homéostasie .
Origine et trajet
: les nerfs accessoires sont uniques en ce sens qu'ils sont formés par l'union de petites racines ventrales qui émergent de la moelle épinière et non pas du bulbe rachidien . Ces petites racines naissent de la région supérieure de la moelle épinière ( C1 à C5), montent le long de la moelle épinière et entrent dans le crâne par le foramen magnum pour former les nerfs accessoires . Les nerfs accessoires sortent du crâne par le foramen jugulaire , en compagnie des nerfs vagues , et innervent deux gros muscles du cou ( Muscle Trapèze et Sternocléidomastoidien )
Fonction
: mixte ; mais principalement motrice . La racine crânienne s'unit aux neurofibres du nerf vague ( X ) et fournit des neurofibres motrices au larynx , au pharynx et au voile du palais . La racine spinale fournit des neurofibres motrices aux muscles Trapèze et Sternocléidomastoidien , dont l'action combinée permet les mouvements de la tête et du cou . Cette racine achemine également les influx proprioceptifs provenant de ces muscles .
Epreuve clinique
: Vérification de la force des muscles Sternocléidomastoidien et Trapèze en demandant au sujet de tourner la tête et de hausser les épaules contre une résistance.
Déséquilibre homéostatique : L
es lésions de la racine spinale d'un des nerfs accessoires provoquent une rotation de la tête vers le côté touché , en raison de la paralysie du muscle sternocléidomastoidien . Le haussement de l'épaule ( fait grâce au muscle trapèze ) , du côté touché est difficile .
Origine et trajet
: Les nerfs hypoglosses desservent principalement la langue ; les neurofibres naissent de plusieurs racines situées dans le bulbe rachidien , sortent du crâne par le canal du nerf hypoglosse de l'os occipital et atteignent la langue .
Fonction
: Mixte ; mais principalement motrice . Ils conduisent des neurofibres motrices somatiques aux muscles intrinsèques et extrinsèques de la langue et ils acheminent au tronc cérébral des neurofibres proprioceptives en provenance de ces muscles ; Ils permettent les mouvements de la langue servant à la mastication , à la déglutition et à la parole .
Epreuve clinique
: Recherche des déviations de la langue en demandant au sujet de tirer et de rentrer la langue et de la bouger d'un coté à l'autre .
Déséquilibre homéostatique
: Les lésions des nerfs hypoglosses entrainent des troubles de la parole et de la déglutition . Si les deux nerfs sont atteints , la personne ne peut tirer la langue ; si un seul est touché , la langue pend du même côté parce que la contraction du muscle du côté opposé n'est pas compensée . Avec le temps , le côté paralysé s'atrophie .
Origine et trajet / Fonction
: Ce sont les plus gros des nerfs crâniens ; Ils s'étendent du pont jusqu'au visage , se divisent en trois branches : le nerf ophtalmique , le nerf maxillaire et le nerf mandibulaire .
Ils constituent les principaux nerfs sensitifs du visage .
Ils transemettent les influx afférents associés au toucher , à la température et à la douleur . Les corps cellulaires des neurones sensitifs des trois branches sont situés dans le gros ganglion trigeminal au dessus du foramen déchiré de l'os sphénoide .Les nerfs mandibulaires contiennent aussi quelques neurofibres motrices qui innervent les muscles de la mastication .
Epreuve clinique
: -Nerf ophtalmique : Recherche du réflexe cornéen
- Nerf maxillaire : Evaluation de la sensibilité thermoalgique et tactile
- Nerf mandibulaire : Evaluation de la branche motrice par la palpation des muscles de la mastication pendant que le sujet serre les dents , ouvre la bouche contre une résistance et bouge la mâchoire latéralement .
Désequilibre homéostatique
: La névralgie essentielle du trijumeau , ou tic douloureux de la face , est due à l'inflammation du nerf trijumeau ( surtout branches maxillaires et mandibulaires ) ; La douleur pongitive dure de quelques secondes à une minute , mais elle peut survenir une centaine de fois par jour . La douleur est d'ordinaire déclenchée par un stimulus sensitif , le brossage des dents , le rasage ou même une bouffée d'air atteignant le visage . Elle semble découler d'une compression du nerf trijumeau par une boucle formée par une artère ou une veine située près de l'emplacement où le nerf émerge du TC . Dans le cas graves , la chirurgie peut soulager la souffrance , soit par le déplacement du vaisseau qui provoque la compression , soit par la destruction du nerf , ce qui entraine egalement une perte de sensation du côté du visage touché . les analgésiques et la carbamazépine n'ont qu'une efficacité partielle contre la douleur
Origine et trajet
: Les neurofibres des nerfs faciaux émergent du pont , juste à coté du nerf abducens , entrent dans l'os temporal par le méat acoustique interne et y cheminent avant d'émerger par le foramen stylomastoidien . Chaque nerf se ramifie ensuite vers le coté du visage qu'il dessert .
Fonction
: Les nerfs faciaux sont des nerfs mixtes . Ce sont les principaux nerfs moteurs du visage ; plusieurs branches terminales du nerf facial s'anastomosent pour former le plexus parotidien , duquel émergent les rameaux temporal , zygomatique , buccal et marginal de la mandibule , et cervical . De ces rameaux partent les neurofibres qui innervent les muscles squelettiques de la face .
Epreuve clinique
: Evaluation de la perception du sucré , du salé , de l'acide et de l'amer dans les deux tiers anterieurs de la langue ; Vérification de la symetrie du visage en demandant au sujet d'éffectuer différents mouvements : fermer les yeux , froncer ou lever les sourcils , sourire , gonfler les joues etc ; Evaluation du larmoiement à l'aide de vapeurs d'amoniac .
Déséquilibre homéostatique
: Le nerf facial est le nerf crânien moteur le plus fréquemment paralysé . Une des conséquences les plus communes d'une lésion de ce nerf est la paralysie de Bell , ou paralysie faciale périphérique . Celle-ci se manifeste par la paralysie des muscles faciaux du côté touché , par des douleurs dans les régions de l'oreille et de l'oeil et par une perte partielle des sensations gustatives ; la paupière inférieure s'abaisse et le coin de la bouche s'affaisse , l'oeil pleure continuellement et ne peut se fermer complétement , ceci peut entraîner le syndrome de l'oeil sec . Cette paralysie est en géneral idiopathique . Elle peut s'installer rapidement et disparaître spontanément en l'absence de traitement . Elle resulte le plus souvent d'une infection virale par l'herpes simplex 1 , qui provoque l'inflammation du nerf .
I Nerfs olfactifs
II Nerfs optiques
III Nerfs oculomoteurs
IV Nerfs trochléaires
V Nerfs trijumeaux
VI Nerfs abducens
X Nerfs faciaux
VIII Nerfs vestibulocochléaires
IX Nerfs glossopharyngiens
X Nerfs vagues
XI Nerfs accessoires
XII Nerfs hypoglosses
Origine et trajet
: Les neurofibres émergent de la rétine et forment le nerf optique , qui traverse le canal optique situé dans la partie postérieure du sphénoide . Les nerfs optiques convergent et forment le chiasma optique , où une partie de leurs fibres croisent la ligne médiane ; de là , ils constituent les tractus optiques , entrent dans le thalamus ( corps géniculé latéraux ) et y font synapse . Sous la forme des radiations optiques , les neurofibres thalamiques rejoignent le cortex occipital ( visuel) , ou ont lieu la perception et l'interpretation des stimulus visuels .
Fonction
: Sensitive ; Acheminement des influx afférents de la vision
Epreuve clinique
: Evaluation de la vision et du champ visuel à l'aide d'un tableau d'optotypes et en cherchant le point où un objet ( le doigt de l'examinateur ) entre dans le champ visuel du sujet . Compléter par un fond d'oeil .

Déséquilibre homéostatique
: les lésions d'un des nerfs optiques entrainent la cécité de l'oeil desservi par le nerf . Les lésions de la voie visuelle située en aval du chiasma optique causent des pertes visuelles partielle . Les cécités passagères sont appelées anopsies . De nombreuses maladies inflammatoires et vasculaires ainsi que des toxines peuvent atteindre les nerfs optiques .
II Nerfs optiques
I Nerfs olfactifs
Full transcript