Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Cheval de guerre

No description
by

Lauryn Deluchey

on 5 January 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Cheval de guerre

Les personnages principaux
Cheval de guerre
Auteur :
Editeur :
Date
Michael Morpurgo
Gallimard
2008
Nom : Narracott
Prénom : Albert
Âge : 15ans
Catégorie sociale : Paysan
Caractère : Courageux, déterminé
Albert a établi une forte relation avec un jeune poulain nommé Joey, que son père a acheté en étant ivre.
Albert ne fait pas la guerre au début du livre étant trop jeune mais à la fin de l'histoire étant soldat il part à la guerre.
Jeune poulain nommé Joey
Résistant
Courageux
Il a une forte relation avec Albert
Il lie aussi des relations avec ces futurs cavaliers pour la guerre.
Nom : Narracott
Catégorie sociale : Paysan
Caractère : Alcoolique, Dépressif
On ne connait pas son prénom et son âge.
Thème de l'oeuvre
Résumé :
C'est un cheval nommé Joey qui raconte sa vie pendant la guerre. Il a été acheté par un vieil homme alcoolique qui possède une ferme. Il a un jeune fils d'une quinzaine d'année, qui s'appelle Albert. Il se dévoue pour le dresser et lui apprendre le métier du laboure pour sauver sa ferme.
En manque d'argent il décide de vendre Joey au capitaine Nicholls qui l'achète pour la guerre. C'est à ce moment que Joey rencontre Topthorn, un grand étalon noir. Ils gagnent leur première bataille en France mais le capitaine Nicholls meurt.
Alors Joey est confié au soldat Warren il n'est pas bon cavalier mais il prend soin de Joey. Il y a une nouvelle bataille, c'est un carnage. Le soldat Warren est fait prisonnier par les allemands. Les chevaux sont séparés de leurs cavaliers, désormais Joey et Topthorn servent à évacuer les blessés sur le champ de bataille en tirant une charrette-ambulance.
Tous les soirs ils sont soignés par une fille, Emilie et son grand-père qui habitent dans une ferme. Le temps d'un soir ils redeviennent des chevaux de ferme. Le lendemain une artillerie allemande fait escale à la ferme et réquisitionnent les deux chevaux pour les atteler à un canon. Un vieux soldat allemand, Friedrich, les prend en affection. Il n'aime pas la guerre et trouve un réconfort chez les chevaux. Avec lui, ils transportent des obus. Mais un jour, les forces de Topthorn l'abandonnent et il meurt, et pendant un bombardement Friedrich est tué à son tour.
Joey décide de s'enfuir se retrouvant seul, et s'aventure dans le no man's land. Un soldat allemand vient le chercher mais rapidement, un soldat anglais arrive aussi. Le destin de Joey va être tiré à pile ou face. C'est l'Anglais qui gagne et il emporte le cheval vers sa tranchée. Alors on emmène Joey dans un hôpital vétérinaire.
Le jeune soldat Albert se retrouve enfin au côté de Joey mais Joey souffre du tétanos. Mais l'armée britannique décide de ne pas ramener les chevaux en Angleterre, ils seront tous vendus sur place. Le lendemain le grand-père d'Emilie veut acheter Joey car c'est le seul souvenir de sa petite fille qui est morte alors Albert demande à rencontrer le vieillard.
Les deux hommes discutent, se racontent leur histoire, l'amour qu'ils portent chacun à Joey. Finalement le grand-père vend le cheval à Albert. Albert et Joey retournent en Angleterre, où ils vivent enfin en paix.
L'utilité des animaux pendant la guerre
Des millions d'animaux sont mobilisés avec les soldats. Ils sont coursiers, sentinelles, soigneurs,
Ravitailleurs...

- Les chiens soigneurs
Les chiens sont dressés à repérer les blessés sur le champ de bataille. Ils portent des sacoches remplies de médicaments.

- Le pigeon messager ou espion
Les pigeons transportent des messages fixés à l'une de leurs pattes. D'autres sont équipés d'un mini-appareil pour faire des photos au-dessus de la zone ennemie.


-Le chat mascotte
Dans les tranchées, le chat chasse les rats et les souris. Il est cajolé par les soldats et cela les aides à supporter l'horreur de la guerre.

- Le cheval de combat
Au début de la guerre, les chevaux sont montés par les soldats pour attaquer l'ennemi. Ils sont peu à peu remplacés par des véhicules motorisés. Mais ils servent aussi à transporter des vivres ou des armes.
Les animaux pendant la guerre
Le père d'Albert achète Joey car il voit en lui quelque chose de différent. Mais une semaine après il doit vendre Joey pour la guerre, pour sauver sa ferme. Et il boite de la jambe droite.
Thème de l'oeuvre
La vie dans les tranchés
Chien soigneur
Pigeon espion
Chevaux de combat
Chat mascotte

1) La nourriture, un problème quotidien.
La nourriture est l'une des premières préoccupations du combattant, un problème quotidien et essentiel. Les cuisines sont à l'arrière. La nourriture est froide, quand elle arrive. Les combattants sont en général assez mal nourris lorsqu'ils sont dans les tranchées. Les repas sont souvent arrosés de vin, dont chaque ration est souvent importante pour le combattant. La faim, la soif et le besoin de sommeil dominaient la vie quotidienne des hommes des tranchées.
2) Le manque permanent de sommeil.
Les soldats dormaient dans des casemates, souvent protégés sous d'importantes masses de terre. L'atmosphère y est souvent humide et insalubre. Dans ces abris où ils passent la majeure partie de leur temps, ils entretiennent et décorent, pour les rendre plus chaleureux. Ils ont des photos, des souvenirs, et même des décorations d'intérieur. Ce qui leur a permis de supporter les années d'une vie. La vie dans les tranchés a développé les sens des poilus, à force de se guider la nuit sans éclairage dans les tranchées.
3) Une absence totale d'hygiène.
Cette vie était pénible, dans la boue gluante et sans hygiène. Le manque d'eau pour la toilette et la saleté des latrines provoquaient des maladies. Les soldats qui ne pouvaient se raser reçurent en France le surnom de "Poilus". Ceux de l'arrière : les "Epilés". La vie dans les tranchées n'est pas la même pour tous, elle varie selon le grade et l'emploi. Tout dépend de sa ligne et de son poste. Les mitrailleurs font souvent des envieux, car ils sont en arrière et ont une sécurité presque luxueuse, le sol est sec et on peut même s'organiser pour le travail personnel.
4) Les temps libres.
La vie quotidienne du soldat est divisée en deux parties inégales :
* Celle où tout est imposé, corvées, patrouilles et travaux. La corvée était souvent le transport d'un matériel : sac à terre, rouleaux de barbelés...

* Celle qu'il peut se réserver. Pendant les temps libres, certains fabriquaient des objets. L'artisanat des tranchées, c'était un véritable artisanat de guerre

Chaque jour, les poilus recevaient des colis de leur famille, remplis de nourriture et de vêtements, mais surtout de jambons et de saucissons d'origine locale, de pâtée, de rillettes et de confits grassement fabriqués à la ferme, mais aussi de gâteaux. Tous ces cadeaux, les poilus les partageaient avec leurs confrères de tranchée.
Quelle est la visée de l'oeuvre ?
Notre appréciation
Bibliographie
J'ai beaucoup aimé cette oeuvre car j'adore les chevaux et l'histoire ma beaucoup touché, ce que j'ai moins aimé sont la cruauté de la guerre.
Bande d'annonce du film
"
cheval de guerre
"
de
Steven Spielberg

Ce que j'ai aimé dans ce lire est que l'histoire de la premiére guerre mondiale est raconter par les cheveaux et non par des poilus ou des soldats. La cruauté de la guerre ma beaucoup choqué.
Sites internet : Images croisées de la grande guerre http://lewebpedagogique.com/echangemars2008/2008/12/03/la-vie-au-quotidiens-dans-les-tranchees-1914-1918/.

http://ac-nice.fr/ienvalsiagne/oree/sitedeguerre/roman/roman11.htm
Livres documentaires : 1914-1918, ils pensaient que la guerre serait courte... Editer pas Bayard. N°311. Images doc.
L'auteur à essayer de montrer que les chevaux pouvais servir dans beaucoup de choses (cavalerie, l'attelage des canons), et qu'ils pouvaient lier des liens avec plusieurs soldats même si ils sont des camps différents et il a voulue montrée la cruauté envers les chevaux, mais aussi la cruauté de la guerre.
Cheval de guerre
Fin
Full transcript