Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Duclos San Francisco 2012 public

Support du cours du 30 octobre 2012 à l'International Highschool of San Francisco
by

Alain Duclos

on 26 June 2017

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Duclos San Francisco 2012 public

Also manage the unexpected
Bounded vigilance model
"The new challenge is no more to improve prediction, but to better manage the unexpected"
Two more things...
Snow metamorphism
Slab triggering
Remote measurement stations
To be known for a first prediction
Les plus grandes surprises sont dues
soit à des croyances,
soit à un manque d'informations
(Erik Descamp)
Avalanche activity
Weak layers
New snow ; wind effect
Warming ; melting...
Triggering mecanism
Slope angle
Types of slabs
Because we can't always be a 100% (Erik Descamp)
Simple, mesurables, DEBATTABLE parameters
Bulletins
Avalanche maps
Available data
Snow cover
Size of avalanches
Stability
Température gradient ?
T° surface ?
T° "base" ?
ASARC, University of Calgary
Martin Schneebeli,
SLF Davos
Permanent or temporary weak layers ?
ASARC, University of Calgary
2011-01-05
2011-01-31
2011-03-05
Bonneval-sur-Arc, 25 janvier 2009
Bonneval-sur-Arc, 25 janvier 2009
Bonneval-sur-Arc, 25 janvier 2009
Bonneval-sur-Arc, 25 janvier 2009
Bonneval-sur-Arc, 25 janvier 2009
Enjoy ;-)
Bruce Jamieson et C. Campbell, ISSW 2004
Alain Duclos
A savoir...
La taille des avalanches est le paramètre qui doit déterminer les précautions : distance entre les participants et ilôts de sécurité. Pour un même site, les avalanches peuvent être d'ampleurs très variées. Les petites avalanches sont souvent faciles à déclencher par passage à ski. Il est alors facile de vérifier l'instabilité, et d'en tenir compte dans la gestion de risque. En revanche, les grosses avalanches ne "préviennent" généralement pas. Dans ce cas, inutile "d'aller voir". la seule bonne précaution est de ne pas s'engager, sur la base des informations du bulletin, de ses propres observations, etc.
Pour un même site, les avalanches peuvent être d'ampleurs très variées. Ici, les avalanches ont été relevées à partir d'observations et de relevés GPS sur une dizaine d'années.
Les petites avalanches sont souvent faciles à déclencher par passage à ski. Il est alors facile de vérifier l'instabilité, et d'en tenir compte dans la gestion de risque. En revanche, les grosses avalanches ne "préviennent" généralement pas. Ici, un même site produit une petite coulée au passage des skieurs (moins de 30 m de large, photo du haut)... ou une très vaste avalanche (près de 300 m de large, photo à gauche).
No weak layers
Non persistent weak layers
Persistent weak layers
Bessans, 3 novembre 2010
Bessans, 3 novembre 2010
Bessans, 3 novembre 2010
Bessans, 3 novembre 2010
Carte de localisation des phénomènes d'avalanches
Ce qu'il faut observer
Ce qu'il faut observer
Ce qu'il faut connaitre
En place depuis moins
de 2 à 3 jours environ
En place depuis plusieurs jours
voire semaines
On peut y enfoncer un doigt,
un crayon, un couteau...
On peut y enfoncer le poing
ou 4 doigts
Les grains sont faciles à
distinguer à l'oeil nu dans
le gant
Très difficile de distinguer
les grains les uns des autres
à l'oeil nu
Température de l'air
Ciel clair ou couvert ?
Epaisseur du manteau neigeux
Stations Nivose
Stations Flowcapt
Etc.
Recent avalanches
Recent overloads: rain or snow
Buried weak layers
Melting
Risk rating (bulletin)
There are usually several ways to avoid the danger
In the place where you avoid the danger, others will go... and nothing will happen !
30°: the threshold we must pay attention to
Inclination of the slope (threshold 30°)
(sous mes pieds, au dessus, ou dessous ?)
Bulletins
Prior theoretical training is crucial, especially about
the metamorphism of snow,
the trigger mechanisms of slabs
and use of available information
Because "Even when carefully implemented,
decision aids use can lead to automation induced complacency"
(Ian Mc Cammon)
Caricature : slope angle 10°, 10 cm new snow, danger 1
Caricature : slope angle 20°, 20 cm new snow, danger 2
Caricature : slope angle 30°, 30 cm new snow, danger 3
Caricature : slope angle 40°, 40 cm new snow, danger 4
"je connais parfaitement
le manteau neigeux"
"les conditions de neige étaient bonnes et ne présentaient pas de risque" (30 à 40 cm de fraiche)
"Nous avions fait 6 déposes,
jusque là très bonnes"
"la pente est sécurisée par le PIDA"
"C'que tu dis, on l'fait bien...
mais seulement quand c'est dangereux !"
Ce jour là, par risque 4 et beaucoup de neige, une dizaine de tirs par grenadage depuis héliciptère pour la protection de la route n'ont donné aucun résultat. Forts de cette observation, les professionnels locaux se sont rapidement lancés dans les pentes. Dans le secteur où nous aviosn tiré quelques heures plus tôt, deux très vastes plaques ont été déclenchées par un seul d'entre eux.
Le chercheur canadien Bruce Jamieson et ses étudiants ont réalisé 63 tests du "coin glissant" dans une même pente. Les résultats sont très variables, même pour 2 tests contigus. Il peut en être de même pour touts les tests, utiles pour illustrer les mécanismes de déclenchement des plaques, mais inappropriés pour estimer la stabilité au moment de s'engager dans une pente.
Lors de cette randonnée débonnaire, le groupe s'est fait surprendre par l'avalanche, en traversant la seule pente inclinée à plus de 30° de l'itinéraire.
Les glissements de plaques au terrain sont souvent associés à des manteaux neigeux homogénes. La strate la plus fragile est alors située entre le sol et la base du manteau neigeux. Ces plaques sont généralement spontanées (déclenchement accidentel très improbable).
Après chaque arrivée de neige nouvelle (précipitations ou transport par le vent), la liaison entre cette neige et le manteau neigeux plus ancien est incertaine. La plaque de neige nouvelle peut donc glisser, même sans couche fragile observable. Ce type d'instabilité peut ne durer que quelques heures.
Les couches fragiles permanentes sont formées soit de gobelets soit de givre de surface. Elles sont généralement observables et il est utile que les professionnels connaissent leur existance. Elles peuvent être active aprsè chaque arrivée de neige nouvelle, mobiliser aussi de le neige ancienne, et redevenir momentanément inactive au cours de longues périodes de beau temps.
Glossary
Risque
Danger
Evitement
Dans une même vaste combe, la rive droite est en poudre, alors que la rive gauche est en neige dure. La prochaine chute de neige sera beaucoup plus instable en rive droite qu'en rive gauche.
Le vent boulverse complètement la répartition de la neige, près des crêtes mais aussi sur l'ensemble des versants. Bien entendu, des épaisseurs de neige variées engendre des stratigraphies variées.
L'observation de la rupture de l'avalanche montre le "grand bazard" dans la répartition des couches de neige. Il est donc très délicat d'estimer la stabilité à partir d'une seul profil. Il est pourtant utile de sonder le manteau neigeux le plus souvent possible...
L'amorce de rupture à la scie dans la couche fragile sous une plaque est parfois d'une efficacité surprenante (4 photos de gauche). La propagation de rupture est encore plus spectaculaire si l'on charge la "plaque" avec des blocs de neige (surcharge réelle, photo de droite).
La définition usuelle donnée pour le risque naturel est la suivante : (Risque) = (aléa) x (enjeu)
L’aléa (ou événement) est l'avalanche ; il consitue le danger.
Les enjeux (ou vulnérabilité) sont liés à la présence humaine.

La présence d'une victime potentielle et son éloignement par rapport au danger déterminent le niveau du risque.
Définition du Larousse :
Danger : "qui constitue une menace"

Un danger est toute source potentielle de dommage, de préjudice ou d'effet nocif à l'égard d'une chose ou d'une personne
L'évitement du danger, en s'en éloignant suffisamment, annule le risque.
Si "danger" = 0, alors "risque" = 0
Si "expositon" (enjeu) = 0, alors "risque" = 0
Si "éloignement" tend vers l'infini, alors "risque" tend vers 0
"Relax" mode
Concerned mode
Alert mode
Hazardous Mode
No alarming indicator has been identified. Unless unexpected findings, the route is completed as planned. The leader is alert to the possible reporting of danger he would not have anticipated.
=> NORMAL VIGILANCE
Indicators to check priority have been identified (accumulations by wind, or melting, for example), check their level (how much new snow depth increases under my skis?) anticipation of modification of track or route, rather than switch to "alert mode"
=> AVOIDANCE
Indicators show that an avalanche can take away or hit someone in the group. We must therefore organize to limit the damage (distance between participants, safety islands), and possibly consider an escape route (without increasing the danger).
=> RISK REDUCTION
A lucid analysis would show that the best precautions can not reasonably limit the consequences of an avalanche. The probability of multivictimes and / or death is high.
=> NEW ANALYSIS ; OTHER ALTERNATIVE
4 vigilance modes
Bounded vigilance charts
Check list d'aide à la gestion du risque
nivo-météo
terrain
humain
avant de partir
avant de
s'engager sur l'itinéraire
sur l'itinéraire
Avalanches récentes ?
Surcharges nouvelles: pluie ou neige ?
Couches fragiles ?
Fonte ?
Niveau de danger ?
Sites web
Contacts perso
Observations perso
La veille par exemple
Stat° mesures auto
Bulletins
Cartes
Topos
CLPA ?
Observations perso
Observations perso
Contacts perso
Quand on a encore le choix pour un plan "B"
Observations perso
Papier ou numérique
Cartes
Papier ou GPS
Avalanches récentes ?
Surcharges nouvelles: pluie ou neige ?
Couches fragiles ?
Fonte ?
Avalanches récentes ?
Surcharges nouvelles: pluie ou neige ?
Couches fragiles ?
Fonte ?
Inclinaisons les plus raides ?
Alternatives, réchappes, plan "B" ?
Pièges ?
Pentes sensibles ?
Alternatives, réchappes, plan "B" ?
Pièges ?
Pentes sensibles ?
Inclinaisons ?
Pentes sensibles ?
Pièges ?
Observations perso
Cartes
Papier ou GPS
=> vue d'ensemble
=> localisation des éventuels
secteurs dangereux
=> vérification de la cohérence
entre la vue d'ensemble et la
situation réelle
=> vérification de la cohérence
entre la première analyse et la
situation réelle
=> calage du niveau de vigilance approprié
=> calage du niveau de vigilance approprié
. Give up the beliefs
. Collecting data
. decision-making
sous mes pieds ? en amont ? en aval ?
expositon ? type de relief (concave, convexe) ?
Barres ? trous ? blocs ?
mesure ! (clinomètre ou triangle avec bâtons)
"Tour d'horizon"
Sondage au bâton (gradué...)
Déchaussage si surf
Localisation des éventuelles accumalatins dues au vent
Sondage au bâton
Exploration rapide à la pelle, manipulation...
Avalanche danger : know it better, for the true vigilance level
Demande des clients ?
Moyens techniques et physiques des clients ?
Facteurs limitants des clients (age, nombre ?)
Mes propres facteurs limitants ?
Jan Mersch and Anton Kühberger, ISSW 2009
Intuition...
Alain Duclos
Based on 736 avalanches we have described and recorded in our online database (30 of them precisely studied in the context of expertise in court), it appears that the avalanche is a large surprise to most of those who are victims, whether amateurs or professionals.
Alain Duclos photo
Alain Duclos photo
Pila photo
Alain Duclos, 1998
Alain Duclos photo
Alain Duclos photo
Alain Duclos photo
Patrice Vincendet photo
Alain Duclos photo
Alain Duclos photo
Turk photo
JF Genevrey photo
Rescue Team photo
Alain Duclos photo
Acceptance of uncertainty
seems a prerequisite
for managing avalanche risk.
Our room for improvement is
in reducing the exposure to danger, and not in the details of our forecast, which runs into limits which will be difficult to push.
"When faced with uncertainty don't rely on decisions that require predictions."
Dale Atkins
... for which purpose?
Slab trigering, Louchet & Duclos, 2005
Slab trigering, Louchet & Duclos, 2005
Slab trigering, Louchet & Duclos, 2005
Slab trigering, Louchet & Duclos, 2005
springs
elements
house of cards
slab
weak layer
old snow
1. crack initiation under the "slab":
effect of the single skier
2. crack propagation under the "slab":
effect of snow loading
3 + 4. crack intiation and propagation into the "slab": effetc of slab stress
Skier effect = overloading?
Skier effect = soudain
reduction of resistance?
Models?
... Could be pretty simple...
Joachim Heierli & Alec Van Herwijnen
Alain Duclos & Stéphane Caffo
Bruce Jamieson & Cora Shea
Full transcript